Le Forum du Voyage - voyages et tourisme individuel
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% Baskets Nike Air Huarache
64.99 € 129.99 €
Voir le deal

Carnet de voyage en Colombie été 2023

4 participants

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Carnet de voyage en Colombie été 2023 Empty Carnet de voyage en Colombie été 2023

Message par Ellobo Jeu 17 Aoû 2023 - 15:04

Pourquoi la Colombie ?
C'est très simple. Depuis quelques années ma fille vit avec un colombien de Bogota. L'idée a été de découvrir son pays, rencontrer sa famille et faire une partie du voyage tous les 4
Nous partons à deux en éclaireurs, puis ils vont nous rejoindre pour faire la suite.
Le programme a été diffusé sur un autre post, maintenant place au ressenti.
Pas de photos à priori car moi c'est vidéo y nada mas!

Jour 1: Le grand départ
Ce qui était prévu : Avion depuis Lyon St Exupéry en fin de matinée direction Francfort. Deux heures d'attente à Francfort (le temps de manger un bretzel !!) et direction Bogota pour une arrivée vers 19H heure locale.
Je n'avais pas fait le check mig (à faire 72h avant le vol). Je le fais sur mon téléphone en donnant une fausse date d'arrivée en Colombie, l'hôtesse me dit qu'il n'y aura aucun souci à Bogota
En fait deux heures de retard au départ à Lyon, car un malade était dans l'avion, il fallait l'évacuer et l'ambulance prévue à cet effet n'avait pas l'autorisation de venir près de l'avion. Ah! Les formalités administratives françaises !!!!!
Vol vers Francfort sans soucis avec Lufthansa
Course dans l'aéroport, très bien fait. Correspondance assurée, on monte donc dans l'avion et deux heures de retard plus tard on décolle pour 11h de vol !
Arrivée à Bogota, et là le passage de l'immigration dure plus d'une heure trente tellement il y a du monde. Par contre aucun souci avec le Check MIg, ils regardent à peine ....
Le beau-papa de notre fille nous aura attendu plus de 3 h du coup à l'aéroport !!!
Surprise : Pas de bagages. Heureusement que dans nos bagages en cabine on avait prévu !!
Papiers administratifs vite faits, Lufthansa m'avertit que nos bagages seront dans le prochain vol, donc pas trop de mal.
Route vers notre hôtel à La Candelaria et bonne nuit réparatrice.
Ellobo
Ellobo

Messages : 186
Date d'inscription : 16/02/2023

Sissi57 apprécie ce message

Revenir en haut Aller en bas

Carnet de voyage en Colombie été 2023 Empty Re: Carnet de voyage en Colombie été 2023

Message par Ellobo Ven 18 Aoû 2023 - 1:56

Jour 2 : Bogota

La nuit fut très bonne, pas de bruit, réveil matinal, ce qui est assez classique avec le Jet Lag.
Premier petit déjeuner colombien avec des fruits (Hum trop bons !!), du café (of course) et des oeufs. Parfait pour attaquer les visites. Globalement on aura toujours à peu près la même chose chaque jour dans toute la Colombie.

On commence donc nos visites en faisant très attention à nos affaires (le beau-papa était très inquiet pour nous). Mais en fait, il ne faut pas trop se focaliser sur cela. Il ne faut pas afficher nos richesses, ne pas laisser dépasser le portefeuille ou le portable, choses qui en fait est valable partout. Cela se voit qu'on est touriste, faut bien se le mettre dans la tête.Dans le quartier de la Candelaria, il y a beaucoup de policiers.

Après quelques photos de street art (on adore), on se retrouve à l'église San Francisco, la première d'une grande série. Ce qui surprend, par rapport au Pérou (seul pays d'Amérique du Sud pour le moment visité), c'est que les murs ne sont pas aussi richement décorés, ne sont pas trop surchargés.

Ensuite direction Musée de l'OR. Un must ! L'audio guide sur les oreilles, on reste plus de deux heures à découvrir les richesses de ce musée, très bien fait. Le personnel est très sympa, et répond à mes questions formulées dans un espagnol, très ....scolaire, sommaire !

Ensuite il est temps d'aller vers la Plaza Bolivar et tout son entourage (Cathédrale, Palais Présidentiel, parlement, etc ...). En Colombie, 70% des places principales s'appellent Plaza Bolivar, les 30% derniers sont des Plaza Major !
C'est très beau surtout avec les deux sommets tout proches (Monserrate et l'autre dont j'ai oublié le nom). Curieux cette ville à 2600 m d'altitude, immense et avec ces deux montagnes extrêmement proches.

On s'arrête dans un resto où il n'y a que des colombiens, avec un menu du jour à 15000 pesos, super bon, efficace.

On essaie de visiter le musée de l'histoire de la police, mais aujourd'hui, exceptionnellement fermé, car guide malade ! Pas de pot. Dans la série, on attend la relève de la garde pour 15h30, mais exceptionnellement pas aujourd'hui, car...pas de raison cette fois.

Une église plus tard (Nuestra Senora del Carmen), couleur vanille fraise, on se dirige vers le musée Botero. Là aussi un MUST. Pas fana de musée d'art, celui-là, j'ai kiffé. J'adore le style du monsieur !
La Joconde est top.

La journée a déjà été bien remplie, on sent un peu le froid, la fatigue y contribuant. On rentre se poser à l'hôtel, avant de ressortir manger dans un mexicain, tout à côté de l'hôtel.
A1h30 du matin, le gardien de l'hôtel est venu frapper à notre porte, car le service bagages de Lufthansa, livrait nos valises. Réveillés mais contents !
Ellobo
Ellobo

Messages : 186
Date d'inscription : 16/02/2023

Revenir en haut Aller en bas

Carnet de voyage en Colombie été 2023 Empty Re: Carnet de voyage en Colombie été 2023

Message par An5 Ven 18 Aoû 2023 - 14:38

J’embarque dans votre récit…
An5
An5

Messages : 23
Date d'inscription : 07/12/2021

Revenir en haut Aller en bas

Carnet de voyage en Colombie été 2023 Empty Re: Carnet de voyage en Colombie été 2023

Message par Ellobo Sam 19 Aoû 2023 - 1:45

Jour 3 : Bogota  - Mongui

Encore un réveil matinal, malgré l'interruption bagages de la nuit.
Le petit déjeuner est toujours très bon. Le patron (non le mari de la patronne) est super sympa, on discute un moment sur la Colombie
Il me commande un taxi pour l'agence de location de voiture LOCALIZA, proche de l'aéroport et c'est parti !!!
HÔTEL :Explora Hostel - Très bien, dans le quartier de la Candelaria, donc proche de nombreux lieux à visiter à pieds.

Location de voiture en Colombie : Gulp !
J'ai conduit dans pas mal de pays dans le monde, et déjà en Amérique du Sud, au Pérou, donc je ne suis pas trop effrayé par cela. J'ai observé hier la conduite des colombiens et je vois à peu près comment faire. IL faut surtout en ville, faire attention aux motos, il y en a un nombre considérable qui doublent de partout (droite, gauche, sens inverse, trottoir, par dessus, par dessous, non j'exagère un peu)
Donc prise de véhicule classique, je prends exceptionnellement l'option lavage, car il faut rendre le véhicule propre. Une bonne idée quand on verra la saleté de la voiture au final (coût 5 €).
GPS branché direction Zipaquira et roule ma poule. Temps prévu par le GPS 1h15 pour 60 km, j'avais dans mes estimations rajouté 3/4h de plus.
Au bout de 2h, nous n'avions fait que 30 km !!!!
Camions longs comme un jour sans fin, impossible à doubler, une circulation pour sortir de Bogota, de malade. Le réseau routier autour de la capitale est saturé.
Du coup, changement dans le programme, car après Zipaquira, il restera plus de 200 km et je n'ai pas envie pour ma première expérience de conduite colombienne, d'arriver la nuit.
Tant bien que mal on rejoint un autoroute, et là au niveau circulation cela va beaucoup mieux.
Autoroute est un grand mot car s'il faut payer des péages (on pleure quand on pense à ce que l'on paie en France), on trouve des piétons, des chiens, beaucoup de cyclistes et des bus, qui s'arrêtent quand on leur fait un signe de la main.
C'est chaud patate, mais ainsi. Une constante, les camions roulent à gauche, même si parfois il ne dépassent pas le 30km/h dans les montées. Pour doubler, j'ai vite pris le coup de slalomer, doublant soit à droite, soit à gauche.
La pluie est présente, demandant une concentration encore plus grande, mais tant bien que mal, les km passent au milieu de vertes montagnes embrumées.
Un arrêt déjeuner dans une resto au bord de route. Correct mais sans plus. Quand on quitte l'autoroute pour s'enfoncer dans les montagnes, la conduite devient plus chaude.
Il faut arriver à doubler les camions.
Tactique souvent utilisée : Lors des passages des dos d'ânes, ils ralentissent encore plus car il ont plusieurs essieux et donc s'il n'y a pas de voitures ou camions en face (je ne compte pas les motos), on double à cet endroit.
Désolé d'avoir beaucoup parlé de conduite, mais c'est un sujet que j'avais posé et n'avais pas trouvé beaucoup de réponses.
En conclusion, cela se fait bien de conduire en Colombie, il faut seulement s'adapter à la façon et non pas chercher à reproduire nos schémas (d'ailleurs c'est vrai dans tous les domaines d'un voyage touristique à l'étranger)
Arrivée à Mongui, sous le soleil. On a l'impression d'arriver dans un village péruvien avec la Plaza major, l'église, les beaux bâtiments autour de la place.
Mongui est la capitale du ballon, on va donc visiter le musée qui lui est consacré. Honnêtement, il ne casse pas trois pattes à un canard.
Par contre il y a beaucoup de petites entreprises artisanales, qui fabriquent des ballons. Je me suis payé le culot, de demander à voir le directeur de l'une d'entre elles et très ravi, il m'a présenté son travail. Quel accueil !
Check in à l'hôtel, au bord de la rivière. Aucun souci, mais quand le soleil n'est pas là, la fraîcheur arrive vite.
On se promène encore dans les rues du villages, puis on cherche un resto. Et ben rien de bien. On se rabat sur celui de l'hôtel qui est en fait le meilleur (d'après Tripes à Victor)
On se couche vite, car demain....sera un autre jour
Ellobo
Ellobo

Messages : 186
Date d'inscription : 16/02/2023

Revenir en haut Aller en bas

Carnet de voyage en Colombie été 2023 Empty Re: Carnet de voyage en Colombie été 2023

Message par Ellobo Sam 19 Aoû 2023 - 17:11

Carnet de voyage en Colombie été 2023 Img_2010
La place de Mongui et son église. (je ne suis pas top en photos)
Ellobo
Ellobo

Messages : 186
Date d'inscription : 16/02/2023

Deborah apprécie ce message

Revenir en haut Aller en bas

Carnet de voyage en Colombie été 2023 Empty Re: Carnet de voyage en Colombie été 2023

Message par Ellobo Sam 19 Aoû 2023 - 17:31

Jour 4 : Mongui

Aujourd'hui est prévu une grosse randonnée au Paramo de Oceta. J'ai contacté  l'agence Maria Tours, où cette personne m'avait rassuré sur les possibilités de randonnées Nous sommes assez sportifs, même si la soixantaine approche à grand pas.
Malheureusement, Maria a eu un accident de la route hier (sans gravité), mais elle ne peut assurer la rando. C'est un de ses collaborateurs qui s'en charge. Surprise totale quand on le voit arriver, équipé de bottes en caoutchouc alors que nous avons nos traditionnelles chaussures de rando.
Nous allons jusqu'à Mongua avec mon véhicule et là on commence la randonnée. Les 100 premiers mètres sont pentus à 25% et déjà le souffle est coupé, un peu de replas et rebelote sur 200m. Oùla, ça va être dur !
Ensuite on prend un chemin seulement à 15%, puis au lieu de le suivre on coupe à travers les lacets en suivants les évacuations d'eau de la route.
Autant dire que c'est pentu, boueux et malgré les dires de notre guide, il pleut. Pour lui, de l'eau qui tombe du ciel et qui mouille, peu certes mais qui mouille, ce n'est pas de la pluie !!
La première heure et demie, n'est qu'une succession de montées, désagréables, très pentues et très boueuses.
Ensuite on tombe sur un chemin beaucoup plus carrossable, qui grimpe aussi, mais de manière correcte.
On arrive tant bien que mal à la Laguna Negra, assez trempés et déjà bien attaqués physiquement.
Après une petite pause, on contourne le lac pour attaquer l'ascension vers le Paramo, mais marcher dans 20 cm de boue, (on comprend les bottes), nécessitant de lever les jambes haut, et celles-ci pèsent une tonne chacune.
Ma chère et tendre glisse et tombe dans la boue, cela suffit pour dire stop. Cela fait râler, mais on n'a plus le niveau (ou du moins les conditions nous ont vraiment été défavorables). Notre séjour commence juste et déjà on se met dans le rouge !!!
Notre guide est ennuyé, mais reconnaît que les conditions climatiques ne sont pas bonnes et qu'on n'aurait pas vu grand chose si nous avions pu monter plus haut.
Retour donc sur Mongua, puis sur Mongui et douche chaude à l'hôtel car on est gelés!
Re-tour du village, où heureusement il fait beau. Curiosité, deux églises distantes de moins de 100m et deux messes en même temps !!!
Repas le soir au même restaurant que la veille (seul ouvert) et dodo après une journée un peu décevante au fond de nous même.
Ellobo
Ellobo

Messages : 186
Date d'inscription : 16/02/2023

An5 apprécie ce message

Revenir en haut Aller en bas

Carnet de voyage en Colombie été 2023 Empty Re: Carnet de voyage en Colombie été 2023

Message par Ellobo Sam 19 Aoû 2023 - 18:19

Jour 5 : Mongui - Villa de Leyva

Réveil tranquille, il fait meilleur temps qu'hier.
Petit déjeuner et route vers Villa de Leyva

HÔTEL :Calicanto Real Café Muséo : Situé à côté de la rivière, le cadre est enchanteur, la chambre est grande. Seul souci, c'est au niveau des clés, il faut toujours solliciter un membre du staff pour entrer.

Avant de rejoindre notre destination finale, un petit détour vers Tunja, pour visiter un peu les lieux. C'est animé et sa place Bolivar est à l'image de celles de nombreuses communes colombiennes. Après 1h30 de déambulation dans la ville, on continue vers le Pont de Boyaca.
C'est un lieu symbole pour les colombiens, un peu le mont Rushmore. Toutes les grandes commémorations nationales ont lieu ici, car c'est le lieu de la première victoire de l'ami Bolivar en route pour l'indépendance de la Grande Colombie.
Beaucoup de soldats astiquent les lieux car dans quelques jours une commémoration aura lieu en présence du président de la république !
Malheureusement il pleut, donc on abrège un peu la visite.
Continuation vers Sachica, où nous mangeons dans un resto qui domine la ville après avoir traversé de somptueux paysages.
Le climat est ici meilleur qu'à Mongui, et notre arrivée à Villa de Leyva se fait sous le soleil.
Nous allons tout de suite, visiter Casa Terracota, une édifice proche du Palais du Facteur Cheval et des oeuvres de Gaudi. C'est la plus grande maison en terre cuite du monde. Le concepteur a fait quelque chose de magique. La visite guidée est très intéressante, on apprend plein de choses sur la façon de travailler la terre cuite.
On y reste un bon moment ensuite à discuter et faire des images.
Ensuite nous allons rejoindre notre hôtel, où une nouvelle fois, je peux garer ma voiture (c'est une nécessité) et partons à la découverte du village de Villa De Leyva.
Si on retrouve la Place Major et tous les attributs habituels, il y a quelques différences quand même. Elle est d'abord très très grande (une des plus grandes d'Amérique du Sud), et elle est bondée de touristes (bondée terme un peu fort, mais c'est clair qu'il y en a beaucoup) Des jeunes font voler des cerfs-volants, des anciens discutent, des catholiques vont là la messe (ici les curés ne chôment pas, il y en a tout le temps), il y a une belle ambiance.
Resto un peu cher par rapport à ce que l'on a eu l'habitude d'avoir.
Retour à l'hôtel et dodo
Ellobo
Ellobo

Messages : 186
Date d'inscription : 16/02/2023

An5 apprécie ce message

Revenir en haut Aller en bas

Carnet de voyage en Colombie été 2023 Empty Re: Carnet de voyage en Colombie été 2023

Message par An5 Sam 19 Aoû 2023 - 22:21

Vous l’avez peut être mentionné, à quelle période êtes vous partis?
j’ai souffert avec vous dans la boue pour finalement ne pas profiter du panorama. Dommage que cette excursion laisse de l’amertume , le guide ne semble pas s’être adapté aux conditions et à vous. Merci de ce récit détaillé, j’espère ne pas être la seule à vous suivre.
An5
An5

Messages : 23
Date d'inscription : 07/12/2021

Revenir en haut Aller en bas

Carnet de voyage en Colombie été 2023 Empty Re: Carnet de voyage en Colombie été 2023

Message par Deborah Sam 19 Aoû 2023 - 23:56

bonjour Ellobo

Ton carnet est passionnant, ca serait encore mieux avec quelques photos pour illustrer Smile
Deborah
Deborah
Admin

Messages : 6543
Date d'inscription : 06/12/2021

https://forumvoyage.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Carnet de voyage en Colombie été 2023 Empty Re: Carnet de voyage en Colombie été 2023

Message par Ellobo Dim 20 Aoû 2023 - 0:21

Bonjour à mes deux premières lectrices,
je suis sur le retour en Franc, donc la date fin juillet, et août 2023.
Pour les photos, je l'ai annoncé, je suis plus vidéo que photo. J'en ai pris très peu, cela était la même chose sur VF. Je vais d'ailleurs essayé de rapatrier mes précédents carnets sur voyage forum Laughing
a+
Ellobo
Ellobo

Messages : 186
Date d'inscription : 16/02/2023

Revenir en haut Aller en bas

Carnet de voyage en Colombie été 2023 Empty Re: Carnet de voyage en Colombie été 2023

Message par Ellobo Lun 21 Aoû 2023 - 18:12

Jour 6 : Villa de Leyva

Une journée consacrée aux alentours de cette belle ville colombienne. J'avais prévu un petit circuit avec comme première découverte les cascades de la Periquera, puis celles de Honda pour continuer avec la visite du couvent Ecce Homo Cela faisait une boucle.
Le matin, comme d'hab, je discute avec notre logeur et celui-ci me dit que les cascades de Honda sont fermées. Zut car du coup d'une boucle, on passe à un autre type de circuit. Pas grave, on est en vacances et la journée est cataloguée comme cool.
Direction donc les cascades de Periquera, un peu de pluie, mais pas trop.
Un guide nous explique ce que l'on va voir puis nous laisse aller seuls, alors que j'avais lu qu'il fallait être accompagné. Tant mieux, on préfère !
La petite rando commence par un sentier relativement plat au milieu d'une très belle végétation, puis cela descend vers les cascades. La première et la troisième sont assez jolies, la seconde moins. Théoriquement on peut se baigner à la dernière, mais un trempage des pieds sera suffisant pour madame.
On remonte tranquillement, ce parc est bien fait, il y a un peu une organisation US, un joli petit coin. La route pour y arriver est en terre, mais se fait sans soucis avec une voiture classique.
Normalement on aurait du continuer cette route, mais du coup nous la reprenons en sens inverse pour retourner sur Villa de Leyva et aller de l'autre côté au couvent Ecce Homo.
Une fois sur place on visite le lieu, assez joli, avec un cloître très beau. C'est un endroit où il faut prendre son temps. Cette réflexion me vient car nous voyons débarquer une famille de touristes (français) qui a du visiter ce couvent en 10 minutes (TTC, Toute Toilette Comprise).
Je me suis mis à leur place et sûrement ils devaient se dire "chouette demain on est à Rio de Janeiro et après demain à Buenos Aires!"
Pas ma façon de voyager, mais il en faut pour tous.
Une nouvelle, je discute avec une colombienne présente et lui dit que je suis déçu de ne pas être allé aux Cascades de Honda
Quoi ! Parsembleu ! Elles sont ouvertes ! Grrr après mon logeur !
On a le temps, donc on décide d'y aller. On se retape le retour sur Villa de Leyva, puis la route en terre jusqu'aux premières cascades(entre temps j'ai redemandé à d'autres personnes si les cascades étaient ouvertes) et on continue. La route devient un peu plus difficile, mais cela passe. Le GPS se perd un peu, mais un panneau nous indique que nous sommes sur la bonne voie. Bonne est un grand mot car sur les 7 derniers km, on monte des chemins (moi j'appelle cela ainsi, même si c'est indiqué route) assez pentus Heureusement aucune pluie car je pense qu'avec mon véhicule j'aurais galéré pour monter. On ne rencontre personne. Tant bien que mal, avec un petit soupçon d'inquiétude, on arrive vers une ferme qui semble être la caisse pour les cascades.
Un homme, nous accueille, machette à la main en nous demandant ce que l'on veut (on peut imaginer le cliché).
On lui explique, il nous dit le tarif, on paie et il me donne une clé !
En fait il m'explique qu'il faire deux km de plus et que la clé est celle du parc Comme nous sommes seuls, il nous la confie, à nous de bien refermer quand on aura terminé notre promenade et bien sur à bien lui rendre, il dit avoir confiance en nous. Une gentillesse aux antipodes de son look un peu effrayant.
On continue encore notre route, on arrive au parc, on y entre et là le lieu est   magnifique, super aménagé et la première des 7 cascades devant nous.
On suit le sentier aménagé et arrivons assez vite à le deuxième tout autant belle.
On continue, arrivons à la troisième du même accabit. Il faut traverser le cours d'eau pour continuer. Malheureusement ma chère et tendre glisse et heurte son genou à un rocher. Elle a mal, on est au début du parcours, nous préférons rebrousser chemin car si la douleur s'estompera deux jours plus tard, il ne valait mieux pas prendre trop de risques.
On retourne à la première, prenons notre temps, puis repartons et prenant bien soin de refermer le parc.
On retourne à la ferme, pour rendre les clés à Pancho Villa (il avait un air de), il n'y est pas, mais j'entends venant d'un champ voisin "Eh ! Amigo !". Il travaillait On lui rend son bien et repartons sur la route (oui je dis cela car nous rencontrons un bus scolaire au retour) Incroyable, pas un pelé ni un tondu et pourtant il y a un service de bus scolaire.
Le retour sur Villa de Leyva est un peu long, car à force de guetter sur la route les nombreux nids de poule, je fatigue.
Un peu de repos à l'hôtel puis on retourne sur la place où de nombreux jeunes (et moins jeunes) jouent au cerf-volants.
Un bon petit resto et dodo.
Une belle journée au final
Ellobo
Ellobo

Messages : 186
Date d'inscription : 16/02/2023

Revenir en haut Aller en bas

Carnet de voyage en Colombie été 2023 Empty Re: Carnet de voyage en Colombie été 2023

Message par An5 Lun 21 Aoû 2023 - 18:51

Vous avez votre propre voiture mais je suppose et j’espère qu’il est possible de louer les services d’un chauffeur pour faire ce genre d’excursion. Ça semble quand même épique la conduite. 
Si vous avez des bonnes adresses à proposer, logement et autres… En tout cas je suis assidument votre récit. Nous partirons en janvier, février.
An5
An5

Messages : 23
Date d'inscription : 07/12/2021

Revenir en haut Aller en bas

Carnet de voyage en Colombie été 2023 Empty Re: Carnet de voyage en Colombie été 2023

Message par Ellobo Lun 21 Aoû 2023 - 20:08

Bonjour Anne,
effectivement j'ai loué une voiture car je préfère largement cela, avoir ma propre autonomie. Une seule fois j'ai eu recours à un chauffeur (les amis m'accompagnant le préférait), au final si je n'ai pas conduit, j'ai du faire le copilote en m'énervant car il ne savait pas où il allait.
Au niveau de la conduite en Colombie, j'ai préféré bien tout dire mon ressenti, mais j'ai fait pire.
Donc aucune info pour une location de voiture avec chauffeur.
Dans la deuxième partie du voyage on a utilisé une fois un bus pour une excursion.
Folklo, conduite que j'ai trouvé plus dangereuse que la mienne, beaucoup d'attente, confort très sommaire (on remplit le bus au maximum en s'arrêtant dès que quelqu'un sur la route fait un signe) et temps de route plus long.
Pour les bonnes adresses, chaque fois je donne mon avis sur les hôtels et les lieux à visiter.
Au niveau des restos, je ne me rappelle plus de tous endroits où nous nous sommes arrêtés, et honnêtement on ne peut pas dire que nous avons mangé des choses exceptionnelles. Bon mais sans plus
Ellobo
Ellobo

Messages : 186
Date d'inscription : 16/02/2023

An5 apprécie ce message

Revenir en haut Aller en bas

Carnet de voyage en Colombie été 2023 Empty Re: Carnet de voyage en Colombie été 2023

Message par Ellobo Jeu 24 Aoû 2023 - 12:06

Jour 7 : Retour sur Bogota

Réveil tranquille une nouvelle fois, petit déjeuner à l'image des précédents.
Aujourd'hui il y aura de la route et surtout un retour à Bogota avec l'impératif d'être là avant 18h pour le loueur. Donc une petite inquiétude au niveau de la circulation au vu de notre expérience de la sortie de Bogota.

HOTEL : Hotel Posada La Rioja - Très bien placé, assez simple, chambre pas très grande - Personnel (pas très au courant de tout) symapthique.

On commence par un bout de route jusqu'à Raquira (prononcez RRRRRaquira).
Quel beau village ! Durant la visite de Casa Terracota, le guide en a beaucoup parlé et c'est vrai que cela mérite le détour. Les maisons sont très colorées, avec en partie une thématique autour du sport colombien.. On y flâne facilement. Ensuite il faut reprendre la route pour s'arrêter plus loin à Chiquinquira et sa cathédrale. Bien entendu elle domine la Plaza Bolivar. C'est un des lieux de pèlerinage le plus important de Colombie. C'est gigantesque. On prend le temps de bien visiter ce lieu de culte, quand soudain au détour d'une crypte on tombe nez à nez (ou plutôt) à capot avec une papamobile !
Oui, ils sont arrivés à entrer la papamobile qui a servi à Jean-Paul II, lors de son voyage en Colombie, car bien entendu il était venu à Chiquinquira (haut lieu de pèlerinage pour ceux qui n'ont pas suivi complètement).
Cela a du être du sport pour la faire entrer mais maintenant cette auto est là et bien là.
On regarde l'heure et je me dis qu'il est peut être possible de passer par Zipaquira que nous avons loupé l'autre jour. Waze me dit que c'est jouable, donc je tente !
On arrive assez facilement à Zipaquira (le problème sera peut être de rejoindre ensuite Bogota)
Zipaquira et sa cathédrale de sel. L'entrée est un peu onéreuse à l'échelle colombienne, mais cela vaut vraiment le coup d'être visitée.
On entre tout de suite dans la mine de sel, avec d'immenses galeries creusées. Un chemin de croix, pour le moins original ponctue les arrêts. Faut savoir que les mineurs, après leur journée, prenaient un peu de temps pour creuser encore  afin d'aménager des lieux de prières. Du coup des artistes ont contribué en faisant des oeuvres assez modernes autour des étapes du chemin de croix (tout ceci est super bien expliqué avec l'audio-guide indispensable sur cette visite). Petit à petit on descend dans la mine pour arriver ensuite à l'immense cathédrale de sel illuminée de façon magnifique, avec des jeux de lumières qui rappelle un peu la carrière des lumières des Baux de Provence.
Plusieurs chapelles sont par ci, par là. Une crêche en sel et plein d'autres bondieuseries...
C'est vraiment magique.
On remonte, si on le souhaite par un petit train qui nous ramène proche du parking.
On est bon en timing et repartons assez vite sur Bogota.
Je contredis mon GPS qui voudrait me faire passer par le même chemin que la fois précédente, mais je pense qu'en passant par l'autoroute, cela sera mieux. les faits me donnent raison. Il y a du monde, mais pour doubler les camions quand il y a 3 voies, c'est plus facile !
On arrive à l'agence de location dans les temps. Le beau-papa (j'espère que vous avez suivi qui il est ?) nous attend. Il est trop gentil. Il nous amène à notre hôtel très proche de l'aéroport (car demain, vol très tôt), puis nous rejoignons son épouse pour aller un manger au resto.
Un café chez eux et retour à l'hôtel pour un dodo.
Une belle journée une nouvelle fois avec un très beau temps (même à Bogota !)
Ellobo
Ellobo

Messages : 186
Date d'inscription : 16/02/2023

Revenir en haut Aller en bas

Carnet de voyage en Colombie été 2023 Empty Re: Carnet de voyage en Colombie été 2023

Message par Ellobo Jeu 24 Aoû 2023 - 18:23

Jour 8 : La Macarena

Départ très matinal de l'hôtel pour un vol destination La Macarena où nous allons danser (Noon je déconne)

HOTEL : Aparthotel Oporto 83 - Choisi pour être très proche de l'aéroport (5 min) - Très bonne literie - Personnel super gentil - Parfait

Rendez-vous été pris à 5h30 devant une station essence à côté de l'aéroport avec l'agence ecoturismomacarena pour un prendre un vol charter à direction de La Macarena. Nous serons 19 dans l'avion (qui peut contenir 20 personnes)
Nous n'avons pris que le minimum pour les deux nuits (le beau papa a gardé nos valises).
Et oui, j'ai pris une agence, mais c'est obligé pour aller visiter Cano Cristales, car bien entendu , c'est le but d'un voyage à La Macarena.
180 personnes par jour, lieu hyper contrôlé, c'est plutôt du tourisme de luxe...
Vol sans encombre à bord d'un petit truc qui se déplace dans l'air.
Arrivée à l'aéroport contrôlé par les militaires. Faut savoir que La Macarena est un lieu spécial.
Si on regarde le site du ministère des affaires étrangères français, La Macarena est de couleur jaune (vigilance renforcée pour les touristes), mais est entourée de zones rouge et orange (déconseillée et interdite sauf raisons majeures), d'où le vol et non un transport terrestre.
Les militaires ? Il y a quelques années l'aéroport était plutôt contrôlé par les FARC
Par contre, honnêtement aucun sentiment d'insécurité dans la ville (village ?)
On pose nos affaires à l'hôtel après les nombreux documents administratifs et faisons connaissance de notre guide pour deux jours.
On a droit à un discours très strict sur le lieu hyper protégé.
Pas de crème solaire (il fait 35°C), pas de répulsif anti-moustiques (on est en bordure de l'Amazonie), pas de bouteilles en plastique (il faut des gourdes solides), pas de cigarettes (je ne fume pas donc pas de soucis), pas d'alcool (je ne bois pas, ...euh; quelques apéros mais pas en rando), pas de ... (là cela ne regarde personne) etc ...
Le lieu est géré par les autorités du parc et le guide doit nous accompagner sur certains sentiers. Ainsi les 180 personnes par jour sont ciblées, contrôlées, et tout et tout.
Le guide nous distribue le pique nique et on est parti au bord de la rivière ou un bateau nous attend. 150 m de marche et déjà le tee-shirt est trempé (bonjour l'humidité)
Bateau, pirogue à moteur plutôt : on remontre le fleuve et on s'arrêt souvent au bord pour voir la faune (caïmans, oiseaux divers, tortues, singes, ..) Un vrai safari !
Carnet de voyage en Colombie été 2023 Img_2012
Au bout de 45 minutes, on nous dépose sur la berge et attaquons tout de suite une montée bien raide dans une végétation équatoriale bien dense et bien variée.
Madame a encore des restes de sa douleur au genou, donc c'est difficile pour elle.  Finalement on arrive à un point de vue assez joli sur la rivière et la forêt.
S'en suit une marche sur un sorte de plateau, en plein soleil d'environ 3 km. Pas facile mais cela suit.
Enfin on arrive à Cano Cristalitos, le petit Cano Cristales. Quel choc !
Cette petite rivière, a des couleurs dues à des plantes qui ne poussent que de juillet à novembre. J'avais vu des photos avant (ce qui m'a donné l'envie d'y aller) et bien c'est pareil.
Carnet de voyage en Colombie été 2023 Img_2011
On prend bien notre temps, puis le guide nous emmène dans un autre lieu de la rivière où là il n'y a pas les couleurs, mais on peut se baigner (eau 32°C environ)
Quel pied !
Ensuite nous mangeons : Le repas se trouve dans une immense feuille de banane pliée en 4, ficelée avec une plante. Quand on défait le bazar, on se retrouve avec du poulet, du riz, des légumes et une banane flambée. Tout est mélangé, mais l'emballage original a conservé la chaleur. Incroyable !
Carnet de voyage en Colombie été 2023 Img_2013
Après le repas, on continue à randonner pour découvrir d'autres lieux de la rivière et petit à petit on se rapproche de la rivière.
C'est bien crevé que nous arrivons au bar (de la rivière). On fait à peine 7 km mais c'était bien pentu. Demain c'est plutôt 11-12 km mais plat dixit le guide, madame panique un peu. Une bonne pause à boire un coca bien frais et à observer les singes puis c'est un retour en bateau, avec des arrêts une nouvelle fois pour observer la faune.
Retour à l'hôtel, bain dans la piscine.
Ensuite on nous emmène à un restaurant pour une soirée folklorique et là je crains un peu,car j'ai peur d'avoir le gros bazar attrape-touristes.
Mes craintes sont à demi fondées car on se retrouve les 180 (j'ai compté même s'il y avait des petits plus difficiles à repérer!)
Le demi vient qu'il y a eu une démonstration de danses du coin faite par deux jeunes qui étaient absolument magnifiques dans leur concentration (8-9 ans )
Ensuite l'animateur du coin a pris le micro et là la cata. Non seulement le technicien du son devait croire que quand les vumètres sont constamment rouge, le son est bon mais en plus le Guy Lux régional s'égosillait.
Notre repas vite englouti, nous sommes partis pour l'hôtel
Un bon dodo après une journée extraordinaire.
Ellobo
Ellobo

Messages : 186
Date d'inscription : 16/02/2023

Deborah apprécie ce message

Revenir en haut Aller en bas

Carnet de voyage en Colombie été 2023 Empty Re: Carnet de voyage en Colombie été 2023

Message par Ellobo Ven 25 Aoû 2023 - 9:58

Jour 9 : Cano Cristales

Aujourd'hui on fait le vrai !.
Rebelote au niveau de la pirogue, puis on nous met dans un 4*4 et on roule 20 minutes sur des pistes que l'on croirait africaines.
Enfin c'est le début du sentier, et effectivement cela à l'air relativement plat.
Très vite on arrive sur la rivière aux 1000 couleurs et c'est un véritable enchantement.
Au gré des arrêts chaque endroit a un nom particulier (j'avoue ne pas me rappeler tous).
Carnet de voyage en Colombie été 2023 Img_2015
Aux endroits hyper photogéniques (cinématographiques pour moi) se succèdent des lieux de baignade et cela toute la journée.
Carnet de voyage en Colombie été 2023 Img_2014
Les km passent sans que l'on s'en rende compte. La chaleur est bien présente, mais l'eau fait du bien. On boit beaucoup (j'avais pris ce qu'il fallait), le repas fourni est dans le même tupperware que la veille (feuille de banane).
Tout est parfait.
Beaucoup de similitudes avec Yellowstone aux USA, mais la même remarque. Si le soleil ne brille pas, les couleurs ne sont pas si éclatantes. Nous avons donc du pot car là aussi dans ce coin, il pleut souvent.
Retour à l'hôtel vers 16h, détente au bord de la piscine, repas médiocre à l'hôtel et dodo
Ellobo
Ellobo

Messages : 186
Date d'inscription : 16/02/2023

Revenir en haut Aller en bas

Carnet de voyage en Colombie été 2023 Empty Re: Carnet de voyage en Colombie été 2023

Message par Ellobo Ven 25 Aoû 2023 - 10:08

Jour 10 : retour sur Bogota

Réveil douloureux car les intestins signalent leur présence ...
Ils nous ont donné à l'hôtel un sorte de jus de fruits, mais j'ai bien peur que celui-ci ait été coupé avec de l'eau .Grrrr !
Heureusement, la trousse à pharmacie est bien pleine. Cette parenthèse pour signaler que nous sommes sous Malarone, car en Colombie, on peut attraper le palud si on va en dessous de 1500 m. Or ici c'est le cas et plus tard cela continuera au bord de la mer des Caraïbes.
Ce matin nous est proposé une petite excursion dans les LLanos (plaines cultivées du coin) et aux dires du guide un lieu superbe de baignade.
Il est vrai que le temps  est maussade, mais sa présentation du lieu était trompeuse.
La rivière était certes jolie, mais le coin baignade , bof bof par rapport à la veille. D'ailleurs sur notre groupe (et oui on était en groupe durant le séjour, groupe de 6 personnes, donc bien) personne ne s'est baigné ! Un signe.
Retour à l'hôtel pour attendre l'avion.
Vol retour sans soucis.
On prend un taxi (jaune bien sur car on est sur qu'ils sont officiels) pour aller chez le beau papa, car notre fille arrive de France (son compagnon est arrivé hier) et donc nous allons faire un week-end familial.


Jour 11 : Journée en famille


...
Ellobo
Ellobo

Messages : 186
Date d'inscription : 16/02/2023

Revenir en haut Aller en bas

Carnet de voyage en Colombie été 2023 Empty Re: Carnet de voyage en Colombie été 2023

Message par Ellobo Ven 25 Aoû 2023 - 10:31

Jour 12 : En route vers Salento

Aujourd'hui on commence notre deuxième partie du voyage, à quatre. Le compagnon de ma fille est de Bogota, mais en fait, ne connaît pas son pays. Cela va lui donner l'occasion de voir des lieux, alors que lui va nous apporter plein d'éléments de sa culture. Le pied quoi  !
Retour à l'aéroport et vol avec Latam (TB) pour Pereira. Là un taxi commandé par l'hôtel nous attend et nous emmène à Salento, en plein dans la région du café. Le paysage est magnifique, il y a un tas de montagnes couvertes de caféiers. Au bout d'une heure de route (bonne route) nous arrivons dans ce village absolument magnifique, où toutes les maisons sont colorées et la plaza Bolivar est magique.
Installation rapide à l'hôtel, accueilli superbement. (Tiens ! le patron nous donne des boules quiès ! Étrange !)
Nous allons déjeuner sur la place, des patacones excellents et nous regardons la vie se dérouler.
Petite ascension aux deux miradors qui surplombent la ville et retour sur la place où une cérémonie à l'air de se préparer.
C'est une fête pour rendre hommage au soldats qui ont oeuvrés lors de la guerre contre les FARC ou autres milices. (pour en avoir discuté avec le beau-papa, il est clair que le peuple colombien a beaucoup souffert de ce qu'il s'est passé avec la drogue. Nous nous sommes promenés à Bogota, autour de chez lui sans soucis, mais il me disait qu'avant à ces endroits il n'y allait pas car il y avait souvent des règlements de comptes - En fait, peu d'endroits étaient secure!)
On a donc droit au discours du maire (la mairesse plutôt), puis du général Alcazar, puis du général Tapioca (les fans d'Hergé comprendront), puis un défilé militaire avec une section en tenue de camouflage (on dirait chewbacca et il y en a plein !).
La remise de la gerbe, puis un concert de l'école de musique et enfin des démonstrations de danses splendides.
A travers cet évènement on voit bien la façon de vivre des colombiens. Beaucoup de joie à être ensemble, à partager des moments festifs (même une cérémonie républicaine)
Repas dans un resto et dodo (théorique)
Lorsque nous arrivons à l'hôtel, comme partout il y a de la musique (une constante en  Colombie), mais là !!
En fait en dessous de notre chambre, il y a un resto et la musique à fond. On se croirait dans une boite de nuit. Les murs vibrent, les boules quiès sont inutiles. Cela dure jusqu'à une heure du matin où à cet instant précis la musique s'arrête.
On va pouvoir enfin dormir !! Mais que nenni !
Les clients, eux veulent continuer. Du coup, on emmène une voiture devant le resto et hop musique à fond jusqu'à 4 heures du matin !!!
Bon ben demain il va falloir voir autrement.
Ellobo
Ellobo

Messages : 186
Date d'inscription : 16/02/2023

schischi apprécie ce message

Revenir en haut Aller en bas

Carnet de voyage en Colombie été 2023 Empty Re: Carnet de voyage en Colombie été 2023

Message par Ellobo Ven 25 Aoû 2023 - 11:09

Jour 13 : La vallée de la Cocora

Après cette fameuse nuit, nous prenons la décision de quitter l'hôtel. Je veux voir le patron pour me faire rembourser. Ses employées me disent qu'il n'est pas là. On convient de partir en excursion, puis d'aviser ensuite. Les employées sont désolées, elles sont vraiment aimables au possible.
Retour sur la place centrale et prise des tickets pour les Jeep Willis quifont la réputation de Salento.
En fait c'est un surplus de jeep américaines, colorées au possible et qui proposent moyennant 3 francs six sous, d'amener les touristes au parc de la Valle de la Cocora distant d'une vingtaine de km.
Cela fait partie du folklore, c'est pas cher, c'est pratique. Les jeeps sont chargée au maximum. Je me retrouve devant avec un guide de la vallée de Cocora. Je lui demande quelques conseils et celui-ci m'indique qu'il vaut mieux faire la grande boucle de 14 km dans le sens des aiguilles d'une montre. Je savais que je voulais faire la grande boucle, mais pas dans quel sens. Du coup je vais l'écouter et bien m'en prendra. par ailleurs je remarque qu'il porte des bottes en caoutchouc. NOOON cela ne va pas recommencer les bains de boue! Je lui demande donc l'état des chemins. Il me rassure que en ce moment c'est sec ! On verra.
Arrivés à Cocora, c'est l'éblouissement. Cette vallée, avec ses palmiers de cire tous plus hauts les uns que les autres, c'est splendide !
Carnet de voyage en Colombie été 2023 Img_2017
On paie un droit d'entrée et on commence la randonnée. Cela monte mais de manière très régulière, dans un excellent sentier. Tout est bien aménagé. Il y a du monde, mais on ne le ressent pas trop.
La dernière partie de la montée de cette boucle nous emmène à la Finca de la Montana (point culminant). Là c'est un peu plus raide, mais cela se fait très bien.
Nous déjeunons là, nous sommes assez nombreux. De là une vue sur la suite du sentier qui du coup descend. Des gens ont fait le tour dans l'autre sens (notamment des français qui m'avaient demandé conseil et à qui j'avais donné l'avis du guide). Quand on les voit arriver, ils sont défaits, usés, cramés...
En faisant la descente, on comprend pourquoi. Le sentier est d'une raideur extrême, au milieux de racines et de marches très hautes. Le faisant en sens inverse on a l'impression de descendre au fin fond la terre.
En tant que marcheur, je préfère largement la montée que la descente (mon coeur supporte le rythme de montée, mais mes genoux moins les à-coups de la descente)
Mais là force est de reconnaître qu'il valait mieux descendre cette partie.
Merci le guide !
Cette descente, donc éprouvante est magnifique car le paysage est tropical au milieu de bananiers et autres arbres. 
Carnet de voyage en Colombie été 2023 Img_2018
On traverse des passerelles de singes, on suit une rivière très jolie et à un moment donné on retombe sur les palmiers de cire qui font la renommée de la vallée de la Cocora. Un peu de boue néanmoins, mais pas trop.
Carnet de voyage en Colombie été 2023 Img_2016
Quelle belle randonnée !
Retour au village en Jeep Willis (on avait pris l'AR). Avant de rentrer à l'hôtel, on en cherche un autre . On en trouve un, calme, très bien. On réserve pour les deux prochaines nuits et allons récupérer nos bagages.
Le patron est là, ennuyé comme tout. C'est vraiment un brave homme. Il me rembourse les deux nuits suivantes (même si lui perd de l'argent à cause de Booking)
Il souhaite acheter le resto en bas, mais n'y arrive pas. Il sait très bien le souci que cela cause.
HOTEL : Camino Nacional - Sans ce restaurant il serait très bien car idéalement placé et un personnel adorable.

Traversée du village avec les valises et installation dans le nouvel hôtel avec une très belle vue.
Ma femme prend sa douche et me signale qu'à la fin il y a peu d'eau. Ma fille ne peut prendre sa douche.
Je vais voir la patronne et celle-ci me dit que le village n'a plus d'eau, que c'est une coupure générale.
Dans leur hôtel, sur le toit il y a une énorme cuve qui récupère l'eau de pluie.
Celle-ci alimente une salle de bain commune en bas avec le seul WC qui fonctionnera.
Mieux que rien, mais décidément pas de pot (à eau) !
Resto et dodo.
Dans la nuit l'eau se rétablira dans la commune et tout ira bien
Ellobo
Ellobo

Messages : 186
Date d'inscription : 16/02/2023

Revenir en haut Aller en bas

Carnet de voyage en Colombie été 2023 Empty Re: Carnet de voyage en Colombie été 2023

Message par Ellobo Ven 25 Aoû 2023 - 12:26

Jour 14 : Le café

Réveil tranquille après une bonne nuit. Oublié les affres de la nuit précédente.
Ce matin excursion à cheval dans les montagnes autour de Salento.
Nous ne sommes pas des cavaliers, mais j'avais lu que l'activité était sympa, que les chevaux étaient super bien traités.
Julian nous accueille parfaitement, on sent qu'il aime ses chevaux.
"Spectacular" est con mot, il va nous le sortir très souvent.
On commence par une super montée, les bêtes s'en accommodent sans soucis, nous moins finalement.
Ensuite nous caballons (comment on dit ?) sur un chemin emprunté par des motos, voitures, minibus etc ... Il faut faire gaffe, mais un simple mot de Julian et tous les chevaux obéissent et se mettent de côté. On marche au pas ou au trot,s ans maitriser vraiment, les équidés semblent aller au rythme qui leur convient.
On quitte cette route (oui en fait) pour un sentier qui descend vers la rivière.
Là c'est vraiment sympa, car on traverse plusieurs fois la rivière "spectacular", les chevaux ont l'air d'adorer cela, puis d'un seul coup ils se mettent à galoper sur une plaine, pour ensuite s'arrêter. Ils font vraiment ce qu'ils veulent, mais semblent heureux. Cela continue dans les montagnes, "spectacular". Au bout de deux heures on rejoint la route du début et on rentre.
3h en tout, c'est bien suffisant et une autre façon de découvrir la montagne environnante.
Retour sur la Plaza Bolivar, repas de patacones et ensuite on décide d'aller visiter une Finca de café3. J'avais lu que la Finca Don Ellis était assez simple, une culture proche de la permaculture, on choisit celle-ci.
La route (chemin) pour y aller est la même que nous avions emprunté au début,c e matin avec les chevaux. Ensuite elle descend bien et au bout de 4 km environ on arrive à la Finca. Bel accueil. On attend un peu que cela se remplisse, mais au bout d'un moment nous ne commençons pas la visite. On attend. Finalement la visite se fera avec 30 personnes (presque que des français). Le guide nous demande en quelle langue il va parler.
3 jeunes choisissent l'anglais et donc c'est parti. Les autres touristes n'osent rien dire. Le mec commence ses explications, et malgré mon accent de Los Angeles du sud, je ne comprends rien. Je regarde autour de moi, personne ne semble suivre son anglais. Du coup je demande au guide s'il ne veut pas essayer de parler espagnol. Les gens autour de moi, approuvent, sauf les 3 jeunes. Quand je leur dit que l'ami de ma fille peut traduire cela les calme un peu. On finira la visite en espagnol, avec de temps en temps une aide de mon colombien favori.
C'est intéressant, mais cela reste une visite à 30 !
Le café est vraiment très bon.
Faut maintenant remonter à Salento.
La plupart des visiteurs avaient pris un billet AR en Jeep Willis et donc attendaient un véhicule. Petit souci à l'heure qu'il était, il ne restait qu'une Jeep pour plus d'une vingtaine de personnes.
Nous, au départ avions prévu de remonter à pied, mais madame était un peu fatiguée (moi aussi d'ailleurs), les jeunes moins.
On en pouvait pas prendre une jeep, mais le cafetier (comment on dit ?) me dit qu'un bus régulier passait d'ici peu.
On décide de la prendre. En fait de bus, c'était une camionnette aménagée, pleine quand il nous a pris, avec des sacs de farine, des chiens, des gens, et tout un tas de trucs. Pas de soucis, ça rentre !!!
Les jeunes avaient déjà fait plus de la moitié du trajet quand on les a doublé. Il est vrai qu'il a fallu encore prendre du monde en route (et en laisser aussi)
Quand on pense aux mesures de sécurité en Europe, et là ....ça passe !
Encore une belle journée de découverte
Bonne douche (car il y a de l'eau)
repas + dodo
Ellobo
Ellobo

Messages : 186
Date d'inscription : 16/02/2023

Revenir en haut Aller en bas

Carnet de voyage en Colombie été 2023 Empty Re: Carnet de voyage en Colombie été 2023

Message par Ellobo Ven 25 Aoû 2023 - 12:51

Jour 15 : En route vers Medellin

Réveil une nouvelle fois tranquille. On est vraiment bien en vacances, loin du boulot !
Un taxi réservé la veille, nous emmène à l'aéroport de Pereira pour Medellin.

HOTEL : Posada del Angel - Très bien situé, trés calme, belle vue, personnel serviable.

J'ai choisi de faire pas mal d'avion, car d'abord la Colombie est un grand pays et ensuite quand on fait le rapport qualité-prix-temps, c'est du gagnant !
Un vol avec bagages est autour de 50 €, le confort et la ponctualité sont de mise et le temps moins d'une heure.
En bus c'est autour de 12 €, c'est du 5-6 heures avec un confort sommaire.
Donc vol sans problème, on trouve un taxi à l'aéroport qui nous emmène dans le quartier de Poblado de Medellin (l'aéroport est loin du centre ville).
On s'installe, la réceptionniste nous passe une carte de métro qu'il nous suffit de charger et hop on va vers le centre historique de Medellin.
Le métro est à 900m. C'est un métro aérien super beau, le seul de Colombie et vraiment pratique. Le hic est quand nous le prenons est qu'il est hyper bondé. On se serre comme des sardines et finalement arrivons à bon port.
Bon port, c'est la place Botero et le musée Antiquioa.
Dehors c'est un florilège d'oeuvres du maitre des lieux. Ses statues rondelettes sont magnifiques (à notre goût, of course). Le musée Antiquioa recèle aussi des trésors de l'artiste, mais cette fois-ci ce sont des tableaux.
Ensuite nous visitons le Palacio de la Cultura rafael Uribe Uribe (entrée gratuite). C'est sympa, grandiose.
Enfin nous terminons par la basilique de la Candelaria, la plus grande église de Medellin, mais chose curieuse elle n'est pas très grande. C'est bizarre pour la deuxième ville de Colombien, d'avoir une si petite église comme lieu principal de culte.
Sinon Medellin semble être une ville super agréable, avec un climat moins difficile qu'à Bogota et vraiment ouverte. Cette ville a énormément souffert en vrai puis de sa réputation. C'était il y a 30 ans, la ville la plus dangereuse du monde. Quand je pense à ce que m'a raconté beau-papa sur ce qu'il avait vu à Bogota, qui à l'époque n'était pas comparable à Medellin, je n'ose imaginer la vie ici (je le verrai après-demain!)
On rentre à notre hôtel qui est très agréable, un repas dégueulasse pas loin (on fera mieux la prochaine fois) et c'est une bonne nuit qui nous attend.
Ellobo
Ellobo

Messages : 186
Date d'inscription : 16/02/2023

Revenir en haut Aller en bas

Carnet de voyage en Colombie été 2023 Empty Re: Carnet de voyage en Colombie été 2023

Message par Ellobo Ven 25 Aoû 2023 - 16:29

Jour 16 : Guatape

Excursion aujourd'hui en dehors de Medellin.On prend le métro jusqu'à la station Caribe North Terminal puis on prend notre ticket pour Guatape en bus (guichet 9 ou 14) .
Mieux vaut venir tôt car il y a du monde et les premiers servis auront une place assise numérotée.
Il y a deux heures de bus environ. Le bus, comme déjà dit par ailleurs prend des passagers au fur et à mesure du voyage. Là sur l'aller le bus est plein mais c'est correct.
On nous arrête au Penon de Guatape et commence la marche des escaliers.
Deux-cents marches pour mettre en forme et on arrive au parking du lieu à visiter. Je prends les tickets et l'ascension pour le rocher avec les 750 marches débute.
Finalement cela se fait sans trop de soucis. Ma fille le fait d'un coup, perso je m'arrête 30s au niveau de la 500ème (non je n'ai pas compté, mais toutes les 50 il y a une indication)
Carnet de voyage en Colombie été 2023 Img_2019
Si les escaliers semblent impressionnants, c'est super bien organisé, puisqu'il y a un sens pour la montée et d'autres escaliers pour la descente.

Une fois arrivé en haut la vue est fantastique sur l'immense lac artificiel créé lors de la construction d'un barrage. Cela nous rappelle les mille-îles au Canada.
Une nouvelle fois on prend notre temps, on se rafraîchit puis nous attaquons la descente. Ben oui après avoir monté il faut descendre !

En bas attendent des tuk-tuk ou taxi pour nous amener au village de Guatape distant de quelques km.
Arrivés là bas, nous prenons tout de suite nos billets retour pour le bus de 16h30, ainsi on est sur d'avoir une place assise. Bien nous en prendra car si le bus était plein à l'aller, il était superbondé au retour.
Nous pouvons visiter le village de Guatape tranquillement.
Quel beau site ! Toutes les maisons, absolument toutes sont décorées avec des Zocalos, bas relief qui racontent des histoires, ou représentent les passions ou les métiers des habitants. Par exemple le boulanger décorera avec des images de pain, un autre mettre en valeur le tour de France cycliste, etc ...
Il y a une obligation municipale à faire cela et cela donne un rendu extraordinaire.
Sur la Plaza Major se tient une kermesse animée par le sou des écoles du coin. On peut donc manger des produits faits main à des prix imbattables, tout en permettant à l'école de récupérer quatre sous.
Nous déambulons dans toutes les rues possibles et prenons un nombre d'images considérable.
Carnet de voyage en Colombie été 2023 Img_2021

Carnet de voyage en Colombie été 2023 Img_2020
A 16h20 nous sommes installés dans le bus, pour un retour sur Medellin assez folklo.
Il y avait 18 places assises dans ce bus. A un moment donné, nous étions 40 et le chauffeur continuait à s'arrêter pour prendre du monde. Bien sur il est arrivé un moment où plus personne ne pouvait monter.
Arrivée vers 19 h à Medellin.
Métro + douche + resto (très bon celui-là) + dodo
Encore une belle journée (je me répète, je sais, mais faut bien que j'explique aux gens !)
Ellobo
Ellobo

Messages : 186
Date d'inscription : 16/02/2023

Revenir en haut Aller en bas

Carnet de voyage en Colombie été 2023 Empty Re: Carnet de voyage en Colombie été 2023

Message par Ellobo Ven 25 Aoû 2023 - 17:06

Jour 17 : Medellin

Ce matin j'ai réservé une visite guidée du quartier de Medellin, qui s'appelle Comuna 13.
On va au point de rdv en métro et notre guide nous attend. On sera une vingtaine environ. Il parle doucement en espagnol, donc facile à comprendre.
Au départ dans ma tête, je pensai qu'on allait voir les nombreux graffitis de ce quartier. Même si on en a vu pas mal, je ne retiens pas cela de cette visite.
Comuna 13 était il y a 30 ans le quartier le plus dangereux dans la ville la plus dangereuse du monde !! Je ne fais pas de dessin, mais on peut imaginer ce qui se passait ici.
Quand les choses se sont apaisées, et en accord avec les milices toujours présentes, la municipalité de Medellin mais aussi le gouvernement colombien a voulu aider ce quartier.
Déjà le métro y arrive, ensuite ils ont tout misé sur l'éducation et la culture. D'énormes investissements ont été faits dans ce sens. L'organisme que j'avais choisi pour la visite est en fait une association de jeunes qui ont tout fait pour s'en sortir sans violence.
Notre guide (40 ans environ) nous a raconté de nombreuses anecdotes et notamment une où un jour au milieu d'une fusillade, avec ses copains, ils se sont couchés pour se protéger et deux ne se sont pas relevés. C'était ainsi la vie à Comuna 13 pour des gens n'ayant rien à voir avec les trafics. Des bavures existaient ...
Du coup, le côté grafittis passe à côté, par rapport à tout ce qu'il nous raconte.
Au fur et à mesure de la montée (car c'est sur une colline que s'étend ce quartier: plus c'est haut moins c'était cher, mais moins c'était accessible), nous rencontrons des jeunes qui proposent de montrer ce que les habitants de Comuna 13 sont capables de faire.
Certains des graffitis, d'autres des danses de rues, d'autres des spectacles etc ...
Tous ces jeunes (car là on est sur de l'adolescent) affiche une fierté d'habiter le quartier et une fierté de vouloir s'en sortir honnêtement.
Je crois que les politiques peuvent être contents de leur travail, qui a été de longue haleine. L'éducation et la culture sont vraiment les mamelles nourricières pour les jeunes. (à méditer)
Afin de désenclaver le quartier et notamment les hauteurs, des escaliers mécaniques ont été construits. Ils sont extérieurs, c'est assez original. Notre guide nous explique que ces escaliers ont changé sa vie et celle de ses parents, car pour aller à Medellin, c'était plus facile qu'avant (faut dire qu'il y a de la pente ! )
Alors c'est vrai que maintenant ce quartier est devenu un peu touristique, on trouve de nombreux vendeurs de tout mais quelle évolution !
Aucun sentiment d'insécurité et des gens avec le sourire.
Nous buvons un coup tout en haut, depuis un mirador. Face à nous un autre quartier lui aussi désenclavé, mais lui grâce à un télécabine comme au ski !
Nous redescendons seuls (nous avons quitté le groupe, notre guide proposait à ce qui le voulait de les accompagner au métro), en se dirigeant vers le cimetière Parroquial LA America, que notre guide nous avait recommandé de visiter. Outre le fait qu'il y a là de nombreuses victimes de cette guerre qui a endeuillé la Colombie, il est d'une structure tout à fait originale.
On retrouve ensuite le métro et direction place San Antonio où nous mangeons et découvrons d'autres oeuvre de Botero, notamment la fameuse statue de l'oiseau de paradis, détruite en partie lors d'un attentat terroriste qui a fait de nombreux morts. Le maitre d'ailleurs a refait pratiquement à l'identique une autre statue et les deux sont côte à côte.
Nous voulions aller au musée de la mémoire assez proche, mais celui-ci fermait vite et donc on prend un taxi et direction Cerro Nutibara, un point de vue sur la ville de Medellin à 360°. Là haut se trouve une petite reconstitution des villages colombiens. Ayant vu en vrai, cela parait succinct. On redescend à pied dans le parc des sculptures, lieu où des artistes sud-américains ont créé des oeuvres très très modernes. On en comprend pas tout, mais cela reste une marche agréable.
Un coup de taxi pour retourner à l'hôtel, faire les bagages, trouver un taxi qui nous emmène à un hôtel proche de l'aéroport car demain c'est un vol à 6h du matin qui nous attend et l'aéroport est loin de la ville.
Medellin est vraiment une ville à découvrir, qui mérite d'y retourner, que je trouve plus attrayante que Bogota.

HOTEL : Colinkhouse hotel - Excellent -Des prestations de qualité et bien placé dans un quartier très secure
Ellobo
Ellobo

Messages : 186
Date d'inscription : 16/02/2023

yvesguillem apprécie ce message

Revenir en haut Aller en bas

Carnet de voyage en Colombie été 2023 Empty Re: Carnet de voyage en Colombie été 2023

Message par Ellobo Sam 26 Aoû 2023 - 9:28

Jour 18 ; On arrive au bord de la mer des Caraïbes

Réveil très matinal, une navette gratuite nous emmène à l'aéroport car notre vol est très matinal.
Vol avec Avianca sans soucis pour Santa Marta

HOTEL : Hotel & Golf Isak Aeropuerto - Super pratique - Les chambres sont dans des containers, mais super bien. Confort, calme et efficacité pour la navette, à un prix très très correct.

Ce qui nous surprend à notre arrivée vers 7h30 du mat à Santa Marta c'est la chaleur existante déjà à cette heure. En sortant de l'aéroport c'est un coup de chaud !
Je récupère notre deuxième voiture de location, plus grande celle-ci car nous sommes 4 avec des valises conséquentes. C'est une automatique, une bonne clim et c'est parti , direction Santa Marta. La ville ne nous laisse pas un souvenir impérissable. Cela semble être une station balnéaire où la fête le soir a du sens. Car, là nous sommes le matin, et c'est abandonné, si ce n'est beaucoup de gens qui semblent cuver le rhum qui a du couler à flot. Les quelques touristes rencontrés au gré des rues semblent être des touristes plage + fête. Un tour à la cathédrale de la ville, quelques murs peints, un arrêt photo devant le stade et surtout la statue d'un footballeur colombien au look particulier et qui a fait les beaux jours de la sélection nationale et du club de Montpellier en France, Carlos Valderrama. Pour ceux qui ne connaissent pas son look était détonnant quand il jouait au football, et sa statue est bien dans l'esprit.
Direction la Quinta de San Pedro Alejandrino, la dernière demeure du héros national, à savoir Simon Bolivar.
Une superbe visite, avec son hacienda où l'on peut voir sa chambre et sa salle de bain et une fameuse baignoire. Ce qui marque surtout le lieu,c e sont les jardins magnifiques, où la chaleur hyper présente est atténuée par l'ombre des arbres majestueux. De nombreux iguanes paradent sur les branches et sur le pelouses très bien entretenues.
Ce lieu est aussi un lieu hommage au Libertador. En plus des nombreuses places portant son nom en Colombie, il y a ici un monument qui lui est dédié, monument qui est un peu du même style (un peu attention !) que le Lincoln Mémorial à Washington.
Faut dire que le mec mérite cette reconnaissance. Ce qu'il a fait pour les peuples d'Amérique du Sud est fantastique.
Je suis d'ailleurs étonné qu'aucun grand film n'ait été tourné avec son histoire,c ar vraiment cela mérite beaucoup d'être connu.
Je me suis fait la même réflexion lors de mon voyage à Malte , avec Le Caravage, autre personnage de l'histoire qui a eu une vie extraordinaire et quelques mois après cette auto-réflexion sortait un film sur l'artiste italien.
Espérons qu'il en soit de même avec le héros vénézuélien, car s'il a libéré plein de pays, il était natif du Vénézuéla. D'ailleurs sa dépouille est à Caracas, après avoir été un temps à Santa Marta.
La partie "Alain Decaux raconte ..." est terminée, on reprend la voiture et direction la plage, une plage quoi !
On roule direction le parc Tayrona, qui sera visité demain en cherchant un endroit pour stopper la voiture et faire un plouf. Et bien, même si la route longe la côte à quelques mètres aucun endroit pour s'arrêter et même mieux, on ne voit pas la mer tellement la végétation est intense.
On arrive au village de Buritaca (que j'avais repéré en amont) sachant que là il y avait possibilité de se baigner.
Curieux village d'ailleurs où pour y pénétrer il faut payer un droit d'entrée. Le parking est proche de restaurants où on nous conseille de s'arrêter car en plus du repas est proposé un vestiaire et des douches.
On fait donc cela. Le repas est correct, les vestiaires n'existent pas et la douche, on verra après.
On se dirige vers l'eau. Je dis eau car en fait à cet endroit il y a une rivière qui se jette dans la mer, donc deux possibilités de baignade (eau douce ou eau salée)
Le hic pour aller dans la mer est qu'il faut traverser la rivière à la nage ou alors un service de bateau est proposé. Décision est prise que je traverse en bateau avec les sacs et les trois autres traversent la rivière en nageant. Très bon deal.
On passe un moment sur la plage, c'est pas trop mon truc, mais ma fille, elle s'éclate dans les vagues. Je teste les deux baignades et ensuite direction le restaurant parking où les douches se trouvent être uns tuyau d'arrosage.
Vu que nous avons terminé notre baignade par l'eau douce et qu'il nous reste une vingtaine de km avant de regagner l'hôtel, on ne s'attarde pas.
Reste maintenant à trouver l'hôtel. On revient sur nos roues (ben oui à pieds on revient sur nos pas mais en voiture...) L'hôtel que j'ai trouvé est tout proche de l'entrée du Parc Tayrona.
Le GPS me conduit à un endroit, me signalant que je vais bientôt rouler sur des voies non revêtues. Si fait, on se retrouve dans une rue de moins en moins carrossables où les maisons sont plus proches de celles d'un bidonville qu'autre chose.
Ne pouvant aller plus loin, je stationne la voiture, dis aux filles de rester à l'intérieur en se fermant et nous avec l'ami de ma fille allons à la recherche de l'hôtel à pieds.
On demande à des personnes, qui ne sont pas sures de l'existence de l'hôtel, mais qui nous indiquent quand même de continuer tout droit. Pas de réseau téléphonique bien sur à cet endroit !
On marche donc 500 m sur une route impossible en voiture normale, on arrive à une rivière. On se déchausse, traversons la rivière car il nous semble voir un panneau de l'autre coté de la rive. Effectivement l'hôtel est signalé à  200 m. On continue et on arrive à un lieu magique !
La patronne, une française, nous accueille et nous explique qu'il fallait téléphoner car effectivement, on ne peut venir chez eux sans 4*4. Elle hèle son mari, un français lui aussi et il va chercher son antique 4*4 (50 ans d'âge) tout pourri, mais qui démarre au quart de tour.
On retourne là on a laissé les filles qui pendant notre expédition se sont fait un sang d'encre et ont échafaudé plein d'hypothèses.
On laisse la voiture chez un ami du patron et on charge le 4*4 direction l'hôtel perdu au milieu de nulle part.
Le repas proposé est excellent, les chambres magnifiques et malgré la chaleur étouffante, on est bien !
Ellobo
Ellobo

Messages : 186
Date d'inscription : 16/02/2023

Revenir en haut Aller en bas

Carnet de voyage en Colombie été 2023 Empty Re: Carnet de voyage en Colombie été 2023

Message par Ellobo Sam 26 Aoû 2023 - 17:55

Jour 19 : Parc Tayrona

Bon, ben aujourd'hui on va se baigner !
M'enfin ce n'est pas une simple baignade car pour atteindre la plage il faut faire une marche de 7,5 km !
Quoi ! C'est du n'importe quoi ! En plus il faut payer !
Et oui, bizarre comme concept, mais on le fait.
Nous choisissons l'entrée par El Zaino.
Comment ça marche ?
Tout d'abord il faut payer l'assurance à un premier guichet. Ensuite faire la queue à un deuxième guichet qui prend notre identité, nous donne un papier qu'il faut apporter à un troisième guichet où là on paie.
mais ce n'est pas fini, car au 3ème guichet on me donne un papier pour retourner au deuxième guichet pour enfin avoir le ticket d'entrée qui est vérifié par une autre personne.
Au niveau administratif, c'est pas mal !
Ensuite pour ceux qui veulent éviter 4,5 km à pied sur une route, il existe des navettes payantes que nous prenons bien volontiers.
Une fois arrivés au parking des navettes, la rando peut commencer.
Il y a du monde, mais le sentier est vraiment parfait. C'est beau au milieu d'une forêt tropicale (mais on ne voit toujours pas la mer). A un point de vue, on voit enfin l'eau et notamment une superbe plage. Cependant il est interdit de s'y baigner, on continue donc à marcher, passons devant une deuxième plage, très sauvage, mais aussi interdite à la baignade du fait de courants dangereux. On continue à marcher toujour s dans une forêt luxuriante. Vient ensuite l'arrivée à une troisième plage, où là tout un tas d'infrastructures sont présentes afin de divertir le baigneur.
Ayant lu que la dernière est la plus belle, on continue.
Au bout de 7,5 km on arrive finalement à cette  plage.
Effectivement, elle est splendide,avec ces palmiers sur le sable qui plongent, son eau claire au possible, mais aussi avec le monde.
Il y a quand même des courageux pour faire 7,5 km sous une chaleur étouffante pour aller se baigner.
Heureusement, le voyage est mieux que la destination.
Carnet de voyage en Colombie été 2023 Img_2022
On se baigne, prenons le temps de ... et puis faut repartir.
Carnet de voyage en Colombie été 2023 Img_2023
Même chemin, même chaleur, re-bus.
Ma fille voulait se baigner dans la mer des Caraïbes : on l'a fait mais c'est étrange comme sentiment.
Retour à l'hôtel
Super diner + dodo
Ellobo
Ellobo

Messages : 186
Date d'inscription : 16/02/2023

An5 et yvesguillem apprécient ce message

Revenir en haut Aller en bas

Carnet de voyage en Colombie été 2023 Empty Re: Carnet de voyage en Colombie été 2023

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum