Le Forum du Voyage - voyages et tourisme individuel
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -28%
Brandt LVE127J – Lave-vaisselle encastrable 12 ...
Voir le deal
279.99 €

Carnet de voyage au Maroc (les villes impériales) Février 2016

2 participants

Aller en bas

Carnet de voyage au Maroc (les villes impériales) Février 2016   Empty Carnet de voyage au Maroc (les villes impériales) Février 2016

Message par Ellobo Lun 21 Aoû 2023 - 23:39

Allant de temps en temps à Marrakech pour le travail et étant un amoureux inconditionnel du pays, j'ai décidé de me faire une petite virée en voiture vers les villes impériales. Je les avais déjà visité en 2001 mais un peu vite, donc je voulais prendre mon temps et puis passer quelques jours dans la ville qui me tient à coeur :Marrakech.

Voici donc un petit carnet sans prétention mais avec quelques adresses utiles.

Samedi 13 Février :
Vol Ryan air depuis St Etienne !! (une première) vers Fes. Un coup de fusil au niveau du prix du billet, un petit aéroport tranquille (parking gratuit) et aussi loin de chez moi que celui de St Exupéry.
Vol sans histoire, un taxi vers la médina et installation dans un riad. Il est beau, l'accueil est sympa, mais le patron veut un peu trop placer ses adresses. Il arrive à me convaincre de prendre un guide pour le lendemain et comme mes souvenirs de Fes étaient une médina immense où le mot Balek était de mise, je me laisse avoir (ou pas).

L'après midi est consacrée à la visite de Bab Bou Jeloud (la porte bleue) puis le quartier juif (il ne faut pas hésiter à chercher le cimetière à travers des petites fenêtres c'est rigolo) ainsi que le jardin Jnan Sbil, très joli où beaucoup de marocains viennent se promener. Il fait bon mais on sent que la pluie n'est pas loin.
Un clic clac devant le palais royal, splendide et un petit repos (ça monte et ça descend beaucoup) au riad avant d'aller manger chez Akim, près de la poste. Bon, pas cher, sympa !

Dimanche 14 Février:
Nuit tranquille, mais mauvaise surprise, il pleut et pas des petites gouttes !!!! Heureusement il y a des pauses, mais ça mouille !
Le petit déjeuner est heureusement fort copieux et donne du courage.

A 10h le guide est là. Je lui explique de suite que je visiterai la medersa Bou Inania tout seul, et que ce n'est pas la peine de faire le tour des copains vendeurs de tapis et autres...
Il apprécie guère, mais c'est comme cela.

On commence la visite, les explications sur la médina sont bonnes, récitées certes mais intéressantes. A l'endroit de la medersa Neijarine, nous visitons le musée des Arts et métiers du bois. TB, vraiment à voir. On continue au gré des ruelles à visiter des souks différents et des monuments certes très beaux, mais peu visibles du fait du manque de recul. C'est le principe d'une médina, tout est serré !!! Une grosse (très grosse) pluie nous fait rentrer dans le magasin de tapis du copain. C'est ce que je voulais éviter, mais comme il pleut vraiment, je ne dis pas trop !!! On boit un thé chaud, on écoute le sempiternel discours, et on attend la fin de la pluie. Du coup au vu du mauvais temps, on voit peu d'artisans en action, chose qui normalement fait le charme de la médina de Fes. 

Heureusement un rayon de soleil tape quand nous passons à la place Seffarine, un lieu que j'apprécie beaucoup qui m'avait laissé de bons souvenirs. Je demande au guide d'aller dans le quartier des Andalous, il renacle un peu, mais on y va quand même. Rien, c'est vrai, d'extraordinaire (quelques ruelles vraiment très très étroites), sauf quand on regarde bien la mosquée des Andalous un détail, pas vu ailleurs. Le minaret est construit sur la porte d'entrée et non en retrait !! Le guide s'en aperçoit en même temps que nous et pense que c'est le seul endroit au Maroc où cela existe (il promet de faire des recherches).

On continue un tour vers les tanneries, mais manque de pot c'est tout fermé pour cause de travaux très importants. Pas d'odeurs, mais pas de couleurs. Par contre, au vu des travaux, cela va faire un lieu magnifique, où les conditions de travail des ouvriers resteront difficiles, mais le site sera bien mis en valeur. (tourisme oblige) On continue la visite des différents souks, le guide essaie un peu de nous faire entrer dans un magasin de tissage, mais on ressort tout de suite, il n'a pas tout compris le bougre. On termine tranquillement vers 16h la visite. On n'a pas mangé (au vu du petit déjeuner !) Un bon thé au Riad accompagnés de pâtisseries achetées en route et un peu de repos car entre les différentes montées et descentes et la pluie (accompagnée du froid). les organismes ont été mis à dure épreuve.

Repas le soir à un restaurant recommandé par notre logeur, Dar Tajine. Oui mais bof, le cadre est sympa, la nourriture est bonne, mais pas exceptionnelle.
Retour au Riad et dodo

Lundi 15 Février:

Ben, il pleut encore, mais cela ne va pas durer (on espère)

Encore un magnifique petit déjeuner et en route vers la médina, mais cette fois ci seuls. Visite tranquille de la medersa Bou Inania. En fait comme elle était toute proche de notre riad, il valait mieux aller dans des endroits plus reculés avec le guide et garder sous la main des endroits simples à visiter. Je vais m'apercevoir que beaucoup d'endroits classiques à visiter dans la médina sont vraiment très simples à trouver car il y a beaucoup de panneaux indicateurs. Le lieu est joli, mais je préfère de très loin celle de Ben Youssef à Marrakech. Il pleut beaucoup, donc on essaie de trouver dans les souks dans parties plus abritées. Grosso modo on retrouve, sans le rechercher, des lieux visités la veille. En fait une fois visualiser la topographie de la médina, ce n'est pas difficile de trouver des repères. La rivière en est un bon. D'ailleurs après quelques déambulations, on retrouve la seule place de la médina où se trouvent des taxis. 

Comme le soleil semble pointer le bout de son nez, on prend des taxis et on se fait conduire aux tombeaux mérinides. Ce qu'il y a de bien avec les taxis de Fes, c'est qu'ils ont un compteur, alors que c'est un truc qui n'existe pratiquement pas à Marrakech (où il faut donc négocier ou pas (j'ai une tactique)).
La vue est superbe sur la ville, il y fait froid aujourd'hui mais cela vaut vraiment le coup.

Ensuite re-taxi et direction, Dar Batha, un musée dans une partie réservée aux invités du palais royal.
Le lieu est splendide, les expositions sur le mode de vie des marocains très intéressant et les personnels qui surveillent, s'ennuient tellement qu'ils sont très très heureux de discuter. Un vrai bon moment !

On continue à marcher dans le secteur, on retourne dans la médina et pas de repas ce soir car très fatigués et les pâtisseries de l'après midi nous ont bien calés !!
Dodo

Mardi 16 février:

C'est le départ de Fes. Un au-revoir à notre logeur.

Il s'agit du Riad Dar Hafsa : J'ai déjà dit ce que j'en pensais. Un petit point négatif, le petit déjeuner commence qu'à 9h, cela fait tard pour des gens qui ont envie de bouger dans la journée. On prend un porteur pour remonter vers la poste et trouver un taxi qui doit nous emmener à l'agence Hertz de location de voiture.
Là accueil (est-ce surprenant ?) une nouvelle fois de qualité. La voiture malgré quelques rayures est presque neuve (une 309).
Et hop on est parti ! Première expérience de conduite à la marocaine, mais par rapport à la conduite au Pérou, peu de différence, donc je m'adapte très vite.
Un peu de mal avec la signalisation, mon road book comporte apparemment quelques erreurs. On voulait éviter l'autoroute, mais bon !!!

Sortie à Meknes et direction Volubilis.

Là arrivée sur le site, des guides presque officiels essaient de se placer. Nous les refusons et prenons vraiment notre temps sur le site, car oui j'ai oublié, il ne pleut pas, il y a même du soleil et beaucoup de vent. Avec notre guide papier dans la main, nous cherchons, car peu d'indications sur le site, les lieux à voir. Il y a certaines mosaïques superbes et c'est vrai que de prendre son temps à chercher permet de découvrir plein de choses. Devant les grandes mosaïques classiques il y a toujours un panneau explicatif, qui complète bien notre guide. De plus, il y a quelques gardes, ravis de discuter qui sont présents. Faut dire qu'il n'y a pas foule et ils doivent s'ennuyer ferme. 

Le site est vraiment très beau et mérite d'y prendre son temps, ça tombe bien on n'est pas pressé.

3h après direction le village de Moulay-Idriss que l'on aperçoit de Volubilis. Arrivés sur place, et voulant avoir déjà une vue générale sur le lieu, je demande conseil à un policier, qui me renseigne tant bien que mal. Survient un rabatteur en mobylette qui intervient. Je lui demande gentiment de nous laisser. Bien sur il nous suit avec sa pétrolette, s'arrête pour prendre un copain sur son porte bagages et continue à nous suivre. Je leur demande de s'arrêter mais peine perdue. Je me gare, donne la pièce au gardien de parking "officiel" et les autres continuent de nous suivre. Là je m'arrête et je commence la discussion. Un peu d'agressivité de la part du deuxième. Je lui fais comprendre que si pour lui il est important d'essayer d'avoir du travail, pour moi, mon espace de liberté l'est tout autant. On discute et enfin il nous lâche. Quelques dizaines de m plus loin, rebelote avec un autre. Cela commence vraiment à nous gaver. Re discussion aimable et on continue pour quelques mètres plus loin, rebelote. Par rapport à d'autres lieux au Maroc, ils sont très très collants.

On s'aperçoit que cela va être tout le temps. On s'arrête boire un coup en terrasse (oui on peut, il ne pleut pas !!).
Et au cours de notre conversation, un nouveau prétendu guide qui s'était installé (sans que l'on n'y fasse gaffe) une table derrière nous, intervient et veut encore nous faire visiter "sa" ville. On ne peut plus parler entre nous, un comble !

Là on craque et on repart.
Pas trop de regrets car en fait pour les non-musulmans peu de choses à voir. On le savait mais on venait plutôt pour "sentir" l'ambiance, voir un peu la ville et ses habitants, se promener sans objectifs précis.

On est venu, on a vu et on a été déçu.
Quand on vient au Maroc, on connait la règle du jeu, c'est normal cette façon de faire des prétendus guides (je vais très souvent à Marrakech et cette ville est un peu dénigrée pour cela). Mais je n'avais jamais vu une telle insistance. Du coup l'image de Moulay Idriss pour nous, n'est pas terrible.

Direction Rabat, on se perd un peu dans la campagne marocaine, toujours à cause de mon road-book un peu déficient (en fait cela sera le seul jour). Mais il y a toujours quelqu'un pour nous indiquer la route (ou ce qu'il croit être la route). C'est sympa, les contacts sont toujours très agréables.
On reprend l'autoroute à Meknès et notre arrivée sur Rabat se passe super bien. Un coup de fil à notre logeur dans la médina qui nous envoie quelqu'un pour mettre la voiture en un parking surveillé.

Accueil au riad encore une fois sympathique, de bonnes indications sur des choses originales (et les classiques aussi) sans vouloir placer ses copains.
Par contre le patron, suite à la discussion avec son employé me déconseille le parking et me dit d'aller chercher ma voiture, d'entrer dans la médina et de me garer devant chez lui, comme il y a des travaux, cela passera et avec sa caméra il pourra me la surveiller. Vraiment cool. C'est ce que je fais, et après bien des manoeuvres pour la garer, j'ai enfin placé ma voiture à un endroit qui me semble bien, mais qui me parait peut être gêner les travaux. A suivre...
Ensuite promenade dans les souks. Il y a énormément de monde, aucun touriste, mais vraiment un monde énorme.
On dirait une sortie de stade, tous collés les uns aux autres.
C'est surprenant mais très tranquille.

Un repas classique et dodo, car demain la journée promet d'être riches en visites
Ellobo
Ellobo

Messages : 187
Date d'inscription : 16/02/2023

Darzel et Aggir apprécient ce message

Revenir en haut Aller en bas

Carnet de voyage au Maroc (les villes impériales) Février 2016   Empty Re: Carnet de voyage au Maroc (les villes impériales) Février 2016

Message par Ellobo Lun 21 Aoû 2023 - 23:40

Mercredi 17 février:

Après une nuit tranquille, et avant de me remplir le ventre, je sors voir ma voiture et je vois mon logeur en discussion avec un gars qui parait être le chef des travaux. Apparemment ma voiture pose problème et le chef des travaux semble un peu énervé. En me voyant il comprend qui je suis, il vient malgré tout tranquillement vers moi et me salue en parlant arabe. Je suis une quiche au niveau des langues, mais je connais les formules de politesse arabe et donc je lui répond dans mon "arabe" à deux balles. Il éclate de rire, me dis dans un bon français "Toi, t'es un bon !!". Il me demande de mettre ma voiture un peu plus loin si cela ne me dérange pas et qu'il va se charger de la surveiller personnellement toute la journée, que je n'ai pas à m'inquiéter (on est dans la médina, ce n'est pas très large)!!!
This is Maroc !!!

D'ailleurs le jeudi matin, à notre départ, quand nous chargerons les bagages dans la voiture il viendra nous aider et nous dira au-revoir comme si nous étions les meilleurs amis du monde.

Un solide petit déjeuner dans le ventre, on part dans la médina beaucoup plus calme que la veille et direction la Kasbah des Oudayas. Une nouvelle fois des "guides" se proposent mais sans trop d'insistance. Le lieu est calme, ce mélange de bleu et blanc qui compose les maisons est joli. On se "perd" dans les ruelles, mais comme c'est assez petit, très vite on retrouve des repères et on arrive à la grande esplanade qui domine l'océan et la ville de Salé toute proche. Il fait grand beau, avec du vent mais c'est bien agréable. On discute un bon moment avec un gars qui avait envie de parler avec des français. Il avait fit deux voyages dans sa vie : La Mecque et Paris. Donc parler de la France lui faisait très plaisir. On continue en déambulant le long de la corniche en direction du mausolée Hassan II et la tour. Il y a plein de bateaux de pêche. On s'arrête regarder le manège en prenant un coca, car la turista frappe un membre du groupe !!!

On arrive au lieu de culte. La tour est en restauration, donc entourée d'échafaudages, par contre le mausolée toujours bien gardé est magnifique. Nous assistons à une cérémonie d'imans de Fes qui sont venus rendre hommage à Mohammed V et Hassan II. Les prières dans ce lieu ont une portée assez forte. L'ambiance est très décontractée ensuite, tout le monde se prend en photo, très cool, le Maroc que j'aime.

Un petit taxi et direction le Chellah. Il ne reste plus grand chose, c'est grand mais un peu comme Volubilis, il est bon de se laisser aller et de chercher des choses que l'on finit par trouver. Là encore des gardes sont présents et s'ennuient ferme, car vraiment il y a peu de visiteurs. Beaucoup de cigognes caquètent et font des envolées parmi les ruines.

Ensuite nous voulons aller au Palais Royal tout proche.
A la première porte de l'enceinte (immense car à cette porte passent des taxis, bus, voitures diverses) on se fait refouler gentiment en nous expliquant que nous piétons non-marocains ne pouvions passer ici. Bon il faut aller à une porte 500 m plus loin, ce qui nous éloigne un peu plus de la porte d'entrée du palais lui même. Pas trop grave on est en vacances on peut marcher. Là on va pour franchir la porte, où encore des autos passent et une nouvelle fois on se fait arrêter. Il faut que l'on donne nos passeports. Cela m'ennuie un peu car j'avais prévu de sortir par une autre porte situé de l'autre côté du site et faire un aller retour aurait fait beaucoup pour mes troupes. Tant pis on reviendra sur nos pas ! On laisse les passeports et hop direction le Palais. La place devant est immense, peu de véhicules, beaucoup de gardes. Un seul endroit pour prendre des photos, si on franchit une limite, coup de sifflet, rappel à l'ordre (on dirait les USA!!!) Pas de soucis, on est là pour respecter le pays. Deux bus de touristes arrivent et je me paie le culot de demander si eux aussi ont du donner leur 
passeport. Et bien non seuls les non marocains en individuel doivent passer par cette formalité, donc avis aux prochains visiteurs.

On récupère sans problème nos identités et continuons à nous promener dans cette ville très administrative, très calme, la Washington du Maroc !!
Ensuite repos pour certains et promenade le long de la corniche (l'autre côté) pour les autres.

Repas classique (tajine) le soir dans la médina une nouvelle fois bondée et dodo
Encore une belle journée riche en rencontres et en belles choses vues.

Jeudi 18 février :

Une nouvelle fois un bon petit déjeuner, un au-revoir à notre logeur très sympathique et on place les bagages dans l'auto, très contents de nos deux nuits à Rabat.

Le riad est : Dar Yanis et je recommande car outre l'accueil il est très bien placé (et on peut même gare sa voiture devant Carnet de voyage au Maroc (les villes impériales) Février 2016   Wink)
La sortie de Rabat se fait très bien, mieux que l'entrée de Casablanca où il y a de nombreux bouchons !! De plus il pleut donc tout va bien Mme la Marquise !

Une nouvelle fois, on n'est pas pressés et on arrive finalement à 10h30 à la mosquée Hassan II, notre objectif. On ne peut la visiter qu'à certains horaires et le prochain est à 11h, donc c'est bon. Je me gare dans le parking souterrain sous la mosquée (5drh pour deux heures environ) et en sortant il ne pleut plus !!! Je prends les billets pour une visite en français, et durant l'attente on fait le tour extérieur. Ensuite on se place sous un panneau "visites en français", il y a plein de panneaux avec des visites dans différentes langues. On se retrouve avec un couple tunisien en voyage de noces. Le guide nous prend en charge et nous fait pénétrer dans la mosquée. C'est absolument immense, tous les matériaux sont magnifiques, tout est beau, presque parfait et surtout gigantesque. Le guide fait son job, tranquille, répond aux questions, c'est assez pro comme visite. La mosquée a été financée en grande partie grâce aux dons du peuple marocain. Ceci me sera confirmé quelques jours plus tard par un copain marocain, fonctionnaire, mais la notion de don n'est pas vraiment celle dite par le guide. Le don, tout au moins pour les fonctionnaires, (les commerçants aussi) avait une forme obligatoire avec un pourcentage sur le salaire et pour ceux qui ne le voulaient pas, quelques ralentissements dans l'évolution de carrière...

Quoi qu'il en soit, cet édifice pouvant contenir 25000 personnes est splendide. C'est aussi la seule mosquée que l'on peut visiter au Maroc (en fait il y en a une autre...)

On récupère la voiture, faisons quelques centaines de mètres sur la corniche pour un arrêt photo superbe. On a l'impression que la mosquée est sur l'eau.

Le choix avait été fait de ne visiter à Casablanca que la mosquée, donc maintenant c'est autoroute vers Marrakech.
Il se remet à pleuvoir, donc pas trop de malchance pour la visite. Mais plus on va vers les ud, plus on voit les nuages s'amoindrir et bien sur en arrivant à Marrakech, c'est un grand soleil qui nous accueille.

Là je risque d'être moins impartial sur la ville, car vraiment je l'adore, je la connais par coeur même si pour moi c'est une première d'y conduire. D'ailleurs en arrivant je reconnais les rues et trouve sans problème l'hôtel.
Une nouvelle fois, l'accueil est fantastique, faut dire que je suis un peu connu chez eux. Ma voiture sera bien gardée, et plein de détails qui donne l'impression d'être à la maison.

Je reprends la voiture et direction la Menara. J'aime ce jardin où beaucoup de familles marocaines viennent se promener, les enfants jouent au ballon, les adolescents essaient des rendez-vous, c'est très apaisant. La vue sur les montagnes enneigées de l'Atlas y est superbe et chose que peu de gens font, le petit palais au bord du bassin mérite une visite. Là aussi, il y a une vue depuis la terrasse du premier étage très sympathique.
Il fait beau voire un peu chaud, nous profitons donc du bon soleil sur nos corps.

Retour à l'hôtel puis après un peu de repos, taxi vers Jemaa el Fna. Cela bouge toujours autant, même s'il me semble qu'il y a moins en moins d'artistes. Cela me sera confirmé le lendemain, en discutant avec une responsable d'une association culturelle. Un gros souci guette ce lieu mythique. En effet, de tout temps, les artistes se relayaient de générations en générations. Désormais, les jeunes marocains (peut-on les blâmer ?) préfère à la précarité de la vie d'artiste, trouver un métier plus stable (plombier, électricien, fonctionnaire, etc...) Donc les anciens artistes disparaissent petit à petit et ne sont pas remplacés. Des associations essaient de tire la sonnette d'alarme, notamment auprès des pouvoirs publics, mais comme partout dans le monde, le budget culture n'est pas prioritaire. Donc ce lieu va peut être à plus ou moins long terme disparaitre ou tout au moins tout ce qui fait son charme.
Ensuite un petit coup d'épée au portefeuille, puisque nous allons manger au Ksar Essasouan, un resto super classe et très bon où le service est de qualité et où on sert du vin !!!

Retour en taxi à l'hôtel et dodo (forcément bon puisque je suis à Marrakech)
Ellobo
Ellobo

Messages : 187
Date d'inscription : 16/02/2023

Darzel et Aggir apprécient ce message

Revenir en haut Aller en bas

Carnet de voyage au Maroc (les villes impériales) Février 2016   Empty Re: Carnet de voyage au Maroc (les villes impériales) Février 2016

Message par Ellobo Lun 21 Aoû 2023 - 23:42

Vendredi 19 février


Réveil tranquille, petit déjeuner différent des riads, plus continental, mais copieux et varié donc tout va bien pour faire découvrir mon Marrakech.

Taxi jusqu'à Jemma El Fna, puis les souks. Un vendredi et le matin c'est une autre ambiance, très calme. Tranquillement on arrive à la médersa Ben Youssef que je fais découvrir. Elle est toujours aussi belle, même si en y attachant un peu d'importance on peut voir que le cèdre s'abime un peu. Il fait beau, tout va bien. Ensuite juste en sortant sur la gauche une petite porte à 10 m d'un ancien riad et qui est le lieu d'expositions temporaires est ouvert. Ce n'est pas toujours le cas. Je me rappelle avoir vu une expo photos sur les femmes marocaines de toute beauté et une autre fois une expo sur le travail des femmes berbères. Du coup dans ma tête, c'était un lieu plutôt de défense des droits des femmes marocaines. Pas du tout, là le combat était justement sur les artistes de la place Jemma El Fna avec des photos de toute beauté. Symboliquement, ils enlèvent une photo par jour pour dénoncer la situation. Nous discutons un bon moment et continuons la route vers un de mes endroits favoris à Marrakech : La maison de la photographie. En plus, Patrick le propriétaire est là, nous pouvons donc discuter (on se connait). Ensuite un de ses stagiaires nous présente les photos en cours (et bien sur raconte l'histoire d'Amidou, la photo emblématique du lieu)

On passe bien sur un long moment ici et finissons sur la terrasse (la plus haute de la médina) pour boire un coup et admirer le paysage.

On repart dans les souks avec un passage vers la fontaine Mouassine. Quelques achats et direction le Palais Bahia où des amis marocains nous attendent. Une visite de ce lieu en VIP est prévue par eux et donc avec ouverture de lieux privés. La fameuse place (celle du Harem)où dans un film de Verneuil, Belmondo et Ventura se battent est pratiquement finie d'être restaurée (cela fait 3 ans que je vois l'évolution des travaux) et donc elle offre un cadre magnifique (la première fois que je l'avais vue elle donnait l'impression d'être à l'abandon). Nous allons ensuite prendre un thé sur un café dominant la place des ferblantiers, malheureusement en travaux. Tout ce quartier est en rénovation, notamment le Mellah et perd beaucoup de son charme.

Un gros coup de fatigue de ma chère et tendre nous fait rentrer plus tôt que prévu à l'hôtel. Pas possible pour elle de répondre ce soir à l'invitation de Patrick pour un concert privé de musique gnaoua à la douaria Mouassine.
Tant pis, nous discutons avec mes amis qui nous ont accompagné à l'hôtel et nous nous couchons tranquillement.

Samedi 20 Février

Après une bonne nuit et un bon petit déjeuner, nous prenons la voiture et direction la Vallée de l'Ourika. Il fait très beau et la route est calme. Beaucoup d'arrêts photos en route où bien entendu dès que nous arrivons des vendeurs de toute sorte nous sollicite, mais rien d'agressif. Un arrêt à une herboristerie que je connaissais, l'accueil est une nouvelle fois sympathique et le numéro du guide-vendeur est toujours marrant. En fait si on achète tous ses produits (naturels bien sur) on est sur de vivre très très longtemps en bonne santé.

On continue la route le long de cette jolie vallée. Les rabatteurs des divers restaurants "les pieds dans l'eau" se mettent presque au milieu de la route pour que nous allions dans leur établissement. Un stop obligatoire au pont de singe suspendu où il faut simplement traverser pour avoir quelques sensations. Bon ce n'est pas Indiana Jones, mais c'est rigolo.

l'arrivée à Setti Fatma est moins agréable. Là les faux guides sont assez agressifs et arrêtent pratiquement la voiture pour expliquer qu'il est interdit d'aller plus haut, qu'eux seuls sont habilités à faire visiter les chutes, etc... C'est assez classique ici, mais bon comme de toute façon on n'a pas prévu de monter aux chutes, on laisse courir.

Ensuite on retourne sur nos pas puis direction Oukaimeden, la fameuse station de ski de Marrakech, que je ne connaissais pas.
30km dans une vallée complètement différente de celle de l'Ourika. Du charme aussi, mais moins jolie. Arrivés sur le plateau à 2670 m, il y a de la neige, mais pas sur la route que sur les parkings. Le lieu est joli, c'est un vaste plateau entouré de "montagnette" sur lesquelles on voit des remontées mécaniques. Le spectacle est ailleurs avec les loueurs de ski, à même sur la neige avec du matériel datant des grandes heures du ski français de Jean-Noel Augert. Tout se loue : ski, bâtons, chaussures, combinaisons, gants, bonnets, etc... Les loueurs sont d'un côté de la route alors que de l'autre côté se trouvent les stands que l'on a plus l'habitude de voir au Maroc (fruits, vêtements, souvenirs divers, etc...) Il y a quelques bars ressemblant à nos bars de station, avec terrasse en bois, chaises en plastiques, etc... La seule différence est qu'au lieu de proposer raclettes et fondues il y a sur la carte Tajine et couscous !!

Au niveau ski, beaucoup de monde sur les pistes, mais peu de skieurs, les gens s'amusent avec la neige (pas mal d'ailleurs)
Il y a des moniteurs qui abordent soit des anoraks ESF ou alors NEVADA Hills ou encore des écoles de ski autrichiennes !!!
C'est vraiment dépaysant, je ne regrette pas du tout cette excursion.

On rentre tranquillement sur Marrakech, un dernier bain de soleil sur la terrasse en haut de l'hôtel et il est temps de repartir chez des amis marocains pour un repas en famille.
Là pas d'adresse de notre lieu de repas, car c'est privé Carnet de voyage au Maroc (les villes impériales) Février 2016   Wink.
Ellobo
Ellobo

Messages : 187
Date d'inscription : 16/02/2023

Darzel et Aggir apprécient ce message

Revenir en haut Aller en bas

Carnet de voyage au Maroc (les villes impériales) Février 2016   Empty Re: Carnet de voyage au Maroc (les villes impériales) Février 2016

Message par Ellobo Lun 21 Aoû 2023 - 23:43

Dimanche 21 Février


Le petit rituel du matin fait, on part à pied vers la gare ferroviaire. Elle est splendide, et puis des quais avec des palmiers, c'est pas tous les jours que l'on en voit. Ensuite direction les Tombeaux Saadiens. Visite avec un copain guide passionné d'histoire du Maroc. Quand il est lancé, on ne l'arrête plus... 
Heureusement on a le temps donc on l'écoute.

Ensuite tranquillement nous déambulons dans la médina et retournons dans les souks pour faire quelques achats à ramener. Cela fatigue un peu, donc nous décidons d'aller chercher de la tranquillité au Jardin Majorelle.

Bingo ! Il fait beau, il y a un peu de monde, mais ce n'est guère dérangeant. Ce lieu est quand même magique. Il suffit de s'assoir sur un banc et on peut s'évader. Le musée berbère à l'intérieur est de toute beauté, où tout est bien mis en évidence, et en particulier les habits.
Mon ami chez qui nous avons mangé hier soir nous rejoint et nous passons un grand moment dans une terrasse de café à discuter, c'est vraiment les vacances !

Nous décidons de rentrer à l'hôtel à pied pour ensuite reposer les troupes. En route je vais saluer quelques connaissances (c'est sur le chemin) et nous disons au-revoir à mon pote.

Ce soir diner sur la place Jemma el Fna, chez Aïcha. C'est classique, ce n'est pas mauvais, mais en quelques temps, cela a perdu de son charme. Déjà, les structures des restaurants sont désormais fixes. Fini, le traditionnel défilé de bancs, cuisines, bouteilles de gaz et autres autour de 16h30 chaque jour et l'installation des restaurants. Les restaurateurs n'arrivent plus qu'avec les ingrédients pour la cuisine. On a l'impression d'une aseptisation du lieu. Le charme opère de moins en moins. décidément la Place évolue, mais pas forcément dans le bon sens.

Retour à l'hôtel et dodo

Lundi 22 février

Journée de route aujourd'hui.
On quitte Marrakech et son soleil pour le nord et un temps plus incertain...
Notre séjour à l'hôtel Meriem a été parfait, comme d'habitude je dirai.

J'ai fait le choix de repasser via l'autoroute par Casablanca, Rabat pour arriver à Meknes.
Au départ je voulais passer par Beni Mellal. Bon nombre d'amis m'ont déconseillé, autant pour l'état de la route que le temps à passer dans la voiture et aussi la neige peut être présente. C'est donc un peu à contre coeur que le choix fut fait.
La journée n'est pas la plus passionnante.

Pluie forte en route au niveau de Rabat, et arrivée à Meknes sous quelques gouttes.

Installation dans le riad et hop direction la (petite) médina de Meknes.
Heureusement les gouttes se dispersent de plus en plus et en fin de journée, le soleil se mettre à poindre.

Le tour de la médina n'est pas extraordinaire, un arrêt à la médersa Bou Inania avec une belle vue si on monte à la terrasse.
Un long arrêt au souk des bijoutiers...., puis la rue sekakine assez typique.

Retour vers la porte Bab Mansour puis le tombeau de Moulay Ismail. L'intérieur est joli, l'extérieur va être restauré, donc à revoir...
La fatigue se fait sentir, le restaurant que j'avais visé est fermé, donc on mange au restaurant du riad. Grave erreur, car si au niveau qualité, cela va, au niveau service c'est une catastrophe, on se serait cru au Pérou, où chacun mange son plat seul car ils sont servis à la va comme tu veux !!!!
Dodo.

Mardi 23 février:

Nous quittons le riad après un petit déjeuner correct. Il a fallu là aussi attendre un moment avant d'être servi. Au bout d'un certain temps, crêpes, pain, miel confitures, gâteaux sont arrivés. Nous avons donc attaqué et en cours de route, est arrivée une omelette au cumin. Alors c'était bon, mais l'ordre d'arrivée a un peu perturbé nos habitudes.....

Donc autant au niveau chambre, le Raid Malak est bien par contre au niveau restauration, cela ne nous a pas convenu, autant le soir que le matin !
On prend donc nos bagages, les déposons dans la voiture et ensuite nous continuons la visite de Meknès à pied. Je pense que dans d'autres pays, je n'aurai pas procéder ainsi: déposer mes bagages dans la voiture aux yeux de tout le monde et partir me promener. Au Maroc, avec un petit mot au "gardien" du parking, on peut être sans crainte.

Nous allons visiter la prison des Chrétiens. Bof, pas grand chose à voir vraiment, c'est l'histoire autour qui est intéressante, le lieu en lui même n'est guère spectaculaire.

Nous repassons ensuite au Tombeau de Moulay Ismaïl, la lumière étant différente puis longeons les remparts du Palais Royal. Il fait chaud et peu de gens le font, car cela parait long, mais en fait pas trop !

Nous arrivons à Dar El Ma, visitons les greniers de Moulay Ismaïl. C'est à voir, c'est grand, mais un peu dans un triste état. Par contre le bassin de l'Aguedal est superbe ainsi que les alentours.
Encore une fois nous prenons notre temps, et décidons ensuite de récupérer la voiture et de faire un tour de ville. Il y a du côté de l'Hôtel Transatlantique un point de vue magnifique sur la ville.

J'ai eu envie ensuite de visiter les haras. Je les avais visité en 2001 et gardais un souvenir de beaux chevaux. J'avais repéré la chose sur Google Maps, mais devant le lieu indiqué, rien du tout. Commence alors, une chose que j'aime bien, chercher un endroit en demandant aux personnes, en tournant, virant ce qui fait généralement trouver d'autres lieux et permet de discuter avec les gens. On en a fait des détours, on a discuté avec beaucoup, mais personne ne connaissait. Le mot Haras était difficilement compréhensible car je pense peu utilisé et donc la mort dans l'âme au bout de beaucoup de recherche, nous avons abandonné !!! Il faudra que j'y retourneCarnet de voyage au Maroc (les villes impériales) Février 2016   Wink.

Du coup route vers Fes et repos à l'hôtel (le dernier) car la nuit va être très courte. Il fait beau, les transats confortables, la navette pour demain 4h réservée, tout va bien !
Diner vite avalé le soir dans un snack proche et dodo (ou tentative)


Mercredi 24 Février:

J'ai pas dormi de la nuit, car la chambre d'à côté a laissé la TV allumée toute la nuit et de plus très très forte !!!
Hôtel volubilis à éviter même si c'est un des plus près de l'aéroport !
Navette à 4h pile, formalités rapide, attente classique, vol à l'heure au départ et 30 minutes d'avance à l'arrivée.
Nickel !

Séjour vraiment sympa, avec beaucoup de choses déjà vues, mais cette fois-ci approfondies.
Marrakech reste pour moi le top, mais suis-je vraiment impartial ?
Ellobo
Ellobo

Messages : 187
Date d'inscription : 16/02/2023

Darzel et Aggir apprécient ce message

Revenir en haut Aller en bas

Carnet de voyage au Maroc (les villes impériales) Février 2016   Empty Re: Carnet de voyage au Maroc (les villes impériales) Février 2016

Message par Deborah Dim 3 Sep 2023 - 10:24

merci pour ce portrait sympathique du Maroc... et de ses si belles cités impérales.

Moi je préfère Fès à Marrakech (trop touristique à mon gout, surtout Jema El  Fnaa)...
Deborah
Deborah
Admin

Messages : 6630
Date d'inscription : 06/12/2021

https://forumvoyage.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Carnet de voyage au Maroc (les villes impériales) Février 2016   Empty Re: Carnet de voyage au Maroc (les villes impériales) Février 2016

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum