Le Forum du Voyage - voyages et tourisme individuel
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -34%
Smartphone 6,67 POCO M6 Pro – Ecran 120 Hz ( ...
Voir le deal
152 €

Mes carnets de voyage en Grèce: promenades à Thessalonique et en Macédoine

5 participants

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  Empty Mes carnets de voyage en Grèce: promenades à Thessalonique et en Macédoine

Message par Eleni13 Jeu 30 Nov 2023 - 16:57

Prologue
 
Thessalonique, c’est ma ville préférée en Grèce !
 
Une longue promenade en bord de mer, des églises byzantines à tous les coins de rue, des musées très riches et peu de touristes : tout ce que j’aime…
 
Depuis mon premier voyage dans la région, je ne cesse d’y retourner et, en écrivant ces mots, je me dis que je monterai volontiers dans le premier avion partant dans cette direction !
 
Alors, en attendant mon prochain voyage, je vais essayer de vous faire partager mon amour pour cette ville et sa région.
 
Comme pour mon carnet sur Athènes, je ne vais pas prétendre à l’exhaustivité, mais simplement vous proposer un choix de promenades, au gré de mes envies et de mes préférences.
 
Vous êtes prêts ? Je vous invite donc à me suivre dans les rues de Thessalonique et sur les routes de Macédoine…
 

Promenade n°1 : au bord de la mer…
 
Mer, lac ou fleuve, j’adore me promener au bord de l’eau. Ceux qui ont lu mes carnets sur le Québec connaissent ma fascination pour le Saint-Laurent et, à Toulouse où j’habite, j’aime marcher le long de la Garonne.
 
Vous ne serez donc pas étonnés que notre première promenade nous conduise près des flots du golfe Thermaïque.
 
Mais d’abord, bien sûr, il nous faut arriver à Thessalonique.
 
Si vous venez en avion, vous verrez que l’aéroport n’est pas très loin du centre, moins de 20 km. Un bus direct (le 01X, remplacé la nuit par le 01N) vous y conduira en une trentaine ou une quarantaine de minutes, suivant la station où vous descendrez et l’état de la circulation.
 
Le prix est de 2 euros, et le 01X, qui dessert aussi la gare ferroviaire de Thessalonique, a pour terminus la gare routière de Macédoine (KTEL Makedonias).
 
Toutefois, comme ce bus ne part que toutes les 20-25 minutes, il m’est aussi arrivé de prendre un taxi : aux dernières nouvelles, le forfait est à 24 euros en journée.
 
Que vous ayez choisi le bus ou le taxi, descendez place Aristotelous, et dirigez-vous vers la mer, et plus précisément vers ce magnifique hôtel. 

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  1-p10912
 
Oui, une fois n’est pas coutume : à la fin du mois de décembre 2018, j’avais profité des tarifs d’hiver pour m’offrir pendant quelques nuits une chambre à l’Electra Palace (150 euros environ). Je n’ose pas imaginer le prix l’été…
 
Mais ne vous inquiétez pas : quand nous irons dans un autre quartier, je vous indiquerai bien sûr un hôtel moins cher.
 
En attendant, je vous laisse admirer la vue que j’avais de mon balcon du sixième étage. À aucun moment, je n’ai regretté mon choix !

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  2-p10912

Le manège, c’était juste pour la période des fêtes, mais vous pouvez aussi observer sur la photo l’architecture de la place Aristotelous, entièrement refaite après le terrible incendie qui, en 1917, ravagea la ville pendant quatorze jours.
 
L’architecte chargé ensuite de dessiner le plan du centre-ville, Ernest Hébrard, était français.  Quant aux bâtiments, d’un style néobyzantin, mais parfois inspirés des arcades de la rue de Rivoli à Paris, ils datent des années 1930-1960 et ont été rénovés au début du XXIe siècle.
 
C’est bon ? Vous avez pu vous arracher à la vue depuis votre balcon ? Nous allons donc partir pour notre première promenade.
 
Le temps de vous installer, disons que nous sommes en milieu d’après-midi. En tout cas, si c’est l’été, évitez les heures chaudes…
 
Prenez d’abord le temps de déambuler sous les arcades, d’aller faire un tour à la librairie Ianos et de regarder la statue de l’ancien précepteur d’Alexandre le Grand, le philosophe Aristote, qui a donné son nom à la place. 

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  3-p11210
 
Il paraît que toucher son gros orteil est pour les étudiants un gage de réussite à leurs examens ! Peut-être faut-il quand même qu’ils révisent un peu leurs cours…
 
En tout cas, si vous avez une petite faim, ce ne sont pas les pâtisseries qui manquent…
 
Et maintenant, dirigez-vous vers la mer, traversez la rue et tournez à gauche. Nous allons suivre la voie piétonne qui longe le bord de l’eau.
 
C’est certainement la promenade favorite des habitants de Thessalonique. Je me souviens, l’après-midi du 1er janvier 2019, je voyais tout autour de moi des familles, avec des enfants étrennant leurs nouveaux jouets…
 
Quant à vous, gardez la mer sur votre droite, et dirigez-vous tranquillement vers cette tour qui est un des symboles de la ville, la Tour Blanche.  

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  4-p10912

Elle fut construite par les Ottomans au XVe siècle, pour renforcer les fortifications du mur d’enceinte : à Thessalonique en effet, l’occupation turque dura de 1387 à 1912 (à l’exception d’un bref intermède vénitien de 1423 à 1430).
 
Ce n’est que le 26 octobre 1912 que la ville obtint son rattachement à la Grèce, presque un siècle après la guerre d’indépendance qui libéra une partie du pays dans la première moitié du XIXe siècle.
 
Au début de la guerre d’indépendance en 1821, il y eut bien des révoltes en Macédoine et en Chalcidique, mais elles furent toutes réprimées dans le sang.
 
Quant à la Tour Blanche, elle servit de prison et de lieu d’exécution depuis le XVIIIe siècle. On l’appelait même la Tour du Sang, parce que du sang coulait le long de ses murs…
 
En 1912, après la libération de la ville, elle fut « blanchie » en signe de purification, ce qui lui valut le nom par lequel elle est encore désignée de nos jours.
 
Et quand on voit sa beauté, on a du mal à imaginer son passé sanglant !
 
Prenons maintenant tout notre temps pour l’admirer. Au début du mois de janvier, vous pourrez même y rencontrer le père Noël ! 

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  5-p10912


Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  6-p10113
C’est le moment de la pause, je pense ? Traversez la rue et, sur la place, un peu en retrait, vous trouverez un petit café très agréable, le Pyrgos (ce qui veut dire la tour).
 
J’y suis allée deux fois en octobre 2022 et, la deuxième fois, je n’ai même pas eu besoin de passer la commande. La serveuse m’avait reconnue et s’était contentée d’une question : « sketo ? » (sans sucre). Je n’ai pas essayé le restaurant, mais j’ai plutôt un a priori favorable…
           
Vous pouvez ensuite retourner sur le bord de mer pour continuer votre chemin jusqu’à la statue en bronze d’Alexandre le Grand, édifiée par Evangelos Moustakas en 1974. 

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  7-p10913
 
Il faut dire que nous sommes dans la province de Macédoine et que l’ancienne capitale du royaume n’est pas loin. Un peu de patience, nous irons la visiter…
 
Quant à la ville de Thessalonique, elle fut fondée en 315 avant J.-C. par Cassandre, qui lui donna le nom de son épouse Thessaloniki, demi-sœur … d’Alexandre le Grand !
 
La statue équestre du conquérant macédonien sur son cheval Bucéphale a donc toute sa place ici ! Quant à Cassandre, il devint roi de Macédoine dix ans plus tard, en 305.
 
Continuons à suivre le bord de l’eau.
 
Nous allons arriver près d’une magnifique sculpture appelée les « Parapluies », oeuvre de Georges Zongolopoulos, installée à cet endroit en 1997  : 13 mètres de haut, 40 parapluies et 12 mâts en acier. 

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  8-p10914
 
Personnellement, j’adore ! Vous aussi, j’espère… 

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  9-p10912
 
Et maintenant, vous pouvez commencer à rebrousser chemin, en suivant le même itinéraire : c’est tellement agréable de marcher le long de l’eau, en regardant le soleil se coucher peu à peu… 

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  10-p1021
Dépassez la place Aristotelous, toujours côté mer : vous allez arriver à proximité du port, près de la place Eleftherias.
 
Pour ma part, quelle que soit la saison, j’aime m’installer sur la jetée pour regarder le coucher de soleil sur le port.  

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  11-p1020

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  12-p1025


Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  13-p1021
 
Ensuite, revenez tranquillement vers la place Aristotelous pour dîner. En novembre 2022, j’avais testé une taverne de gyros, vers le bas de la place, à droite : le repas était très bon … et le patron très sympathique !
 
Pour le dessert, vous pouvez aller vous asseoir à la terrasse de l’Electra Palace : je vous recommande tout particulièrement le yaourt au miel et aux fruits.
 
Ou alors, allez prendre un verre au bar du cinéma Olympion, juste en face. En novembre, c’est là que se tient le festival international du film de Thessalonique.
 
Et terminez la soirée en regardant depuis votre balcon les lumières de Noël sur la place Aristotelous… 

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  14-p1022


À suivre pour une deuxième promenade...
#carnet    #carnet-voyage    #carnet-grèce     #carnet-thessalonique     #carnet-macédoine


Dernière édition par Eleni13 le Sam 2 Déc 2023 - 16:25, édité 1 fois
Eleni13
Eleni13
responsable de rubrique
responsable de rubrique

Messages : 642
Date d'inscription : 07/12/2021

Deborah, mjp, Aliocha, mariejo, pit, siouxie et Livia apprécient ce message

Revenir en haut Aller en bas

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: promenades à Thessalonique et en Macédoine

Message par Sennedjem Sam 2 Déc 2023 - 14:12

Bonjour, 
C’est toujours un plaisir de suivre vos promenades grecques.
J’ai découvert Thessalonique et sa région (Pella et Vergina) l’année dernière avec plaisir et j’attends la suite de votre carnet sur Thessalonique avec impatience, notamment les musées et les églises byzantines.
Un jour je passerai comme vous une nuit à l’Electra !
J’avoue quand même rester assez insensible aux parapluies.
Sennedjem
Sennedjem

Messages : 43
Date d'inscription : 31/01/2023

Revenir en haut Aller en bas

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: promenades à Thessalonique et en Macédoine

Message par Eleni13 Sam 2 Déc 2023 - 16:26

@Sennedjem 

Merci pour votre message! Pella et Vergina sont au programme, bien sûr....
Eleni13
Eleni13
responsable de rubrique
responsable de rubrique

Messages : 642
Date d'inscription : 07/12/2021

Revenir en haut Aller en bas

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: promenades à Thessalonique et en Macédoine

Message par Eleni13 Sam 2 Déc 2023 - 18:40

Promenade n° 2 : de Ladadika à Agia Sofia
 
Pour cette promenade, nous allons rester dans la ville basse. Mais il est temps que je vous donne un aperçu de la topographie de Thessalonique, ville dans laquelle il est vraiment très facile de se repérer.
 
Au sud, la mer ; au nord, la ville haute.
 
Entre les deux, plusieurs grands axes ouest-est parallèles à la mer : pour le moment, je ne citerai que les plus au sud : Mitropoleos, Tsimiski, Ermou et Egnatia.
 
Et, bien sûr, des rues perpendiculaires pour monter vers le nord : par exemple (en partant de l’ouest), Dragoumi, Venizelou, Komninon, Aristotelous (dans le prolongement de la place du même nom) et Agias Sofias.
 
Aujourd’hui, c’est du côté de Ladadika que nous commencerons nos déambulations, au sud-ouest de la ville basse.
 
Ladadika, c’est l’ancien quartier  juif de Thessalonique, à quelques minutes de la place Aristotelous. En sortant de l’hôtel, il vous suffit de vous diriger vers la mer, puis de prendre la première rue à droite, la rue Mitropoleos.
 
Allez tout droit, dépassez la place Eleftherias et vous serez en plein cœur de Ladadika.
 
C’est en 1492 que de nombreux Juifs, expulsés d’Espagne par le roi Ferdinand d’Aragon et la reine Isabelle de Castille, sont arrivés à Thessalonique. Ils parlaient le ladino, qui a donné son nom au quartier.
 
Promenez-vous tranquillement, un peu au hasard, en essayant de ne pas vous contenter des rues où se trouvent les tavernes…
 
Pour cela, éloignez-vous de la mer, et traversez la rue Tsimiski. Vous pourrez voir des maisons, rénovées ou non, ayant échappé à l’incendie de 1917 qui détruisit une grande partie du quartier.


Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  15-p1111


Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  16-p1112
 
Et puis, du côté de la rue Fragkon, vous trouverez de nombreux magasins « normaux », autrement dit des magasins qui ne sont pas faits uniquement pour les touristes : des épiceries, des papeteries, des boutiques de vêtements : j’ai même vu une enseigne « Eleni » !

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  17-20210
 
Tournez le dos à la mer et suivez la rue Fragkon vers la droite. Au bout d’un moment, elle change de nom pour s’appeler la rue Vasileos Ιrakliou.
 
Continuez toujours tout droit jusqu’à une grande avenue, Dragoumi. Traversez puis tournez à droite (vers la mer donc), et ensuite à gauche dans une petite rue, la rue Agiou Mina.
 
Vous allez arriver devant le Musée juif de Thessalonique.
 
Un petit musée très intéressant et surtout très émouvant, avec le rappel de la déportation et du génocide des Juifs de Thessalonique pendant la deuxième guerre mondiale : en 1941, il y avait une communauté d’environ 49 000 Juifs ; 96,5% trouvèrent la mort dans les camps d’extermination de Pologne.
 
Des listes de noms de disparus sont gravées sur des plaques noires. Sont exposés aussi des objets trouvés dans les camps, ainsi que des vêtements et des jouets ayant appartenu à des enfants juifs avant leur déportation.
 
Je n’ai pas de photo, j’espère que vous le comprendrez : il me semble qu’il aurait été indécent d’en prendre.
 
En sortant du musée, revenez vers la rue Dragoumi et, sans traverser, tournez à droite pour aller voir l’église Agios Minas (Saint Ménas, martyrisé en Phrygie en 309), devant laquelle vous êtes passés tout à l’heure.
 
Cet édifice, tout en longueur, fut bâti en 1852 sur l’emplacement d’une ancienne église paléochrétienne, plusieurs fois remaniée avant d’être détruite par un incendie en 1839. L’endroit servit brièvement de cathédrale entre 1890 et 1912.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  18-p1021

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  19-p1021
 
C’est là que les habitants de Thessalonique célébrèrent le service fêtant la libération de la ville en octobre 1912.
 
Et ensuite, un petit tour au marché ? Cela vous dit ? C’est tout près. Et puis, Saint Ménas est considéré comme le protecteur des marchands ambulants…
 
Pour cela, remontez un peu Dragoumi vers le nord, tournez à droite rue Vasileos Irakliou, traversez Venizelou et continuez tout droit jusqu’à Komninon.
 
Vous êtes maintenant au milieu du marché central de Thessalonique, qui se déploie entre Komninon et Aristotelous, dans un périmètre délimité au nord par la rue Ermou.
 
Le lieu est très fréquenté par les habitants de la ville et vous y trouverez de tout : poissons, viandes, fruits, légumes, herbes, épices, quincaillerie diverse et variée …
 
Si vous voulez acheter quelque chose, je vous conseille le tsai vounou (le thé de la montagne), qui se vend en branches. Vous verrez, c’est très bon…
 
Désolée : je n’ai pas de photos du marché. En fait, j’ai toujours préféré m’y promener, au milieu des cris et de l’animation, sans jouer les touristes…
 
Vous aussi, prenez donc votre temps pour déambuler à votre aise, d’autant plus que la partie couverte, le Marché Modiano, a été récemment restaurée.
 
Pour la petite histoire, Eli Modiano, l’architecte qui en dessina les plans dans les années 1922-1930, est de la même famille que l’écrivain Patrick Modiano…
 
Vous avez exploré toutes les allées du marché ? Vous avez fait les courses ? Il est temps d’aller déjeuner, je pense.
 
S’il est 14h, c’est encore mieux : c’est que vous avez adopté les horaires des Grecs !
 
Il y a de petites tavernes à l’intérieur même du marché mais, comme je n’y ai pas mangé depuis longtemps, je préfère vous conseiller mon restaurant préféré.
 
Reprenez donc la rue Komninon, en direction de la mer, et vous allez arriver devant ce bâtiment.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  20-p1020
 
Il s’agit de Yahudi Hamam, l’ancien bain juif du quartier, surmonté de douze coupoles et datant du début du XVIe siècle. Il abrite aujourd’hui un marché aux fleurs.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  21-p1020
 
Juste derrière, se cache un petit restaurant, I Kouzina tis Aglaias (« La cuisine d’Aglaé »). On y sert de la cuisine grecque familiale et tout est excellent. Dans la salle ou en terrasse, c’est comme vous voulez mais, même en novembre, j’avais pu déjeuner dehors…
 
Cette pause vous a fait du bien ? Nous allons donc repartir.
 
Reprenez la rue Komninon en direction du sud, puis tournez à gauche rue Mitropoleos. Dans les rues parallèles à la mer, c’est ma préférée : oui, je sais, comme à Athènes !
 
En tout cas, on y trouve de jolies boutiques, avec des produits locaux.
 
Traversez la place Aristotelous et continuez sur Mitropoleos : vous verrez bientôt l’actuelle cathédrale de la ville, Agios Grigorios Palamas, construite après le grand incendie de 1890 (encore un incendie…). Saint Grégoire Palamas fut métropolite de Thessalonique au début du XIVe siècle.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  22-p1020
 
Restez sur Mitropoleos. Vous n’êtes plus très loin de votre but : dès que vous arriverez à la rue Agias Sofias, tournez à gauche pour remonter vers le nord.
 
De toutes façons, vous voyez déjà votre destination, l’église Agia Sofia (Sainte Sophie, « la Sainte Sagesse », comme son homonyme de Constantinople).

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  23-p1020
 
Personnellement, j’aime beaucoup les tons ocres de sa façade.
 
La présence d’une église sur cet emplacement est attestée depuis le VIIe ou le VIIIe siècle, sur les fondations d’une ancienne basilique paléochrétienne.
 
À partir de 1204, elle servit de cathédrale, jusqu’à sa conversion en mosquée en 1585. C’est en 1912 (bien sûr) qu’elle fut rendue au culte orthodoxe.
 
Toutefois, le bâtiment, gravement endommagé par l’incendie de 1890, avait dû être reconstruit à la fin du XIXe siècle : heureusement, de nombreux éléments de décoration ont été préservés.
 
L’intérieur est vraiment magnifique, avec des piliers et des colonnes séparant les trois nefs.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  24-p1020
 
Certains chapiteaux, au nord, date du Ve siècle après J.-C. Ils sont de style corinthien et leurs feuilles d’acanthe semblent agitées par le vent.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  25-p1021
 
La mosaïque sur fond d’or de la coupole représente l’Ascension du Christ (IXe siècle).

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  26-p1020
 
Quant à la mosaïque qui montre la Vierge portant le Christ, dans l’abside, elle est datée, suivant les parties qui la composent, d’une période variant entre le IXe et le XIIe siècle.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  27-p1019
 
Et maintenant, prenons encore le temps de contempler l’extérieur de l’église avant de repartir.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  28-p1019

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  29-p1020
 
Ensuite, pour rentrer, vous avez le choix entre Ermou, Tsimiski ou Mitropoleos, ou encore, pourquoi pas, le bord de mer.
 
Si vous choisissez le bord de mer, je vous conseille d’aller sur la voie piétonne où nous nous sommes déjà promenés.
 
En effet, de l’autre côté, sur le trottoir de l’avenue (qui s’appelle l’avenue Nikis), les bars sont tous plus bruyants les uns que les autres. Je n’aime ni leur atmosphère ni les décibels de musique qui s’en échappent…
 
Ou alors, si vous préférez les rues commerçantes, je vous laisse admirer les décorations de Noël.


Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  30-p1020


Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  31-p1020


À suivre pour une troisième promenade...
Eleni13
Eleni13
responsable de rubrique
responsable de rubrique

Messages : 642
Date d'inscription : 07/12/2021

Deborah, Aliocha et pit apprécient ce message

Revenir en haut Aller en bas

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: promenades à Thessalonique et en Macédoine

Message par pit Dim 3 Déc 2023 - 22:39

Γεια σου Ελένη
Nous avions bien aimé Thessalonique et son ambiance bien moins 'touriste' que Athènes.
Bien apprécié aussi son marché central et les petits estancos où l'on mange de bonnes choses pour pas cher.

J'ai noté l'adresse de I Kouzina tis Aglaias  ils sont sur Google donc facile à trouver

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  I_kouz10
pit
pit

Messages : 70
Date d'inscription : 04/07/2022

Revenir en haut Aller en bas

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: promenades à Thessalonique et en Macédoine

Message par Deborah Lun 4 Déc 2023 - 8:12

Merci Eleni pour la découverte de Salonique, moi qui pensais que c'était une ville toute bétonnée qui avait perdu son ame, je vois grâce à ton récit qu'il y a pourtant plein de jolies choses à découvrir Smile
Deborah
Deborah
Admin

Messages : 6543
Date d'inscription : 06/12/2021

https://forumvoyage.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: promenades à Thessalonique et en Macédoine

Message par Eleni13 Lun 4 Déc 2023 - 9:35

@pit 
Καλημέρα σου! Heureuse de voir que d'autres apprécient Thessalonique!



@Deborah

Tu verras, il y a encore beaucoup de jolies choses à découvrir...
Eleni13
Eleni13
responsable de rubrique
responsable de rubrique

Messages : 642
Date d'inscription : 07/12/2021

Revenir en haut Aller en bas

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: promenades à Thessalonique et en Macédoine

Message par Eleni13 Mar 5 Déc 2023 - 9:44

Promenade n°3 : sur les traces de Galère
 
C’est en 168 avant J.-C. que Thessalonique passa sous domination romaine, avant de devenir la capitale de la province de Macédoine.
 
Très vite, elle acquit une grande prospérité grâce à sa position sur la Via Egnatia, principal axe de communication entre l’Orient et l’Occident. À l’intérieur de la ville, le tracé correspondait, vous vous en doutez, à celui de l’actuelle rue Egnatia…
 
En 285 après J.-C., l’empereur Dioclétien mit en place une tétrarchie, « gouvernement des quatre », avec deux empereurs, les Augustes, et leurs deux successeurs désignés, les Césars.
 
César de son beau-père Dioclétien, Galère gouverna la Grèce et l’Illyrie et établit sa capitale à Thessalonique, où il fit construire de nombreux édifices.
 
En 305, lorsque Dioclétien se retira du pouvoir, Galère le remplaça comme Auguste et régna sur toute la partie orientale de l’empire.
 
C’est donc sur les traces des réalisations du tétrarque Galère que nous conduira notre promenade d’aujourd’hui.
 
Pour rejoindre le lieu de notre visite, dirigez-vous vers la mer et suivez la rue Mitropoleos, à gauche en partant d’Aristotelous.
 
Dépassez la rue Agias Sofias où nous nous étions arrêtés la dernière fois : vous allez bientôt voir à votre gauche une large voie piétonne montant vers le nord, la rue Gounari.
 
Vous y êtes ! Commencez à remonter la rue, à l’extrémité de laquelle vous apercevez déjà un arc romain et un bâtiment circulaire, la Rotonde.
 
Mais un peu de patience : c’est progressivement que nous allons explorer le « complexe de Galère », construit entre 297 et 307 : palais, hippodrome, arc et Rotonde.
 
Allez donc vers le nord, dépassez la rue Tsimiski et, à votre gauche, sur la place Navarinou, vous allez trouver l’entrée du palais.
 
Si c’est ouvert, précipitez-vous : les horaires sont parfois fluctuants !
 
Vous y verrez les ruines de bains impériaux, d’habitations et de boutiques.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  32-p1020

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  33-p1019
 
Mais le principal édifice est l’Octogone qui, avec ses 30 mètres de diamètre et son sol en marbre, servait probablement de salle du trône.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  34-p1018
 
Les murs sont bâtis selon le principe de l’opus mixtum, c’est-à-dire une alternance de pierres et de briques.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  35-p1019
 
Quittons maintenant le palais pour nous diriger vers l’hippodrome, de l’autre côté de la rue Gounari.
 
Enfin, c’est une façon de parler : il n’en reste presque rien, juste les deux voies parallèles de la place Ippodromiou, correspondant au double tracé de la piste aller-retour, qui s’étendait autrefois entre les actuelles rues Mitropoleos et Egnatia.
 
Continuons donc vers le nord et traversons Egnatia pour aller observer l’arc de Galère.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  36-p1018
 
C’est avant 305 que fut érigé ce monument, après la victoire du tétrarque contre  les Perses en 298.
 
En fait, il ne reste qu’une partie de l’édifice, puisqu’il s’agissait à l’origine d’un tétrapyle, comportant donc quatre portes, et sans doute recouvert par une coupole.
 
Seuls subsistent aujourd’hui trois piliers, dont les bas-reliefs montrent les hauts faits de Galère.
 
Sur un des panneaux par exemple, nous pouvons voir à gauche Dioclétien et à droite Galère (en armure), assistant à un sacrifice commémorant la victoire.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  37-p1018
 
Les deux femmes entre eux symbolisent la Paix et l’Univers. Quant à celle qui se trouve à côté de Galère, c’est son épouse Valeria, fille de Dioclétien.
 
Sur un autre panneau, Galère attaque le roi des Perses, qui ne va d’ailleurs pas tarder à tomber de cheval…

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  38-p1019
 
Vous remarquerez que tous les visages ont été burinés, peut-être à l’occasion d’une damnatio memoriae. Il faut dire que les temps qui ont suivi la mort du tétrarque en 311 ont été pour le moins troublés : son épouse et sa belle-mère ont même été décapitées à Thessalonique vers 314 !
 
Quittons maintenant la Kamara, nom donné par les habitants de la ville à l’arc de Galère, pour nous diriger vers la Rotonde, à l’extrémité nord de la rue Gounari.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  39-p1019
 
Ce monument en briques, appelé Rotonde en raison de sa forme circulaire et bâti sur le modèle du Panthéon de Rome, aurait été conçu soit pour servir de mausolée à Galère (finalement enterré en Serbie) soit comme temple de Zeus.
 
Vers 326, il fut transformé en baptistère par Constantin, avant de devenir une église, sans doute sous Théodose, à la fin du IVe siècle. Pendant le Moyen-Âge, l’édifice sera connu sous le nom d’église des Asomates (« ceux qui n’ont pas de corps », autrement dit les anges).
 
Quant à l’appellation actuelle d’Agios Georgios (Saint Georges), elle n’est pas attestée avant le XVIe siècle.
 
En 1591, l’église est convertie en mosquée par les Turcs : son minaret est d’ailleurs le seul qui subsiste à Thessalonique.
 
Ce n’est qu’après le rattachement de la ville à la Grèce, en 1912, que le bâtiment fut rendu au culte orthodoxe, avant d’être désacralisé en 1917.
 
Gravement endommagée par un tremblement de terre en 1978 et longtemps fermée, la Rotonde  a rouvert ses portes en 2016, après de longs travaux de restauration.
 
Il est donc maintenant possible d’entrer pour admirer les mosaïques à fond d’or, considérées comme des chefs d’œuvre de l’art paléochrétien.
 
Celles de la coupole (VIe siècle) étaient réparties en trois zones superposées.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  40-p1018
 
Le médaillon du sommet a aujourd’hui disparu, mais les traces de l’esquisse préparatoire peinte directement en noir sur la brique permettent de savoir qu’il contenait une image du Christ.
 
Peu de fragments ont été retrouvés pour la zone du milieu, mais on considère qu’il s’agissait des apôtres ou plus probablement des anges, d’où le nom qui a longtemps été celui de l’église.
 
La partie la mieux conservée est la partie inférieure, où est figurée une procession des martyrs victimes de  la persécution de Dioclétien, sur un fond d’éléments architecturaux.
 
Quant aux paons, ils étaient considérés dans les premiers temps du christianisme comme un symbole de résurrection.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  41-p1018

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  42-p1017
 
Enfin, dans trois grandes voûtes, on peut voir des mosaïques du IVe siècle, avec des motifs géométriques et floraux,  ainsi que des représentations d’oiseaux de paradis.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  43-p1113

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  44-p1113
 
N’hésitez pas à vous attarder longuement dans ce bâtiment, où règne, à mon avis,  une atmosphère apaisante.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  45-p1018
 
J’ajouterai qu’en octobre 2022, l’intérieur de l’édifice abritait une exposition temporaire sur l’incendie de 1917, ainsi que sur l’arrivée des réfugiés grecs d’Asie Mineure en 1922 : c’était en effet le centième anniversaire de l’événement.
 
D’ailleurs, à ce propos, je vous conseille un excellent roman de Victoria Hislop, Le fil des souvenirs, dont le début se passe à Thessalonique en 1917.
 
Et maintenant, prenons le temps de regarder encore l’extérieur de la Rotonde avant de rebrousser chemin.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  46-p1018

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  47-p1114
 
Vous avez faim, peut-être ? Je n’ai jamais testé de restaurant dans le coin mais j’ai toujours acheté un des multiples en-cas proposés tout le long de la rue Gounari. Voulez-vous une tyropita (un feuilleté au fromage) ? Une loukanopita (un feuilleté à la saucisse) ? Ou ce que vous trouverez à votre goût…
 
À vous de faire votre choix : ensuite, vous pouvez redescendre la rue pour aller pique-niquer au bord de la mer. Enfin, pas au mois d’août : dans ce cas, cherchez un coin d’ombre !

À suivre pour une quatrième promenade...
Eleni13
Eleni13
responsable de rubrique
responsable de rubrique

Messages : 642
Date d'inscription : 07/12/2021

Deborah et Aliocha apprécient ce message

Revenir en haut Aller en bas

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: promenades à Thessalonique et en Macédoine

Message par Eleni13 Mar 12 Déc 2023 - 9:13

Promenade n° 4 : balade byzantine autour d’Egnatia
 
J’espère que vous aimez les églises byzantines : nous allons en voir beaucoup aujourd’hui ! Et, pour avoir plus de chance de les trouver ouvertes, je vous conseille d’effectuer cette promenade le matin, en évitant le dimanche bien sûr, pour ne pas déranger les offices.
 
Levez-vous donc de bonne heure et dirigez-vous vers la mer, à partir de la place Aristotelous.
 
Une fois sur la voie piétonne, longez les flots en direction de la Tour Blanche. Il est si agréable de marcher tranquillemement le matin au bord de l’eau…
 
Un peu avant la Tour, tournez à gauche vers l’intérieur de la ville, en empruntant la rue Gounari.
 
Vous voulez un élément pour vous repérer ? C’est facile ! Normalement, vous devriez voir l’arc de Galère et la Rotonde en point de mire !
 
Montez donc vers le nord, traversez Mitropoleos et, juste avant Tsimiski, vous allez arriver devant une petite église post-byzantine, Nea Panagia (« Nouvelle Notre-Dame »), dédiée à la Vierge. Elle fut construite en 1727, à l’endroit où se dressait auparavant un monastère byzantin du XIIe siècle, détruit par un incendie vers 1690.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  48-p1018
 
Continuez à marcher vers le nord, dépassez le palais de Galère et, quand vous apercevrez l’arc romain de l’autre côté de la rue, vous aurez atteint Egnatia.
 
C’est la plus grande rue de la ville … et certainement pas la plus agréable, avec son trafic incessant et les travaux du métro un peu partout. Mais elle est de toutes parts entourée d’églises byzantines : alors, on lui pardonne !
 
Pour le moment, ne traversez pas encore Egnatia : à votre droite, vous pouvez voir une autre église post-byzantine, Ypapanti tou Christou (« la Présentation du Christ »).

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  49-p1018

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  50-p1018
 
Elle est située sur l’emplacement d’un ancien monastère du XVIe siècle et a été entièrement restaurée en 1841.
 
Ensuite, toujours sur Egnatia, de l’autre côté de la rue Gounari, voici en contrebas une charmante petite église byzantine, Metamorphosis tou Sotiros, la chapelle de « la Transfiguration du Sauveur » (XIVe siècle). On la croirait posée au milieu des immeubles… 

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  51-p1017
 
Je la trouve vraiment très mignonne !
 
Maintenant, vous pouvez vous lancer dans la traversée d’Egnatia : au feu bien sûr, ne soyez pas téméraire ! Quand ce sera fait, prenez la rue Iasonidou, à gauche de l’arc de Galère.
 
En quelques minutes, vous allez arriver devant une église byzantine faite de briques et de pierres, datant de la fin du XIIIe siècle ou du début du XIVe. Par rapport à la précédente, c’est vraiment la taille au-dessus !

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  52-p1113

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  53-p1016
 
Il s’agit d’Agios Panteleimon (Saint Pantaléon de Nicomédie, martyr du début du IVe siècle). L’intérieur contient de très belles fresques du XIIIe, mais je n’ai malheureusement aucune photo.
 
Revenez ensuite sur Egnatia, restez sur le même trottoir et, en tournant le dos à l’arc de Galère, allez vers la droite pour continuer à suivre la rue en direction de l’ouest.
 
Vous allez d’abord passer devant Agios Athanasios (Saint Athanase, patriarche d’Alexandrie au IVe siècle). Une église entièrement en longueur et difficile à photographier !

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  54-p1016
 
Son état actuel date du XIXe, mais elle conserve des éléments d’époque byzantine.
 
Une belle mosaïque orne sa façade.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  55-p1015
 
Juste à côté, voici maintenant Panagia Acheiropoietos (« Notre-Dame non faite de la main de l’homme »), bâtie au Ve siècle sur l’emplacement d’anciens bains romains.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  56-p1017
 
C’est la plus ancienne église conservée à Thessalonique, même si elle a été maintes fois remaniée (et transformée en mosquée sous l’occupation ottomane).
 
Son nom actuel, dont la première mention date de 1320, est dû à la présence d’une icône de la Vierge qui, selon la tradition, n’aurait pas été exécutée de main d’homme. Autrement dit, elle serait apparue miraculeusement dans l’église…
 
Quoi qu’il en soit, vous ne pouvez pas la manquer en entrant :  elle est sur votre gauche.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  57-20211
 
Regardez ensuite les colonnes qui séparent les trois nefs de l’église, avec leurs chapiteaux corinthiens réalisés par des artistes de Constantinople. N’oubliez pas non plus d’observer les mosaïques du Ve siècle, et les fresques du XIIIe

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  58-p1114

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  59-p1113
 
En sortant de l’église, continuez vers l’ouest et dépassez Bey Hamam, d’anciens bains turcs construits en 1444 par les Ottomans. Ils ont fonctionné jusqu’en 1968, sous le nom de Loutra Paradeisos (les « Bains du Paradis »). L’édifice est aujourd’hui utilisé pour des expositions.
 
Vous voici arrivés au niveau de la rue qui prolonge la place Aristotelous. Traversez-la et, toujours du même côté d’Egnatia, vous allez voir en contrebas, nichée dans un écrin de verdure, l’une des plus belles églises de Thessalonique

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  60-p1017
 
En tout cas, c’est une de mes préférées…
 
C’est Panagia ton Chalkeon (« Notre-Dame-des-chaudronniers »), qui servait de paroisse … aux chaudronniers du quartier, vous en en doutez.
 
Bâtie au XIe siècle, elle a conservé certains de ses éléments décoratifs d’origine, les fresques par exemple, même si certaines sont en mauvais état. Pas toutes, heureusement !

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  61-p1020
 
Quant à sa position en contrebas, elle est due aux dépôts de terre qui, après l’incendie de 1917, ont surélevé le niveau des rues alentour.
 
Et c’est la couleur de ses briques qui lui a valu le surnom de Kokkini ecclisia (« l’église rouge »).

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  62-p1017
 
Ainsi se termine donc notre matinée byzantine. Enfin, pour aujourd’hui ! Des églises byzantines, croyez-moi, vous en verrons dans d’autres promenades…
 
Et en attendant, pensons au déjeuner !
 
Descendez donc vers la place Aristotelous, en face de vous : je vous y ai déjà indiqué une taverne, à droite en allant vers la mer.
 
Ou bien, si vous préférez I Kouzina tis Aglaias, le marché aux fleurs n’est pas loin …

À suivre pour une cinquième promenade...
Eleni13
Eleni13
responsable de rubrique
responsable de rubrique

Messages : 642
Date d'inscription : 07/12/2021

Aliocha apprécie ce message

Revenir en haut Aller en bas

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: promenades à Thessalonique et en Macédoine

Message par Eleni13 Mer 13 Déc 2023 - 18:36

Promenade n° 5 : églises et agora
 
Pour le moment, nous n’avons pas beaucoup dépassé Egnatia. Aujourd’hui, tout en restant dans la basse ville, nous allons monter un peu plus au nord.
 
Pour cela, complétons d’abord la topographie de Thessalonique. Au-dessus d’Egnatia, d’autres grands axes ouest-est se succèdent, toujours parallèles à la mer : Filippou, Olympou, Agiou Dimitriou, Kassandrou et enfin Olympiados, qui marque le début de la ville haute.
 
Partons donc, comme d’habitude, de la place Aristotelous.
 
Montez jusqu’à Egnatia, traversez, suivez la rue vers la gauche, dépassez Venizelou et Dragoumi, puis tournez à droite en empruntant la rue Syngrou.
 
Rappelez-vous : je vous avais promis de vous indiquer un hôtel moins cher que l’Electra Palace.
 
À l’angle des rues Syngrou et Episkopou Ambrosiou, voici donc le Blue Bottle Hotel. J’y suis restée une semaine fin octobre-début novembre 2022  et je l’ai trouvé très bien. Le tarif était de 70/80 euros la nuit, avec le petit déjeuner.
 
Continuez à monter la rue Syngrou, puis tournez à gauche sur Olympou. Tout au bout de cette rue, se dresse une belle église byzantine en briques, datant du XIVe siècle.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  63-p1017

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  64-p1113

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  65-p1113
 
Il s’agit de l’église des Agii Apostoli (« les Saints Apôtres »).
 
À l’intérieur, vous pourrez voir des fresques, malheureusement abîmées, représentant notamment des scènes de la vie de la Vierge.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  66-p1113
 
Repartez ensuite dans l’autre sens, toujours par la rue Olympou. Traversez Dragoumi et regardez vers le nord : devant vous, se trouve un chantier de fouilles, avec des ruines d’époque hellénistique.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  67-p1017
 
Quant au très beau bâtiment néoclassique que vous apercevez en face, sur la rue parallèle (la rue Agiou Dimitriou), il abrite le Ministère de Macédoine et de Thrace.
 
Mais restez toujours sur Olympou.
 
Très vite, vous allez voir sur votre droite l’agora romaine, construite aux IIe-IIIe siècles après J.-C., sur l’ancien emplacement d’une agora hellénistique.
 
À l’origine, elle s’étendait d’Olympou à Egnatia, mais seul le quadrilatère nord, entre Olympou et Filippou, a été fouillé et peut se visiter.
 
L’entrée se situe à l’angle des rues Agnostou Stratiotou (à droite après le site) et Filippou.
 
Un portique, dont quelques colonnes sont encore debout, entourait une place et abritait de nombreuses boutiques.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  68-p1018
 
À gauche de la photo, vous pouvez constater que la partie sud du portique était en contrebas, à cause de la dénivellation du terrain.
 
Il s’agissait d’un cryptoportique, galerie couverte comportant elle aussi des boutiques.
 
En voici un détail.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  69-p1017
 
Au début de l’ère chrétienne, le cryptoportique fut converti en une large citerne, destinée à contenir les réserves d’eau de la ville.
 
À l’est, se trouve un Odéon qui, à la fin du IIIe siècle, accueillit des combats de gladiateurs. C’est là que des chrétiens furent livrés aux fauves, lors des persécutions de Dioclétien.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  70-p1017
 
Continuez maintenant à monter vers le nord, en empruntant, à droite de l’agora, la rue Agnostou Stratiotou.
 
Suivez-la jusqu’à Agiou Dimitriou. Oui, ça monte ! Et pourtant, je vous assure, nous sommes toujours dans la ville basse !
 
Vous y êtes ? Vous avez repris votre souffle ?  Il ne vous reste qu’à traverser la rue pour aller visiter la grande église qui se dresse en face de vous, Agios Dimitrios.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  71-p1018



Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  72-p1112
 
Cette basilique se situe sur le lieu présumé du martyre de Saint Dimitrios, patron de la ville, exécuté vers 306, à l’époque de Galère, dans les bains romains où il était enfermé.
 
Un premier sanctuaire fut construit dès le IVe siècle sur les ruines des thermes, avant d’être remplacé par une basilique au Ve siècle puis, après un tremblement de terre, par une autre basilique, plus grande, au VIIe.
 
Transformée en mosquée sous l’occupation ottomane, elle fut rendue au culte orthodoxe en 1912.
 
Toutefois, gravement endommagée par l’incendie de 1917, la basilique dut être entièrement reconstruite et ne put rouvrir qu’en 1949.
 
Le plan du nouvel édifice conserva les cinq nefs que possédait le bâtiment du VIIe siècle.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  73-p1018
 
Sur la gauche de la nef centrale, se trouve un reliquaire en argent, contenant le crâne de Saint Dimitrios.  
 
D’ailleurs, si vous voyez beaucoup de monde autour de vous, ce ne sont généralement pas des touristes mais plutôt des pèlerins, venus se recueillir sur les reliques du saint…
 
La basilique est en effet un grand centre de pèlerinage pour les orthodoxes.
 
Les colonnes en marbre rouge, vert ou blanc qui séparent les nefs proviennent d’édifices antérieurs, ainsi que leurs chapiteaux à feuilles d’acanthe ou à tête de bélier.
 
De plus, quelques mosaïques des Ve-IXe siècles ont survécu à l’incendie.
 
Voici par exemple Saint Dimitrios avec deux enfants.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  74-p1017
 
D’autres mosaïques sont modernes : encore saint Dimitrios, bien sûr !

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  75-p1115
 
N’oubliez pas ensuite d’aller vérifier si la crypte est ouverte : il s’agit d’une partie de l’ancien bain romain, lieu même du martyre du saint. L’abside aurait appartenu à l’église primitive du IVe siècle.
 
Elle contient quelques belles sculptures paléochrétiennes.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  76-p1018
 
Mais surtout, vous verrez une rotonde à sept colonnettes, flanquée de bassins de marbre où coulait l’huile sacrée produite par le corps de Dimitrios. Enfin, selon la tradition …

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  77-p1018
 
Vous pouvez maintenant redescendre en direction d’Olympou, puis de Filippou. Traversez pour rejoindre la place de l’Archaia agora (place de « l’ancienne agora »). C’est le nom que porte l’esplanade située sur la partie non fouillée de l’agora romaine, entre Filippou et Egnatia.
 
Saluez au passage la statue de l’ancien premier ministre Elefthérios Venizelos … avec ou sans pigeon !

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  78-p1113
 
Et, quand vous arriverez rue Egnatia, je vous demande d’avoir une pensée pour le portique à deux étages qui se dressait autrefois tout au sud de l’agora. Certains de ses éléments, dont les pilastres supérieurs ornés de magnifiques statues, étaient encore visibles à Thessalonique jusqu’en 1864.
 
Pourquoi pas plus tard ? Un peu de patience : je vous l’expliquerai pendant notre prochaine promenade !
 
En attendant, continuez à descendre droit devant vous : vous allez arriver à votre point de départ, la place Aristotelous

À suivre pour une sixième promenade...
Eleni13
Eleni13
responsable de rubrique
responsable de rubrique

Messages : 642
Date d'inscription : 07/12/2021

Revenir en haut Aller en bas

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: promenades à Thessalonique et en Macédoine

Message par Eleni13 Sam 16 Déc 2023 - 16:48

Promenade n° 6 :  le Musée archéologique de Thessalonique (1ère partie)
 
Le Musée archéologique de Thessalonique est très riche et mérite bien qu’une demi-journée entière lui soit consacrée.
 
Matin ou après-midi ? C’est comme vous voulez.
 
Comme vous l’avez déjà remarqué, Thessalonique n’est pas envahie par les touristes et, même en été, j’ai pu visiter ce musée tranquillement, quelle que soit l’heure.
 
En période de canicule, c’est même une bonne idée d’y aller l’après-midi, pour être dans un endroit climatisé à l’heure de la plus forte chaleur.
 
Par exemple, vous pouvez vous y rendre après la promenade byzantine autour d’Egnatia, ou bien après Agios Dimitrios : prenez quand même le temps de déjeuner bien sûr !
 
Je vous laisse donc partir de la place Aristotelous, puisque vous aurez facilement trouvé de quoi vous restaurer dans le coin.

La pause et la sieste sont terminées ? Ne vous inquiétez pas : en début d’après-midi, je vais éviter de vous faire marcher sur le bord de mer : le soleil y tape très fort. J’y ai même eu chaud en novembre !
 
Passons donc par « l’intérieur des terres » pour rester à l’ombre…
 
Placez-vous face à la mer et empruntez, sur votre gauche, la rue Mitropoleos que vous connaissez bien maintenant.
 
Suivez-la jusqu’à Gounari et tournez à gauche. Là aussi, vous êtes en terrain de connaissance : à l’extrémité de la rue, vous voyez l’arc de Galère et la Rotonde.
 
Ne vous attardez toutefois pas rue Gounari et, juste après la petite église Nea Panagia, prenez à votre droite la rue Tsimiski.
 
Quand vous serez au bout, vous verrez un grand carrefour avec beaucoup de circulation. Le musée est juste de l’autre côté, à l’angle de Leoforos Stratou et de Manoli Andronikou.
 
Traversez (au feu !) et vous serez arrivés à destination.
 
Ce musée, je vous l’ai dit, est très riche, d’importantes découvertes archéologiques ayant été réalisées en Macédoine depuis les années 1960.
 
Beaucoup concernent des sites datant de la deuxième moitié du IVe siècle avant J.-C., c’est-à-dire de l’époque où vécurent Philippe II de Macédoine, son fils Alexandre le Grand et leurs successeurs immédiats.
 
Prenez donc tout votre temps pour explorer les lieux à votre aise et à votre rythme.
 
Pour ma part, j’ai bien sûr fait un choix (forcément subjectif) pour vous présenter quelques-unes des merveilles exposées. Pour cela, j’ai décidé de suivre un ordre chronologique, même si les salles du musée sont plutôt disposées de façon thématique.
 
Commençons par deux œuvres d’époque classique (Ve siècle avant J-C.). Elles proviennent de Chalcidique.
 
Un très beau buste de déesse, sans doute Déméter. 

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  79-p1113
 
Et une stèle funéraire, qui représente une jeune fille tenant une colombe.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  80-p1018
 
Même si le visage est un peu abîmé, j’aime beaucoup son regard.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  81-p1018
 
Passons maintenant à la deuxième moitié du IVe siècle avant J.-C.
 
Et rendons-nous d’abord à Derveni, à quelques kilomètres au nord de Thessalonique.
 
C’est en effet dans cette nécropole qu’a été trouvé l’objet le plus célèbre du musée : le cratère de Derveni, qui servit d’urne funéraire à un certain Astiôn, fils d’Anaxagoras, dont le nom est gravé sur le vase.
 
Préparez-vous à un choc : il est monumental, mesure presque un mètre de haut, pèse plus de 40 kg, est magnifiquement ciselé … et brille de mille feux !

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  82-p1019
 
Pourtant, il n’est pas en or, mais en bronze, alliage de cuivre et d’étain : en fait, sa couleur dorée vient de la forte proportion d’étain.
 
Il est orné de scènes dionysiaques. Par exemple, sur la photo précédente, vous pouvez voir (à gauche) Silène menant le chœur des Bacchantes.
 
La scène principale représente les noces de Dionysos et d’Ariane : le dieu a une jambe posée sur les genoux de sa nouvelle épouse.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  83-p1016

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  84-20210
 
Restons à Derveni, avec des fragments de décoration d’une tombe.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  85-20210
 
Des vitrines exposent également des fragments du papyrus de Derveni, peut-être brûlés avec le défunt à la fin du IVe siècle avant J.-C. et retrouvés calcinés à l’intérieur d’une sépulture.
 
Les chercheurs ont pu reconstituer vingt-six colonnes d’écriture, dont subsiste seulement la partie supérieure. L’essentiel retranscrit les poèmes théogoniques que la tradition attribuait à Orphée.
 
Désolée, mais il était très difficile de prendre des photos…
 
Quittons donc Derveni pour Agia Paraskevi, à 25 km au sud-est de Thessalonique, avec cette impressionnante porte de tombe macédonienne : presque 5 mètres de haut quand même …

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  86-p1017
 
Et n’oublions pas cette magnifique couronne d’or, reproduisant des feuilles et des fleurs de myrte sauvage et provenant de la région de Serrès, à 85 km environ au nord-est de Thessalonique : l’or des Macédoniens est d’ailleurs une des thématiques du musée…

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  87-p1018
 
Avançons légèrement dans le temps pour arriver au IIe siècle avant J.-C. Voici le médaillon d’Athéna Promachos (« Athéna qui combat en avant »), accessoire décoratif destiné à un char de parade.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  88-p1018

Il nous reste maintenant à découvrir les œuvres d’époque romaine.

À suivre...
Eleni13
Eleni13
responsable de rubrique
responsable de rubrique

Messages : 642
Date d'inscription : 07/12/2021

Aliocha apprécie ce message

Revenir en haut Aller en bas

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: promenades à Thessalonique et en Macédoine

Message par Eleni13 Lun 18 Déc 2023 - 9:56

Promenade n° 6 :  le Musée archéologique de Thessalonique (2ème partie)
 
Commençons notre visite des œuvres d’époque romaine en allant voir une stèle funéraire, érigée en l’honneur de six membres d’une même famille (IIe siècle après J.-C.).

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  89-p1017
 
Continuons avec une autre stèle funéraire, offerte par ses parents à l’acteur tragique Marcus Varinius Areskon (175-200 après J.-C.).

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  90-p1017
 
Il est vêtu d’un costume militaire, afin de rappeler les rôles de soldats qu’il a sans doute joués au cours de sa carrière. Quant au masque placé à côté de lui, c’est une allusion à ses rôles de femmes, puisque ceux-ci étaient toujours tenus par des hommes.
 
Vous voulez quelque chose de plus gai ? Voici une jolie tête de petite fille, exposée au milieu d’autres exemples de coiffures féminines.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  91-p1017
 
Je vous présente ensuite de magnifiques mosaïques de sol, datant du IIIe siècle après J.-C. et découvertes dans les ruines de plusieurs riches demeures de Thessalonique.
 
Une grande composition dionysiaque d’abord : on y voit Ariane endormie, au moment où Dionysos la découvre à Naxos.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  92-p1017

Zeus prenant la forme d’un aigle pour enlever Ganymède, futur échanson des dieux.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  93-20210
 
Les Heures, divinités du temps.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  94-20210
 
Trois chevaux d’un attelage de quadrige.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  95-20210
 
Et enfin mes deux panneaux favoris, personnifiant  le Printemps et l’Hiver : les deux saisons sont aisément reconnaissables.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  96-p1017

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  97-p1017
 
Quelques explications maintenant ? Peut-être vous rappelez-vous que, lorsque nous avons visité l’agora romaine, je vous ai parlé d’un portique à deux étages, autrefois situé dans la partie sud, à proximité d’Egnatia.
 
Il s’agit du portique des Incantadas qui, au IIe-IIIe siècles après J.-C., faisait probablement partie d’un complexe de bain.
 
Ce nom espagnol, signifiant « les Enchantées », fut donné au monument par les descendants  des Juifs chassés d’Espagne en 1492 et installés à Thessalonique.
 
Mais pourquoi « les Enchantées » ?
 
À cause d’une légende racontant que ces colonnes provenaient d’une galerie reliant le palais d’Alexandre le Grand à celui du roi de Thrace, dont la femme était … la maîtresse d’Alexandre !
 
Le mari trompé demanda alors à un magicien de jeter un sort, afin que tous ceux qui passeraient par là à l’heure habituelle des rendez-vous soient transformés en pierres
 
Alexandre, prévenu par Aristote (pourquoi pas ?), se garda bien de bouger de chez lui.
 
Mais la reine, impatiente, s’aventura dans la galerie avec sa chambrière pour s’informer de son amant. Elle fut immédiatement pétrifiée, ainsi d’ailleurs que son époux venu imprudemment voir avec ses serviteurs si le piège avait fonctionné…
 
Telle était l’histoire que dut entendre en 1864 le paléographe français Emmanuel Miller, lorsqu’il visita la maison dans lequel des éléments du portique avaient été intégrés au cours des siècles.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  98-20210
 
Seuls, des dessins et des gravures des XVIIe-XIXe  siècles (ou leurs reproductions, comme celle que j’ai photographiée) permettent aujourd’hui de se faire une idée de l’élévation du portique.
 
Comme vous le voyez, les pilastres de la rangée supérieure étaient des deux côtés décorés de figures mythologiques…. n’ayant absolument rien à voir avec Alexandre, mort de toutes façons avant la fondation de Thessalonique !
 
En 1864, ces statues furent vendues à la France par le  gouverneur turc de la ville et détachées des pilastres par Emmanuel Miller. Quant au reste du monument, il a presque totalement disparu dans l’opération…
 
Voici maintenant deux des dessins grandeur nature, exposés à l’intérieur du musée pour montrer à quoi ressemblaient les statues lorsqu’elles étaient intactes.
 
Dionysos d’abord.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  99-p1019
 
Puis la nymphe Aura (« la Brise »).

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  100-p120
 
Et les statues originales, me direz-vous ? Où sont-elles ?
 
Eh bien, en France évidemment, au Louvre !
 
Quant aux Grecs, qui ne reconnaissent aucune légitimité au gouverneur turc qui les a vendues à l’époque de l’occupation ottomane, ils en réclament la restitution.
 
En vain : en 2012, à l’occasion du centenaire de la libération de Thessalonique, il était question que le Louvre rende enfin les statues. Mais en 2015, il en a seulement donné … des copies « exactes » !
 
Et le comble, c’est que les originaux ne sont même pas visibles à Paris : ils sont enfermés dans les réserves du Louvre. Sans commentaire !
 
Allons donc voir les copies, exposées dans la galerie extérieure du musée. Dionysos et Aura encore, de part et d’autre du même pilastre.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  101-2010

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  102-2010
 
Et puisque nous sommes sortis, profitons-en pour admirer ce très beau sarcophage dionysiaque du IIIe siècle après J.-C.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  103-p119
 
Ainsi se termine notre visite du Musée archéologique de Thessalonique. Pour rentrer, regagnez la rue Tsimiski, puis tournez à gauche sur Ethnikis Aminis. Vous allez arriver en face de la Tour Blanche.
 
Un verre au Pyrgos, peut-être, ce café que je vous ai indiqué le premier jour ? Ou ailleurs, ce ne sont pas les terrasses qui manquent aux alentours…
 
Et ensuite, comme le soleil est désormais moins haut, vous pouvez tranquillement longer le bord de mer pour revenir vers la place Aristotelous.

À suivre pour une septième promenade...
Eleni13
Eleni13
responsable de rubrique
responsable de rubrique

Messages : 642
Date d'inscription : 07/12/2021

Deborah apprécie ce message

Revenir en haut Aller en bas

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: promenades à Thessalonique et en Macédoine

Message par Eleni13 Mar 19 Déc 2023 - 9:10

Promenade n°7 : le Musée de la culture byzantine (1ère partie)
 
Le Musée de la culture byzantine se trouve juste à côté du Musée archéologique. Vous pouvez donc visiter les deux dans la même journée, l’un le matin, l’autre l’après-midi.
 
Mais personnellement, je ne vous le conseille pas : il me semble que vous ne profiteriez pas bien du deuxième…
 
À mon avis, il vaut mieux alterner promenades en ville et découverte des deux musées, par exemple en allant visiter l’un après la balade byzantine, et l’autre après Agios Dimitrios.
 
Mais c’est comme vous voulez…
 
Quel que soit votre choix, vous connaissez déjà l’itinéraire. J’ajoute juste une précision : quand vous aurez traversé le grand carrefour qui mène au Musée archéologique, prenez sur la gauche Leoforos Stratou, dans le prolongement de Tsimiski. C’est dans cette avenue que se trouve l’entrée du Musée de la culture byzantine.
 
Et surtout, ne craignez pas la foule : il n’y a jamais personne !
 
Lors de ma deuxième visite, en plein été pourtant, j’ai même été seule dans toutes les salles…
 
Ce jour-là, j’avais décidé, après m’être longuement attardée dans la partie paléochrétienne, de passer plus rapidement dans le reste du musée.
 
Mais non ! Une charmante gardienne, ravie de voir enfin quelqu’un, est venue me faire la conversation et a tenu absolument à me guider pour une visite personnalisée, en me montrant ses icônes préférées.
 
Et ensuite, elle m’a rejointe à la boutique … pour m’offrir une carte postale !  Incroyable mais vrai !
 
Bref, vous l’aurez compris, en dépit de sa grande richesse, ce musée est injustement méconnu et totalement négligé par les touristes…
 
Et puisque mes carnets ne prétendent pas à l’exhaustivité mais reflètent mes goûts personnels, nous ne serez pas étonnés si je vous fais essentiellement découvrir les salles consacrées à l’art paléochrétien. Désolée : j’adore !
 
La première salle comporte justement des éléments de décor issus de basiliques de cette époque (IVe, Ve, VIe siècles), avec notamment de superbes mosaïques, fresques et revêtements de marbre.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  104-p119

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  105-p119

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  106-p118

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  107-p120
 
Voici maintenant une mosaïque provenant de Panagia Acheiropoietos (Ve siècle), l’église la plus ancienne conservée à Thessalonique, que nous avons visitée l’autre jour.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  108-p121
 
La suivante (Ve ou VIe siècle) est une « rescapée » de l’incendie d’Agios Dimitrios en 1917. Mais après tout, le paon est un symbole de résurrection…

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  109-p120
 
Une fresque du VIe siècle enfin, trouvée dans les ruines d’un sanctuaire chrétien, sur l’agora, près du cryptoportique.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  110-p120
 
Elle représente deux frères jumeaux, Saint Côme, patron des chirurgiens, et Saint Damien, patron des pharmaciens, tous deux martyrisés en Cilicie au début du IVe siècle.
 
La salle suivante présente la reconstitution d’un triclinium (salle à manger) du Ve siècle, avec un pavement en mosaïque et des fresques disposées tout autour.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  111-p119

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  112-p119
 
Sont aussi exposés des objets de la vie quotidienne, ici principalement destinés à la toilette.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  113-p117
 
Dans la troisième salle, paléochrétienne toujours, vous pouvez contempler des tombes peintes, dont certaines ont été transportées entières à l’intérieur du musée.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  114-p117

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  115-p118

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  116-p118

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  117-p119

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  118-p119

 
Et aussi une petite statue représentant le Bon Pasteur (IVe siècle), sur le même modèle que celle que nous avions vue au Musée byzantin et chrétien d’Athènes.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  119-p119
 
Allons maintenant explorer le reste du musée.

À suivre...
Eleni13
Eleni13
responsable de rubrique
responsable de rubrique

Messages : 642
Date d'inscription : 07/12/2021

Deborah apprécie ce message

Revenir en haut Aller en bas

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: promenades à Thessalonique et en Macédoine

Message par Eleni13 Mar 19 Déc 2023 - 9:58

Promenade n°7 : le Musée de la culture byzantine (2ème partie)
 
Je passerai plus vite sur le reste du musée, avec quand même un arrêt du côté de la céramique byzantine, que j’aime beaucoup (XIIIe-XIVe siècles). Alors, si vous voulez choisir votre vaisselle, c’est le moment !

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  120-p118

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  121-p118

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  122-p120

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  123-p118

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  124-p117
 
Bon, d’accord, parfois, il ne reste que des débris, mais ils sont beaux quand même…

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  125-p119
 
Nous arrivons maintenant dans la dernière salle, qui présente … une mosaïque paléochrétienne provenant d’un triclinium du Ve siècle. Oui, encore !
 
Elle a été retrouvée lors de la réhabilitation d’un immeuble de la ville haute.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  126-p118

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  127-p117
 
Parmi les personnifications des vents, seul reste le Notos, le vent du sud.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  128-p117
 
Quelques mois aussi, dont juillet.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  129-p118
 
Et plusieurs signes du zodiaque.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  130-p116
 
C’est donc par cette mosaïque que se termine notre visite du musée.
 
Pour le retour, vous pouvez de nouveau passer par le bord de mer ou bien, si vous préférez une rue commerçante, suivre jusqu’à Aristotelous la rue Tsimiski, dans le prolongement de Leoforos Stratou …

À suivre pour une huitième promenade...
Eleni13
Eleni13
responsable de rubrique
responsable de rubrique

Messages : 642
Date d'inscription : 07/12/2021

Deborah et Aliocha apprécient ce message

Revenir en haut Aller en bas

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: promenades à Thessalonique et en Macédoine

Message par Eleni13 Mer 20 Déc 2023 - 15:14

Promenade n°8 : la ville haute (1ère partie)
 
Vous êtes en forme aujourd’hui, j’espère ? Nous allons enfin nous rendre dans la ville haute ! Et refaire par la même occasion une nouvelle tournée d’églises byzantines, le matin de préférence, pour qu’elles soient ouvertes…
 
Partez donc de bonne heure de la place Aristotelous. Allez jusqu’à Egnatia, traversez et suivez la rue vers la gauche jusqu’à Dragoumi.
 
Tournez à droite dans Dragoumi et poursuivez votre montée (c’est le terme !) vers le nord.
 
Traversez Agiou Dimitriou et continuez rue Proxenon, en face de vous, en longeant sur votre droite le Ministère de Macédoine et de Thrace.
 
Encore un peu de courage ! Traversez Kassandrou, continuez toujours tout droit : vous allez arriver sur Olympiados, la grande avenue qui marque la limite de la ville basse.
 
C’est bon, vous êtes maintenant dans Ano Poli, la ville haute. Enfin, au début de la ville haute ! Si vous levez la tête, vous verrez vite que vous n’êtes pas au bout de vos peines … ou plutôt de vos découvertes !
 
Traversez Olympiados, dirigez-vous vers la gauche et, très vite, tournez à droite dans la rue Tsamadou.
 
Un peu plus loin, à votre gauche, après des escaliers, se dresse votre première église byzantine de la journée, Agia Ekaterini (Sainte Catherine), datant de la fin du XIIIe siècle, avec cinq coupoles et un bel appareillage de briques.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  131-p117
 
Il est interdit de prendre des photos à l’intérieur mais, de toutes façons, les fresques sont très abîmées.
 
Revenez ensuite sur Olympiados et, en tournant le dos aux rues qui montent vers le nord, allez à gauche jusqu’au moment où vous verrez, de l’autre côté de l’avenue, une grande église en briques, Profitis Ilias (le prophète Élie).

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  132-p117

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  133-p117
 
Construite au XIVe siècle sur l’emplacement d’un ancien palais byzantin, convertie en mosquée sous l’occupation ottomane, elle conserve de belles fresques d’origine.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  134-p117
 
Et maintenant, prenez votre souffle : nous allons continuer à grimper !
 
Traversez de nouveau Olympiados, continuez sur la droite, vers l’est donc, et ensuite c’est parti pour une nouvelle montée, cette fois dans le dédale d’Ano Poli : à gauche, Elefsinos, puis à droite Theofilou, puis tout de suite à gauche Epimenidou.
 
Au bout d’un moment, la rue va plus ou moins se transformer en escalier et vous apercevrez un panneau (manuscrit la dernière fois que je suis venue), qui vous indiquera la direction d’Osios David.
 
Et bientôt (en principe !), vous arriverez à une petite chapelle datant de la fin du Ve siècle, au fond d’une charmante cour parsemée de pots de fleurs … et de chats !

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  135-p117

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  136-p115

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  137-p116
 
Depuis 1921, l’église est dédiée à Saint David de Thessalonique, mort au milieu du VIe siècle, mais elle faisait autrefois partie du monastère de Latomou, c’est-à-dire du monastère en l’honneur du Christ Latomos (protecteur des carriers).
 
L’antique gardienne des lieux, que j’avais vue lors de mes premières visites, a dû prendre sa retraite, et ses remplaçants successifs permettent plus facilement aux touristes d’entrer à l’intérieur du bâtiment.
 
Et croyez-moi, cela en vaut la peine !
 
On y trouve en effet une magnifique mosaïque du VIe siècle, montrant un Christ jeune et imberbe, assis sur un arc en ciel et entouré des symboles des évangélistes.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  138-p116
 
Et deux fresques, représentant respectivement la Nativité et le Baptême : ce sont les uniques exemples de peinture du XIIe siècle conservés à Thessalonique.
 
Voici celle du Baptême

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  139-p117
 
De là haut, bien sûr, vous dominez toute la ville et le golfe Thermaïque

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  140-p116
 
Et pourtant, vous n’êtes pas encore au sommet d’Ano Poli !
 
Continuez donc courageusement votre montée, plus ou moins en ligne droite, à partir d’Osios David.
 
Quand vous arriverez rue Eptapyrgiou (« rue des sept portes »), allez vers la droite.
 
Vous devriez très vite trouver le monastère Vlatadon (« monastère des Vlatades »), qui doit son nom à son fondateur, le métropolite Dorothéos Vlatis au XIVe siècle.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  141-p119

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  142-p116
 
C’est le seul monastère byzantin qui fonctionne encore à Thessalonique mais, comme vous pouvez le voir, les fresques à l’intérieur sont très abîmées.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  143-p116
 
Je trouve toutefois qu’elles ont conservé l’éclat de leurs couleurs.
 
Dans la cour, une volière contient de superbes paons, qui semblent pour le moins manquer d’amabilité ! 

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  144-p115

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  145-p116

En revanche, le chat de la maison a visiblement envie de fraterniser…

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  146-p116
 
Et n’oublions pas la vue, magnifique, aussi bien sur la ville que sur les remparts.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  147-p116

À suivre...
Eleni13
Eleni13
responsable de rubrique
responsable de rubrique

Messages : 642
Date d'inscription : 07/12/2021

Deborah et Aliocha apprécient ce message

Revenir en haut Aller en bas

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: promenades à Thessalonique et en Macédoine

Message par Deborah Mer 20 Déc 2023 - 16:04

Que de merveilles et quelle richesses, merci  @Eleni13

J'en profite pour signaler la belle exposition de photos sur les Juifs de Salonique "Salonique, Jérusalem des Balkans"  au MAHJ (Musée d'art et d'histoire du judaisme) à Paris. 

https://www.mahj.org/fr/programme/salonique-jerusalem-des-balkans-1870-1920-la-donation-pierre-de-gigord-30743

Ces photos sont vraiment intéressantes et retracent toute une histoire d'une communauté disparue aujourd'hui.

Voici aussi un plan des sites liés à l'histoire des Juifs dans la ville 

https://jguideeurope.org/fr/region/grece/salonique/
Deborah
Deborah
Admin

Messages : 6543
Date d'inscription : 06/12/2021

https://forumvoyage.forumactif.com

Aliocha apprécie ce message

Revenir en haut Aller en bas

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: promenades à Thessalonique et en Macédoine

Message par Eleni13 Mer 20 Déc 2023 - 16:09

@Deborah 
Merci beaucoup pour ton message : j'irai certainement voir cette expo à mon prochain passage à Paris.
Eleni13
Eleni13
responsable de rubrique
responsable de rubrique

Messages : 642
Date d'inscription : 07/12/2021

Revenir en haut Aller en bas

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: promenades à Thessalonique et en Macédoine

Message par Eleni13 Mer 20 Déc 2023 - 19:27

Promenade n°8 : la ville haute (2ème partie)
 
Sortez maintenant du monastère des Vlatades et suivez les remparts nord, sur votre droite, toujours en direction de l’est.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  148-p116

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  149-p116

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  150-p117
 
Depuis l’époque de Cassandre, fondateur de la ville en 315 avant J.-C., plusieurs fortifications successives ont en effet été édifiées à Thessalonique.
 
Les principaux vestiges que nous pouvons voir aujourd’hui sont l’oeuvre des Byzantins, à partir de la fin du IVe siècle, avec quelques remaniements d’époque ottomane.
 
Par exemple, vous allez bientôt arriver à une tour circulaire, construite par les Turcs au XVe siècle.
 
La voici en été …

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  151-p117

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  152-p117

 
… et en hiver.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  153-p116

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  154-p116
 
Il s’agit du Trigonion ou Pyrgos Trigoniou (« la Tour du Triangle »), une appellation qui vient du nom byzantin du quartier.
 
Je vous laisse admirer le panorama, à deux saisons différentes : vous les reconnaîtrez, je pense…

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  155-p116

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  156-p116
 
Continuez vers le nord-est, par la rue Venizelou : en une dizaine de minutes, vous serez devant la citadelle proprement dite, l’Heptapyrgion.
 
Ancienne résidence du gouverneur turc de la ville, cette forteresse fut ensuite utilisée comme prison à partir de la fin du XIXe siècle, jusqu’en 1989.  
 
En voici l’entrée.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  157-p116
 
Mais personnellement, je n’ai jamais réussi la visiter : c’était toujours fermé ! Je crois toutefois que maintenant, les heures d’ouverture sont plus fréquentes…
 
Pour rebrousser chemin, reprenez la rue Venizelou, jusqu’au Trigonion.
 
Et ensuite, vous pourrez entamer votre descente.
 
Vous risquez même, selon la saison, de croiser un Père Noël cambrioleur

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  158-p116
 
Ici, je ne vous donne pas d’itinéraire : perdez-vous dans le dédale des ruelles et des escaliers, au gré de vos envies.
 
Ne boudez pas votre plaisir : c’est le seul quartier de Thessalonique qui a échappé à l’incendie de 1917.
 
Et après tout, l’essentiel, c’est de descendre !
 
Si vous avez de la chance, vous arriverez directement rue Irodotou. Mais si vos pas vous ont menés plus loin, jusqu’à Olympiados, ce n’est pas grave.
 
Dans ce cas, vers l’angle d’Olympiados et de Kassandrou, remontez un peu dans la ville haute, par Apostolou Pavlou.
 
Vous allez bientôt longer l’église Agios Nikolaos Orfanos (« Saint Nicolas protecteur des orphelins ») : contournez le mur pour trouver l’entrée, rue Irodotou.
 
Enfin, si le portail est ouvert ! Les horaires sont de plus en plus irréguliers et aléatoires…
 
La dernière fois que j’ai voulu y aller, c’était uniquement sur rendez-vous certains jours !
 
Dommage ! C’est une très belle église, datant du XIVe siècle, nichée au fond d’un petit jardin arboré.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  159-p116

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  160-p116
 
De plus, ce qui est rare à Thessalonique, elle ne fut jamais transformée en mosquée. Elle a ainsi pu garder ses fresques presque intactes.
 
Voici par exemple le miracle de Saint Nicolas, apaisant les flots de la tempête.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  161-p116
 
L’ange apparaissant en rêve à Joseph, pour lui dire qu’il peut épouser Marie. 

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  162-p116
 
Revenez ensuite jusqu’à Olympiados par la rue Apostolou Pavlou, ou une autre si vous préférez.
 
Vous n’avez plus qu’à descendre jusqu’à la mer….
 
En principe, vous allez arriver au niveau de la Tour Blanche. Pourquoi ne pas aller déjeuner au Pyrgos ?

À suivre pour une neuvième promenade ... après Noël!
Eleni13
Eleni13
responsable de rubrique
responsable de rubrique

Messages : 642
Date d'inscription : 07/12/2021

Deborah et Aliocha apprécient ce message

Revenir en haut Aller en bas

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: promenades à Thessalonique et en Macédoine

Message par Eleni13 Ven 29 Déc 2023 - 21:21

Promenade n° 9 : Pella, capitale de Philippe et d’Alexandre
 
Pour cette nouvelle promenade, nous allons nous rendre à une quarantaine de kilomètres au nord-ouest de Thessalonique, dans l’antique cité de Pella.
 
Quel que soit votre moyen de transport, vous pouvez facilement faire l’aller-retour depuis Thessalonique, pour une matinée ou un après-midi.
 
Vous êtes comme moi ? Vous détestez conduire ? Je vais vous indiquer comment vous organiser si vous souhaitez prendre le bus.
 
D’abord, vous devez rejoindre la station KTEL Makedonia, en empruntant, pour un peu moins d’un euro, un bus urbain près de la place Aristotelous : le 12 par exemple, dont la gare routière est le terminus.
 
Au bout d’une dizaine ou d’une quinzaine de minutes, selon la circulation, vous arriverez devant l’entrée du bâtiment.


Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  163-p117
 
C’est un endroit que j’ai beaucoup fréquenté pour mes voyages en Macédoine…
 
Ensuite, pour acheter votre ticket Thessalonique-Pella, choisissez un guichet indiquant Edessa : dans cette direction, les bus sont assez fréquents.
 
Quant aux horaires, vous les trouverez sur ce site :

https://ktelmacedonia.gr/en/routes/tid=29
 
Mais il est quand même prudent de profiter de votre séjour à Thessalonique pour aller quelques jours auparavant vous renseigner directement à la gare

Une fois votre ticket en main, montez dans le bus pour Edessa, et demandez au chauffeur de vous arrêter à Palia Pella (« l’ancienne Pella »), à mi-chemin, à peu près.
 
C’est ce que j’avais fait en 2013 : bus à 8h30, quarante minutes de trajet, et un chauffeur m’indiquant l’arrêt Palia Pella.
 
Heureusement ! Je n’aurais pas deviné toute seule : c’était en pleine campagne, au beau milieu de nulle part…
 
Apercevant alors un panneau mentionnant le musée, j’avais suivi la direction qu’il indiquait, croyant naïvement que le musée et le site archéologique étaient proches l’un de l’autre.
 
Mais non ! Ils étaient de part et d’autre de l’arrêt de bus : le musée à 600 mètres en montant, le site à 400 mètres en descendant ! Mais je ne l’ai su qu’après…
 
J’ai toutefois eu de la chance : pendant que je marchais dans la longue montée conduisant au musée, un chauffeur de taxi qui discutait sur la route avec un agriculteur avait gentiment fait demi-tour et m’avait amenée à destination… gratuitement !
 
Ensuite, après la visite du musée, j’étais partie à pied à la recherche du site archéologique, avec comme seule indication : kato ! kato ! (« plus bas ! plus bas ! » ), et j’avais été très soulagée en apercevant enfin des colonnes…
 
Depuis, je suis revenue deux fois à Pella, en 2022 et en 2023, mais comme je n’étais pas seule, je n’ai pas eu besoin de prendre le bus : j’avais un chauffeur pour me conduire…
 
Alors, site ou musée ?
 
Je vous conseille plutôt de commencer par le site archéologique, pour découvrir la ville dont Archélaos Ier fit la capitale du royaume de Macédoine à la fin du Ve siècle avant J.-C. À moins que ce ne soit Amyntas III au début du IVe siècle…
 
Archélaos en tout cas y attira des artistes réputés. C’est à son invitation, par exemple, que le poète tragique Euripide quitta Athènes en 408 pour s’installer à Pella, où il mourut en 406.
 
Pella resta ensuite la capitale de la Macédoine sous les successeurs d’Archélaos (ou d’Amyntas…).
 
Les plus connus vécurent à la fin du IVe siècle : Philippe II de Macédoine, qui fit bâtir un nouveau palais, et son fils Alexandre le Grand.
 
Ce n’est qu’après la conquête romaine, en 168 avant J.-C., que Pella s’effaça devant Thessalonique.
 
Allons donc visiter les ruines de la ville, bâtie selon un plan hippodamique, c’est-à-dire un plan où des rues rectilignes se croisaient à angle droit. L’adjectif vient du nom d’Hippodamos de Milet, architecte grec du Ve siècle avant J.-C.
 
Quant aux vestiges du palais de Philippe et d’Alexandre, situés au nord, sur les hauteurs, du côté du musée, ils ne sont malheureusement pas visibles.
 
En revanche, immédiatement après l’entrée du site, vous découvrirez la « Maison de Dionysos », datant de la fin du IVe siècle avant J.-C.
 
Plusieurs colonnes du péristyle, autour duquel s’ouvraient les pièces de la villa, ont été reconstituées et redressées.
 
Les voici donc sous le ciel bleu d’un matin d’été… 


Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  164-p116


Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  165-p116
 
… ou à la fin d’un après-midi d’automne. 


Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  166-p115
 
Quant au nom de la maison, il vient d’une représentation de Dionysos qui ornait la mosaïque d’une salle de banquet : nous la verrons tout à l’heure au musée.
 
Les fondations d’autres villas sont également présentes sur le site, à l’abri de toits de tôle. 


Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  167-p116
 
La plus célèbre est la « Maison de l’enlèvement d’Hélène », dont une des mosaïques montre l’enlèvement d’Hélène par Thésée, antérieur à son enlèvement par Pâris … et certainement moins célèbre !
 
Enfin, au nord, se trouvent les ruines de l’agora, qui était entourée de boutiques, d’ateliers, de bâtiments administratifs, et près de laquelle se dressait un sanctuaire dédié à Aphrodite et à la Mère des dieux. 


Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  168-p116

 
Quittez maintenant le site archéologique, à pied ou en voiture, pour vous diriger vers le musée.
 
En entrant dans le bâtiment, vous verrez tout de suite une tête en marbre d’Alexandre le Grand, trouvée dans les environs, à Giannitsa (325-300 avant J.-C.). 


Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  169-p116
 
Le conquérant étant mort en 323, son portrait est sans doute assez fidèle, d’autant plus qu’il est souvent représenté ainsi, la tête légèrement penchée de côté.
 
Vous pourrez ensuite admirer les mosaïques de la « Maison de Dionysos » (325-300 avant J.-C.).
 
D’abord, celle qui a donné son nom à la villa : Dionysos sur une panthère.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  170-p117
 

La chasse au lion, où Alexandre aurait été sauvé par son ami Cratère.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  171-p118


Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  172-p117
 
Un griffon attaquant un daim


Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  173-p115
 
Et puis, un impressionnant plateau de table en pierre. 


Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  174-p116
 
La « Maison de l’enlèvement d’Hélène » maintenant, avec une chasse au cerf, signée par un certain Gnosis (toujours 325-300 avant J.-C.).

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  175-p116
 
La maquette de la maison. 


Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  176-p116
 
Et des fragments de peinture sur un mur. 

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  177-p116
 
Quant à la mosaïque de l’enlèvement d’Hélène, la lumière trop vive du soleil m’a empêchée de la photographier. Désolée !
 
Je termine donc par la reconstitution d’un atelier de céramiste

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  178-p116
 
Vous pouvez maintenant regagner Thessalonique, en bus ou en voiture. J’espère que vous avez bien repéré l’emplacement de l’arrêt de bus !
 
Mais avant de partir, je vous laisse savourer le coucher du soleil sur le site archéologique de Pella, par une belle soirée d’automne… 


Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  179-p116


À suivre pour une dixième promenade...
Eleni13
Eleni13
responsable de rubrique
responsable de rubrique

Messages : 642
Date d'inscription : 07/12/2021

Aliocha apprécie ce message

Revenir en haut Aller en bas

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: promenades à Thessalonique et en Macédoine

Message par Eleni13 Mer 3 Jan 2024 - 16:03

Promenade n° 10 : Véria, une ville byzantine (1ère partie)
 
Véria (ΒΕΡΟΙΑ en lettres grecques majuscules) est une petite ville située à 70 kilomètres environ au sud-ouest de Thessalonique. Il est donc possible de faire l’aller-retour dans la journée.
 
Toutefois, si vous voyagez en transports en commun, je vous conseille d’y passer au moins une nuit : c’est en effet de Véria que partent les bus qui permettent d’aller à Vergina, où se trouve un des plus beaux musées de Macédoine.
 
D’ailleurs, même si vous êtes en voiture, vous pouvez y séjourner !  Pour ma part, je trouve la ville très agréable
 
Partons donc pour Véria, à partir de la gare routière KTEL Makedonia, que vous connaissez déjà à Thessalonique. Les bus dans cette direction sont fréquents et l’express met environ une heure :
https://ktelmacedonia.gr/en/routes/tid=12
 
Je vous conseille quand même de vérifier les horaires à la gare…
 
Le mieux, je pense, est d’arriver à Véria en fin d’après-midi ou en début de soirée. Ensuite, depuis la station KTEL de la ville, vous pouvez prendre un taxi pour l’hôtel que vous aurez choisi.
 
Pour ma part, j’avais séjourné à la Villa Elia, que j’avais trouvée très bien. Je précise toutefois que c’était en 2013.
 
À pied, ce n’est pas très loin non plus, une dizaine de minutes.
 
En sortant de la gare, prenez à votre gauche la rue Trempesinas, puis tournez à gauche sur Venizelou, et enfin, au bout de Venizelou, de nouveau à gauche sur Elias : vous y êtes !
 
Déposez vos bagages et allez dîner sur l’esplanade, juste à côté : vous trouverez certainement un restaurant à votre goût, avec une jolie vue sur la plaine en contrebas. J’étais allée au Café Elia Panorama … qui mérite bien son nom !
 
Quant à notre promenade, elle commence le lendemain matin, pour découvrir Véria, ses rues, ses églises et ses musées.
 
En quittant l’hôtel, suivez la rue Elias en tournant le dos à l’esplanade.
 
Quand vous serez à l’angle de cette rue et de la rue Mitropoleos, vous verrez une petite église byzantine du XIVe siècle  : Naos Anastaseos Sotèros Christou  (« l’église de la Résurrection du Christ Sauveur »).

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  180-p116
 
À l’intérieur comme à l’extérieur, les fresques sont d’origine.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  181-p115

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  182-p115
 
Véria était en effet une métropole religieuse à l’époque byzantine, avant d’être conquise par les Ottomans en 1397. Elle ne fut libérée et rattachée à la Grèce qu’en octobre 1912.
 
Continuez ensuite sur la rue Mitropoleos et, dès que vous le pourrez, tournez à gauche pour aller vous perdre dans le vieux quartier de Kyriotissa.
 
Je ne vous indique pas d’itinéraire : marchez au hasard, au gré de vos envies…
 
Vous découvrirez des maisons joliment colorées, ainsi que de petites églises byzantines, parfois difficiles à distinguer des maisons…

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  183-p116

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  184-p116

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  185-p116

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  186-p117

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  187-p116

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  188-p116
 
Vos pas vous conduiront à proximité des remparts.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  189-p115
 
Juste à côté, rue Thomaidou, se trouve le Musée byzantin.
 
Au fait, il y a longtemps que je ne vous avais pas montré des mosaïques paléochrétiennes (IV-Ve siècles).

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  190-p116
 
Et un sarcophage de la même époque.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  191-p116

À suivre...
Eleni13
Eleni13
responsable de rubrique
responsable de rubrique

Messages : 642
Date d'inscription : 07/12/2021

Revenir en haut Aller en bas

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: promenades à Thessalonique et en Macédoine

Message par Eleni13 Mer 3 Jan 2024 - 16:47

Promenade n° 10 : Véria, une ville byzantine (2ème partie)
 
Quittez maintenant le musée, en vous éloignant des remparts, pour rejoindre la rue Mitropoleos. Quand vous y serez, tournez à gauche.
 
Vous allez passer devant un bâtiment néoclassique : c’est le Palais de justice.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  192-p116
 
Contournez la place sur la gauche et continuez encore un peu.
 
Vous voici maintenant devant le monument le plus célèbre de Véria : la « tribune de Paul », érigée à l’emplacement où l’apôtre Paul aurait prêché vers 50-52 après J.-C.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  193-p117

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  194-p118

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  195-p116
 
Vous pouvez ensuite rebrousser chemin par la rue Mitropoleos. Vous trouverez bien un endroit pour faire une pause café
 
Un revani aussi peut-être ? Cet excellent gâteau est la spécialité de Véria.
 
En tout cas, vous verrez bientôt, à votre droite, la Palaia Metropoli (« l’ancienne Métropole »), datant du XIe siècle et dédiée à Saint Paul.
 
Malheureusement, je ne peux pas vous la montrer : elle était en restauration et couverte d’échafaudages lors de ma visite. Elle a rouvert depuis…
 
Un peu plus loin, tournez à gauche rue Zogiopoulou, puis à droite rue Kentrikis. Vous êtes désormais dans le quartier piéton et commerçant de la ville.
 
Au bout de la rue Kentrikis, se dresse une grande église datant du XIXe siècle, Agios Antonios (Saint-Antoine, patron de Véria).

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  196-p116

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  197-p116
 
Repartez maintenant par le même chemin, ou bien par la rue Venizelou, puisque vous n’êtes pas loin de la gare des bus.
 
En effet, il est temps de penser au déjeuner, sur l’esplanade… ou ailleurs !
 
Quant à la longueur de votre pause, elle dépendra de la saison : si c’est l’été, attendez que le soleil baisse !
 
La pause est finie ? Une petite promenade le long de la « corniche » peut-être ? Autrement dit sur Leoforos Anixeos…
 
Placez-vous face à la plaine, et tournez à gauche.
 
La vue est très belle : prenez tout votre temps. Je pense d’ailleurs que c’est la balade favorite des habitants de la ville.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  198-p116
 
Sur votre chemin, vous ne pouvez pas manquer l’imposante silhouette de l’église Agion Anarguron (« des saints Anargyres », c’est-à-dire des « sans argent »).
 
Il s’agit de Côme et de Damien, qui guérissaient les malades sans se faire payer et moururent pendant les persécutions de Dioclétien.
 
Le bâtiment actuel date du XIXe siècle : il est assez impressionnant !

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  199-p117

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  200-p116
 
Continuez à suivre la corniche : vous arriverez devant le Musée archéologique qui, selon la saison, ferme à 17h ou à 20h.
 
Devant la porte, vous serez accueillis par une énorme statue de Méduse (IIe siècle avant J.-C.), qui fut plus tard incorporée aux remparts pour effrayer les ennemis…

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  201-p116
 
Surtout, ne la regardez pas dans les yeux ! Vous seriez pétrifiés…
 
À l’intérieur, sont exposées des terres cuites d’époque hellénistique, trouvées dans des tombes de Véria. Voici par exemple Aphrodite détachant sa sandale.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  202-p115
 
Et enfin, un buste du dieu-fleuve Olganos, datant du milieu du IIe siècle après J.-C. Selon la légende, Olganos était le fils de Bérès, roi mythique et ancêtre des Macédoniens.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  203-p117
 
Certaines traditions font aussi d’Olganos le frère de Béroé, à laquelle Véria / Béroia doit son nom.
 
Mais on attribue généralement à la nymphe (éponyme de Beyrouth) des généalogies plus prestigieuses : Océan et Téthys, ou bien Aphrodite et Adonis.
 
Ainsi se termine donc notre visite du Musée archéologique, mais il faudra que j’y retourne : j’ai appris qu’il avait été récemment rénové
 
Pour rentrer vers l’hôtel, vous pouvez bien sûr passer par l’intérieur de la ville : personnellement, je préfère la corniche !

À suivre pour une onzième promenade...
Eleni13
Eleni13
responsable de rubrique
responsable de rubrique

Messages : 642
Date d'inscription : 07/12/2021

Aliocha et pit apprécient ce message

Revenir en haut Aller en bas

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: promenades à Thessalonique et en Macédoine

Message par Eleni13 Dim 7 Jan 2024 - 21:13

Promenade n° 11 : le Musée des tombes royales de Vergina
 
La ville de Vergina est située à 75 kilomètres environ au sud-ouest de Thessalonique.
 
Mais en bus, elle n’est accessible qu’au départ de Véria : vérifiez donc bien les horaires à la gare !
 
Pour ma part, lors de ma première visite, en 2013, j’étais partie très tôt de Véria (6h50) et j’étais revenue par le bus de 12h.
 
En revanche, en 2022 et en 2023, comme je n’étais pas seule, je n’ai pas eu besoin d’utiliser les transports en commun : j’avais un chauffeur pour me conduire. Nous avons d’ailleurs visité Pella le même jour.
 
Mais commençons par quelques précisions historiques.
 
C’est sur l’emplacement actuel de Vergina que se trouvait l’antique Aigai, dont Perdiccas Ier (milieu du VIIe- début du VIe s. avant J.-C.) fit la première capitale du royaume de Macédoine.
 
Même après le transfert de la capitale à Pella, Aigai continua d’accueillir les grandes cérémonies de la cour. C’est là par exemple que Philippe II célébra en 336 avant J.-C. les noces de sa fille, au cours desquelles il fut assassiné à l’intérieur du théâtre de la ville.
 
C’est là aussi que son fils, Alexandre le Grand, fut proclamé roi la même année.
 
Et n’est qu’en 168 avant J.-C., après la défaite des Macédoniens contre les Romains à Pydna, que la cité d’Aigai perdit toute importance.
 
Alors, que peut-on voir sur place ? Depuis plus de quinze ans, les ruines du palais étaient fermées au public, mais le site vient juste de rouvrir, en janvier 2024. Un nouveau musée a aussi été inauguré récemment.
 
Il va donc falloir que je revienne…
 
En attendant, je peux tout de même vous présenter le Musée des tombes royales, aménagé à l’intérieur même du plus important tumulus de la nécropole (qui en comptait 300). 

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  204-p117
 
Et croyez-moi, c’est un des endroits les plus impressionnants, les plus émouvants aussi, que j’ai jamais visités !
 
Attention quand même à ne pas vous cogner contre les murs : c’est très sombre !
 
Il suffit pour vous en persuader de regarder, près de l’entrée, les vestiges de la tombe IV (datant de 300 avant J.-C. environ), de laquelle ne subsistent que quatre colonnes doriques.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  205-p115
 
À côté, se trouvent les fondations d’un Héroôn, petit temple à la gloire des héros morts.
 
La tombe I, ensuite, est celle de l’une des sept femmes de Philippe II (oui, sept !) et de son enfant nouveau-né.
 
Plusieurs identifications ont été proposées mais, selon la plus probable, il s’agirait de la cinquième femme de Philippe, Nikésipolis, morte en 352 avant J.-C.
 
Nikésipolis est par ailleurs la mère de Thessaloniki, épouse de Cassandre, le fondateur de Thessalonique.
 
Quant à la tombe, elle est ornée d’une superbe fresque, d’environ 3 mètres sur 4 mètres 50.
 
Le mur nord représente l’enlèvement de Perséphone par Hadès.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  206-p115
 
À droite, l’une de ses compagnes est visiblement en proie à la terreur.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  207-p116
 
Et, sur le mur est, Déméter, mère de Perséphone, se lamente sur la disparition de sa fille.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  208-p116
 
Allons voir maintenant la tombe de Philippe II, découverte par l’archéologue Manolis Andronikos en 1977.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  209-p115
 
La photo est sombre, mais je trouve qu’elle rend bien l’atmosphère du lieu.
 
En effet, cette sorte de descente aux enfers vers le royaume des ombres est pour le moins impressionnante ! Surtout le jour des morts, puisqu’une de mes visites date du 2 novembre 2022…
 
La façade, qui mesure 5 mètres 60 de large et 5 mètres 30 de haut, comporte des colonnes doriques encastrées et surmontées d’une frise polychrome.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  210-p115
 
Cette frise montre une chasse royale avec, au centre, le jeune Alexandre, à cheval, vêtu d’une tunique pourpre.
 
Dans l’antichambre de la tombe, était également ensevelie une femme, sans doute l’une des autres épouses du polygame Philippe, Méda, qui se serait suicidée à la mort de son mari.
 
Quant au trésor, il est somptueux !
 
Voici par exemple le larnax en or, coffret funéraire qui contenait les os et les cendres du roi.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  211-p115
 
Son couvercle, qu’on ne voit pas sur la photo, est décoré d’une étoile à seize branches, symbole de la Macédoine.
 
Sur les côtés, sont ciselées des palmettes, ainsi que des frises de feuilles et de fleurs entrelacées (lys, lotus, d’autres encore).
 
Au-dessus, est exposée une couronne de feuilles de chêne en or, trouvée à l’intérieur du larnax.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  212-p117
 
Dans une autre vitrine, vous pouvez voir de la vaisselle en argent, servant pour les banquets. Elle est ornée de Silènes, personnages de la suite de Dionysos.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  213-p115

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  214-p115
 
Quant au larnax en or de Méda, il contenait un magnifique diadème

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  215-p113

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  216-p113
 
… ainsi que le linceul qui enveloppait les os de la jeune femme, une étoffe pourpre brodée de fils d’or, dans un étonnant état de conservation.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  217-p113
 
Voici enfin la tombe III, dite « tombe du prince », découverte en 1978.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  218-p113
 
Ce prince était sans doute Alexandre IV, fils d’Alexandre le Grand et de la princesse perse Roxane. Il fut assassiné avec sa mère en 311 avant J.-C, à l’âge de 15 ans, sur l’ordre de Cassandre, qui s’empara alors du trône de Macédoine.
 
Son urne funéraire est une hydrie en argent, surmontée d’une couronne de feuilles de chêne en or.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  219-p113
 
Ainsi se termine notre visite de Vergina.
 
Selon les horaires des bus ou bien si vous êtes en voiture, vous avez peut-être le temps de déjeuner sur place, dans un des restaurants proches de l’entrée du site.
 
Mais je ne vous le conseille que si vous voyagez hors saison. En novembre 2022, j’avais très bien mangé à la terrasse d’une des tavernes (dont je n’ai malheureusement pas noté le nom) : véritable cuisine grecque…. et revani offert pour le dessert.
 
En revanche, à la fin d’août 2023, c’était cantine et plats pour touristes…

À suivre pour une douzième promenade...
Eleni13
Eleni13
responsable de rubrique
responsable de rubrique

Messages : 642
Date d'inscription : 07/12/2021

Aliocha apprécie ce message

Revenir en haut Aller en bas

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: promenades à Thessalonique et en Macédoine

Message par Eleni13 Mar 9 Jan 2024 - 20:53

Promenade n° 12 : Dion, au pied de l’Olympe (1ère partie)
 
Restons au sud-ouest de Thessalonique pour aller visiter le site de Dion, à 90 kilomètres environ.
 
Vous pouvez bien sûr faire l’aller-retour dans la journée, ce qui a été mon cas en 2022, puisque je disposais d’une voiture et d’un chauffeur…
 
Mais il est peut-être préférable de choisir Dion comme étape de l’itinéraire qui vous permettra de vous rendre en Macédoine, ou d’en revenir.
 
En 2013 par exemple, comme mon avion avait atterri à Athènes, j’avais pris le lendemain le train pour la petite ville de Katerini, où j’avais passé la nuit.
 
Le lendemain, j’étais allée en bus visiter Dion, à une quinzaine de kilomètres, avant de retourner dormir à Katerini et de continuer ensuite mon voyage en Macédoine.
 
Le bus Katerini-Dion est un bus urbain, partant du centre-ville. Pour le trouver, j’avais tout simplement demandé à la réception de l’hôtel…
 
Quant aux horaires, ils étaient affichés sur les parois de l’arrêt de bus à Katerini et à l’intérieur d’un « minimarket » dans le village de Dion.
 
En tout cas, quel que soit votre moyen de transport, je vous recommande vraiment de prendre tout votre temps pour parcourir le site archéologique : un grand parc paisible, verdoyant et ombragé au pied de l’Olympe, avec des statues qui semblent pousser d’elles-mêmes au milieu de la végétation…

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  220-p113

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  221-p113
 
Si Aigai et Pella furent les capitales successives du royaume de Macédoine, Dion en était le principal centre religieux, sous le patronage de Zeus (dont le génitif en grec est Dios).
 
À la fin du Ve siècle avant J.-C., le roi Archélaos y institua des Jeux sportifs et artistiques, consacrés à Zeus et aux Muses, et durant donc … neuf jours, bien sûr !
 
C’est là aussi que les souverains venaient célébrer leurs victoires … ou bien tenter de s’assurer le succès avant leurs campagnes militaires : Alexandre le Grand, par exemple, se rendit à Dion pour accomplir un sacrifice en l’honneur de Zeus, avant la grande expédition qui le conduisit jusqu’en Inde.
 
À l’époque romaine, Dion resta prospère, surtout au IIe siècle après J.-C., avant d’être saccagée par les Ostrogoths au IVe siècle.
 
Vous êtes prêts à débuter votre visite ? Vous allez voir : le parc est immense.
 
Les panneaux indicatifs se sont toutefois beaucoup améliorés depuis quelques années : il vous suffit donc de les suivre…
 
Commençons par les remparts de Cassandre, édifiés par celui qui fut le fondateur de Thessalonique, comme vous le savez maintenant (IVe siècle avant J.-C.).

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  222-p111
 
Les thermes romains (200 après J.-C. environ) et leurs hypocaustes (système de chauffage).

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  223-p112
 
Et aussi leurs mosaïques.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  224-p113
 
Juste à côté, se trouve l’Odéon, datant de la même époque, destiné aux concerts et aux lectures publiques.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  225-p112
 
Au milieu des vestiges de la cité, voici de petites statues ornementales. Mais non, ce ne sont pas des nains de jardin !

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  226-p113
 
La villa la plus importante est la « villa de Dionysos » (200 après J.-C. environ), ainsi nommée à cause d’une grande représentation de Dionysos qui ornait une mosaïque dans la salle des banquets.
 
Il est malheureusement impossible de la voir : elle a été enlevée à des fins de restauration.
 
Quelques autres toutefois sont encore sur place.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  227-p114
 
De l’autre côté du site, sont disséminés les vestiges de plusieurs sanctuaires, dédiés  à Déméter, Asklépios, Zeus Hypsistos (« le Très haut »), Zeus Olympien, Aphrodite.
 
Ce que je préfère ? Le charme du sanctuaire d’Isis, au milieu des eaux (IIe siècle après J.-C.).

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  228-p113

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  229-p113
 
À cet endroit, la rivière Vaphyras et sa source symbolisaient le fleuve sacré d’Isis, le Nil.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  230-p112
 
Terminons par le théâtre grec, bâti à l’époque hellénistique, au IIIe siècle avant J.-C.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  231-p112
 
Il reste une rangée en pierres. Quant aux gradins de bois, ils ne sont évidemment pas d’origine mais ont été installés pour le festival de l’Olympe, qui se déroule chaque été.
 
Et, avant de quitter le site pour vous diriger vers le musée, continuez à savourer la vue sur le mont Olympe

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  232-p112

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  233-p112
 
… sans oublier les feuillages de l’automne.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  234-p112

À suivre...
Eleni13
Eleni13
responsable de rubrique
responsable de rubrique

Messages : 642
Date d'inscription : 07/12/2021

Deborah, Aliocha et Sennedjem apprécient ce message

Revenir en haut Aller en bas

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: promenades à Thessalonique et en Macédoine

Message par Eleni13 Mer 10 Jan 2024 - 20:44

Promenade n° 12 : Dion, au pied de l’Olympe (2ème partie)
 
Le Musée archéologique de Dion se trouve à environ 400 mètres du site, à l’intérieur du village.
 
L’une de ses pièces les plus remarquables est un orgue hydraulique en bronze, datant du Ier siècle avant J.-C.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  235-p112
 
Surtout, ne me demandez pas comment il fonctionne…
 
Vous pourrez aussi voir de belles mosaïques d’époque romaine (IIe-début du IIIe s. après J.-C.).

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  236-p111

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  237-p111

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  238-p112
 
Sur la dernière, l’inscription signifie : « Pour l’heureux Zeus ».
 
Une tête de Méduse, provenant de la « villa de Dionysos ».

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  239-p113
 
Voici maintenant un buste d’enfant (IIIe siècle après J.-C.) : la coiffure indique une famille pratiquant le culte d’Isis.

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  240-p113
 
Et enfin, un bronze représentant l’empereur romain Sévère Alexandre (toujours IIIe siècle après J.-C.).

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  241-p112
 
Ce n’est bien sûr qu’une sélection, forcément subjective…
 
Un dernier mot avant de terminer cette promenade : si vous le souhaitez, vous pouvez aller randonner sur le mont Olympe, qui culmine à près de 3000 mètres d’altitude. Peut-être rencontrerez-vous Zeus, Héra et toute leur famille : après tout, c’est leur demeure !
 
Mais personnellement, ce n’est pas dans mes capacités physiques…

À suivre pour une treizième promenade...
Eleni13
Eleni13
responsable de rubrique
responsable de rubrique

Messages : 642
Date d'inscription : 07/12/2021

Aliocha et pit apprécient ce message

Revenir en haut Aller en bas

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: promenades à Thessalonique et en Macédoine

Message par Sennedjem Mer 10 Jan 2024 - 21:45

Encore merci pour cette belle balade à Dion.
J’ai failli le visiter l’année dernière mais un terrible orage (le mont Olympe mérite sa réputation) m’en a empêché.

Cordialement
Sennedjem
Sennedjem

Messages : 43
Date d'inscription : 31/01/2023

Revenir en haut Aller en bas

Voyage à Thessalonique et en Macédoine: découvrez la Grèce  Empty Re: Mes carnets de voyage en Grèce: promenades à Thessalonique et en Macédoine

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum