Le Forum du Voyage - voyages et tourisme individuel
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : la prochaine extension ...
Voir le deal

Carnet de voyage à Oman - Février 2019

Aller en bas

Voyage à Oman : itinéraire, circuit, que visiter, que voir, que faire à Oma Empty Carnet de voyage à Oman - Février 2019

Message par Ellobo Mer 23 Aoû 2023 - 10:34

Bonjour à tous,
je suis toujours à Oman, mais comme les liaisons sont bonnes, je vais essayer de faire mon carnet au fur et à mesure.

Comme d'habitude dans mes voyages, et comme beaucoup j'adore m'occuper de tout, donc Madame ne sait pas trop, d'ailleurs c'est son cadeau de Noël.
Les hôtels (pas de camping, pas trop notre truc) sont réservés depuis la France, le 4*4 aussi.

J'ai eu la chance d'avoir pu acheter un OOR en France dans le bon coin, de quelqu'un qui rentrait juste. Pratiquement neuf, le pied !

Bon je commence :


Dimanche 17
C’est le départ !
3h45 on ferme la maison et direction aéroport. Un arrêt au parking extérieur et c’est à 4h45que l’on arrive pour l’embarquement pour un vol à 7h.

On pense être cool, mais quelle surprise de voir une queue énorme pour les choses administratives. KLM/Air France sont vraiment spécialistes. Personne ailleurs, ah si en fait beaucoup plus de guichets ouverts ailleurs.
Vol Lyon Amsterdam sans soucis avec des prestations low-cost, mais bon on est à l’heure.
Deux heures d’attente à Shipol et décollage vers Damman en Arabie Saoudite.

Le plan de vol annoncé sur les écrans change ! Au lieu de survoler le Liban, la Syrie et l’Irak, on passe au sud vers l’Egypte puis l’Arabie Saoudite. Curieux, j'aurai tant aimé survolé ces pays accueillants en ce moment !!
Une belle vue sur le désert donne envie de voir du désert.... Patience
Escale technique à Damman, où les seuls à descendre sont des hommes venant travailler en AS et une famille que j’imagine être saoudienne.
Ensuite petit vol vers Mascate, arrivée à l’heure.
Après le train train habituel, l’immigration, avec le visa pris par internet, on gagne du temps, récupération des bagages, puis la voiture.

Chez Europcar, pas d’attente, on nous propose donc un toyota fortuner. C’est un 4*4, donc l’essentiel. Je branche le GPS et hop c’est parti, euh non pas vraiment car il ne trouve pas mon adresse. Petit moment de panique, je décide d’y aller au nez (j’avais en tête un peu le plan de la ville). Après un arrêt et un reboostage du bébé, hop, il fonctionne et on se trouve à 5 min de l’hôtel.
Accueil sympa, douche et dodo car depuis 3h00 ce matin même s’il n’est que 21h en France, ça fait beaucoup !

Le + : On y est !!
Le - : KLM/Air France, cela devient du low cost

Lundi 18
Après une bonne nuit, un bon petit déjeuner, c’est le départ vers la grande mosquée. On est habillé comme il faut, à savoir pantalon long et manches longues pour moi et pantalon, manches longues et foulard sur la tête pour madame. On commence par visiter la salle de prière des femmes, jolie mais sans plus et en sortant on tombe sur une amie, qui était là en voyage organisé. Quelques mots et vite vite elle part...... Le guide n’attend pas !

Nous allons ensuite vers la grande salle des prières, avec le magnifique lustre et l’immense tapis fait main. Assez grandiose, mais pas gigantesque. En comparaison, la mosquée Hassan II à Casablanca est bien plus grande, tout est dans la démesure, au niveau des chiffres. Celle-ci a une finesse, une richesse architecturale, venant en fait que le sultan (c’est avec ses deniers personnels qu’elle a été construite !) a voulu que l’on s’inspire de toutes les cultures musulmanes. Du coup, on sent la patte de l’Egypte, de la Turquie, de l’Iran, de l’Ouzbékhistan (ou qui ne se tend pas), etc....

Nous finissons la visite avec un café omanais et une discussion au centre musulman (ou un truc comme ça) qui se trouve sur la gauche en entrant, après le premier jardin. Cet endroit est un havre de paix, et des bénévoles offrent le café et viennent discuter de la religion musulmane avec nous. On peut certes discuter d’autres choses, mais ils essaient de l’expliquer assez facilement. C’est dans un français impeccable que nous sommes donc informés. C’est vraiment intéressant d’avoir ce point de vue. Nous repartirons avec des cadeaux : Un bouquin du style, l’islam pour les nuls, un bouquin sur la comparaison simplifiée entre les religions, un coran, et un dvd sur l’islam, tout en français, bien sûr !

Ensuite direction Mutrah, le vieux Mascate. Une bonne demi-heure plus tard, nous nous garons tout près du palais royal. C’est propre, joli, un peu pompeux, mais on prend les photos de rigueur. On essaie de s’approcher des deux forts sans succés, puis sur la gauche du palais une petite rue emmène vers le devant du palais au bord de mer, sympa aussi.
Retour vers Mutrah centre. Il y a un fort qui domine le port. J’avais lu qu’il était généralement fermé, mais pas tout le temps. Coup de bol, il est ouvert, donc on grimpe, fait un peu chaud, mais la vue est sympa.

Nous redescendons, buvons un grand jus de fruit frais, mangeons un bout et hop le souk. Bof, bof, bof. C’est classique, c’est bien pour les touristes du bateau Costa amarré non loin, mais mis à part son toit en bois, cela ne casse pas 4 pattes à un canard.

On fait ensuite une promenade sur la corniche, et hop on repart vers Mascate.
On a le temps, donc direction Carrefour, pour faire 3 courses, l’apéro c’est sacré !!!

Marrant ce centre commercial, où tout est propre, tout est fait pour faciliter les choses aux clients. Bon sang pourquoi en France, on n’a pas cet esprit d’ouverture vers les autres !!!!
Retour à l’hôtel, où on souhaite aller faire un plouf à la piscine. « Sorry, it’s only for ladies, now ! » Ah ! M.... !

On va attendre donc le bon horaire. Finalement, le bain ne sera pas long car la piscine n’est pas très agréable et une omanaise faisait des longueurs et on ne savait pas trop comment faire...
Ensuite j’avais repéré un restaurant local avec bonne réputation sur Tripadvisor. On y va, le GPS va bien, mais le resto est fermé, grrr !

Il y a un resto mexicain à côté, bon ben on y va. Bonne surprise, c’était correct, peu cher et on a bu un petit rouge sud-africain !!!!Bon c’est vrai que c’est la première fois que je mangeais un chili con carne avec du mouton (voir de la chèvre) et en plus des épices classiques, on sentait une touche arabe ! Curieux, mais bon.
Retour à l’hôtel et dodo

Le + : La mosquée et la discussion sur l’islam
Le - : La piscine aux horaires sexistes !!!!

Mardi 19 :
Réveil tranquille, bon petit déjeuner et c’est parti.
Hôtel : Best Western Premier : Rien d’original, c’est classique, cela pourrait être n’importe où dans le monde. C’était mon choix, pas de surprise, pas de regret.

Direction Wadi Dayqah
On fait le plein 50L pour 20€. Je ne sais quoi rapporter, je pense que je vais ramener des bidons d’essence.
Sur la route je décide de faire un détour vers Qurayat, voir ce petit port de pêche. On cherche un peu un endroit sympa, quand j’avise un bus de touristes au loin, près de bateaux de pêche. Je me dis que c’est peut-être de là que la vue sera la meilleure, s’il y a un bus....

Et bien entendu, sans le vouloir, je retombe sur notre amie. Là nous prenons plus le temps de discuter, d’échanger nos premières impressions et comparons nos voyages, dès fois qu’on puisse boire un ou deux apéros ensemble. Cela ne sera plus possible car même si elle fait sensiblement le même parcours que nous, elle va deux fois plus vite, et dès ce soir on a deux jours de retard (ou d’avance, ou de mieux, ou de....)
Le bus klaxonne, il faut y aller, on se quitte et promettant d’échanger vraiment en France.

Direction donc premier Wadi.
Un petit détour pour le village de Hayl Al Ghaf, pas grand-chose à voir en fait, si ce n’est quelques arbres fruitiers dans la palmeraie.

Ensuite montée vers et visite du Wadi Daydaq Dam, très intéressant, un accueil à l’américaine (ce qui pour mi veut dire beaucoup). On repart avec plein de documentation, dont un DVD sur les falajs. On commence juste après la première piste (je ne suis pas un pro du 4*4), une rivière à traverser et on se retrouve dans des paysages assez montagneux et seuls au monde. Sympa comme première approche.

S’enchaîne dans la foulée, le Wadi Arbaeen, et sa fameuse cascade où pour se baigner, mieux vaut être bien équipé, car le site n’est pas super secure (du moins je trouve). Il est par contre superbe, et les photos crépitent. On choisit de se baigner un peu plus loin.

La piste continue tranquille pour rejoindre ensuite l’autoroute Mascate/Sur et un peu plus loin on s’arrête au Bimmah Sinkhole. C’est curieux, c’est à voir, des jeunes sautent de très haut dans l’eau (de mer) limpide. Le temps se couvre peu à peu et nous arrivons vers notre hôtel où je pensais pouvoir se baigner, mais sans soleil, pas top ? On flâne jusqu’au diner et après fin de journée classique.

Les + : La beauté du site de la cascade du Wadi Arbaeen
Les - : Le prix de l’essence en France !!

Mercredi 20 :
Hôtel : Sama Wadi Shab Resort – Excellent accueil, site magnifique, chambres de qualité, un défaut, la bouffe. Que ce soit le repas du soir, ou le petit déjeuner, pas top du tout§
Après le petit déj, je démarre, cherche la route, me trompe arrive sur la plage de galets et pas le temps de dire ouf, le boulet que je suis s’enfonce dans un trou. Des galets tout autour des roues, c’est le B.....

Un rapide appel au personnel de l’hôtel, ils arrivent à plusieurs, avec pelles et rateaux. Ils essaient de dégager mon gros truc, peine perdue. Arrive le patron, qui donne des ordres (là les employés enlèvent la moitié de la plage) et lui me dit « J’ai travaillé 6 ans chez Toyota. Il dégonfle à fond les pneus et force de reconnaître qu’il a sorti du trou le bestiau. Bon je me suis trompé de route !!!!!

Ce petit incident passé, direction Wadi Shab. Peu de monde au parking. Le temps de dire ouf, la barque nous emmène de l’autre côté du Wadi et on commence la randonnée. C’est chouette et plus ça va, plus ça va !On arrive après 45 min de marche environ, à « la piscine » Là il vaut mieux avoir prévu un sac étanche, car sinon il faut laisser ses affaires au bord de l’eau et continuer à la nage. N’ayant pas prévu et ayant une super caméra avec moi, je préfère que nous y allons chacun notre tour. C’est agréable, pas long pour aller jusqu’à la grotte, on nage, on escalade de petits rochers, on marche dans l’eau.

Quand je reviens le lieu est devenu « Les Champs Elysées » tellement il y a du monde. Mieux vaut donc venir tôt. Les omanais arrivent plus tard, quant aux touristes, c’est variable. Le retour se fait par le même chemin. Il y a un peu de queue pour prendre le bateau.

On récupère notre carrosse au parking qui est maintenant blindé, et on va vers un gonfleur de pneus car ceux-ci sont vraiment dégonflés. Bien sûr, c’est fermé ! Un omanais vient me voir et me dit qu’il va téléphoner au gars qui gère. Celui-ci lui répond qu’il arrive dans dix minutes. Ci fait, et en deux temps trois mouvements, il répare. On s’arrête quelques pas plus loin à notre premier café shop. Poulet grillé + riz : Super bon !!! Seuls touristes bien sûr !

Le parcours continue vers le wadi Tiwi. Une très grosse partie se fait en voiture. A certains endroits c’est étroit de chez étroit, mieux vaut ne pas rencontrer un véhicule en face. Mais vaille que vaille, on arrive au deuxième parking. Là randonnée jusqu’au village de Mibam. Jolie tout le long, pas facile, mais on est bien !

Le retour se fait par le même chemin, on récupère notre véhicule, on prie pour ne rencontrer personne dans les endroits serrés de la route et tout va bien. On récupère un peu l’autoroute pour s’arrêter un peu plus loin au tombeau de Mariam, site archéologique en pleine rénovation. Bon ça casse pas trois pattes à un canard, mais cela fait une pause de plus.
Ensuite route vers Sur. Installation à l’hôtel et après un apéro, direction le restaurant Zaki, connu pour sa qualité et son service « spécial ».

On a bien mangé, mais le seul truc est que cela a été très long. En fait ils nous ont oublié !!!!
Retour à l’hôtel et fin classique.

Les + : Se baigner dans le wadi shab
Les - : Le boulet que je suis !!! (sic)
Ellobo
Ellobo

Messages : 187
Date d'inscription : 16/02/2023

Revenir en haut Aller en bas

Voyage à Oman : itinéraire, circuit, que visiter, que voir, que faire à Oma Empty Re: Carnet de voyage à Oman - Février 2019

Message par Ellobo Mer 23 Aoû 2023 - 10:34

Jeudi 21 :
Après un solide petit déjeuner, direction Kwar al Jirama pour essayer de voir la fameuse grue que l’on ne trouve qu’ici (je parle oiseau, of course !!) Nous arrivons sur les lieux, des allemands apparemment fans d’oiseaux sont là, avec des appareils photos et des objectifs longs comme le bras. Mais pas de chance, ils nous disent qu’ils ont bien observés et qu’aujourd’hui, il y en a pas. Tant pis.
On continue vers Ras Al Jinz Turtle reserve. J’avais un peu hésité à venir voir la ponte de tortues de nuit, mais mon côté écolo m’en a dissuadé. Du coup, nous sommes quand même allé sur la fameuse plage le matin, on a pu voir les traces de la nuit précédente. Nous étions seuls sur cette plage absolument fantastique. Bien entendu un bon bain dans la mer d’Oman s’est imposé et de plus il nous a semblé voir une tête de tortue (sous toute réserve) dans l’eau.
Ensuite direction le musée, pas forcément extraordinaire, mais instructif, avec une belle surprise à la fin – NOON je ne dirai pas, je ne veux pas spoiler !!!!
Après cette matinée tortue, direction Ras Al Hadd, son fort avec un guide particulier, car il parle un anglais comme le mien (c’est-à-dire avec un accent de Los Angeles du Sud, voire un carnet précédent) mais cet homme a la particularité de n’avoir qu’une seule dent, donc assez comique d’essayer de le comprendre. Visite vite faite, car il y a peu de choses.
Retour sur Sur et plus exactement Ayjah et son port splendide depuis une des tours qui le domine.
Petit en cas dans un drive omanais (et oui cela existe), puis visite du chantier de boutres. TB. Après il faut aller un peu plus loin sur cette route pour voir une superbe boutre Fatah Al Khar.
Nous finissons la journée avec la visite du château de Sunaysilah d’où il y a une superbe vue sur Sur.
Retour et moment piscine à l’hôtel.
Apéro et direction restaurant saharian, réputé pour son ambiance chicha et match de foot. Il y avait tout cela, mais vraiment de façon très modérée. Par contre on a super bien mangé une nouvelle fois !!!
Retour hôtel et dodo

Les + : La plage des tortues, où nous étions seuls au monde
Les - : Pas de pot avec le piaf que l’on a pas vu.

Vendredi 22 :
Hôtel Sur Plaza Hôtel : TB autant au niveau de l’accueil, que la chambre et les petits déjeuners. Super !
Là on roule vers Wadi Bani Khalid, on passe la palmeraie et on arrive directement au parking des grottes. Là aussi on sent qu’il va y avoir du monde. Alors oui il y a du monde, oui c’est super organisé, c’est super propre et tout et tout, mais qu’est-ce que c’est beau !! On s’éloigne un peu du bassin principal et on trouve un coin pour se baigner. Il y a moins de monde et l’eau est super chaude dans un cadre enchanteur.
On y passe un long moment et on retourne sur nos pas en déambulant tranquillement. Un stop dans la grande piscine où on trempe nos pieds pour se faire bouffer par des poissons. Rigolo !
Il est temps de quitter ce lieu une nouvelle fois avec un parking blindé. On s’arrête en route vers un coffee shop et une nouvelle fois même si cela ne paie pas de mine, c’est très bon et l’accueil génial !
Route ensuite vers la station Shell aux portes du désert, dégonflage de pneus. Là un gars me propose de me guider pour aller au campement. Au début je refuse, et plus il baisse son prix, plus je refuse, jusqu’à ce que je lui propose un prix. Il s’en va puis revient et accepte. Vu mon petit souci l’autre jour, je suis plus zen du coup, surtout qu’il me montre deux ou trois trucs pour conduire. Ma femme qui m’a laissait faire m’a avoué ensuite qu’elle préférait vu le stress que j’aurais pu avoir. La route se passe donc très bien, je suis cool, je vois de belles choses et nous arrivons à notre superbe campement (un petit luxe dans notre séjour !!)
Installation efficace, un plouf dans la piscine et hop on grimpe les dunes à pied pour admirer le coucher de soleil. Chacun sa technique pour monter, mais la mienne me convient car je grimpe du coup assez vite. Là c’est le pied, sauf quelques 4*4 qui au loin cherchent à grimper en haut du haut des dunes. Un truc très bruyant mais il en faut pour tout le monde. Le soleil se décline doucement rendant orange les dunes environnantes. C’est splendide.
Retour au campement, un bon cocktail un superbe buffet puis un moment de calme dans un coin isolé pour admirer le ciel étoilé avant d’aller rejoindre Morphée

Les + : Coucher de soleil sur les dunes
Les- : J’ai une cheville qui me fait très mal : Entorse ?

Samedi 23 :
1000 Nights Camp : Un peu l’usine à touristes, c’est vrai, mais bon le cadre est magnifique et les prestations sont excellentes en tout point de vue, donc RAD.
On prend notre temps ce matin, en s’en jetant plein les mirettes de ces splendides dunes. Mais à un moment donné il faut y aller. Le retour se passe très bien, là aussi on prend le temps de s’arrêter, de profiter. Après le regonflage des pneus, direction Ibra et son souk. On le trouve, il a l’air sympa, mais on arrive trop tard et beaucoup de boutiques sont fermées. Tant pis on continue vers le plateau de Sayq. La route est un peu longue, mais je trouve une radio qui diffuse de la musique classique. ET bien traverser de tels paysages avec du Strauss, du Mozart ou du Chopin, ça le fait !!!
On arrive enfin au visitor center au bas du plateau de Sayq, là où la police contrôle si on a le droit d’y aller (en fait il faut un 4*4 !) Au VC, un omanais nous donne un tas de renseignements sur les visites, les randos et une nouvelle fois nous en repartons avec une foule de documents !!
La montée est raide, très très raide, toute en asphalte. Pas trop de chance car il y a une brume dans la vallée qui nous empêche de voir au loin.
On arrive tranquillement à Sayq, on fait le check in à l’hôtel (on est les seuls clients !)
On repart vers Diana View, pour essayer de voir le coucher de soleil. Peine perdue il y a des nuages, donc coucher de soleil loupé. On décide d’aller dans un des superbes hôtels au bord de la falaise pour boire un jus de fruits frais. L’hôtel est magnifique, il semble de grande classe. On dénote un peu avec notre look, randonneurs. On demande des jus de fruits frais (j’insiste là-dessus) et bien entendu ils n’en servent pas. Grrrrr on se rabat sur un coca et un thé (je ne dis pas le prix !!)
Ensuite on se dirige vers un resto, style boui boui. Et une nouvelle fois on est agréablement surpris, surtout que nous faisons une rencontre avec un omanais qui parle français (peut être le seul !) On sent qu’il a envie de parler et comme nous aussi s’ensuit une superbe rencontre où nous abordons de nombreux sujets. Le temps passe très vite et quand nos yeux commencent à faiblir, nous prenons congé de ce monsieur très érudit et d’une classe folle.
Tiens il pleut. Nous entrons vite à l’hôtel où notre hôte nous a mis le chauffage !!!!
Internet fonctionne à bloc, donc on y va !

Les + : La rencontre avec ce monsieur omanais
Les - : Le jus de fruit frais que l’on a pas eu dans l’hôtel haut de gamme mais qu’on a eu dans le boui boui !
Ellobo
Ellobo

Messages : 187
Date d'inscription : 16/02/2023

Revenir en haut Aller en bas

Voyage à Oman : itinéraire, circuit, que visiter, que voir, que faire à Oma Empty Re: Carnet de voyage à Oman - Février 2019

Message par Ellobo Mer 23 Aoû 2023 - 10:35

Dimanche 24 :
Hotel : Green Moutain Appartements : On était les seuls clients, cela nous a étonné car les prestations sont de qualité, on avait une chambre que l’on appellerait suite dans les grands hôtels. Très bonne literie, personnel très gentil, tout très bien avec un bémol toutefois pour le petit déjeuner qui est correct mais pas à la hauteur du reste.
Le soleil est revenu, il fait beau. Après une conversation une nouvelle fois intéressante avec cette fois, le propriétaire de l’hôtel, nous allons faire la randonnée W18b, entre villages et cultures en terrasses.
On se gare au Diana Views Point et commençons à marcher. On est tout de suite au village de Al Aqor. On continue vers Al Ain au milieu des terrasses. Il y a peu de végétation, on est encore en hiver, mais le spectacle est présent. Ensuite direction le village de Al Sheraijah. On prend notre temps. Ensuite demi tour et on repasse sur le même chemin, mais cela semble différent ! Perspectives, luminosité, ce n’est vraiment pas gênant. On rencontre des touristes qui se font déposer à l’entrée du premier et qui se font récupérer soit au second soit au troisième, cela évite de faire demi-tour. Pas bête mais ce n’est pas notre truc.
Ensuite on reprend la voiture pour Wadi Bani Habib. Là on se gare dans un petit parking d’où on domine le village abandonné du même nom. C’est joli. Une petite marche y amène tranquillement et c’est sympa de déambuler dans les rues de cette Old Town.
Ensuite (ça fait beaucoup d’ensuite, faut que je change !), donc on roule sur le plateau entre différents villages, pour essayer de faire quelques photos, mais il y a une forte luminosité, donc c’est pas top. Du coup (tiens ! ça change) on redescend du plateau et on comprend bien vite pourquoi il faut un 4*4 !! Ben c’est vraiment pentu, donc j’enclenche ce qu’il faut et vas-y ça roule.
Une pause déjeuner dans un boui boui (eux ils appellent cela coffee shop). Une nouvelle fois c’est très bon et un peu de route vers Nizwa. De suite on va au fort que l’on visite (entrée chère pour le coup 5 ROM par personne). S’il faut n’en faire qu’un c’est pas celui-là. Il est certes beau, grand, la vue est splendide, mais il y a mieux, il y aura mieux demain (M... je viens de me trahir, c’est pas au jour près !!!)
Direction hôtel pour un plouf dans la piscine, car il fait 30°, mais la piscine elle, est froide. Discussion avec des français déjà aperçus à Sur, et bien entendu échanges de conseils.
Retour ensuite à Nizwa, qui contrairement aux autres villes a un centre (près du fort). Le souk est là. Pas top (on n’est pas vendredi matin, on est dimanche soir). On se fait aborder par des vendeurs, mais pas pour qu’on achète, mais pour partager un café omanais avec eux et discuter. Je vais mal dormir ce soir vu le nombre de cafés absorbés (nooon je rigole car il est proche du café américain en intensité) ; petit achat de dattes (en fait gros achats car il en faut pour toute la famille), resto face au fort illuminé, retour à l’hôtel et dodo

Le + : La randonnée du matin
Le - : Le fort car il faut bien dire quelque chose

Lundi 25 :
Hôtel Al Diyar : TB, la piscine est froide, mais tout le reste aucun souci.
Route vers le village de Tanuf, village abandonné car bombardé. On essaie de reconnaître les pièces dans les différentes maisons. On s’enfonce après dans le Wadi Qashah, c’est joli, mais sans plus (on devient difficile). Malgré tout une immense arche retient notre attention en levant les yeux sur le côté gauche en montant.
Direction ensuite le fort de Jabreen, avec bien sûr de nombreux arrêts photos en route.
Ce fort, ressort bien dans le paysage, on le voit de loin, car il est plutôt situé en plaine. Du monde pour une fois, deux cars de touristes allemands. L’entrée est à 0.5 ROM (ce qui change de Nizwa !) et en plus il y a un audio-guide super bien fait en français. Pas de longs discours, mais des explications claires, directes, précises. De plus il y a des objets, du mobilier, ce qui permet de bien s’imprégner de l’atmosphère. Un chouette moment de culture. Pendant qu’on y est, on se dirige vers le fort de Bahla, immense, grandiose, mais qui fait vide par rapport au précédent. Heureusement que l’on a en tête, ce que l’audio guide nous avait dit, ainsi on arrive à reconnaitre les pièces, les lieux, sinon, dur, dur, dur.... Il fait en plus très chaud et le soleil sur les pierres réverbèrent le tout.
Après cette journée forts, direction la montagne pour le Jebbel Shams. EN route un point de vue magnifique avant d’attaquer la montée sur un vieux village permet de faire une pause et ensuite ça grimpe !!!!!!
On arrive enfin, tranquillement, avec 7 km de pistes et tout de suite on va à un point de vue, style Grand Canyon, où les rayons du soleil qui commence à se coucher, donnent des couleurs sympathiques !!
Ensuite check in à l’hôtel, apéro, repas dans une salle très agréable (on se croirait un peu dans un grand chalet de montagne) et dodo, avec le chauffage, car il fait bien froid !

Le + : Assurément le Fort de Jabreen, s’il y en a qu’un à visiter, c’est celui-là
Le - : Aïe ! Le wadi Qashah

Mardi 26
Hôtel : Sama Heights Resort Jebal Shams : Un air de montagne (normal). Buffet et petit déjeuner corrects, chambre agréable (dans un bungalow) sauf qu’il n’y a pas de fenêtre et donc quand on ferme la porte, on n’y voit pas grand-chose. Cela ne nous a pas plus déranger que cela car nous sommes arrivés il ne faisait plus grand beau, et après la douche, c’était la nuit, mais bon...
Après un solide petit déjeuner, direction la randonnée Balcony Walk. 7 km de pistes, on arrive à un village où on peut garer aisément la voiture et c’est parti. Un peu sensible au vertige, j’ai décidé que si c’était trop impressionnant je ferai demi-tour. On avance, on avance, c’est splendide, le chemin est convenable en largeur, on n’a pas trop de sensation de vide en bas, et pourtant !!! A un moment donné sur 30m c’est assez étroit, je prends sur moi, j’avance en espérant que cela ne continue pas comme ça, et ouf, c’est le cas. Cela sera le seul passage où je ne me suis pas senti très à l’aise. Le reste du temps, cela allait. Au bout d’une heure 20, on arrive au village abandonné. C’est très joli, on se demande ce que les habitants faisaient là, mais c’est ainsi. On voit des terrasses, des restes de falajs, des maisons, un bassin. Il fait une chaleur torride, on sent que l’on prend des couleurs, mais on est venu aussi pour cela.
Le retour se fait de la même manière, mais il fait de plus en plus soif. On arrive à la voiture et on vide très vite nos bouteilles d’eau. Une discussion avec un couple de français, qui me sera très utile car le monsieur me donne deux ou trois conseils pour le 4*4 et notamment la route de demain !
Je teste sur le retour ses conseils, je fais des essais et il me semble bien maitriser mon 4*4 maintenant, ce qui n’était, pour moi pas évident. Quand je ne matirise pas à fond un sujet, je suis toujours très à l’écoute des nombreux conseils.
La descente vers Al Hamra s’effectue tranquillement avec des paysages de montagnes, somptueux. Direction ensuite Misfat, ce fameux village dont on parle souvent. C’est vraiment très apaisant de se reposer dans la palmeraie, avec le son de l’eau qui coule dans les falajs. Après la belle randonnée du matin, même s’il faut monter, descendre différents escaliers, on se sent bien. Un bon jus de fruits à l’hôtel Old Misfat et la vie est belle.....
Après hésitation de visite entre les grottes de Al Hoota et Bait Al Safah, un musée maison où on peut voir comment vivaient les omanais. Une amie ayant visité les grottes et m’ayant dit qu’elles n’avaient rien d’extraordinaire, on se rabat vers la maison musée. C’est assez perdu dans un village presque abandonné juste à côté d’Al Hamra. Les indications du Lovely Planet sont assez bonnes, sauf que personne ne vient nous chercher. Mais on trouve. Là un jeune guide petit fils du dernier habitant du lieu, nous explique le mode de vie dans une famille omanaise. C’est intéressant.
Bien sûr, café omanais et tout le tintouin, mais c’est bien agréable.
Direction ensuite, notre logement qui sera une chambre d’hôtes, car je trouve que cela permettra peut être de voir comment vivent les gens (peut-être).
Douche, apéro, repas et dodo.

Le + : La randonnée sans aucun doute, un moment fort du voyage
Le - : Rien et pis c'est comme ça !
Ellobo
Ellobo

Messages : 187
Date d'inscription : 16/02/2023

Revenir en haut Aller en bas

Voyage à Oman : itinéraire, circuit, que visiter, que voir, que faire à Oma Empty Re: Carnet de voyage à Oman - Février 2019

Message par Ellobo Mer 23 Aoû 2023 - 10:37

Mercredi 27 :
Hôtel : Bon, la chambre d’hôtes Al Hamra Guesthouse. C’est vrai que c’était dans une belle maison comme on en voit plein, mais en fait on n’a rien vu. Le gars a trois chambres dans une partie de la maison, il y a certes une cuisine pour un éventuel moment de convivialité, mais comme lui habite dans une autre aile, est toujours branché sur whatsapp, on ne le voit pas. De plus diner (compris dans le tarif) et petit déjeuner se font dans un restaurant turc à 1 km de là. On a droit à un coupon et voilà pour la convivialité.
Bon départ vers 9h du coup car au restaurant c’est un peu long pour la route du Wadi Bani AWF. Le départ est une longue montée asphaltée où on arrive à un col d’où la vue est splendide. Ensuite c’est là que cela se corse. IL faut descendre de l’autre côté, dans de la rocaille avec des pentes de fous et le précipice à côté. J’applique les deux ou trois conseils donnés hier et c’est le pied. Je suis très concentré, et je crois qu’il le faut, mais je m’arrête quand je veux, pour filmer et profiter de paysages magnifiques. Les 7 premiers km sont vraiment ardus, on les fait vraiment doucement et c’est le pied ! Comment décrire ? Ben vous avez qu’à venir !
Un arrêt au fameux terrain de foot perdu au milieu de cette immensité, quelques photos pour mes équipiers (oui je joue encore au foot à mon âge !) et ensuite direction Bilad Sayt. On s’arrête avant le village à un point de vue et on choisit de ne pas y descendre pour ne pas déranger les habitants qui doivent en avoir un peu assez des touristes. La route continue, très cahoteuse (Merci le 4*4 !), on passe devant le Snake Canyon. On ne s’arrête pas vraiment car apparemment la rando de ce côté nécessite du matériel. Il semblerait que ce soit plus du canyoning que de la rando. Par contre quelques km plus loin, c’est la fin du Snake Canyon, là où les experts arrivent. Il suffit de le remonter un peu, et on découvre de fabuleux paysages, des trous d’eau, où on peut se baigner. C’est le pied, voire le paradis !
Après cette pause bien agréable, direction Little Snake Canyon, très joli aussi, mais pas baignable. ON marche, escalade de gros rochers durant une demi-heure environ, on trouve quand même un trou pour se tremper. C’est plus froid, mais on est seuls au monde et c’est le top !
Ensuite il nous faut rejoindre Mascate, il y a environ 150 km, donc on avance car l’heure tourne. Un arrêt quand même pour un jus de fruits frais (comme tous les jours d’ailleurs, tellement ils sont bons)
Le GPS panique un peu car une autoroute vient d’ouvrir et il ne l’a pas, mais on arrive finalement dans notre dernier logement, une chambre d’hôtes (décidément j’insiste)
Douce, apéro bien mérité, resto de poissons et dodo

Le + : Cette route de fous, là aussi un moment fort
Le - : Le serpent vu dans little snake canyon (et oui snake veut dire serpent !!)

Jeudi 28:
Réveil tranquille dans notre suite (j'en parlerai plus tard). La journée de hier a été rude, il faut la jouer calme aujourd'hui.
Après un solide petit déjeuner (une constante), direction un des nombreux centres commerciaux de Mascate. Là c'est le luxe des émirats, la grandeur des lieux, mais aussi la foule de petits détails de la vie courante, que l'on pourrait aisément appliquer chez nous, ce qui facilite la vie.
C'est donc mon coup de gueule habituel contre notre beau pays. J'ai malheureusement constaté que dans beaucoup de pays, des petites choses sont faites à l'inverse de notre beau pays (que j'adore!) et cela fonctionne. On a vraiment l'impression que chez nous on cherche plutôt à e.... plutôt qu'à arranger. Un exemple ? Oui ? Mais c'est tout bête, c'est tout petit. Je me lance : En plus je ne sais pas comment cela s'appelle, c'est le machin qui permet de bloquer la distribution d'essence, plutôt que tenir idiotement la pompe. Cela s'arrête quand c'est plein...
Je continue le CR.
On en profite pour acheter une valise, oui car notre jeune valise de notre premier voyage, il y a 30 ans a lâché (pas solide vraiment !). On en trouve une à un prix correct, en espérant qu'elle tienne autant que celle qu'on remplace.
Ensuite, même si on y est passé hier en fin de journée, direction Nakhal et son fort. Effectivement notre route nous a fait traverser cette ville, mais nous voulions prendre notre temps et bien cela a été, car il mérite le détour. Surplombant une belle palmeraie, il se détache devant un immense massif montagneux et dégage un air de majesté.
Retour ensuite sur Mascate et un arrêt à Amouage Factory. Une petite visite guidée permet de comprendre un peu le fonctionnement de la boîte et ensuite une dégustation (comment on dit ?) de parfums. Non, on ne goûte pas, mais on sent. A la fin tu as le nez archi plein d'effluves. Bien sûr, il y a le magasin, mais je ne sais pourquoi pas trop envie de s'y arrêter. D'abord, madame ne veut pas changer de parfum et comme je ne veux pas la contredire...
Ensuite, les prix ne sont pas marqués, comme dans les souks. Comme je n'ai pas envie de marchander, nous n'achetons donc pas de parfum des émirs.
Direction Opéra. Non on ne prend pas le métro mais nous voulons visiter cet immense bâtiment, monumental. La visite est tronquée de la visite de la grande salle car il y a une répétition. J'essaie bien de négocier avec le guide, mais peine perdue. Pas grave, on voit quand même de belles choses.
Ensuite retour à la chambre d'hôtes où une splendide piscine nous attend. J'avais prévu, chose inhabituelle pour moi, de faire un peu du balnéaire, bronzing, glandouille. Ben c'est vraiment pas mon truc, car le soleil se cache et malgré une eau à 30°C, on reste pas longtemps à la piscine. Une petite marche sur la plage toute proche, nous permettant de voir les omanais se baigner (femmes habillées intégralement) ou s'amuser au foot, à la voiture (oui elles sont sur la plage) se détendre, etc...
Douche, apéro champagne (apporté de France) car c'est l'anniversaire de madame et resto.

Le + : Faire un anniversaire original
Le - : Ce n'est pas mon truc, de bronzer bêtement.

Vendredi 1:
Après encore un solide petit déjeuner, direction le sud de Mutrah et la marina. Le cadeau d'anniversaire de madame attend. Elle adore les dauphins, elle a commencé à apprécier à mettre la tête sous l'eau en Floride pour voir ce qu'il y avait dessous et donc j'ai pris une excursion dauphins + snorkeling.
Au bout de 20 minutes de navigation, on voit des dauphins. C'est joli, ils sont nombreux, mais tout autour il y a bien une douzaine de petits bateaux équivalents au notre qui les "pistent".
Cela me gêne un peu, heureusement que le capitaine nous questionne et que tout le monde dit que cela suffit au bout de 20 minutes. On se casse et on va snorkeler. C'est assez long, la mer bouge et on se demande bien où il nous emmène. On longe la côte côté sud. C'est joli, mais le soleil joue avec les nuages et donc il n'y a pas toute la luminosité espérée.
Enfin, il s'engage dans un sorte de chenal, où on aboutit à une grande crique. Là c'est génial. Il y a deux ou trois bateaux comme nous, une plage et des fond marins magnifiques.
On y va et très vite on voit de magnifiques poissons avec de fabuleuses couleurs. Une tortue se met à nager devant nous, nous la suivons bien entendu. Quel pied !
La matinée passe vite et il faut rentrer au port.
Le retour est... mouillé, car la mer bouge bien, il y a du vent.
Vers 15 h, on arrive à la chambre d'hôtes. Le gérant très sympa nous autorise à rester jusqu'au moment de l'avion et à profiter de la piscine et de la douche. On va pouvoir partir ce soir (vol à 23h) tout propre.
Une nouvelle fois, la partie balnéaire prévue est compromise, car une tempête de sable se lève.
Elle dure bien deux heures. On peut quand même ensuite prendre un dernier bain, se laver, se doucher.
Je vais faire nettoyer ma voiture, car c'est obligatoire. Même que l'on peut avoir un PV si la voiture n'est pas propre. Apparemment les policiers sont sympas avec les touristes, mais cela ne rigole pas.
Route vers l'aéroport retour de voiture rapide et les habituels rituels des vols internationaux commencent...
a+

Le + : Snorkeling évidemment, même si c'était sympa les dauphins
Le - : Faut partir

La chambre d'hôtes était : Behlys Boutique. Extraordinaire, splendide. La chambre 11, la notre au deuxième étage avec une superbe vue a deux lits Kings de chez Kings tellement ils sont grands!! Le petit déjeuner est top et le personnel est aimable au possible.Le bilan viendra un peu plus tard, mais pas trop.
Ellobo
Ellobo

Messages : 187
Date d'inscription : 16/02/2023

Revenir en haut Aller en bas

Voyage à Oman : itinéraire, circuit, que visiter, que voir, que faire à Oma Empty Re: Carnet de voyage à Oman - Février 2019

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum