Le Forum du Voyage - voyages et tourisme individuel
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Mes carnets de voyage en Grèce: Thrace, Mont Athos et îles du nord de l’Égée

2 participants

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée Empty Mes carnets de voyage en Grèce: Thrace, Mont Athos et îles du nord de l’Égée

Message par Eleni13 Mar 30 Jan 2024 - 22:09

Prologue
           
Après avoir découvert pour la première fois Thessalonique et la Macédoine en 2013, j’ai décidé, deux ans plus tard, de poursuivre mon exploration de la Grèce du Nord, toujours seule et toujours en transports en commun : il faut dire que j’avais eu un coup de cœur pour cette région !
 
Ce voyage a duré un peu moins d’un mois, pendant l’été 2015, et j’ai commencé mon périple par l’extrémité orientale de la Thrace, avant de revenir par étapes vers l’ouest.
 
Mes pérégrinations m’ont donc conduite à Alexandroupoli, Samothrace, Komotini, Xanthi, Thasos, Kavala, Lemnos, Ouranopoli (près du Mont Athos) et enfin Thessalonique.
 
Pour Kavala et Thessalonique, je me contenterai de renvoyer mes lecteurs à mon précédent carnet mais, pour les autres lieux, je vous invite à me suivre dès maintenant en avion, en bus et en bateau, sur les routes de Thrace et les eaux de la mer Égée
 
 
J1- Dimanche 19 juillet : Alexandroupoli
 
Dès le lendemain de mon arrivée à Athènes, je prends un vol direct pour Alexandroupoli, ville d’où partent les ferries pour Samothrace.
 
Au bout d’une heure de voyage, me voici à destination. Je crois que je n’étais jamais montée dans un avion à hélices !

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 1-p10311
 
Pas de bus en vue : ce sera donc, pour 8 euros, un taxi collectif jusqu’à l’hôtel Erika, juste à côté du port.
 
Accueil charmant, chambre climatisée, balcon et belle vue sur la mer : que demander de plus ?
 
En fin d’après-midi, une fois la chaleur tombée, je pars à la découverte de la ville.
 
Elle est située sur l’emplacement de l’ancienne cité de Salé, alliée d’Athènes à l’époque classique, puis port de la ville romaine de Trajanoupolis (« la cité de Trajan »).
 
Tombée sous autorité ottomane à partir du XVe siècle, elle prend le nom turc de Dedeagaç (« l’arbre de l’ermite »).
 
En 1912, elle est conquise par les Bulgares.
 
Et ce n’est qu’en 1919 qu’elle est rattachée à la Grèce (sauf entre 1941 et 1945, où la région est de nouveau occupée par les Bulgares).
 
Quant à son nom actuel d’Alexandroupoli, il lui a été donné après la visite du roi de Grèce Alexandre Ier en 1920.
 
En tout cas, aujourd’hui, la cité est pour le moins endormie, et tous les magasins fermés. C’est normal, c’est dimanche ! Mais au moins, les boutiques que je vois sont des boutiques pour les Grecs et pas pour les touristes…
 
Cette ville universitaire, qui compte environ 70 000 habitants, aurait certainement été plus vivante un jour de semaine, mais j’aime bien quand même !
 
Pour le moment, je commence par régler quelques détails pratiques : j’achète mon billet pour Samothace à un guichet du terminal des ferries (une quinzaine d’euros), je repère la gare des bus et je note les horaires pour Komotini, dont j’aurai besoin dans quelques jours.
 
Une petite pause pour déguster une « granita » (un sorbet plus ou moins liquide) dans un café du port, et je poursuis ma promenade.
 
Voici devant moi l’emblème de la ville, le phare blanc de 27 mètres de haut, construit par la Compagnie française des phares et balises en 1880.
Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 2-p10311
 
Ensuite, la cathédrale Agios Nikolaos (Saint Nicolas), inaugurée en 1901. 

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 3-p10311
 
Je vais jeter un coup d’œil à l’intérieur : de jolies fresques mais, comme le pope est en train de papoter en famille, je n’ose pas prendre de photos.
 
Tout autour de l’église, la place est entourée de belles maisons néoclassiques blanches et ocres.
 
Le Musée ecclésiastique par exemple (fermé).


Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 4-p10311

 Et une école

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 5-p10311
 
À quelques minutes de là, un peu plus loin de la mer, j’aurais bien aimé visiter le Musée ethnologique de Thrace, toujours bâti  dans le style néoclassique (1899). 

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 6-p10311
 
Malheureusement, il est fermé lui aussi !
 
Juste à côté, se dresse la plus ancienne église de la ville, Agiou Ioannou Prodromou (Saint Jean le Précurseur, autrement dit Saint Jean Baptiste), une église arménienne construite en 1875. 

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 7-p10311
 
En rebroussant chemin, je passe devant une maison dont la décoration me surprend quelque peu… 

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 8-p10311
 
En bas à droite, vous pouvez lire « Zorba », mais je n’en sais pas plus !
 
Un petit tour sur le port ? J’ai trouvé très agréable de regarder le soleil se coucher sur l’île de Samothrace, juste en face de moi. 

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 9-p10311

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 10-p1022
 
Et maintenant, où vais-je dîner ? Après avoir longuement hésité, je me décide pour le restaurant Babis, sur une petite place tranquille (Polytechneiou). Il faut dire que j’avais un ami grec prénommé Babis…
 
En tout cas, l’aubergine farcie au fromage était excellente.
 
Et je rentre à l’hôtel pour admirer de mon balcon les lumières du port

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 11-p1021
 
Demain matin, départ pour Samothrace !

À suivre...



Dernière édition par Eleni13 le Mer 31 Jan 2024 - 13:21, édité 1 fois
Eleni13
Eleni13
responsable de rubrique
responsable de rubrique

Messages : 642
Date d'inscription : 07/12/2021

Aliocha et pit apprécient ce message

Revenir en haut Aller en bas

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: Thrace, Mont Athos et îles du nord de l’Égée

Message par pit Mer 31 Jan 2024 - 12:11

Hello Eleni.
Ça va me rappeler plein d'endroits, je vais revivre avec plaisir les quelques semaines que nous avons passé par là bas au printemps 2017 en allant et en revenant de Bulgarie, et bien sûr profiter de tes découvertes.
Merci pour le partage.
pit
pit

Messages : 70
Date d'inscription : 04/07/2022

Revenir en haut Aller en bas

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: Thrace, Mont Athos et îles du nord de l’Égée

Message par Eleni13 Mer 31 Jan 2024 - 13:23

@pit 

Merci à un de mes plus fidèles lecteurs ... et à bientôt pour la suite!
Eleni13
Eleni13
responsable de rubrique
responsable de rubrique

Messages : 642
Date d'inscription : 07/12/2021

Revenir en haut Aller en bas

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: Thrace, Mont Athos et îles du nord de l’Égée

Message par Eleni13 Mer 31 Jan 2024 - 21:31

J2- Lundi 20 juillet : d’Alexandroupoli à Samothrace 
 
Ce matin, depuis mon balcon, je contemple le ferry qui va me conduire à Samothrace : bleu et blanc, aux couleurs de la Grèce…  

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 12-p1026
 
Peu à peu, la ville d’Alexandroupoli commence à s’éveiller, pendant que je boucle mes bagages.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 13-p1022
 
Après le petit déjeuner (excellent au demeurant), je quitte l’hôtel pour me diriger vers l’embarcadère.
 
Vers 8h30,  je suis devant le ferry : j’ai l’impression que les vacances commencent vraiment !

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 14-p1023
 
Mais au fait, pourquoi le Saos ? Vous le saurez tout à l’heure…
 
En attendant, embarquons !

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 15-p1025
 
Tiens ! Personne ne respecte les places numérotées : je vais faire pareil…
 
9h : le bateau s’éloigne lentement d’Alexandroupoli.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 16-p1022
 
Je reste environ une heure sur le pont, pour contempler la mer, avant de retourner à l’intérieur prendre un expresso.
 
11h30 :  nous arrivons dans le port de Samothrace, Kamariotissa.
 
Je trouve facilement le Niki Beach Hotel, à quelques minutes à pied du ferry, après les tavernes et les quelques boutiques.
 
Ma chambre a un balcon qui donne sur la mer : parfait !
 
Je dépose rapidement ma valise et je pars faire un premier tour de reconnaissance générale sur le port. Avec l’aide de la marchande de souvlakia, j’arrive même à dénicher les horaires de bus : pas très pratiques…
 
Peut-être un taxi demain pour aller au sanctuaire des Grands dieux ? On verra bien…
 
Pour l’instant, je m’installe à l’ombre dans une taverne accueillante, Klimataria.
 
Le patron m’apporte un menu rédigé en grec. L’île n’est pas très touristique : cela se voit ! Et en plus, c’est très bon, avec de la pastèque offerte à la fin du repas.
 
Je me déplace ensuite de quelques mètres pour aller prendre un café frappé sketo (sans sucre) chez Irini : c’est mon premier de l’été ! Cela se fête ! Pour moi, la Grèce sans café frappé, c’est impensable…
 
Une petite sieste ? Je crois que c’est le moment !
 
Vers 18 heures, je quitte l’hôtel pour aller me promener dans Kamariotissa : c'est tranquille, comme vous pouvez le constater. 

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 17-p1025
 
Voici d’abord Naos Panagias Kamariotissas, une belle église blanche, à coupole et toit de tuiles rouges.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 18-p1022
 
Au IXe siècle, trois pêcheurs auraient trouvé dans les flots une boîte contenant une icône de la Vierge, avec l’inscription Panagia Kamariotissa (Notre-Dame de Kamarès).
 
Plusieurs églises successives furent alors construites pour l’abriter (le bâtiment actuel date des années 1970) et le village prit lui aussi le nom de Kamariotissa.
 
Une célébration a même lieu chaque année, le jeudi après Pâques.
 
Bon, décidément, il fait encore trop chaud : je retourne chez Irini boire un thé glacé.
 
19h30 : je crois que c’est bon ! Le soleil a baissé et je vais pouvoir parcourir les rues, toujours désertes.
 
À l’arrière du port, j’ai l’impression de découvrir « l’anti carte postale », la Grèce en temps de crise, avec des bâtiments délabrés et abandonnés.
 
2015, c’était en Grèce le plus fort de la crise…

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 19-p1022

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 20-p1021

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 21-p1021
 
Je retourne ensuite faire un tour sur le port et sur la jetée, d’où on a une très jolie vue sur le village et sur le sommet qui le domine (1611 mètres).

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 22-p1021
 
Il s’appelait autrefois le mont Saos, ce qui signifie « le Sauveur » : sa hauteur aurait en effet sauvé du déluge le peuple de Samothrace.
 
J’ignore si c’est vrai mais, au moins, vous savez maintenant l’origine du nom du ferry !
 
Aujourd’hui, on parle plutôt du mont Fengari (« la Lune ») : selon la tradition, si vous vous asseyez tout en haut une nuit de pleine lune, vous verrez vos vœux devenir réalité…
 
Si vous voulez essayer…
 
Une dernière légende ? Dans l’Iliade, c’est là que Poséidon s’installait pour regarder les combats de la guerre de Troie .. quand il n’y participait pas lui-même !
 
En tout cas, pour ma part, j’ai trouvé très agréable cette promenade dans la fraîcheur du soir.
 
Je rentre ensuite à l’hôtel, en me disant qu’il est vraiment bien situé, assez près de la ville, mais assez loin quand même pour que les clients ne soient pas gênés par le bruit des tavernes.
 
Une fois arrivée, je commande une salade de fruits que je déguste en m’installant sur un siège près de la piscine, déserte à cette heure, tout en regardant le soleil se coucher sur les eaux de la mer Égée.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 23-p1021

À suivre...
Eleni13
Eleni13
responsable de rubrique
responsable de rubrique

Messages : 642
Date d'inscription : 07/12/2021

Aliocha apprécie ce message

Revenir en haut Aller en bas

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: Thrace, Mont Athos et îles du nord de l’Égée

Message par Eleni13 Jeu 1 Fév 2024 - 21:39

J3- Mardi 21 juillet : le sanctuaire des Grands dieux
 
Le petit déjeuner est très bon ce matin : du yaourt grec et même du tsai tou vounou (thé de la montagne). Si vous ne connaissez pas, n’oubliez pas d’en acheter à votre prochain passage en Grèce…
 
Vers 8h30, je demande à la dame de la réception de m’appeler un taxi, qui arrive dix minutes plus tard.
 
Il ne me faut ensuite que quelques minutes pour être devant le sanctuaire des Grands dieux, à 7 km environ de Kamariotissa.  
 
Coût de l’opération : 8 euros, et je récupère la carte de la conductrice. Cela peut toujours servir…
 
Le chemin serpente en montant doucement vers l’entrée. Ombragé et verdoyant, c’est le moins qu’on puisse dire !

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 24-p1022
 
J’achète un ticket (3 euros), puis la visite proprement dite commence.
 
Au fait, les Grands dieux, qu’on appelle parfois les Cabires, qui sont-ils ?
 
D’abord la Grande Mère, Axiéros, assimilée par les Grecs à Déméter.
 
Puis un couple de divinités infernales, Axiokersos et Axiokersa (Hadès et Perséphone pour les Grecs).
 
Et enfin, Cadmilos (correspondant à Hermès).
 
Mais il arrive aussi que le terme de Cabires soit réservé à deux « démons » masculins, associés à ces quatre Grands dieux et identifiés par les Grecs aux Dioscures Castor et Pollux.
 
Quoi qu’il en soit, ces cultes sont probablement nés vers 800-700 avant J.-C., d’un syncrétisme gréco-thrace, lors de la colonisation de l’île par des Éoliens originaires de l’île de Lesbos.
 
Le sanctuaire, lui, fut édifié vers 700 avant J.-C.
 
Je passe d’abord devant les ruines de l’anaktoron, où se déroulait la première étape de l’initiation aux mystères.
 
Voici ensuite la tholos d’Arsinoé, en marbre de Thasos : c’est la plus grande rotonde de l’Antiquité, mais son usage exact est inconnu.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 25-p1022
 
Elle fut édifiée au début du IIIe siècle avant J.-C., grâce aux dons d’Arsinoé II, qui avait été mariée en premières noces au roi de Thrace Lysimaque, avant d’épouser successivement ses deux frères (les siens, pas ceux de Lysimaque !) : le deuxième était le roi d’Égypte Ptolémée II Philadephe (« qui aime sa sœur »…).
 
Le parapet de la tholos était richement décoré : j’ai vu certains de ses ornements la veille de mon départ pour Alexandroupoli, dans une exposition temporaire au Musée de l’Acropole à Athènes.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 26-p1021
 
En continuant vers le sud, j’arrive à proximité de belles colonnes en marbre.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 27-p1020
 
Mais regardons d’abord les quelques pierres qui sont juste devant.
 
Ce sont les vestiges du « Bâtiment de la frise des danseuses »,  parfois appelé temenos (« espace sacré »), sans doute offert par Philippe II de Macédoine lorsqu’il conquit la région en 340 avant J.-C.
 
La frise, qui était aussi exposée à Athènes, pourrait montrer une scène se déroulant à l’occasion d’une hiérogamie, représentation d’un mariage sacré.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 28-p1020
 
Une anecdote à propos de Philippe… et de mariage ? C’est dans le sanctuaire de Samothrace que, des années plus tôt, il avait rencontré Olympias, l’une de ses épouses et la mère de son fils Alexandre le Grand.
 
Juste au sud du temenos, je me dirige maintenant vers le bâtiment dont les colonnes ont été redressées (340-330 avant J.-C.) : il pourrait s’agir du hieron, réservé à la deuxième étape des mystères, ou bien, plus probablement, du temple des Grands dieux.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 29-p1021
 
En tout cas, c’est magnifique ! Et, comme vous avez pu le remarquer, le site n’est pas envahi par les touristes : en fait, j’étais seule, par cette belle matinée d’été ! 

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 30-p1021
 
Je rebrousse ensuite chemin pour accéder aux monuments qui sont à l’ouest, sur la colline.
 
Tout en haut, dominant la mer, voici les restes d’un grand portique d’époque hellénistique.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 31-p1021
 
J’avance vers le sud et, à gauche, j’arrive devant l’emplacement à côté duquel a été trouvée la Victoire de Samothrace, qui date du IIe siècle avant J.-C.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 32-p1021
 
C’est en 1863 que le Consul de France à Andrinople, Charles Champoiseau, la découvrit et la rapporta en France : les habitants de Samothrace demandent son retour…
 
Enfin, en contrebas, le long des pentes de la colline, j’aperçois les traces du théâtre hellénistique : en fait, il ne reste plus rien, mais on devine quand même la forme du lieu.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 33-p1020
 
Et le musée, où est-il ? Le gardien m’apprend qu’il est fermé. Je suppose que c’est à cause de l’exposition d’Athènes.
 
Direction la sortie, donc !
 
Tiens ! Une voiture avec un pappous (pépé) et trois giagiades (pluriel de giagia, mémé). Il n’y aurait pas une petite place pour moi ?
 
Mais oui ! Ils acceptent très gentiment de me ramener à Kamariotissa.
 
11h30 : c’est l’heure du café frappé ! Aujourd’hui, ce sera au Kentriko, sur le port, face à la mer…
 
Puis je déjeune rapidement chez la marchande de souvlakia à laquelle j’avais demandé hier des renseignements sur les bus. Économique (3 euros) mais pas terrible !
 
Il est temps de retourner faire la sieste à l’hôtel
 
En fin d’après-midi,  je me contenterai d’une petite promenade sur le port et sur la jetée.
 
Le coucher de soleil est toujours aussi beau !

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 34-p1019
 
Une salade de fruits au Kentriko, et je rentre vers 22 heures, en savourant la fraîcheur de l’air au bord de l’eau…

À suivre...
Eleni13
Eleni13
responsable de rubrique
responsable de rubrique

Messages : 642
Date d'inscription : 07/12/2021

Aliocha apprécie ce message

Revenir en haut Aller en bas

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: Thrace, Mont Athos et îles du nord de l’Égée

Message par Eleni13 Ven 2 Fév 2024 - 10:45

J4- Mercredi 22 juillet : sur les hauteurs de Chora
 
Une île « battue par les vents » ! Telle est l’épithète homérique qui me vient à l’esprit quand j’ouvre ma fenêtre ce matin…
 
Yaourt grec, pastèque, tartines et thé de la montagne : je suis prête à affronter les rafales !
 
Pas de taxi aujourd’hui : je quitte l’hôtel vers 8h30 pour me diriger vers l’arrêt de bus, qui ne tarde pas à se remplir d’enfants accompagnés par leurs mères. Visiblement, ce bus sert aussi de car scolaire…
 
Et en fait, il y en a deux, un grand et un petit : le personnel compte les passagers avant de leur dire dans quel véhicule monter.
 
Pour moi, ce sera le petit, qui démarre un peu après 8h45.
 
Une receveuse encaisse les tickets (1,50 euros), pendant que le bus monte vers les hauteurs de l’île, au milieu d’un paysage superbe et verdoyant.
 
Rapidement, nous arrivons au terminus, la « capitale », Chora, située sur les pentes du mont Fengari.
 
Et c’est à pied que je grimpe les rues pavées et les escaliers du village, bordés de jolies maisons à toits de tuiles rouges : aucun autre touriste en vue ! Juste un chat …

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 35-p1020



Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 36-p1019

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 37-p1020

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 38-p3810

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 39-p1020
 
Tout en haut, domine le kastro, forteresse construite entre 1431 et 1433 par le gouverneur génois Palamede Gattilusio.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 40-p1020
 
Pourquoi un Génois ? Parce que Samothrace était à l’époque sous l’autorité de Gênes.
 
Il faut dire que, depuis Philippe de Macédoine, les dominations se sont succédé sur l’île : les Romains, les Francs, les Byzantins, les Génois, les Ottomans, les Vénitiens, les Russes. Et encore, je simplifie : pour certains, c’était plusieurs fois…
 
Il y eut par exemple trois occupations ottomanes. La dernière, la plus violente, dura de 1774 à 1912 : le 1er septembre 1821, l’île fut ravagée par 2000 soldats turcs, et les habitants massacrés ou vendus comme esclaves.
 
Ce n’est qu’en 1912 que Samothrace fut enfin rattachée à la Grèce.
 
Mais revenons au présent pour contempler la vue depuis le kastro.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 41-p1019
 
Les bourrasques sont si violentes que je ne m’attarde pas : décidément, il souffle un vent à décorner tous les taureaux de Camargue … et toutes les chèvres de Samothrace !
 
Je descends donc m’installer dans un café, juste en face du Musée folklorique qui ouvre, je l’espère, à 10 heures.  
C’est bien le cas ! Je vais pouvoir visiter, et c’est vraiment très intéressant.
 
Au rez-de-chaussée, par exemple, un métier à tisser.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 42-p1018
 
Une calculatrice  … pas vraiment récente, entourée de poids et de balances.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 43-p1019
 
Ensuite, c’est la montée (acrobatique !) à l’étage, avec des mannequins habillés de costumes traditionnels et la reconstitution d’un intérieur de maison villageoise.  
 
Que vais-je choisir ? Ce coin avec une jolie table basse ronde et des tabourets recouverts de coussins.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 44-p1021
 
Et puis ceci : j’adore les coffres !

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 45-p1019
 
Du balcon, on peut voir les toits du village et le kastro.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 46-p1019
 
Vous remarquerez les pierres qui évitent aux tuiles de s’envoler les jours de grand vent.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 47-p1018
 
Après avoir laissé un mot sur le « livre d’or » (une seule visite hier !), je sors et je continue à déambuler dans les ruelles, toujours aussi désertes.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 48-p1019
 
Je trouve quand même, pour ma collection, un magnet représentant le sanctuaire des Grands dieux.
 
Et je vais tranquillement attendre mon bus à l’ombre, non loin d’une étrange représentation de la Victoire : évidemment, les Français ont volé la vraie !

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 49-p1019
 
Nous ne sommes que trois pour redescendre vers le port, sans compter le chauffeur et la receveuse. Il y avait longtemps que je n’avais pas vu de petits tickets roses dans les bus des îles grecques…
 
Avant midi, je suis de retour à Kamariotissa.
 
J’achète mon billet pour le ferry de 7 heures demain (c’est tôt !), je vais déjeuner au Kentriko (une salade, ce sera suffisant !) et je retourne à l’hôtel pour une petite sieste.
 
Chaleur oblige, je ne quitte pas la chambre avant 19 heures. Et puis sans voiture, je n’ai plus beaucoup de possibilités dans Samothrace.
 
Dernière soirée dans l’île ! Je vais m’installer à la terrasse du Klimataria.
 
Aujourd’hui, ce sera salade de tomates, pastitsio (gâteau de pâtes) et, bien sûr, pastèque ! Ce pastitsio est vraiment le meilleur que j’ai mangé depuis longtemps…
 
Il fait bon, en face du Saos Ferries et d’une aire de jeu pour enfants ornée d’une Victoire. Décidément, je suis bien à Samothrace !

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 50-p1019
 
Et je termine ma journée par une promenade sur le port (toujours battu par les vents !), avant de rentrer faire mes bagages pour demain matin.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 51-p1018

À suivre...
Eleni13
Eleni13
responsable de rubrique
responsable de rubrique

Messages : 642
Date d'inscription : 07/12/2021

Revenir en haut Aller en bas

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: Thrace, Mont Athos et îles du nord de l’Égée

Message par pit Ven 2 Fév 2024 - 17:18

Very Happy 
Merci pour les images et encore plus pour les commentaires.

Nous sommes restés en 2017 plusieurs jours à Samothrace, mais pas le week-end : il n'y avait personne, c'était début Mai. 
Comme toi, Eleni, nous étions tout seuls pour visiter Chora et aussi pour le sanctuaire des Grands Dieux (où le musée était aussi fermé !).
On avait parcouru toute l'île avec notre fourgon et pas croisé grand monde, une dizaine de touristes, et peu d'habitants (ils ne sont pas nombreux et l'intérieur est désert), tout n'était pas ouvert.
Le ferry n'a pas changé, c'était le SAOS II, prix du billet en 2017 par passager 9,90 €.
Le vent était bien là, on n'avait pas gravi le sommet de l'île, mais pas seulement à cause du vent : le dénivelé de 1600 m était le vrai frein ! Et plus de 8 km de montée plus le retour --> L'itinéraire. La vue depuis le mont Saos doit être superbe : avis aux jeunes.
L'itinéraire part d'un endroit bien joli : le hameau de Therma, sources chaudes et très beaux arbres, tavernes sympa. Dans les parages, il y a le "port" et la plage de Therma, et un peu plus loin de jolis bois, avec une belle zone de camping sauvage rustique (on a vu 2 toutes petites tentes), avec de petites rivières d'eaux claire qui arrivent à la mer. Il y avait aussi un camping officiel un peu plus loin mais à peine moins rustique.
L'île ne manque pas d'eau, il y a même de belles cascades où l'on peut se baigner (Fonias, ...etc...), c'est très vert (de gros chênes, des pins, des platanes, des châtaigniers, ...), ça doit être agréable l'été mais en Mai c'était frais et traversées de la rivière assez difficiles.
Cap Kipos : un bout du monde, belles falaises, plages avec de jolis galets bleus noirs gris.
Très belle plage à Pachia Ammos, du sable comme le nom l'indique, seule plage de sable que l'on peut atteindre par la route, une piste sans difficultés, mais pour stationner notre fourgon, c'était sur du sable qui nous avait inspiré quelques craintes. De plus le vent soufflait le sable ...
Le monastère Aghios Athanasios au-dessus de Alonya était fermé.
C'est une île qui ne ressemble pas du tout aux Cyclades mais qui a un certain charme naturel, pas mal d'activités sportives possibles : randos, canyoning, escalades, kayaks de mer, et sans doute parapente.
pit
pit

Messages : 70
Date d'inscription : 04/07/2022

Revenir en haut Aller en bas

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: Thrace, Mont Athos et îles du nord de l’Égée

Message par Eleni13 Ven 2 Fév 2024 - 18:12

@pit 

Merci pour ton commentaire!

Même avec un véhicule pour rejoindre le départ de la randonnée, je ne serais pas non plus montée sur le mont Saos/Fengari: en 2015, ce n'était déjà pas dans mes capacités physiques, et encore moins maintenant...
Eleni13
Eleni13
responsable de rubrique
responsable de rubrique

Messages : 642
Date d'inscription : 07/12/2021

Revenir en haut Aller en bas

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: Thrace, Mont Athos et îles du nord de l’Égée

Message par Eleni13 Ven 2 Fév 2024 - 21:02

J5- Jeudi 23 juillet : de Samothrace à Komotini
 
Ce matin, réveil aux aurores ! Je quitte l’hôtel pour rejoindre l’embarcadère du ferry, vers 6h30, après avoir acheté en chemin deux petits feuilletés pour m’ouvrir l’appétit.
 
Parmi les passagers, il y en a beaucoup, des femmes surtout, qui n’ont pas de bagages : visiblement, elles vont simplement passer la journée à la ville. Après tout, comment faire sur une petite île ?
 
7h : nous partons et je reste un moment sur le pont pour regarder s’éloigner les côtes de Samothrace … avec un peu de nostalgie quand même.
 
Mais les rafales de vent sont aussi fortes qu’hier et je ne tarde pas à descendre me mettre à l’abri  : tant pis pour la nostalgie !
 
9h30 : nous arrivons à Alexandroupoli. Comme il est trop tard pour le bus de 9h45, je ne me presse pas.
 
Je prends donc le temps de regarder sortir du bateau un camion … rempli de chèvres ! Elles vont mal finir, c’est sûr… 

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 52-p1017
 
Je rejoins ensuite la gare des bus KTEL, sans oublier de me procurer au passage un magnet représentant le phare de la ville.
 
J’achète mon billet pour Komotini (6, 80 euros) ... et je vais boire un petit expresso pour rester éveillée !
 
L’heure du départ approche : malgré une apparence de désordre, je me rends compte que tout est parfaitement organisé.
 
D’abord le bus pour Thessalonique, puis ceux pour Xanthi, Kavala, et enfin, à 11h15, pour Komotini.
 
D’ailleurs, le service des bus KTEL fonctionne très bien en Grèce.
 
Nous progressons peu à peu à travers la Thrace, en nous arrêtant dans quelques villages.
 
À Sapes, même si j’étais prévenue, j’ai un moment d’incrédulité : sur les toits, il y a des nids de cigognes, et des cigognes bien sûr ! Malheureusement, je ne réagis pas assez vite pour les photographier.
 
12h30 : nous arrivons à Komotini, ville universitaire, située au pied du mont Rhodope.
 
Je prends un taxi (5 euros) pour rejoindre l’hôtel Olympos, rue Orfeos. L’accueil est très sympathique, même si le réceptionniste a l’air de se demander ce que je fais là : il faut dire que la ville n’est pas vraiment touristique et que ses clients habituels sont plutôt des voyageurs de commerce…
 
Sur ce, il est largement temps de songer au déjeuner : je me contente donc de déposer ma valise dans ma chambre et d’aller juste à côté, dans la même rue, au restaurant Ta aderfia, où, comme autrefois, on va regarder les plats dans la cuisine pour choisir : très bon moussaka (oui, c’est masculin en grec !), accompagné d’une salade tomates-concombres, tout cela pour 10 euros.
 
Et maintenant, un peu de repos à l’hôtel : je me suis levée très tôt…
 
Je ressors en fin d’après-midi, dans l’intention d’aller visiter la vieille ville, de l’autre côté de la rue Orfeos.
 
Mais ce ne sera qu’une intention : je me promène une bonne heure dans les rues, mais il fait tellement chaud que n’ai même pas le courage de prendre une seule photo.
 
En passant vers 20 heures devant une pharmacie, je comprends pourquoi : la température dépasse encore les 38 degrés.
 
Bref, gros coup de fatigue !  J’achète quelques provisions et je rentre à l’hôtel pour retrouver l’air frais du climatisateur.
 
La réceptionniste du soir me dit qu’il faisait encore plus chaud il y a deux jours. Qu’est-ce que cela devait être !
 
Même après la douche, je mets un moment à reprendre mes esprits.
 
Mais demain est un autre jour…

À suivre...
Eleni13
Eleni13
responsable de rubrique
responsable de rubrique

Messages : 642
Date d'inscription : 07/12/2021

Sissi57 et Aliocha apprécient ce message

Revenir en haut Aller en bas

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: Thrace, Mont Athos et îles du nord de l’Égée

Message par Eleni13 Sam 3 Fév 2024 - 17:04

J6- Vendredi 24 juillet (1ère partie) : promenade matinale dans les rues et les musées de Komotini
 
J’ai apprécié la climatisation cette nuit : c’est donc revigorée que je descends prendre mon petit déjeuner.
 
Et là, j’ai l’impression, très agréable au demeurant, de jouer le rôle du pappous moyen. Vous savez, le pépé grec assis près d’une petite table devant la porte, en train de savourer son café et de regarder les passants !
 
Le réceptionniste me dit en effet de m’installer à une de ces tables, où il s’empresse de m’apporter mon repas du matin : toasts, gâteau, jus d’orange et thé.
 
Pleine d’entrain, je traverse ensuite la rue Orfeos pour rejoindre la vieille ville, qui correspond en gros au quartier turc.
 
Komotini est en effet restée sous domination ottomane de 1387 à 1912, avant d’être occupée par les Bulgares de 1912 à 1919.
 
En novembre 1919, elle est rattachée à la Grèce (à l’exception, comme dans le reste de la Thrace,  d’une nouvelle occupation bulgare de 1941 à 1944).
 
Quoi qu’il en soit, de ce côté de la ville, la communauté turque est encore très présente : des mosquées, beaucoup de femmes voilées, notamment dans certaines boutiques de couture, et des cafés visiblement réservés aux hommes.
 
Mais commençons la visite : à l’est, d’abord, la Tour de l’Horloge, construite en 1884, et la Nouvelle mosquée (Yeni Tsami), bâtie au début du XVIIe siècle.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 53-p1017       Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 54-p1017
 
Juste à côté, des échoppes vendant tout et n’importe quoi.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 55-p1016

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 56-p1018
 
À l’ouest, à l’autre extrémité du quartier, la Vieille mosquée (Eski Tsami).

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 57-p1017
 
Plus récente que la Nouvelle mosquée puisqu’elle date de la fin du XVIIe, elle doit son nom à la présence d’une mosquée plus ancienne (XIVe siècle) sur le même lieu.
 
Tout près, de nombreuses personnes font la queue devant la Banque du Pirée : les banques, fermées depuis trois semaines, n’ont en effet rouvert que lundi, et les retraits sont encore plafonnés.
 
2015, je vous l’ai dit, c’est le plus fort de la crise en Grèce.
 
Je continue vers l’ouest, pour aller voir la Cathédrale de la Dormition de la Mère de Dieu  (Mitropolitikos Naos Kimiseos tis Theotokou), édifiée en 1800 sur l’emplacement d’une église datant du XVIe siècle.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 58-p1017
 
Elle est située près des remparts construits sous Théodose Ier, à la fin du IVe : à l’origine, il y avait aussi seize tours de dix mètres de hauteur environ.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 59-p1017
 
C’est l’heure de la pause café, je crois ! Un peu après 10 heures, je vais m’installer près de la rue Dimocritou, à la terrasse d’un très beau bâtiment néoclassique, Leschi Komotinaion. Là au moins, il y a des femmes… 

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 60-p1018
 
Mais le soleil gagne du terrain et grignote peu à peu ma part d’ombre : il est temps de bouger !
 
Je traverse donc la rue Dimocritou (qui est le prolongement d’Orfeos) pour me diriger plus au sud de la ville.
 
Mon but ? Le Musée archéologique, rue Symeonidi, où quelques surprises m’attendent. Jugez vous-même !  

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 61-p1021
« Où vont tous ces fous ? »
 
Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 62-p1019
« Au Musée archéologique de Komotini, naturellement ! ».
 
Le gardien m’explique qu’il s’agit d’une exposition itinérante, pour les enfants, dans divers musées de Grèce : quelle bonne idée !
 
Je ne vais pas vous montrer toutes les affiches, mais en voici quand même une dernière.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 63-p1019
 
Passons à l’œuvre la plus importante des collections permanentes : un buste de l’empereur Septime Sévère, en or, datant de la fin du IIe siècle après J.-C.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 64-p1017
 
Deux stèles, l’une représentant un jeune joueur de lyre (Ve siècle avant J.-C.) et l’autre un cavalier (Ier siècle avant J.-C. / Ier siècle après J.-C.)

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 65-p1016 Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 66-p1017
 
Et maintenant, le Musée du folklore, plus à l’est, rue Agiou Georgiou. D’ailleurs, tout y est folklorique, dans tous les sens du terme !
 
Pour me faire ouvrir, je dois en effet me rendre à l’annexe, en face. Puis j’ai droit à une visite guidée individuelle… mais sans pouvoir prendre de photos.
 
Dommage, parce que les collections sont riches : des costumes traditionnels, qui ne changeaient pas selon les saisons (ils devaient avoir chaud !), des objets utilitaires de la vie quotidienne (pour le filage, le tissage, le repassage), des bijoux, des ceintures, des armes, des instruments de musique et un gramophone.
 
Des reconstitutions d’intérieurs aussi, avec des meubles « art déco » pour les gens des classes aisées, et aussi le salon d’une famille d’un niveau social moins élevé : une table au milieu pour les hommes, et des banquettes tout autour pour les autres.
 
Et, à la cave, des vases des années 1920, qu’on croirait directement issus de l’Antiquité !
 
Bref, un musée très intéressant.
 
À la sortie, je veux acheter deux cartes postales mais … c’est un cadeau de la maison ! Merci donc !
 
Et me voilà repartie vers une très belle église rouge et blanche datant du XIXe siècle, Agios Georgios (Saint Georges), plus bas dans la même rue.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 67-p1019

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 68-p1019
 
Son clocher est le plus haut de la ville.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 69-p1018
 
Mais pour le moment, c’est l’heure du déjeuner et je commence à avoir faim.
 
Je rejoins donc la place Irinis (la place de la Paix), non loin de mon hôtel, et je m’installe dans un petit bar pour manger une tyropita (feuilleté au fromage), tout en savourant un café frappé.
 
Sur ce, il commence à faire chaud : il est temps de rentrer dans ma chambre pour une sieste bien méritée à l’ombre du climatiseur.
 
Mais la journée n’est pas terminée…

À suivre...
Eleni13
Eleni13
responsable de rubrique
responsable de rubrique

Messages : 642
Date d'inscription : 07/12/2021

Aliocha apprécie ce message

Revenir en haut Aller en bas

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: Thrace, Mont Athos et îles du nord de l’Égée

Message par Eleni13 Dim 4 Fév 2024 - 10:47

J6- Vendredi 24 juillet (2ème partie) : promenade vespérale dans Komotini
 
19h : je retourne du côté de la place Irinis, qui est la plus grande place de la ville.
 
Tout au bout, à l’entrée du parc Agia Paraskevi, se dresse l’Heroon (monument dédié aux héros).

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 70-p1018

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 71-p1019
 
Personnellement, je trouve qu’il ressemble à une gigantesque tête d’idole cyladique !
 
Mais ce que j’avais d’abord pris pour un nez en arête est en fait la représentation d’un glaive…
 
Je vais ensuite faire un tour dans les allées du parc, où l’air frais du soir est agréable : oui, il fait nettement moins chaud qu’hier !
 
Tout au fond, se dresse une petite église blanche, ornée de fanions et dédiée à Agia Paraskevi (sainte Paraskevi), qui fut martyrisée au IIe siècle. Sa fête se célèbre le 26 juillet : après-demain, donc…

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 72-p1018
 
En quittant le parc, je tourne à droite sur l’avenue Dimocratias, pour me diriger vers la cathédrale de l’Annonciation de la Mère de Dieu (Evangelismou tis Theotokou). En rouge et blanc…

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 73-p1019
 
J’entre mais, comme il y a un office, je ne m’attarde pas.
 
J’aime bien, juste devant, la petite chapelle miniature dans les mêmes couleurs.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 74-p1018

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 75-p1017
 
Et je poursuis ma promenade en retournant dans les rues visitées ce matin : j’ai envie de les voir à la lumière du soir.
 
Près de la rue Dimocritou, je m’attarde devant de belles maisons néoclassiques.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 76-p1019

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 77-p1019
 
J’arrive devant la Cathédrale de la Dormition de la Mère de Dieu.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 78-p1019
 
À côté, se trouve la maison du Métropolite : plutôt bien logé !

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 79-p1018
 
Et je termine par la Vieille mosquée.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 80-p1020
 
Devant, il y a foule : les prières du vendredi soir peut-être ?
 
En tout cas, j’ai faim et, comme hier midi, je vais manger à la taverne Ta aderfia, à une table en terrasse, sur une charmante petite place.
 
Une promenade digestive ensuite, avant de rentrer à l’hôtel, très heureuse d’avoir pu profiter de ma soirée sans la chaleur accablante de la veille : oui, l’air frais m’a vraiment fait du bien…
 
Demain, j’ai prévu d’aller explorer le grand bazar qui se tient en principe le samedi matin le long de l’avenue Dimocratias.

À suivre...
Eleni13
Eleni13
responsable de rubrique
responsable de rubrique

Messages : 642
Date d'inscription : 07/12/2021

Revenir en haut Aller en bas

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: Thrace, Mont Athos et îles du nord de l’Égée

Message par Eleni13 Dim 4 Fév 2024 - 15:59

J7- Samedi 25 juillet : tout ne se passe pas comme prévu à Komotini …
 
Après avoir pris mon petit déjeuner à la même table de pappous qu’hier, je pars en reconnaissance du côté de la gare routière, au sud de la place Irinis, afin de regarder les horaires des bus pour Xanthi demain.
 
J’ai deux possibilités : 8h30 ou 13h. Je ne sais pas encore lequel je vais choisir mais, de toutes façons, je n’ai pas besoin de décider maintenant : d’après ce que m’a dit l’employé, le ticket s’achète dans le bus.
 
Pour le moment, j’ai l’intention de passer une bonne partie de la matinée à déambuler dans le grand bazar de l’avenue Dimocratias, puisque j’ai lu qu’il avait lieu chaque samedi matin.
 
Eh bien non ! Pas de grand bazar ! Juste quelques mendiantes aux environs de la cathédrale de l’Annonciation de la Mère de Dieu.
 
Je suis déçue : c’est à cause du bazar que j’étais restée un jour de plus… 
 
Je me contente donc de regarder les magasins et je finis par trouver, non sans mal, des cartes postales de Komotini dans une papeterie : c’est visiblement une denrée rare ! Il faut dire que, vu le nombre de touristes, ce n’est pas vraiment nécessaire…
 
Ensuite, je me promène un peu au hasard dans le quartier de la Vieille mosquée.
 
Mes pas me mènent devant l’Imaret, ancien établissement de charité bâti au XIVe siècle par les Ottomans : il abrite désormais le Musée ecclésiastique.
 
Je m’approche pour visiter : fermé. Je ne peux que l’apercevoir à travers une grille. Décidément, ce n’est pas mon jour !

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 81-p1019
 
Pour me consoler, je vais m’offrir un (délicieux) petit gâteau chez Nentim, rue Orfeos : il paraît que cette pâtisserie est tellement réputée en Grèce que les Athéniens en visite rapportent chez eux des paquets emplis de ses spécialités.
 
Si j’avais été à la fin de mon voyage, j’aurais fait comme eux !
 
Et ensuite, comme hier, je vais prendre un café frappé au Leschi Komotinaion, mais cette fois à l’abri du soleil. Tiens ! Les deux dames à côté de moi ont dû faire les soldes ensemble : elles ont le même corsaire en jean !
 
Je quitte le bâtiment un peu après midi pour aller déjeuner dans le même petit bar qu’hier, dans un coin tranquille de la place Irinis, non loin de l’Heroon. Mais oui, je prends des habitudes ! Aujourd’hui, ce sera loukanika (feuilleté à la saucisse).
 
J’y commence même ma sieste, à une table à l’ombre, avant de rentrer à l’hôtel pour passer les heures les plus chaudes de la journée dans l’air frais du climatiseur.
 
Vers 19h, je décide d’aller voir à la gare ferroviaire si, par hasard, le train ne serait pas plus intéressant que le bus pour me rendre demain à Xanthi.
 
Mais je ne vais pas jusqu’au bout : le coin est désert, seulement fréquenté, semble-t-il, par les chiens errants. Bref, cela ne donne pas très envie.
 
C’est donc décidé :  ce sera le bus !
 
En attendant, je vais m’attabler à la terrasse de mon restaurant favori, Ta aderfia, pour un (énorme !) pastitsio avant d’aller faire un tour du côté d’Agia Paraskevi : il me semble qu’une promenade digestive s’impose …
 
Et c’est là que la soirée prend un tour plus intéressant que prévu : il y a un monde fou, j’entends des chants. Que se passe-t-il ?
 
Je me dirige vers la petite église blanche au fond du parc : juste devant, se déroule un office en plein air, pour célébrer la veille de la fête d’Agia Paraskevi.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 82-p1020
 
Ce qui est impressionnant, c’est la ferveur populaire et l’immense foule présente pour la cérémonie : on comprend vraiment l’importance du culte orthodoxe dans la vie quotidienne des Grecs !
 
Tout cela se termine par une procession, pendant laquelle les icônes sont transportées le long de la place Irinis et des rues environnantes, avant d’être ramenées à l’église. 

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 83-p1017

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 84-p1017
 
Et tout le monde suit, se signe, embrasse les images …
 
À mon retour, la réceptionniste me raconte l’histoire d’Agia Paraskevi, jeune Romaine qui avait refusé la demande en mariage de l’empereur Antonin le Pieux : il la fit donc jeter dans un chaudron d’huile bouillante qui, si j’ose dire, ne lui fit ni chaud ni froid !
 
Comme Antonin s’approchait pour comprendre ce qui se passait, elle l’aspergea au visage.
 
Aveuglé, il implora son aide, qu’elle lui accorda immédiatement en lui rendant la vue : pas rancunière !
 
Libérée par Antonin, elle fut de nouveau emprisonnée, et cette fois décapitée, sous Marc-Aurèle.
 
Depuis, Agia Paraskevi est considérée comme « la protectrice des yeux ». Sa fête, paraît-il, attire toujours beaucoup de monde. Effectivement !
 
Et pour moi, tout est bien qui finit bien : cet après-midi, je m’étais dit que, sans voiture pour découvrir les environs, et sans le grand bazar du samedi, j’étais peut-être restée un jour de trop à Komotini.
 
Mais en partant plus tôt, j’aurais manqué la fête d’Agia Paraskevi, ce qui aurait été dommage…

À suivre...
Eleni13
Eleni13
responsable de rubrique
responsable de rubrique

Messages : 642
Date d'inscription : 07/12/2021

pit apprécie ce message

Revenir en haut Aller en bas

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: Thrace, Mont Athos et îles du nord de l’Égée

Message par Eleni13 Mar 6 Fév 2024 - 9:11

J8- Dimanche 26 juillet : de Komotini à Xanthi
 
Je quitte l’hôtel un peu après 9 heures, en laissant ma valise : j’ai tout mon temps puisque j’ai décidé de prendre le bus de 13 heures.
 
Je commence par aller photographier le Musée du folklore, que j’avais visité avant-hier.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 85-p1018
 
Un tour à l’église Agios Georgios, où se déroule un office, puis vers la vieille ville où tout est fermé. Le dimanche matin, Komotini a tout d’une ville endormie !
 
Je crois qu’il ne me reste plus qu’à mettre à jour mon carnet de voyage devant un café frappé…
 
Je m’installe donc au Leschi Komotinaion, un lieu visiblement affectionné par les Grecques de la ville, qui entrent en groupe et s’installent à plusieurs tables : serait-ce la fin de l’office ?
 
Je vais ensuite récupérer mes bagages à l’hôtel, après avoir (difficilement) déniché un magnet représentant l’heroon.
 
Un regard vers le mont Rhodope depuis l’entrée de la place Irinis

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 86-p1018
 
 … et, valise en main, je rejoins la gare des bus, très en avance.
 
En arrivant, j’ai un moment d’espoir lorsque je vois sur les écrans un départ pour Xanthi affiché à 11h30 … mais les écrans ne sont pas à jour ! La dame du guichet me confirme l’horaire de 13 heures.
 
Tant pis ! Je n’ai plus qu’à prendre mon mal à patience, avec un croissant à la cerise pour passer le temps.
 
Bientôt, s’installe à côté de moi une voyageuse qui va au même endroit que moi : c’est toujours rassurant !
 
Peu avant 13 heures, le bus tant espéré arrive enfin, et nous voilà partis à travers la campagne thrace.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 87-p1019

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 88-p1019

Une heure après, nous sommes à Xanthi.
 
Après avoir mangé une tyropita et vérifié les horaires du bus qui me conduira à ma prochaine étape, je prends un taxi pour l’hôtel Xanthippion, rue du 28 octobre, où l’accueil est très agréable.
 
Il est aux environs de 17 heures lorsque je décide de partir à la découverte de la ville, munie du plan fourni par la maison.
 
Je n’y crois pas : il pleut ! Je rentre à l’hôtel. La découverte de Xanthi aurait-elle tourné court pour ce soir ?
 
Mais non ! Vers 19 heures, je tente une nouvelle sortie, munie d’une veste et d’un parapluie : bien m’en prend puisque la pluie s’est arrêtée et qu’il fait bon.
 
D’ailleurs, tous les habitants de Xanthi ont eu la même idée : la ville endormie s’est réveillée et tout le monde est de sortie…
 
Quelques précisions historiques donc avant de commencer la visite : conquise par les Ottomans en 1390, intégrée à l’état bulgare de 1913 à 1919, Xanthi fut rattachée à la Grèce en 1920 (à l’exception d’une nouvelle occupation par les Bulgares pendant la deuxième guerre mondiale).
 
Son architecture actuelle date de la fin du XIXe siècle et du début du XXe, lorsque son économie florissante était fondée sur le négoce du tabac.
 
Pour ma part, je dépasse la Plateia kentriki (la Place centrale), entourée de tavernes, et je monte vers les hauteurs de la ville, en suivant les rues un peu au hasard.
 
Une constatation s’impose : j’aime beaucoup les bâtiments !
 
Voici tout d’abord le clocher de la cathédrale Ieros Naos Timiou Prodromou, dédiée au Précurseur (Jean-Baptiste) et reconstruite en 1839.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 89-p1018
 
Les peintures qui ornent la façade de  la maison Kaloudis (1877).

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 90-p1018
 
Le Musée du folklore.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 91-p1019
 
Et ma maison préférée.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 92-p1019
 
Je termine par l’église la plus ancienne de la ville, l’église Pammegiston Taxiarchon (« des Grands archanges »), datant du XVe siècle.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 93-p1017
 
Tiens ! Une sortie de mariage : ce n’est visiblement pas le moment d’aller admirer l’iconostase !
 
Songeons plutôt au dîner : je m’installe à une terrasse de la Plateia Kentriki.
 
La place est pleine de monde : comme je le disais tout à l’heure, Xanthi revit après la pluie…
 
Et, après voir dégusté un sandwich copieux mais excellent, je rentre à l’hôtel en faisant du lèche-vitrine le long de la rue du 28 octobre.

À suivre...
Eleni13
Eleni13
responsable de rubrique
responsable de rubrique

Messages : 642
Date d'inscription : 07/12/2021

Revenir en haut Aller en bas

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: Thrace, Mont Athos et îles du nord de l’Égée

Message par Eleni13 Mar 6 Fév 2024 - 15:28

J9- Lundi 27 juillet : Xanthi
 
Excellent yaourt au miel ce matin au petit déjeuner … et des voisins français :  les premiers que je rencontre depuis mon arrivée en Thrace !
 
Après avoir quitté l’hôtel, je remonte la rue du 28 octobre jusqu’à la Plateia kentriki, où se dresse la Tour de l’Horloge.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 94-p1017
 
Et je repars déambuler dans les rues de la vieille ville, nettement plus désertes qu’hier soir. C’est certain : le charme de l’endroit opère toujours sur moi…

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 95-p1017

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 96-p1018

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 97-p1018

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 98-p1017

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 99-p1021
 
Le Musée du folklore est encore fermé, de même que l’église des Grands archanges : tant pis pour l’iconostase !
 
Je monte jusqu’à l’église Akathistou Hymnou,  fermée elle aussi. « L’hymne akathiste » ? C’est un hymne composé au VIe siècle et dédié à la Vierge-Mère de Dieu.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 100-p121
 
Je vais ensuite repérer le chemin qui me permettra d’aller demain à la gare des bus. Quand on ne se perd pas, c’est à dix minutes de l’hôtel .. mais, évidemment, je me suis perdue !
 
Sur ce, je crois que c’est l’heure de mon café frappé du matin, à une terrasse (ombragée !) de la Plateia kentriki.
 
Un petit tour dans les boutiques pour acheter un magnet de Xanthi et quelques cartes postales, avant de m’installer pour déjeuner dans un bar sympathique de la Plateia Eleftherias (place de la Liberté) : tyropita et soda (c’est-à-dire en Grèce eau gazeuse), pour la modique somme de 2,50 euros…
 
Après m’être reposée à l’hôtel pendant les heures les plus chaudes de l’après-midi, je décide d’aller faire du shopping avenue du 28 octobre.
 
Ou pas ? Tous les magasins sont fermés : apparemment, le lundi, ils ferment en milieu d’après-midi.
 
Je me dirige donc vers l’avenue Vasilissis Sofias, pour passer de l’autre côté de la rivière Kosynthos.
 
Le soir tombe peu à peu sur la ville et sur les montagnes.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 101-p119
 
Pour ma part, je décide d’aller dîner à la taverne Ta Fanarakia, rue Stavrou, non loin de la Plateia kentriki  : les aubergines à la feta sont excellentes !
 
Et je vais ensuite m’installer sur la place, au même café qu’hier soir.
 
Décidément, la Plateia kentriki est en soirée le rendez-vous de tous les habitants de Xanthi : les gens viennent en famille, s’attablent en terrasse, pendant que les enfants jouent sur la place.
 
Il est environ 21h30 lorsque je regagne l’hôtel pour préparer mes bagages.
 
Demain, c’est le départ pour Thasos : vais-je y retrouver les touristes ? J’en ai peur…

À suivre...
Eleni13
Eleni13
responsable de rubrique
responsable de rubrique

Messages : 642
Date d'inscription : 07/12/2021

pit apprécie ce message

Revenir en haut Aller en bas

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: Thrace, Mont Athos et îles du nord de l’Égée

Message par pit Mar 6 Fév 2024 - 17:51

Merci pour la découverte de Xanthi, Eleni.
Very Happy Very Happy
Par manque de temps nous avions juste traversé la ville, on allait vers le Nestos.
Pour Thasos, c'est sûr qu'il y a beaucoup beaucoup plus de touristes qu'à Samothrace; nous y étions hors saison du dimanche soir au vendredi soir et on a vu débarque des flots de gens quand nous on quittait l'île. Il faut dire que l'île est très attachante même si j'ai une nette préférence pour les îles des Cyclades et Sporades.
pit
pit

Messages : 70
Date d'inscription : 04/07/2022

Eleni13 apprécie ce message

Revenir en haut Aller en bas

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: Thrace, Mont Athos et îles du nord de l’Égée

Message par Eleni13 Mer 7 Fév 2024 - 12:20

J10- Mardi 28 juillet : de Xanthi à Thasos
 
Ce matin, j’ai fait l’ouverture du petit déjeuner, avant de me diriger vers la gare des bus pour acheter mon ticket.
 
Ma destination ? Keramoti, point de départ du ferry pour Thasos, mais je vais vite comprendre que le trajet n’est pas direct…
 
À 8h30, un premier bus part en effet pour Chrysoupoli, où nous arrivons vers 9h15.
 
Je m’empresse de suivre un groupe de koritsia (jeunes filles) : avec leurs valises, elle vont également prendre la correspondance pour Keramoti, correspondance … qui vient juste de partir !
 
La suivante est affichée à 10h10, mais j’ai la bonne idée d’aller me renseigner au guichet : en fait, il y a un départ à 9h40.
 
Et en plus, le spectacle est assuré !
 
Dans ce deuxième bus en effet, une brave giagia (mémé) de 80 ans (dit-elle) se charge de jouer les receveuses : isitirio parakalo ! (billet, s’il vous plaît !), demande-t-elle à tout le monde.
 
Et, comme j’ai mon ticket, j’ai même droit à des compliments !
 
En tout cas, nous arrivons à temps à Keramoti pour prendre le ferry de 10h30.
 
Et, après une traversée d’une quarantaine de minutes, nous voici à Liménas, le port principal de l’île de Thasos.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 102-p119
 
Pas de taxi en vue et, malheureusement, l’hôtel n’est pas vraiment à proximité.
 
Je saurai plus tard que la station de taxis est située plus loin sur le port. Il aurait été plus judicieux de la placer, comme la station KTEL, en face du débarcadère...
 
Finalement, ce sera un charmant loueur de voitures qui m’emmènera à destination.
 
Première impression : l’hôtel Pavlidis, tenu par deux sœurs, est loin de tout. Aurais-je fait un mauvais choix ? Pourtant, d’habitude, je fais très attention à la localisation.
 
Il est trop tôt pour le check-in : je laisse donc mes bagages et, munie d’indications sur le trajet vers le centre-ville et le port, je pars faire un tour.
 
Une loukanopita, un yaourt glacé à la banane, un café frappé face à la mer : il y a même un peu d’air !
 
Je retourne ensuite à l’hôtel pour prendre possession de ma chambre : elle serait très bien si le climatiseur fonctionnait correctement. En fait, il rafraîchit le balcon, ce n’est pas le but !
 
Bref, je crois que je n’ai jamais été si pressée de sortir, après une sieste dans ce qui commence à ressembler à une étuve !
 
Un peu avant 18h, je pars donc à la découverte de Thasos. Que c’est touristique ! Dommage, parce que le vieux port est joli.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 103-p120
 
En tout cas, l’ambiance a changé par rapport à Samothrace, Komotini ou Xanthi : j’ai retrouvé les touristes … qui ne me manquaient pas !
 
Je repère facilement le Musée archéologique, l’Odéon, l’agora et la direction du théâtre mais tout cela, ce sera pour demain.
 
Je passe aussi devant une jolie petite église, Agios Nikolaos (Saint Nicolas, protecteur des marins). Elle a été construite en 835, quand l’île était sous domination byzantine.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 104-p120

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 105-p120
 
Et je récupère les horaires du ferry et des bus (dont un qui fait tout le tour de l’île), avant de retourner choisir une taverne sur le port.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 106-p119
 
Ce sera le Simi, pour un plat de soutzoukakia (boulettes à la sauce tomate), avec riz et frites. Ce n’est pas mauvais, mais j’ai vu mieux…
 
Finalement, le plus agréable, c’est de contempler le coucher de soleil sur la mer !

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 107-p121
 
Après avoir terminé la soirée par une promenade sur le port, je rentre à l’hôtel, non sans m’égarer quelque peu…
 
Il fait toujours aussi chaud et le climatiseur marche toujours aussi mal. Je crois que je vais ouvrir la fenêtre.
 
En fait, ce n’est pas une bonne idée : il y a du bruit dehors et cela risque d’attirer les moustiques, sans rafraîchir vraiment ! 
 
Je referme : je sens que la nuit va être difficile…

À suivre...
Eleni13
Eleni13
responsable de rubrique
responsable de rubrique

Messages : 642
Date d'inscription : 07/12/2021

Aliocha apprécie ce message

Revenir en haut Aller en bas

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: Thrace, Mont Athos et îles du nord de l’Égée

Message par Eleni13 Jeu 8 Fév 2024 - 19:06

J11- Mercredi 29 juillet : Thasos antique
 
Je n’ai pas très bien dormi : une chaleur étouffante, des cris d’enfants et des aboiements de chiens dans la rue … parce qu’en plus, la fenêtre isole mal du bruit !
 
Ce matin, vers 7 heures, je tente une sortie sur le balcon où il fait effectivement plus frais, mais où s’est installée une guêpe particulièrement agressive.
 
Je vais donc me mettre à l’abri à l’intérieur, en prenant soin de fermer la fenêtre.
 
Au bout d’un moment, comme la chaleur est vraiment insupportable dans la chambre, je fais une nouvelle tentative  : inutile, la guêpe est toujours là et me guette…
 
Je n’ai plus qu’à attendre l’heure où je pourrai enfin descendre pour le petit déjeuner, qui n’est pas servi avant 8h30 : pour la Grèce en été, c’est tard.
 
Et en plus, il n’y a même pas de yaourt grec…
 
Quant aux propriétaires, elles semblent surprises quand je leur parle du climatiseur : j’espère qu’elles vont s’en occuper.
 
En attendant, je quitte l’hôtel un peu avant 9h30, pour une journée consacrée aux antiquités de Liménas.
 
Mais d’abord, quelques mots sur une légende locale : selon Hérodote et Pausanias, Thasos serait le fils du roi phénicien Agénor, arrivé sur l’île quand il cherchait sa sœur Europe, que Zeus avait enlevée en prenant la forme d’un taureau…
 
Il ne risquait pas de la trouver : elle avait été emmenée en Crète !
 
La réalité historique maintenant ? C’est au VIIe siècle avant J.-C. que des colons venus de Paros viennent s’installer sur le site actuel de Liménas.
 
Au Ve siècle, Thasos devient membre de la ligue de Délos (les alliés d’Athènes).
 
Ensuite, les dominations se succèdent : macédonienne, romaine, byzantine, génoise, ottomane enfin à partir de 1462. Ce n’est qu’en 1912 que l’île est enfin rattachée à la Grèce.
 
Mais pour le moment, restons dans l’Antiquité : je fais un premier arrêt, juste à côté de l’hôtel, pour aller voir la porte de Zeus et d’Héra, une des portes de l’antique rempart.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 108-p122
 
Un bas-relief, pour le moins abîmé, représente les deux divinités (fin du Ve siècle avant J.-C.).

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 109-p121
 
Je descends ensuite vers le port, en passant à proximité de la rue de l’École archéologique française.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 110-p121
 
Il est vrai que l’île a été fouillée par l’EFA (École française d’Athènes), mais elle n’est pas la seule, et c’est quand même la première fois que je vois ce genre de panneau !
 
Ensuite, direction l’agora : quelques colonnes ont été redressées dans les portiques d’époque romaine, autrefois entourés de boutiques.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 111-p120

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 112-p120
 
En tout cas, l’endroit est totalement désert, fréquenté uniquement par des papillons et des guêpes. Pour les guêpes, je m’en passerais volontiers !
 
À un moment, je vois quand même un groupe de touristes à l’entrée, mais ils ne pénètrent pas à l’intérieur. Bref, si vous voulez éviter les flots de vacanciers qui se déversent sur Thasos, il suffit d’aller sur les sites archéologiques !
 
Je pars maintenant vers le théâtre, construit à l’époque hellénistique et modifié par les Romains pour y accueillir des combats de fauves.
 
Un panneau en bas indique qu’il est fermé pour restauration, mais des indications manuscrites précisent que la porte nord, elle, est ouverte.
 
Je décide donc de monter (c’est le terme !) : rue, escalier, sentier. La pente est raide, ce qui m’inquiète pour la descente.
 
Mais une fois en haut, je domine effectivement le théâtre où plusieurs personnes travaillent, comme en atteste la grue plantée en plein milieu !

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 113-p118
 
Oublions la grue : je préfère admirer la vue sur Liménas, la mer et les collines.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 114-p118
 
Et j’entame la descente, moins difficile que prévue.
 
Une fois sur le port, je repère un panneau indiquant le sanctuaire de Dionysos (IVe siècle avant J.-C.).

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 115-p119
 
C’est là qu’a été découverte une statue du dieu, maintenant exposée au Musée archéologique, vers lequel je me dirige à présent, après avoir savouré un café frappé sur le port.
 
Disons-le tout de suite, c’est un musée magnifique, avec des explications intéressantes, souvent rédigées en français (EFA oblige…).
 
D’abord, à l’entrée, se dresse un gigantesque  kouros archaïque portant un bélier (vers 600 avant J.-C.) : 3,5 mètres de haut quand même…

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 116-p119

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 117-p120
 
Notons aussi des objets de la vie quotidienne, parmi lesquels une baignoire en terre cuite, provenant d’une maison d’habitation (IVe siècle avant J.-C.).

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 118-p120
 
Une grande hydrie attique en bronze représentant une scène dionysiaque (fin du Ve siècle avant J.-C.). Elle était utilisée comme urne funéraire.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 119-p120
 
Et enfin, une très belle tête de Dionysos, trouvée, comme je l’ai dit, dans son sanctuaire (IVe siècle avant J.-C.).

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 120-p119
 
Je quitte le musée peu après 13 heures, pour aller déjeuner d’une tyropita et d’un yaourt glacé (à l’ananas aujourd’hui).
 
Cartes postales, café frappé au bord de la mer … et maintenant, la question du début d’après-midi : le climatiseur est-il réparé ?
 
Eh bien, non ! Quand je rentre à l’hôtel, il n’y a aucune amélioration !
 
Les propriétaires veulent même me convaincre que tout marche très bien et que c’est moi qui ne sais pas utiliser la télécommande…
 
Et puis quoi encore ?  Devant mes protestations, elles se rendent à l’évidence et appellent le technicien qui viendra demain…
 
Autant dire que la sieste a été difficile : je meurs de chaud ! Le seul avantage, c’est que, sur le balcon, la lessive sèche très vite…
 
Un peu avant 18 heures, je sors faire un tour sur le port, avant de dîner au même restaurant qu’hier et de m’installer ensuite sur un banc pour admirer le coucher du soleil entre les deux phares.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 121-p119
 
Quelques instants de paix et de fraîcheur bien agréables, mais il me faut repartir — en traînant les pieds —  vers l’étuve qui me sert de chambre.
 
Et là, surprise : il y a quand même une amélioration. D’abord, j’ai droit à des excuses, le technicien viendra demain matin, les clients précédents n’avaient rien signalé (je ne suis pas convaincue !) et, en attendant, on m’a installé un grand ventilateur.
 
C’est donc un peu rassérénée que je monte dans ma chambre. C’est sûr : le ventilateur ne rafraîchit pas autant qu’un climatiseur en état de marche, mais c’est mieux que rien…
 
Suite du feuilleton demain !

À suivre...
Eleni13
Eleni13
responsable de rubrique
responsable de rubrique

Messages : 642
Date d'inscription : 07/12/2021

Aliocha et pit apprécient ce message

Revenir en haut Aller en bas

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: Thrace, Mont Athos et îles du nord de l’Égée

Message par Eleni13 Ven 9 Fév 2024 - 11:08

J12- Jeudi 30 juillet : autour de Thasos
 
La nuit a quand même été un peu meilleure que la précédente…
 
Comme le petit déjeuner commence trop tard pour mon programme de la journée, j’achète un croissant en me dirigeant vers l’embarcadère, où se trouve aussi la station KTEL.
 
Je prends un ticket pour le bus local qui fait le tour de l’île et, à 8h50 tapantes, nous voilà partis.
 
Eh bien ! C’était une bonne idée : j’apprécie vraiment la balade, rythmée par les exclamations du receveur : il annonce chaque village ou hameau et, ensuite, lance Pame ! (Allons-y !) au chauffeur.
 
D’ailleurs, en voyant que je ne descends jamais, il s’inquiète gentiment pour savoir si je ne risque pas de manquer mon arrêt.
 
Oui, ses exclamations rythment ce voyage de trois heures, qui me permet de découvrir une île montagneuse (le mont Ypsario dépasse les 1000 mètres), verdoyante, avec quelques sublimes panoramas.
 
Au fur et à mesure, je regarde le trajet sur la carte, tout en essayant de prendre des photos : difficile à travers la vitre du bus … 

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 122-p121
 
À mon avis, le plus beau (et de loin !), c’est la côte sud-est, et notamment la crique de Kalamari, visible à partir du monastère Archangelou, dédié à l’Archange Michel.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 123-p119
 
J’aime aussi beaucoup, à l’est, la vue sur l’îlot de Kinyra, en face de Paradise Beach. Ne dirait-on point une baleine émergeant au-dessus des flots ?

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 124-p118
 
En tout cas, j’ai bien le temps de l’admirer, à cause de deux touristes pour le moins étourdis qui ont oublié leurs bagages !
 
Et exigeants en plus ! Ils veulent que le conducteur fasse demi-tour : ils auraient dû regarder l’étroitesse et les lacets de la route…
 
Finalement, le receveur donne un coup de téléphone, le bus s’arrête, attend et les bagages sont apportés sur place : incroyable !
 
Vers midi, je suis de retour à Liménas, où je m’installe pour boire un soda face au débarcadère, avant d’aller déjeuner sur le port : gyros au poulet et granita (sorbet) fraise-citron.
 
Il est environ 15 heures quand je regagne l’hôtel. Le technicien est venu, il y a un problème de turbine, il repassera vers 20 heures … et, en attendant, je reste avec mon ventilateur. Évidemment, c’est mieux que rien, mais ce n’est pas un climatiseur !
 
Je repars vers 18h, pour monter vers l’Odéon, totalement désert.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 125-p120
 
En descendant, je me rends compte qu’il communique directement avec l’agora : j’en profite pour compléter ma visite d’hier.
 
Un très bel autel d’abord, mais aucun panneau n’indique à qui il est consacré.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 126-p120
 
Ensuite, un monument dédié à Théagène, pugiliste et pancratiaste du Ve siècle avant J.-C.,  qui fut vainqueur aux Jeux olympiques, et à d’autres Jeux aussi d’ailleurs.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 127-p118
 
Tiens ! Un autre visiteur…

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 128-p118
 
Après avoir acheté un magnet représentant les deux phares, je passe ma soirée sur le port : une promenade, un yaourt au miel, un banc face à la mer et le soleil qui se couche peu à peu…

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 129-p119

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 130-p117

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 131-p118

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 132-p118

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 133-p118
 
Vers 21h, je regagne l’hôtel, histoire d’avoir les dernières nouvelles.
 
Et là, comme par hasard, le technicien est dans la chambre, en train de ne pas réussir à effectuer la réparation : définitivement HS !
 
Je reste donc pour la nuit avec mon ventilateur
 
C’est le moment de penser aux bagages pour demain.

À suivre...
Eleni13
Eleni13
responsable de rubrique
responsable de rubrique

Messages : 642
Date d'inscription : 07/12/2021

Revenir en haut Aller en bas

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: Thrace, Mont Athos et îles du nord de l’Égée

Message par Eleni13 Ven 9 Fév 2024 - 11:44

J13- Vendredi 31 juillet (matin) : de Thasos à Kavala
 
Aurais-je droit à un geste commercial ? C’est évidemment la question que je me pose en me préparant ce matin.
 
Croyant visiblement me faire une grande faveur, les propriétaires m’offrent le prix d’un petit déjeuner (5 euros) puis, devant mes protestations, de deux (10 euros).
 
Ce n’est quand même pas beaucoup pour les inconvénients subis, ne puis-je m’empêcher de penser en me dirigeant vers le port…
 
En tout cas, le timing est parfait : après avoir acheté mon ticket, je monte dans le ferry qui part à 10 heures.
 
Un bilan sur Thasos, tandis que les côtes s’éloignent peu à peu ? 

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 134-p118
 
Je vais faire abstraction de l’hôtel (qu’il vaut mieux oublier) et je dirais que l’île est belle, avec quelques superbes paysages, mais qu’elle est beaucoup trop touristique à mon goût.
 
Un gros coup de cœur toutefois pour les soirées sur le port, devant les couchers de soleil
 
Quarante minutes plus tard, le ferry arrive à Keramoti, où je trouve sans problème le bus pour Kavala.
 
Je profite de l’arrêt à Chrysoupoli pour changer de côté afin d’échapper au soleil : résultat inverse, puisque le soleil lui aussi a changé de côté !
 
Et, aux environs de midi, me voici parvenue à destination, dans le centre-ville de Kavala.
 
 
J13- Vendredi 31 juillet (après-midi) et J14- Samedi 1er août : Kavala
 
Pour la visite de Kavala, je vous renvoie à mon carnet précédent :
 
Mais mon voyage n’est pas terminé : la prochaine étape est même très importante pour moi.

À suivre...
Eleni13
Eleni13
responsable de rubrique
responsable de rubrique

Messages : 642
Date d'inscription : 07/12/2021

pit apprécie ce message

Revenir en haut Aller en bas

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: Thrace, Mont Athos et îles du nord de l’Égée

Message par pit Ven 9 Fév 2024 - 14:26

Merci Eleni pour ce petit tour à Thasos qui a ravivé quelques souvenirs.

En plus du Thasos antique que tu as bien décrit, il y a ce qui attire les touristes, de belles plages, très agréables, qui lors de notre passage tôt le matin, en Juin, étaient désertes.
Et globalement, nous n'avions pas eu trop de touristes, même si on sentait que ça devait être la foule les week-ends de beau temps et en Juillet Août, vu le nombre d'hôtels, restaurants et boîtes de nuit sur une bonne parie du littoral.
Lors de notre visite d'une semaine, nous avions en général bénéficié de l'ambiance grecque authentique !
Very Happy
Une des plages à quelques kilomètres (piste) du port principal.
Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée Dsc02910

Il y a aussi au sud de l'île, près de Limenaria, un endroit mystérieux, la couronne de Limenaria, 12 pierres de marbre de 3 mètres de haut, sur lesquelles sont gravés tous les signes du zodiaque.
Malgré quelques recherches, je n'ai pas trouvé l'origine, l'histoire de cet endroit, situé un peu à l'écart de la route et assez peu indiqué; ça mérite un détour si on passe par là bas.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée Dsc03010

Si quelqu'un a des lumières sur cet endroit ....

Du côté de Limenaria, il y a aussi quand le temps est clair une très belle vue sur le Mont Athos.
A l'intérieur de l'île il y a des petits villages authentiques, Theologos et Maries entre autres, qui peuvent servir de points de départ pour des randonnées à pied ou VTT vers les montagnes de l'île, mais attention à la chaleur !
pit
pit

Messages : 70
Date d'inscription : 04/07/2022

Eleni13 apprécie ce message

Revenir en haut Aller en bas

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: Thrace, Mont Athos et îles du nord de l’Égée

Message par Eleni13 Dim 11 Fév 2024 - 9:21

J15- Dimanche 2 août : de Kavala à Lemnos
 
Il y a un monde fou ce matin au port de Kavala, pour monter à bord de l’Ariadne, le ferry d’Hellenic Seaways à destination de Lemnos.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 135-p118
 
C’est une étape que j’attendais avec impatience : une partie de ma famille est en effet originaire de cette île, même si je ne sais pas exactement à quel moment mon grand-père (je crois) est parti s’installer dans un autre pays.
 
Enfin, nous pouvons embarquer : je trouve ma place dans le salon Kalymnos, mais je préfère rester sur le pont pendant une bonne partie du trajet.
 
Au bout de quatre heures environ, je vois les contours de l’île se profiler enfin dans la brume.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 136-p116
 
Lemnos, la terre des ancêtres ! Je suis assez émue, je l’avoue…
 
Je me dépêche quand même pour débarquer parmi les premiers passagers : cela me permet de trouver tout de suite un taxi disponible (5 euros). C’est préférable, puisque je sais que le port des ferrys est très excentré.
 
En route, nous croisons une voiture : le chauffeur s’arrête et me dit qu’il s’agit de la propriétaire de l’hôtel Katsaraki Fotini … qui vient me chercher au débarcadère !
 
Tout de suite, elle me conduit à ma chambre, qui s’ouvre sur une grande terrasse à l’ombre, avec de l’air, même à cette heure de l’après-midi …
 
Le logement est aussi équipé d’une cuisine et, dehors, est installée une corde à linge avec des pinces. Première tâche : la lessive ! Et l’étendage !
 
Et ensuite, je m’installe sur « ma » terrasse, où il fait divinement bon…
 
Je sors vers 18h pour une première découverte de Myrina, la ville principale de Lemnos.
 
En passant par la rue Kyda, bordée de boutiques fermées aujourd’hui (normal, c’est dimanche), je gagne rapidement le vieux port.
 
Première remarque : c’est plus tranquille que Thasos !
 
Et maintenant, courage ! Montons jusqu’en haut du kastro, la plus grande forteresse de la mer Égée.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 137-p117
 
Elle fut construite par les Vénitiens au début du XIIIe siècle, sur l’emplacement d’un ancien château byzantin.
 
Après avoir été alliée d’Athènes au Ve siècle avant J.-C, Lemnos fut en effet successivement sous domination macédonienne, romaine, byzantine, vénitienne, puis ottomane à partir de 1456 (avec une brève occupation vénitienne de 1464 à 1478).
 
En 1912, l’île fut rattachée à la Grèce.
 
Pour ma part, je termine mon ascension, jusqu’au drapeau.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 138-p117

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 139-p118
 
C’est haut, mais cela vaut le coup : l’endroit, libre d’accès, est très beau, peu fréquenté, et offre un superbe panorama sur la ville et sur la mer.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 140-p117

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 141-p120

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 142-p117

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 143-p117

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 144-p116
 
Par temps clair, il paraît qu’on voit même le mont Athos : j’avoue que je n’ai pas pensé à regarder !
 
De plus, j’avais lu que des daims se promenaient en liberté sur le site, mais je n’en ai pas aperçu la moindre trace…
 
La descente est un peu difficile, et c’est donc soulagée que j’arrive sur le port

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 146-p117

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 147-p117
 
Dans la rue Kyda, les boutiques commencent à ouvrir : j’achète donc quelques provisions pour le petit déjeuner de demain et je vais les déposer dans ma chambre.
 
Au passage, je croise la propriétaire de l’hôtel, qui prend le frais devant chez elle. Cela me permet de récupérer une grande tasse à thé : parfait !
 
Et je repars manger en bord de mer, dans un restaurant repéré tout à l’heure : keftedes (boulettes) à la courgette et souvlakia tis giagias (brochettes, spécialités de la mémé) : excellents !
 
Mais il commence à faire nuit : il est temps de rentrer à l’hôtel … où le climatiseur fonctionne !

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 148-p117

À suivre...
Eleni13
Eleni13
responsable de rubrique
responsable de rubrique

Messages : 642
Date d'inscription : 07/12/2021

pit apprécie ce message

Revenir en haut Aller en bas

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: Thrace, Mont Athos et îles du nord de l’Égée

Message par Eleni13 Lun 12 Fév 2024 - 15:14

J16- Lundi 3 août : Lemnos
 
Une matinée tranquille aujourd’hui : je voulais aller faire des photos très tôt sur le port, mais en fait, je traîne sur la terrasse après avoir pris mon petit déjeuner…
 
Bon, me voilà quand même partie vers la rue Kyda.
 
J’entre dans la boutique du photographe Christos Kazolis, où j’achète des cartes postales, un livre de photos sur Lemnos et un magnifique calendrier.
 
Et puis, je bavarde avec sa femme, qui tient le magasin.
 
Je raconte un peu ma vie (enfin, celle de ma famille), et j’apprends qu’une dame portant le même nom que moi habite le village voisin de Moudros.
 
Il faudrait, me dit-elle, que j’aille voir sur Facebook. Oui, mais je ne suis pas sur Facebook…
 
Ensuite, je pars en reconnaissance du côté du débarcadère du ferry : c’est vrai que c’est loin ! C’est décidé, demain, je prendrai un taxi.
 
Il n’en reste pas moins que la promenade est agréable, le long de la plage avec, en point de mire, une jolie petite chapelle blanche, Agios Nikolaos (Saint Nicolas), que j’avais déjà repérée hier. 

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 149-p117

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 150-p118
 
Et de l’autre côté, le kastro.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 151-p118
 
Je reviens brièvement vers l’hôtel pour déposer les achats « encombrants », et je vais m’attabler  sur le port devant mon café frappé de fin de matinée.
 
Après avoir pris le temps de savourer mon café, je remonte la rue Kyda, en m’éloignant davantage de la mer.
 
Tiens, une autre boutique de Christos Kazolis ! Apparemment, il en tient une et sa femme une autre. J’en profite pour acheter un magnet pour ma collection, ainsi qu’un autre calendrier (il faut commencer à penser aux cadeaux…).
 
Et maintenant, à table ! Je me contente d’un gyros me pita dans un petit bar, juste à côté, avant de rentrer à l’hôtel pour profiter de l’air frais de ma terrasse.
 
Je ressors vers 18 heures, et j’emprunte encore une fois la rue Kyda, en direction de la cathédrale Agia Triada (Sainte Trinité), grande église de style byzantin datant de 1770.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 152-p118

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 153-p118

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 154-p117
 
Des fidèles sont en train de faire leurs dévotions : je crois que je n’avais jamais mesuré comme cette année la force de la religion orthodoxe en Grèce.
 
Et près de l’église, que vois-je ? Le cimetière, que je n’avais pas envie de chercher partout mais que je suis contente d’avoir trouvé.
 
Quand je m’approche, j’ai même droit à un salut du pope : l’épouse du photographe m’avait conseillé d’aller le voir pour avoir des renseignements sur ma famille. Certes, c’est une bonne idée, mais comme je pars demain, je n’ai pas trop le temps d’approfondir la question.
 
J’aurais évidemment pu rester plus longtemps mais le problème, c’est qu’il n’y a pas de ferry tous les jours…
 
Je commence donc à chercher parmi les tombes, et je finis par en trouver une avec mon nom de famille. Mais les prénoms ne coïncident pas : une autre branche, peut-être… 
 
Quoi qu’il en soit, je me dirige maintenant vers la rue qui longe la plage de Romeikos Gialos. Il suffit de descendre vers la mer : c’est juste à quelques minutes, de l’autre côté du kastro par rapport au vieux port.
 
Le Musée archéologique est fermé le lundi, mais il y a partout de belles façades de maisons néoclassiques : un vrai festival !

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 155-p117

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 156-p117

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 157-p117
 
Comme il est encore trop tôt pour dîner, je vais m’installer sur ma terrasse pour mettre à jour mon carnet de voyages. Il fait très bon, il y a de l’air, et la propriétaire s’occupe de son linge en dessous.
 
En repartant, je me renseigne pour le check-out de demain : à midi ! C’est parfait !
 
Je pensais aller dîner sur le port mais, finalement, je trouve sur Romeikos Gialos un endroit qui me plaît bien, un bar face au kastro : je m’installe donc à côté d’une giagia (puis de plusieurs !).
 
Le dîner, ce sera un club sandwich… trop copieux ! Je n’arrive pas à finir…
 
Mais le moment est agréable : il fait bon, avec de l’air, sans parler de la vue.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 158-p117
 
Du calme aussi : la musique n’est pas trop forte.
 
Et le plus amusant, c’est d’observer les deux serveuses : l’une qui s’active très efficacement avec le sourire, et l’autre qui reste assise sur son tabouret face au bar, le dos tourné aux clients, pour être bien sûre de ne pas être dérangée !
 
Ensuite, un petit tour sur le port, avant de rentrer à l’hôtel, où je continue à apprécier une climatisation qui fonctionne…

À suivre...
Eleni13
Eleni13
responsable de rubrique
responsable de rubrique

Messages : 642
Date d'inscription : 07/12/2021

Sissi57 et pit apprécient ce message

Revenir en haut Aller en bas

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: Thrace, Mont Athos et îles du nord de l’Égée

Message par Eleni13 Mar 13 Fév 2024 - 15:01

J17- Mardi 4 août : de Lemnos à Kavala
 
J’ai tout mon temps ce matin, puisque le ferry ne part qu’en début d’après-midi : après avoir pris mon petit déjeuner sur la terrasse et bouclé mes bagages, je vais donc faire un tour dans Myrina.
 
Mes pas me mènent du côté de Romeikos Gialos, où le Musée archéologique est aujourd’hui ouvert.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 159-p118
 
Il abrite notamment de magnifiques Sirènes d’époque archaïque (VIe siècle avant J.-C.), monstres à corps d’oiseaux et à tête de femmes, que l’on rencontre par exemple dans l’Odyssée : rien à voir avec Andersen... 

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 160-p117     Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 161-p117

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 162-p117
 
Je décide ensuite de goûter de nouveau le café grec, que n’ai pas essayé depuis longtemps : décidément, je préfère le café frappé !
 
Sur ce, c’est l’heure du check-out : la propriétaire est justement en train de nettoyer la chambre d’à côté, et je récupère très vite ma valise, avant d’aller déjeuner d’une salade grecque au même bar qu’hier.
 
Vers 13h15, je vais prendre un taxi et, une fois parvenue à l’embarcadère, je suis soulagée : pour attendre, il y a un grand emplacement couvert, à l’ombre, avec des bancs.
 
Plusieurs personnes sont déjà là, d’autres arrivent pour prendre le bateau : c’est toujours rassurant !
 
Et voici le Nisos Rhodos.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 163-p118
 
Après avoir déposé mes bagages à ma place, je retourne sur le pont, tandis que les côtes de Lemnos s’éloignent peu à peu…

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 164-p117
 
Encore un regard vers le kastro ? Je suis déjà nostalgique…

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 165-p117
 
En fin d’après-midi, le ferry accoste au port de Kavala.
 
 
J18 et J19 -Mercredi 5 août et Jeudi 6 août : Kavala
 
Pour Kavala, c’est toujours ici ! 
 
Et ensuite, quelle sera ma prochaine étape ? M’approcher le plus possible de la « Sainte Montagne »

À suivre...
Eleni13
Eleni13
responsable de rubrique
responsable de rubrique

Messages : 642
Date d'inscription : 07/12/2021

Revenir en haut Aller en bas

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: Thrace, Mont Athos et îles du nord de l’Égée

Message par pit Mar 13 Fév 2024 - 18:14

Merci Eleni pour le partage de ton ressenti sur Lemnos.
applau
Je ne regrette pas de l'avoir prévu dans notre périple printanier des îles du nord de la mer Égée, ça a l'air très sympathique et beaucoup moins touristique que la plupart des îles.
On y sera en principe fin Mai début Juin, on y passera sans doute 10 à 15 jours entre visites (sites préhistoriques et autres, villages), plages, randonnées et σιγά  σιγά , farniente quoi, en goûtant les bonnes choses de Lemnos !
pit
pit

Messages : 70
Date d'inscription : 04/07/2022

Eleni13 apprécie ce message

Revenir en haut Aller en bas

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: Thrace, Mont Athos et îles du nord de l’Égée

Message par Eleni13 Mer 14 Fév 2024 - 10:29

J20- Vendredi 7 août : de Kavala à Ouranoupoli
 
Ce matin, à 9h, je prends le bus express qui, en deux heures, me conduit à partir de Kavala jusqu’à la gare KTEL-Makedonia de Thessalonique.
 
Et c’est là que les choses se compliquent…
 
Mais c’est entièrement de ma faute : j’aurais dû réfléchir trois secondes avant de chercher un bus pour la Chalcidique dans une station qui, comme son nom l’indique, dessert … la Macédoine !
 
En fait, il faut emprunter un bus urbain (le 45 ou le 45A), qui passe toutes les vingt minutes et relie les deux gares routières de la ville.
 
Je monte donc dans le bus n° 45 et, en un peu moins d’une heure, j’arrive à la gare KTEL-Chalkidikis… qui, elle, dessert évidemment la Chalcidique !
 
J’achète mon billet au guichet et, à 14h30, mon bus part pour Ouranoupoli : le trajet dure 2h30, en traversant de nombreux villages.
 
Un peu après 17 heures, nous arrivons à destination.
 
Il n’y a pas de gare routière, juste un petit kiosque où, je suppose, il est possible d’acheter des tickets. En revanche, je ne vois aucun horaire affiché : il faudra quand même que je les déniche avant dimanche…
 
L’hôtel Makedonia, lui, est facile à trouver, et il n’est loin ni de la mer ni de l’arrêt de bus : parfait !
 
L’accueil est discret, mais aimable et souriant. Et tout fonctionne dans la chambre, même le climatiseur (oui, je sais, c’est devenu mon obsession depuis Thasos !).
 
Une fois installée, je pars dans le village pour une première reconnaissance : des boutiques, des restaurants et de jolies maisons dans des rues en pente.
 
Mais surtout, Ouranoupoli est le port qui permet aux pélerins (hommes !) de gagner le mont Athos
 
Pour ma part, je me rends à l’agence indiquée par l’hôtelier, sur la place, près de la pharmacie, et j’achète pour demain matin un ticket qui me permettra de participer à une excursion en bateau, près de la côte ouest de la « Sainte Montagne ».
 
Puis, après avoir fait quelques courses pour le petit déjeuner et les avoir déposées dans ma chambre, je vais me promener près du port et de la plage, où se dresse une tour byzantine datant du XIIe siècle.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 166-p116
 
Sur ce, je commence à avoir faim et je m’installe pour dîner à une terrasse, avec vue sur la mer bien sûr.

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 167-p117
 
Et je regarde le soleil se coucher peu à peu les flots…

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée 168-p117
 
Demain, ce sera donc le mont Athos ! Enfin, presque : je suis une femme…

À suivre...
Eleni13
Eleni13
responsable de rubrique
responsable de rubrique

Messages : 642
Date d'inscription : 07/12/2021

Revenir en haut Aller en bas

Découvrir la Grèce: Thrace, Mont Athos et îles de la Mer Egée Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: Thrace, Mont Athos et îles du nord de l’Égée

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum