Le Forum du Voyage - voyages et tourisme individuel
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -28%
Brandt LVE127J – Lave-vaisselle encastrable 12 ...
Voir le deal
279.99 €

Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019

3 participants

Aller en bas

Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 Empty Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019

Message par Ellobo Mar 22 Aoû 2023 - 0:21

Bonjour,

je reprends mon carnet car il me parait succinct. Peu de renseignements sur ce pays, ou tout au moins peu de réponses à mes questions. je vais donc essayer de donner des renseignements et mon ressenti.

Comme d'hab, pas de photos si ce n'est celles de mon épouse, car je filme.

Conditions de voyage.
Nous sommes 3 couples d'amis.

Parcours :
Arrivée à Phnom Penh
Visite de la ville sur deux jours
5 jours en voiture privée : Kâmpôt - Temples perdus du nord Cambodge - Siem Reap
Ensuite visite des temples d'Anghkor - Battambang
Retour sur Phnom Penh

Le carnet peut débuter...Sur mon site, on trouve tout, c'est iciCarnet de voyage au Cambodge - Août 2019 Ext_link_12px.


J1 : Le départ
Départ en deux voitures direction Genève. Nous avons trouvé un parking avec un particulier à Gex, cela fonctionne bien, le gars est réactif. Parfait !
Décollage à 21h40 avec Emirates, je vais donc enfin connaître cette compagnie tellement citée en bien !

J2 : le Vol
On en peut pas dire que ce fut terrible. Un premier indice, ayant une allergie alimentaire, je demande chaque fois aux compagnies, un repas sans lactose.
J'ai eu donc là aussi mon repas spécial, mais il était vraiment frugal, pas de viande ou poisson !!
Avec les autres compagnies, ce n'est jamais aussi succint. Tant pis, on va enfin découvrir l'aéroport de Dubaï tellement cité en exemple !

Deuxième déception :
En transit pendant 3h, nous avons passé 1h20 dans les bus navettes. 40 minutes pour aller de l'avion au terminal, et 40 minutes dans l'autre sens. Faut-il préciser que les bus étaient pleins et non climatisés. A 6h du mat cela allait mais à 8h il faisait déjà très très chaud. Du bétail n'aurait pas été moins considéré !
Quant à l'intérieur, il n'y avait pas assez de sièges pour les attentes. Personnellement je connais bon nombre d'aéroport et en général quand on voit beaucoup de gens attendant leur vol assis par terre, c'est un sacré critère pour l'aéroport!

Ensuite deuxième vol pour Phnom Penh.
Toujours un repas spécial, mais là en entrée du poisson et en plat principal du poisson !!!
Le vol fait une escale technique à Yangoon. Cela veut dire que nous atterrissons à Myanmar, des passagers descendent, il nous faut rester assis pendant 1h30 pendant que des employés montent à bord pour nettoyer l'appareil. J'ai eu le malheur de vouloir me lever et me dégourdir les jambes dans l'appareil, on m'a prié instamment de m'assoir ! Pas cool
Des passagers sont montés et on est arrivés sans soucis à Phnom Penh
Mon premier bilan sur Emirates n'est vraiment pas favorable. La mission n¨1 a été accomplie : On est arrivés à bon port, mais pour le reste, il y a du boulot !

Les formalités à Phnom Penh se passent bien, vite.
J'avais réservé une navette via booking et patatras personne. Coup de fil donné, ils ont pris l'argent mais comme mon adresse de l'hotel n'était soit disant pas précise (adresse normale à laquelle j'avais rajouté les coordonnées GPS) ils ne sont pas venus ! Dossier en cours....

Nous prenons deux taxis qui trouvent l'hôtel sans problème
Accueil à 23h, baignade et dodo.


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531207289-lgFzZG6XlvHiYJy

1 Notre hôtel (on en reparlera plus tard)


J3 : Une journée à Phnom Penh

Nuit pas facile car je revenais de l'ouest des USA dimanche, et là atterrir à Phnom Penh 4 jours après, je suis complètement jetlagué (14h en fait !)
Petit déjeuner pas très copieux et départ pour la découverte de la capitale cambodgienne.

Premier contact qui frappe. Les rues sont sales, beaucoup de mobylettes avec une conduite anarchique. Mon dernier (et unique séjour) en Asie datant de 1992, mes repères sont bouleversés (c'est aussi cela la joie des voyages)
On passe devant le palais royal, que l'on visitera l'après midi et on visite des temples (Wat Ounalom entre autres), passont dans des marchés, etc....pour arriver à Wat Phnom.


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531207545-KvRPUxq1syJlvzz

2 Wat Ounalom


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531207804-qxceTkkACqVBIBy

3 L'horloge végétale de Wat Phnom
Assez chouette, mais l'entretien laisse à désirer, cela doit se dégrader très vite.
Après 3h de marche, sous un climat très humide, une pause dans un resto nous fait du bien. Premier contact avec la nourriture locale. On ne prends pas trop de risques, on rentre dans un restaurant avec de vraies chaises et pas de soucis, c'est très bon.
Ensuite continuation vers le grand marché et sa coupole. Pff que de magasins et de choses à vendre.


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531207971-oTxvLn68F25vKw8

4 Les étals de fleurs sont particulièrement beaux

Ensuite nous nous dirigeons vers le Palais Royal.

En attente devant une pharmacie, le gros problème : je me fais arracher mon collier (qui contenait mon alliance aussi) par deux mecs en moto et je n'ai pas le temps de réagir qu'ils sont déjà loin! Le truc con !
Toujours très méfiant, si je ne vérifie pas toutes les 5 minutes ma poche où je mets mes affaires précieuses (passeport, CB, etc...), je ne vérifie jamais. J'ai toujours la main sur mon sac avec caméra, mon collier est dissimulé sous mon tee-shirt et là le truc bête.
J'ai vraiment les boules car je suis allé dans beaucoup de contrées réputées plus risquées et avec mes précautions aucun souci, mais là !!!
Je n'ai pas le sentiment de m'être relaché, mais pas de bol. J'essaie de relativiser, j'aurai pu me faire agresser au couteau, cela aurait pu m'arriver n'importe où, en France aussi, mais quand même.
L"émotion passée, il faut bien continuer la route (pour la déclaration je demanderai conseil à mon assurance)

Nous arrivons au Palais Royal. Au niveau monde cela va. Nous nous attachons les services d'une guide francophone et c'est vrai que c'est bien car elle nous explique tranquillement les choses. (10$ pour nous 6)
C'est vraiment une visite à faire.


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531208190-7i3ompnKJU2eC4m

5-6-7 Quelques images du Palais Royal


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531208319-GEUbSTsl1svyIaQ

6


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531208449-YGiU3m6BrnhmQwZ

7

Nous ressortons et allons faire un plouf dans la piscine de l'hôtel tout proche.
Ensuite nous ressortons pour assister à un spectacle de danses cambodgiennes. C'est de qualité, c'est à voir, mais on pique un peu du nez car la musique nous endort après cette journée harassante.


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531208669-nmva1nxfq3uDwZ0

8 Une parmi tant d'autres - Les couleurs et les costumes sont magnifiques

Repas dans un resto avec des élèves apprentis comme serveurs et cuistots. C'est bon une nouvelle fois.
Retour à l'hôtel. Beaucoup de mails pour gérer le vol et dodo.

On ne peut pas dire que ce voyage débute bien. Espérons que cela va changer !
Ellobo
Ellobo

Messages : 186
Date d'inscription : 16/02/2023

Deborah apprécie ce message

Revenir en haut Aller en bas

Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 Empty Re: Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019

Message par Ellobo Mar 22 Aoû 2023 - 0:24

J4 : Deuxième journée à Phnom Penh

Réveil agité ce matin.
Alors qu'un couple de mes amis et moi étions devant la piscine en train de parler, on voit une agitation) anormale parmi les employés cambodgiens. Ceux ci ne parlant que leur langue, nous ne comprenons pas ce qu'il se passe. Ce n'est que lorsqu'au bout de 5 minutes nous en voyons un prendre un extincteur que nous comprenons que le feu s'est déclaré dans un des batiments (celui où il y a ma chambre (au rez de chaussée)et celle du troisième couple. Ces derniers étant encore dans leur chambre, nous leur crions de sortir en espérant qu'ils nous entendent. Ce qu'ils font passant à travers les fumées toxiques, en pyjama et avec trois ou quatre affaires personnelles.

Les cambodgiens s'affolent de manière désordonnée et peu efficace, seul un petit jeune a un semblant d'efficacité. Bien sur, pas de pompiers et le patron (européen !) de l'hôtel qui assis dans son fauteuil regarde cela tranquillement. Son comportement depuis notre arrivée nous paraissait bizarre, mais là c'est le pompom !
Tant bien que mal, le problème est résolu. Peu de flammes mais une fumée toxique s'est emparée du batiment. Perso j'étais retourné chercher nos affaires au rez de chaussée, nos amis qui étaient à l'étage ont du attendre un bon moment pour récupérer leurs affaires complètement imbibées d'une odeur fort 
désagréable.

Plus d'électricité, un batiment foutu, un patron à l'ouest, nous décidons de changer de lieu pour notre dernière nuit à PP.
Aprés moultes discussions avec le patron, nous finissons dans un autre hôtel, beaucoup mieux pris en charge par lui même. Ouf, cela semble fini pour aujourd'hui mais un peu raz le bol de nos mésaventures : Koh Lanta c'est au Cambodge non ?


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531209020-0PjjmplFQjsy7Hn

9 -Notre nouvelle chambre !!!
Ellobo
Ellobo

Messages : 186
Date d'inscription : 16/02/2023

Revenir en haut Aller en bas

Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 Empty Re: Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019

Message par Ellobo Mar 22 Aoû 2023 - 0:27

Une fois installés à notre nouvel hôtel, nous décidons d'alléger notre programme de la journée avec les tuks tuks que nous avions commandés et qui nous ont suivi pas à pas.

Direction Killing Fields.
40 minutes de voyage au milieu de la capitale. Nous passons dans des endroits assez pauvres et très sales. On a du mal avec nos repères occidentaux à imaginer vivre dans ces conditions.
Nous arrivons au camp.
Les audio guides sont bien faits et font vite ressentir l'horreur absolue de ce moment tragique de l'histoire du Cambodge. Beaucoup d'émotions donc qui fait relativiser beaucoup de choses.


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531209192-zz91DXViCtCtUX8

10 Killing Fields : Pas de photos du lieu, pas le goût tellement c'est émouvant.

Retour à l'hôtel et là un méga orage qui nous o
blige à manger sur place.


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531209376-2GMS4DTsTFSsjJv

11 : On a le temps de photographier les plats

Le repas dure et nous voulions aller au musée national mais il va vite fermer nous décidons donc de nous promener et d'essayer de trouver la police touristique pour essayer d'avoir un papier pour les assurances.

Un GRAND MOMENT :

On trouve le lieu et un policier (?) nous accueille. En fait il était allongé torse nu sur une moto. Il ne parle, bien sur, pas anglais. On lui fait comprendre qu'on veut voir une personne qui parle anglais. Il prend son i-phone et appelle quelqu'un. Il nous le passe et on comprend que l'on va tomber sur le chef et qu'il va arriver dans 5 minutes.
Effectivement arrive un jeune homme (pas en uniforme) qui en fait, parle 3 mots d'anglais et qui est le responsable de la police touristique !!!

On lui explique et comme il ne comprend pas tout il trouve un gars dans la rue qui va faire le traducteur. J'explique avec des mots simples ce qui m'est arrivé et juste que je veux un papier avec en tête et tampon ! A noter qu'une des mes amies est parfaitement bilangue mais en fait elle parle trop bien pour lui, il me comprend mieux avec mon accent de Los Angeles du sud (les habitués de mes carnets comprendront, les autres voir Arizona 2016)
Là gros soucis, car il me pose des questions ultra précises du style à quelle heure (minutes-secondes est-ce arrivé ? Le lieu ?
Je lui montre sur un plan l'endroit, mais apparement la lecture du plan ne lui est pas familière car il veut aller à l'endroit. On trouve un tuk tuk et hop Simone on y va tous. Nous 6, le chef et le traducteur. Je retrouve sans soucis le lieu, la pharmacienne. Le chef prend une photo et c'est fini. Nous discutons un bout avec la pharmacienne qui nous montre une caméra et qui nous dit que son patron a vu toute la scène en vidéo!! Vraiment les boules !
Retour au poste. Le traducteur part et me voilà seul dans un bureau assez glauque avec un policier (?) qui ne parle que 3 mots d'anglais à faire une déclaration pour mon assurance.
Il veut me garder mon passeport pour me le rendre demain ! T'as qu'à croire mon gars !!
On commence et bien entendu c'est un échange de sourds. Un copain à lui arrive et parle anglais OUF !
J'écris dans notre langage toutes les informations me concernant (nom, date de naissance, etc..) et lui entreprends de rédiger le rapport dans sa langue. Alors de deux choses l'une, soit écrire en cambodgien est très long (c'est d'ailleurs graphiquement très beau) soit c'est un tout mou !
Enfin au bout de très longues minutes en silence j'arrive à avoir un rapport. On va dans un hôtel tout proche, il fait les photocopies d'usage, puis me fait tamponner avec mon pouce tous les papiers. Mais au final, j'ai mon papier !
Une sacré aventure et pendant ce temps les autres attendaient dehors se demandant ce qu'on me faisait.


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531209991-8i8vHqRLb6XTFQf

12 : Vous traduirez sans peine le récit que je viens de décrire, et reconnaitrais mon empreinte digitale

L'après midi est donc terminée, nous rentrons boire un apéro à la terrasse de l'hôtel et ensuite allons manger un bout. c'est une nouvelle fois excellent.
Retour à l'hôtel et dodo
Ellobo
Ellobo

Messages : 186
Date d'inscription : 16/02/2023

Revenir en haut Aller en bas

Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 Empty Re: Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019

Message par Ellobo Mar 22 Aoû 2023 - 0:28

J5 : Début du périple


On part de Phnom Penh, et peut être nos ennuis vont se terminer car cela devient pesant !
Theary le guide que nous avions contacté est présent au rendez-vous. nous partons donc pour Phnom Chisor. 1h30 plus tard nous arrivons au pied des 400 marches qui mènent au temple.
Nous les gravissons sans problème et trouvons un lieu qui pourrait être magique, mais qui est assez délabré et surtout très sale de détritus. Le panorama est superbe et nous prenons bien notre temps pour visiter.


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531212466-2ccCZyjhiBWzCOg

13 Le temple de Phnom Chisor


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531212613-8O5PwDB1ktICtQC

14 : Vue depuis le haut du temple sur la campagne cambodgienne


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531212737-mzgnfrp5skw4GKg

15 : Des touristes qui vont visiter le temple !!!

Redescente et route vers Kampot. Theary veut nous montrer à tout prix la ville de Kep, ce n'était pas notre objectif, mais si on a le temps pourquoi pas !
En fait la route est longue, longue, longue. A un moment donné nous lui disons que peut être il vaudrait mieux laisser tomber Kep, il dit OK mais il continue à rouler vers Kep. Heureusement une route barrée le stoppe, il semble contrarié et nous dit que si on veut aller à Kep, il faudra passer ailleurs et que ce sera long : OUF !

On y va pas et on va pouvoir faire le programme que nous voulions. La communication semble difficile avec ce monsieur alors qu'il parle bien anglais.
Notre idée est de visiter une exploitation de poivre. On la trouve. Une personne nous propose de faire la commande de notre repas (il est 15h), de nous expliquer le truc, de manger et ensuite d'aller sur place. Super !


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531213082-suVqRdzD8YRikbd

16 : Un poivrier

On valide mais tout, mais bien sur, cela ne se déroule pas comme elle nous l'avait dit, car après ses explications, ce guide nous amène directement sur la plantation avec nos ventres affamés.
C'est très intéressant. On apprend plein de choses sur le pays à travers l'histoire du poivre. Cela vaut vraiment le coup de le voir.
Le repas qui suit est très bon, donc tout va bien.


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531213222-cG7Y0Joqil41AbG

17 : Vraiment très bon !

Retour à la voiture, une demande sur la suite du programme à Theary pour Kep. NOOON on va à Kampot.
On trouve difficilement notre guesthouse et là au lieu de chambres doubles ils se sont trompés on a que des chambres simples !!!
De plus il y a une coupure d'eau sur la ville, donc les copains des copains des copains des propriétaires profitent de la piscine pour se laver. Autant dire qu'outre le bruit, la saleté est assez présente...ça continue !

J'arrive à faire valider le remboursement et nous cherchons un autre lieu pour dormir.
Nous trouvons un truc sympa, dans nos prix un peu à l'extérieur de Kâmpôt et sans coupure d'eau !


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531213347-H17LTXrelmd8TMm

18 : Là il y avait de l'eau !

On se baigne puis retour dans la ville en tuk tuk pour manger le fameux crabe au poivre. Resto super mais ceux qui choisissent le crabe sont déçus car c'est assez frugal alors que les autres plats sont très copieux!
Retour à l'hôtel et dodo

J6 : Une longue journée de route

Aujourd'hui on remonte au nord, direction Kampong Thom. On le savait que ce serait une longue journée, mais bon c'était notre choix.
L'objectif est de visiter avant notre arrivée Phnom Suntuk. Notre chauffeur pense que l'on peut visiter même avant le marché des araignées. Super mais pour nous c'est Phnom Suntuk qui prime.

Tout au long du voyage il voudra à tout prix nous faire visiter son marché. Il nous fait une deuxième Kep !!!
3h pour faire Kampot-Phnom Penh, la traversée de la capitale n'est pas top et à la sortie, notre cher Theary se trompe et nous perdons presque une heure. Cela commence un peu à m'énerver cette mentalité où le non n'existe pas. Theary a demandé sa route à une personne (après que nous ayons insisté pour qu'il le fasse, là c'est autre chose), en posant la question si on était sur la bonne route. Question qui apporte deux réponses possibles : Oui ou non. Bien entendu le bonhomme a répondu Oui, et on a continué à tort !!!

Autant la route Kampot-PP était sans plus, autant une fois quittés PP, la route devient sympa. Les rizières sont magnifiques, les villages traversés différents. On passe devant le marché aux araignées. On avait réussi à dire que nous ferions une toute petite pause. Eh Ben il n'y a pas eu besoin d'en faire plus. En guise de marché, un stand avec des araignées séchées et c'est tout !! Un gars est ensuite arrivé avec deux mygales qu'il avait sur son bras pour la photo et rien de plus.


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531214516-UDnPLAmPtwc4zj2

19 : La photo traditionnelle

On continue la route et arrivons à temps à Phnom Suntuk.
809 marches à gravir !


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531214664-AUCBYJ1WQFpeaZG

20 : Ben oui, il faut grimper !

Cela se fait, mais il fait tr's chaud, les tee-shirts sont trempés. Arrivés en haut, il y a une trés belle vue. Les temples ? Il y en a plusieurs avec plusieurs types de bouddhas (couchés, debout assis, etc...).


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531214835-CClEfmZJHeBbFpg

21 : Un des temples


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531214920-Cw7wGoQn2qEDvay

22 : Des sculptures !

Il y a plein de choses, mais, car il y a un mais, tout l'environnement est sale. On se croirait dans une déchetterie. C'est vraiment dommage ce non respect des lieux. Ce sont des centaines de bouteilles en plastique qui traînent. Vraiment cela gâche ce que l'on vient voir.
Par contre je voulais visiter des temples hors des sentiers battus, je suis servi car nous sommes les seuls touristes et cela se vérifiera les jours suivants.
La saleté et pas de touristes ou des touristes et plus de propreté ?
S'il y a un choix à faire...
Ensuite route vers l'hôtel, piscine, apéro, repas excellent (c'est une constante) et dodo.


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531215200-Qn4HAojXZlQqW97

23 : La présentation est toujours magnifique
Ellobo
Ellobo

Messages : 186
Date d'inscription : 16/02/2023

Revenir en haut Aller en bas

Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 Empty Re: Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019

Message par Ellobo Mar 22 Aoû 2023 - 0:29

J7 : Une journée variée
Après un réveil plus tardif, nous allons visiter une magnanerie. Très bien, explications très claires, et nombreuses, vraiment un truc à faire à Kampong Thom. Tout est fait pour que nous comprenions bien, l'accueil est très agréable.


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531215721-ODKc3tChDifA9SZ

24 : On chauffe les cocons


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531215552-XT90H3cPnLsO0v8

25 : On tire les fils de soie


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531215641-08bv9I9R2YHCarV

26 : On créé les bobines


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531215940-QcplMqxIZPMZwEG

27 : On tisse

Ensuite nous allons au village de Kakao pour voir les tailleurs de pierre, mais manque de bol ils sont en pause, donc dur de voir leur façon de travailler. D'ailleurs la pause consiste à se reposer dans des sortes de resto où un coin hamacs est installé. Theary utilisera souvent ces endroits pour ses pauses.


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531216065-xvN1qWmd8NpjvOM

28 : Le village des tailleurs de pierres

Route ensuite vers Sambor Prei et ses grands stuppas.


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531216298-9X7ADPfCjkgrr9P

29 : En route

A l'arrivée, au niveau de la vente des tickets se trouvent une communauté qui proposent des repas. Etant donné qu'il n'y a rien d'autres on se laisse convaincre par les démarcheurs.
Attention, c'est pas terrible et très cher, à éviter plutôt. Mieux vaut prévoir en amont un bout de pique nique.
Le site en lui même est plus une promenade agréable, malgré la chaleur humide, sous les bois qu'une visite de richesses énormes. Certes c'est très ancien, cela a été détruit par les bombardements divers, mais c'est sale (une nouvelle fois malheureusement), il n'y a aucune explication. J'espère que le fait que l'UNESCO ait retenu ce site va améliorer les choses.


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531216446-YZAtF3ugUNd0gt0

30 : Un temple parmi tant d'autres


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531216518-ITuQF9mHPFr2RUU

31 : La forêt


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531216571-JpLXlqekPdBwurT

32 : Un autre..

Ensuite route vers Preah Vihear village. Route longue, il pleut, Theary roule très très doucement. Il vaut mieux, il est très prudent.
Notre arrivée dans cette ville un peu glauque est assez folklo, une nouvelle fois, car Theary ne connait pas les lieux. J'ai beau lui avoir donné le numéro de téléphone de l'hôtel. il s'entête (un trait de son personnage assez énervant), on galère un moment et finalement il accepte de téléphoner et par miracle : Enfin on trouve.
Repas dans un resto local du coin, là aussi c'est folklo car pour choisir nos plats, on va voir les autres clients et on montre ce que l'on veut. Dodo bien mérité.


J8: Un superbe temple
Départ moins matinal et direction la proche frontière thaïlandaise. On ne la franchit pas, mais on se dirige vers le temple de Preah Vihear. Celui là, je voulais à tout prix le visiter. J'avais vu un reportage et en plus du lieu qui est époustouflant, l'histoire est très intéressante.
Il est encore source de conflits entre la Thaïlande et le Cambodge même si depuis 2013 et la décision de la cour internationale de justice, le lieu est devenu cambodgien.
Il est terriblement surveillé. On arrive à l'entrée en bas de la colline (car comme tout temple qui se respecte, il faut une colline). Là il faut prendre son ticket et ensuite réserver un 4x4 pour monter au temple (sauf si on veut le faire à pied, plus de 1000 marches....)
C'est super bien organisé, on a un numéro de voiture et le conducteur (un militaire en pause et donc pas sur son hamac) nous attend en haut pour redescendre.
La montée est ardue, il faut vraiment un 4x4 en vitesse courte, car sinon ça passe pas. Une sacrée pente.


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531218044-DND37cq3zgejVwG

33 : L'entrée (vue du dessus) qui emmène au temple lui même

Le temple se déploie sur la crête d'une colline. Il est tout en longueur. On commence la visite et avisant les nuages, on se rabat vers une cahute où quelques cambodgiens, habitant là font la causette et vendent trois souvenirs. Bien nous prend, car éclate un orage terrible, avec une pluie violente comme tout. Nous voyons courir les quelques touristes présents sur le site à la recherche d'un abri. Peu voient notre "refuge", d'autres nous rejoignent. La pluie dure plus d'une heure, cela nous permet de converser avec les gens (ou du moins essayer).


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531218130-4r8klHNL9XA4LYB

34 : Une partie du temple


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531218233-1ugis39zRlVBq5r

35 : Une autre


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531218317-eaMqS2xUdaCUqnq

36 : Dans la verdure


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531218393-lOF18PtBlvlaHz8

37 : Un détail


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531218443-o6ALF1HR65rUwhh

38 : Tout en haut

Lorsque l'eau cesse de tomber, nous continuons notre visite. La luminosité est assez exceptionnelle et nous fait découvrir ce temple avec délectation. Il est magnifique, situé sur un site extraordinaire. La fin du temple correspond au haut de la montagne et la vue est splendide. Oui je sais beaucoup de qualificatifs, mais c'est vraiment le plus beau depuis le début.
On reste un bon moment à regarder la vue et ensuite on descend tranquillement, récupérons notre 4x'4, puis rejoignons Theary qui nous emmène sur Sra Eam, là où nous passerons la nuit.
On profite de la piscine.
Il y a un peu de monde, mais cela reste tout à fait vivable.
Apéro Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 Smile, repas et dodo.


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531218755-RR4woUcVihkOcRt

39 : A la tienne !
Ellobo
Ellobo

Messages : 186
Date d'inscription : 16/02/2023

Revenir en haut Aller en bas

Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 Empty Re: Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019

Message par Ellobo Mar 22 Aoû 2023 - 0:30

Jour 9 : Route vers Siem Reap
Départ assez matinal et route vers Koh Ker.
Une nouvelle fois Theary fait des siennes. Pour lui le programme ne sera pas possible (même si on l'avait fixé durant nos échanges par mails durant la préparation du voyage) car il veut nous faire faire un détour de 200 km pour passer par une route qu'il connait. Je lui tiens tête, carte à l'appui, lui disant qu'il y a une route directe. J'ai un bon sens de l'orientation, doté d'un sens certain de l'organisation. Je suis sûr de mon coup et mes amis me font totalement confiance à ce niveau. Du coup on choisi la route que je veux et bien entendu, elle existe. Pour justificatif, Theary prétendra qu'elle est nouvelle … ben dis donc, les routes s'abiment vite dans ce pays !
2h sur une route qui n'existe pas après nous arrivons à l'entrée du site. Une fois les billets pris, il faut faire encore une quinzaine de km pour arriver au premier lieu de visite et la fameuse pyramide. C'est imposant. Il fait très chaud, mais cela vaut le coup d'y grimper car la vue de la jungle tout autour vaut son pesant de cacahuètes.


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531225099-oGnovIRs3E3eTF4

40 : La pyramide sur laquelle il faut monter

Il y a ensuite d'autres endroits à visiter. le mieux et c'est possible est de reprendre la voiture et de faire en fait une boucle. On passe devant tous les temples possibles et cela évite de marcher sur des sentiers qui n'apportent rien. J'aime bien randonner, mais là peu d'intérêt, mieux vaut garder ses forces.


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531225344-3H35goYQeYSXkw9

41 : Parmi les déambulations


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531225401-eFLASg35mqdTrya

42 : On commence à voir des images attendues


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531225467-Y2yGTrKdpYGB2MF

43 : De plus en plus impressionnant

Deux heures de route avec une sympathique pause repas et nous voilà à Beng Meala.


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531225852-W2ChELcBW3FPxdF

44: Mes premiers beignets de banane !

Là c'est vraiment notre premier temple avec les racines des arbres qui s'enchevêtrent avec les murs. Le routard dit que l'on peut se prendre pour Indiana Jones, ce n'est pas tout à fait faux !
On peut déambuler, trouver des petits coins sympas, ça vaut le coup.
Nous venons donc de faire notre derniers "temples perdus" du Cambodge, mais celui-ci du fait de sa proximité de Siem Reap n'est pas si perdu que cela. On sent que les jours prochains, on va avoir du monde.


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531226057-MQJGrQBtgF1UZ73

45 : Quelques vues


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531226227-QOpZRIpCxzm785L

46 : Et encore


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531226118-iCXSuy6CjzcC81F

47 : et enfin !

Deux heures de route plus tard nous arrivons à Siem Reap et pour finir en beauté, notre Theary ne sait pas où il est. On galère pour trouver notre guesthouse, lui se refusant de demander à des passants, se plantant nous certifiant que nous sommes dans la 24ème rue alors que l'on vient de lire le panneau 26ème rue ! Un poème ce garçon. A mon avis, il ne va pas aller très loin s'il veut développer sa boite. Sachant que nous restons sur Siem Reap quelques jours, il nous propose pour ensuite de nous conduire où on veut. Là on est sur des circuits plus classiques, l'option bus local sera choisie. De toute façon on ne lui aurait rien demandé de plus.
Nous avons un accueil extraordinaire à notre guesthouse. Nous y mangeons, après un copieux apéro et dodo.


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531226423-EAnnd7JvkTlsyGs

48 : Un de plus !


Jour 10 : Les temples d'Angkor
Après une très bonne nuit dans une chambre, quoi une chambre une suite tellement elle est magnifique, on se retrouve pour le petit déjeuner gargantuesque.
L'hôtel nous avait proposé hier soir un guide parlant français et nous avions accepté car notre idée était de nous imprégner au moins une journée dans l'histoire de ce lieu.
Le monsieur qui nous attend est assez âgé, parle très bien le français. Au départ le premier ressenti est assez froid, car malgré ses précautions une copine reçoit une remarque de sa part sur sa tenue. D'après lui, elle ne va pas pouvoir entrer dans les temples, la police touristique est très exigeante, etc … Ce n'est pas son premier voyage, elle a déjà été dans des contrées où il faut faire très attention à la tenue, de plus ce n'est pas le style à se faire remarquer par son comportement, mais bon … Elle a pourtant les épaules couvertes, un pantalon-corsaire lui descendant au niveau des mollets. Il lui dit que cela ne suffit pas il faut un pantalon long. Bizarrement, ma femme habillée de la même façon n'a pas la même remarque. Que va-t-il se passer par la suite ???
Au vu de nos rapports avec les gens du pays depuis le début, il y a de quoi être inquiet.
HEUREUSEMENT, tout va bien se passer. Ce monsieur a été d'une gentillesse et d'une compétence extraordinaire, je ferais d'ailleurs un message spécial sur les guides à la fin du carnet, car il y a à dire !!!
D'un coup de tuk-tuk, on va à l'endroit où il faut prendre les billets. On prend 3 jours. C'est très bien organisé, il y a du monde, mais comme c'est bien fait, l'attente n'est pas énorme.
On va faire le petit circuit, classique, mais tellement beau.
On commence par Angkor Wat par l'entrée Est (moins de monde). Les bas reliefs sont magnifiques, notamment la scène du barattage de la mer de lait. Il y a du monde, cela change des "temples perdus".


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531381065-2Cvju9N51CaG89H

49 : On commence par Angkor Wat



Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531381116-JA95OnuaBAMj4wY


50 : Entrée Est (moins de monde)

Nous faisons la queue pour grimper au sanctuaire L'attente est d'une demi-heure, mais cela reste convenable. Par contre en haut, cela vaut vraiment le coup, la vue est magnifique.
Une fois redescendus, (on prend vraiment notre temps), on continue vers l'ouest la visite.


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531381427-NyqBNrPHec4XXES

51 : Les escaliers pour le sanctuaire (en fait il faut en prendre d'autres aussi pentus!)


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531381520-cbsXQrT2jglnRxi

52 : Vue depuis le sanctuaire


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531381569-xUkcQDuKTjSnrOT

53 : Une autre

Il est déjà autour de midi quand la visite se termine.


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531381651-WxaTjMdChXLiHdk

54 : Côté Ouest (le temps se gâte)

La pluie décide de nous faire manger tout de suite avant de continuer. Le guide propose un resto (il doit avoir sa com) mais celui-ci sera correct, rapide et nous permettra de nous abrite pendant l'averse.


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531381700-bGnGjshKpk6cE6P

55: Décoration toujours aussi jolie
Ensuite direction Ta Phrom. Magnifique bien sur, les arbres et leurs racines donnent un charme particulier au lieu. Le boulot que cela représente pour placer les racines au milieu des pierres !!!!


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531381793-D4jsjyUif0Tl0Tq

56 : Les fameuses racines

Curieusement moins de monde, mais une scène qui m'horripile : J'ai déjà parler de la saleté des lieux (et j'en reparlerai au bilan) et le peu de respect qu'ont les cambodgiens avec la propreté. Mais là quel ne fut pas mon dégoût de voir un guide officiel, sur le plus haut lieu de visite du Cambodge, à 5 mètres d'une poubelle (car il y en a !) jeter sa bouteille de coca par terre et bien entendu, ses clients faisant du coup de même !!!!
A méditer, avant mon prochain coup de gueule ….
On continue à rouler dans ce lieu magique, le tuk-tuk est vraiment adapté à la visite. Comme nous sommes avec deux tuk-tuk, notre guide prend la précaution de changer de véhicule à chaque déplacement, et ainsi durant les voyages nous parle bien de l'histoire. Le soir, à l'apéro (oui exceptionnellement il y en aura un) on s'apercevra qu'il nous a dit les mêmes choses avec pour chacun des anecdotes différentes. Vraiment très bien.
Après c'est la terrasse des éléphants, puis la terrasse du Roi lépreux qui s'offre à nous.


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531381842-258u59YpNOoQpLN

57 : Terrasse des éléphants


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531381940-3eyKQ03CoaNc0Zk

58 : Terrasse du Roi Lépreux

On déambule tranquillement. Là plus personne, ce n'est surement pas dans le circuit des bus touristiques (ou alors, arrêt de 3 min pour faire clic-clac). Là j'apprécie de prendre mon temps et de m'imprégner aux douces explications de notre guide.
Nous nous promenons dans le Baphuon tout proche (les tuk-tuk nous attendent plus loin). Là aussi le calme règne (la saleté aussi malheureusement)


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531381995-NqztzYOP1Q1UoxD

59 : Le Baphuon

Enfin, le must à mon goût : Le Bayon. Ce sont les images que j'avais dans ma tête d'Angkor qui surgissent. Là du monde mais ce n'est pas grave, je ne peux pas être tout le temps tout seul !
Comme à chaque fois, pour entrer dans les temples je me fais contrôler, ma caméra effraie les gardiens (il pense que je suis un professionnel qui va réaliser un grand reportage). Je dois à chaque fois dire que je suis en vacances et que je filme aussi mes amis.. C'est rigolo car après quelques discussions, il veulent en savoir plus sur le matériel Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 Smile.
Bon ben le Bayon, c'est TOP !
On y reste un grand moment, on ausculte toutes les faces (et il y en a!)


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531382111-X8IYZ2SrgLOmDGy

60 : Le Bayon


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531382159-7YNB8FurXa929W4

61 : Le Top !!!

Il est temps de rentrer, on passe devant plusieurs petits temples (dont j'avoue avoir oublié les noms), on s'arrête certaines fois pour les photos, mais la pluie commence à tomber, donc on va assez vite.
On quitte notre super guide, prenons rendez-vous pour les deux prochains jours avec nos deux chauffeurs de tuk-tuk, qui nous guideront pour la suite. Ils sont très gentils, très prudents, autant faire avec eux !
Pause piscine (la pluie s'est arrêtée), puis on va sur Pub Street, retrouver la foule, les touristes, les magasins que l'on voit dans tous les pays du monde, j'adoooore !!!! (Non c'est pas vrai !)
Pas top vraiment, mais on fait avec.
Repas à l'hôtel car la patronne nous a fait miroiter un plat et c'est sans regrets !
Dodo bien mérité.
Ellobo
Ellobo

Messages : 186
Date d'inscription : 16/02/2023

Revenir en haut Aller en bas

Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 Empty Re: Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019

Message par Ellobo Mar 22 Aoû 2023 - 0:33

Jour 11 : Tonlé Sap
Après une bonne nuit, un bon petit déjeuner, c'est vers le Tonlé Sap que nous nous dirigeons. On ne voulait pas enchaîner un trop plein de temples après la journée magnifique de la veille.
Nous retrouvons nos deux chauffeurs de tuk-tuk de la veille et hop on roule. Le début se fait sur une grande route, où cela circule beaucoup. Dès qu'un camion passe on le sent, ça bouge !!
Ensuite nous tournons sur un chemin et là on est plus tranquille (au niveau circulation).
Cela remue beaucoup, il y a de la poussière mais ça va.
On arrive au lieu où il faut prendre des tickets. Nos chauffeurs s'occupent de tout, nous on paie, c'est tout ! Puis direction l'embarcadère où un bateau nous est affecté. Pour y accéder il faut monter dans plusieurs bateaux avant de rejoindre le notre. Folklo comme organisation, mais cela a l'air de fonctionner. Il y a énormément de barques partout, de toutes tailles. Les gros machins pour les bus et les petits trucs, dont on se demande s'ils ne vont pas basculer, pour nous.


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531385781-yCTWA9IWici79aV

62 : En naviguant sur les eaux limpides du Tonlé Sap
On navigue un moment et on arrive au village avec toutes ces maisons sur pilotis. On débarque sur l'ile ainsi faite, sachant que lorsque c'est la saison, l'eau est partout et il n'y a pas de terre sèche Tout se fait en bateau. On se promène dans ce qu'on peut appeler une rue. On essaie de discuter, mais faut pas se leurrer le contact est essentiellement mercantile, normal !


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531386046-0nLDzcSKj4BUDv5

63 : Le village sur pilotis


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531385972-4wzXqV5uT7xG0V1

64: La rue principale !


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531385923-pbEf8eSwix3H7I2

65 : Des maisons


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531385833-aBs2SMgMbXSHxQP

66 : La pêche est essentielle
Le batelier essaie de nous vendre une excursion supplémentaire au milieu des arbres, nous déclinons et reprenons la navigation pour aller plus loin dans le lac et surtout pour s'apercevoir de sa grandeur. Tout bon guide qui se respecte donne les chiffres impressionnants (moi je ne suis pas là pour cela!)
Il est temps ensuite de retourner à l'embarcadère du départ. La visite très organisée a duré la matinée. C'est à voir, mais j'avoue que j'attendais mieux.
On retrouve nos tuk-tuk et hop en route par des chemins vers le groupe de Roluos.
Ces trois temples font partie des tickets vendus pour Angkor, donc c'est bon, nos trois jours seront utilisés (bien calculé!!)
Le premier est Bakong, très joli avec ses fameuses statues d'éléphants et de lions. On y passe un agréable moment.


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531386244-t3UJ0lB5ZIb55lZ

67: La marche des éléphants !


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531386096-vHH1Mw8B2wxF2T9

68: Les lions de Bakong

On passe rapidement sur Preah Ko (on aurait du commencer par lui) puis vient le temple de Lolei au milieu d'une pièce d'eau, posé comme une ile.


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531386667-XbPKim0qxIl6tY2

69 : Un détail architectural sur Lo Lei


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531386537-DawQNBelt18NGz6

70 : Lo Lei

On s'arrête ensuite chez un gars qui a refait des maquettes de tous les temples du Cambodge. C'est avec joie que l'on retrouve nos "temples perdus" !


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531386488-YaEDFxZWgUB91k3

71 : La maquette de Preah Vihear temple qui nous a tant marqué!

Nos chauffeurs nous proposent un endroit pour manger. On leur fait confiance. Ils nous conduisent dans un resto hyper touristique, avec des bus. Aïe ! Finalement on est placés dans un coin tranquille et le raps sera bien. Plus de peur que de mal.
Retour sur Siem Reap, piscine, et exceptionnellement apéro.
Ensuite soirée une nouvelle fois sur Pub street.


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531386722-MhCpyiqdYuGLK5s

72 : Fallait bien une photo de cette rue animée
Certains essaient de se faire manger les pieds par les poissons.


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531387045-wr4ADMYVLNVTG0k

73 : Ils ont essayé

Nous tentons la fondue cambodgienne, mais sur les viandes affichées au départ seul le crocodile nous sera servi, pour toutes les autres, ils étaient en rupture de stock !!


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531386994-AYouHgexLqjujdQ

74 : La fondue cambodgienne

Ah si ! On a aussi profité de l'happy hour, soit des apéros pas chers suivant les horaires. Du coup on a du boire un peu plus que d'habitude, mais c'est vraiment exceptionnel Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 Wink.
Retour à pied à l'hôtel pour certains (en fait moi) et en tuk-tuk pour les autres.
Dodo

Jour 12 : Angkor et Angkor
Encore une bonne nuit, un bon petit déjeuner et on retrouve nos tuk-tukeurs favoris. L'avantage de garder les mêmes pendant le séjour est que déjà on sait comment ils se comportent avec nous et aussi, comme nous n'avons pas de guides, mais qu'ils nous ont conduit la première fois, ils savent ce que nous avons déjà vu. Bon après le premier jour on a parcouru le petit circuit et là on va faire le grand, c'est pas trop dur, mais quand même !
On commence par Preah Khan. Nos chauffeurs nous déposent d'un côté et vont nous récupérer de l'autre. Le timing, comme on veut, pas de soucis !


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531550205-pNMcfo4AYJkDix4

75 : L'entrée du temple


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531550255-6NuG5AiNgtsEVYV

76 : Pas de touristes (ou presque)

C'est cool. Comme d'hab, je prends mon temps, à la recherche d'un angle de vue pour faire une photo originale. Noté comme un site moins visité que les autres, on a la malchance de tomber sur un car de chinois qui bien entendu, font tous la même photo au même endroit en 12 exemplaires provoquant des embouteillages alors que la superficie est immense par ailleurs, mais eux ils se mettent dans le seul endroit resserré de tout le temple ! Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 Unsure


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531550433-OIOvB8GJqjhW3Pu

77 : Fresque
Sinon j'aime bien ce temple et toujours les racines qui croisent les murs. Je suis venu pour voir cela et je suis servi !!


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531550483-lBhtDG7SzXqpYsF

78 : Ah ! Ces racines !


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531550849-FBC6oMvauWrUnx3

79 : Un dernier regard
On retrouve nos chauffeurs et ils nous transportent vers Neak Pean, un autre temple sur une sorte d'ile. La caractéristique est un bassin avec au milieu une sculpture. C'est une réplique du lac sacré Anavatapta qui ………. (NON, j'arrête il y a des bouquins qui parlent de cela mieux que moi)


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531550903-wzqzSIl1THr36p0

80 : Là c'est avant d'arriver à l'ile, il y a des bœufs qui nagent !


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531551048-7I8Jbmfb2fRULY6

81 : Neak Pean
On continue par Ta Som, avec sa tour à visages à l'entrée. C'est très joli.


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531551688-DTSJbcQpVswEm54

82 Je kiffe vraiment les racines


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531551638-xhcM3a8zHSaF7aL

83 : Si on veut s'attarder sur tous les détails, une vie entière ne suffit pas


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531551097-ZUZPh378DFrvmRz

84 : L'entrée qui sera sortie en fait

En fait je m'aperçois que je suis en train de décrire à la suite les temples vus. Aux futures personnes qui vont venir au Cambodge, et dont les noms des lieux paraissent, euh, difficiles à retenir, notre parcours sur Angkor est tout à fait classique. Faut pas s'effrayer et essayer de noter tous les noms des temples. Le petit circuit, le grand circuit et hop c'est bon, vous verrez beaucoup de choses et les plus belles. Bien sur ceux qui voudront approfondir le feront en s'appuyant sur des revues plus pointues.
Parenthèse faite, il faut continuer car il y a du temple à voir encore.
Ensuite le Mébon oriental avec des sculptures d'éléphant qui me bottent pas mal et quelques visages qui ne sont pas sans rappeler le Bayon (alors pour ceux qui ne suivent pas, se reporter deux jours plus tôt !)


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531551777-j4Wo9N1bhDGTL7Z

85 : Il est beau !


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531551831-HZ5EPkU0VrCe2QD

86 : Bayon bis

Une pause casse croute (fruits, pique nique) et on va à Banteay Srei, la citadelle des femmes avec des reliefs magnifiques. Un peu loin, mais cela vaut le coup.


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531551947-xxj4MomB31Wj4qu

87 : Banteay Srei


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531552007-3oPYxqGmRpZVLv1

88: Si on regarde la queue du lion, elle est longue..


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531552096-80kAoPntK0FN50N

89 : Très fin
Ensuite il est temps de rentrer, avec de la pluie, même beaucoup de pluie. Nos chauffeurs mettent la capote aux tuk-tuk, sont vraiment aux petits soins pour nous, mais ça dégouline un peu de partout.
Une pause à l'hôtel sera la bienvenue.
Piscine, photos, mail, le truc classique pour les voyageurs qui se détendent un peu.
On retourne vers le centre, avec un arrêt devant une sortie d'école. Les élèves les plus méritants ont gagné le droit de faire la circulation pour la sortie !!!


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531552153-HmDsySkaXnSH5xP

90 : Les oranges ont bien travaillé

On se ballade dans le Night Market.
Apéro, repas et retour à pieds pour certains en tuk-tuk pour d'autres.


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531552252-K3iH1l0YCE7bFbb

91 : Cela nous manquait !
Ellobo
Ellobo

Messages : 186
Date d'inscription : 16/02/2023

Revenir en haut Aller en bas

Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 Empty Re: Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019

Message par Ellobo Mar 22 Aoû 2023 - 0:34

Jour 13 : Transfert :
Pour notre dernière matinée à Siem Reap, on traine un peu. On décide d'aller voir l'association Krousar Thmey et notamment l'école pour enfants aveugles.
Trois parties à voir, faire, vivre. Tout d'abord l'exposition sur le Tonlé Sap, intéressante qui complète bien notre visite des lieux il y a deux jours. A refaire, je visiterai l'exposition avant d'aller sur le Tonlé Sap, afin de mieux comprendre certaines choses.
Ensuite nous faisons (pas tous, il y en a qui n'ont pas confiance!!) l'expérience "Seeing in the dark" qui consiste à nous faire partager quelques instants de la vie d'un aveugle.
C'est spécial, on se déchausse, on va dans une première pièce déjà bien noire avec un bandeau sur les yeux puis dans une seconde et on enlève le bandeau. L'intérêt est vraiment de ne rien voir et c'est le cas. Ensuite, une bande sonore est mise et sous la conduite d'un aveugle on essaie de traverser la pièce veut être une reconstitution d'une rue d'une ville cambodgienne. Quelle épreuve ! Descendre un trottoir avec des mobylettes partout. On a beau mettre les mains en avant, estimer des distances, essayer de faire des gestes simples, tout devient compliqué.
Quelle leçon d'humilité cette expérience !
Nous en ressortons bouleversés. Ceux qui n'avaient pas essayé nous voient bien bouleversés.
Une troisième chose est le massage. Une copine qui n'en est pas à son premier massage trouvera que c'est le meilleure qu'elle ait eu !
On rentre tranquillement ensuite à l'hôtel, on se baigne, mangeons un bout et d'un coup de tuk tuk allons prendre notre bus (c'est la Cie qui vient nous chercher), réservé quelques jours plus tôt.
Le trajet : Siem Reap-Battambang.
C'est une première pour nous au Cambodge. Nous sommes assis dans les bureaux, on voit arriver du monde, et du monde et du monde, mais en fait nous ne serons que douze dans le bus (on avait prix un mini qui transporte les passagers jusqu'à l'hôtel, un petit luxe)
On attend, on attend, on attend. On demande ce qui se passe à l'employée qui nous dit que tout va bien (No problem !). Très vite, on comprend qu'il y a un souci. On arrive après de nombreux palabres à extirper la vérité (du moins il nous semble). Le bus est en panne à 40 km de là et la Cie n'en a pas d'autres de disponible !!! Mais ça va le faire !
Une demi heure après on comprends que la bus vient de redémarrer et que cela va être bon. Effectivement le mini bus arrive, de l'eau coulant en dessous !!! (No problem !)
On grimpe tous après avoir joué au tetris avec les bagages. le chauffeur (pas trop dégourdi) pour remplir son coffre, au lieu de faire un état des lieux des bagages avant de le charger, prend les valises au fur et à mesure que les passagers lui tendent. Bien sur avec une telle organisation, il reste de gros bagages sur le quai et beaucoup de trous dans le coffre. Cela prend bien une demi heure et il a fallu que l'on s'impose un peu avec un pote pour décharger tous les bagages et les charger à notre manière et hop miracle tout rentre ! Petite anecdote qui reflète d'un état d'esprit qui me chauffe un peu (je m'énerve pas, j'explique!).
Le voyage en bus peut commencer, jusqu'à …..ben non, Battambang cela aurait trop simple, jusqu'à la sortie de Siem Reap où là le véhicule dégage de la fumée. On s'arrête à une station essence, et là on voit de l'eau couler sous le véhicule. "No problem" dit le chauffeur, il va chercher de l'eau à la station et hop veut redémarrer. D'autres passagers que nous s'interposent et arrivent à lui faire comprendre que cela ne va pas Y'a pas que nous qui commençons à trouver l'histoire un peu lourdingue. Assez rapidement après un coup de fil un autre bus arrive mais cette fois ci c'est un bus de 50 personnes et donc nous partons sur Battambang à 12 avec un autre chauffeur, puisque le premier n'avait pas le droit de conduire celui-là.
Le voyage se déroule normalement, si on peut dire cela quand on voit la conduite dans un bus et sur des routes pas toujours bien entretenues.
On arrive à Battambang, avec … heures de retard. MAIS ce n'est pas fini, car notre chauffeur s'arrête devant une gargote et commence à sortir nos bagages du grand coffre dans lequel il les avait posé. OUP'S, que se passe-t-il ? On est pourtant à l'entrée d'une grande ville (on pense Battambang) et là le chauffeur nous dépose comme ça ???
No problem !
On arrive à comprendre (il y avait parmi les passagers une dame qui avait quelques notions de cambodgien et donc est arrivée à se faire expliquer la chose)
Le bus était trop grand pour entrer dans Battambang, un mini bus allait venir nous chercher et finir notre voyage.
Ce fut fait et enfin après plus de 6h de voyage on est arrivé à notre hôtel. Deux fois plus de temps que prévu. Certains commencent à penser au prochain transfert jusqu'à Phnom Penh et calculent le temps qu'il faudra si on rencontre les mêmes problèmes.
Mieux vaut ne pas calculer et boire un apéro. Ce qui fut fait Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 Smile
Ce genre d'anecdote est ce qui fait la richesse d'un voyage, car quand tout roule, tout est parfaitement huilé ce n'est pas la même chose. La seule chose qui me chauffe (non j'ai déjà dit que je ne m'énervais pas mais que j'expliquais) c'est la façon de nous considérer, de nous prendre pour des ….. No problem quand au final on part avec deux heures de retard, que le bus fuit, etc … (je ne vais pas refaire le circuit). On voit bien qu'il y a un problème, on le dit et puis on passe à autre chose.
Mais bon, je suis toujours en apprentissage sur la nature humaine.
Sinon pas le courage de ressortir, l'hôtel proposant un repas, encore une fois très bon, on passe une soirée tranquille et dodo.


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1531717243-eN6qeSfbawxKfUO

92 : Pas de photos du transfert, mais bon la conclusion est souvent la même.


Jour 14 : Battambang
Après une bonne nuit malgré les bruits des singes courant sur le toit de l'hôtel, nous prenons notre petit déjeuner et attendons Sam qui sera notre guide pour la journée.
Notre objectif était de découvrir la campagne cambodgienne et l'une de mes amies avait une connaissance qui l'avait fait via Sam. Elle était revenue enchantée, alors pourquoi pas, même si je préfère bien souvent éviter des choses trop carrées.
Le programme qui nous a été proposé est le suivant :
"
Le matin:
Nous vous proposons de découvrir la vie locale à travers les métiers traditionnels. Vous vous déplacerez de maison en maison, mon mari vous expliquera à travers ses artisans, leur façon de travailler, les coutumes, les us, la religion, l'histoire, l'économie de la région et nationale.
Ce n'est pas une visite shopping et ce ne sont pas des comédiens, nous intervenons chez eux car ils nous ont donné leurs accords mais il peut arriver que certains d'entre eux soit absent ou qu'ils organisent des fêtes familiales, mariage, enterrement etc... Dans ce cas, là nous passerons notre chemin et s'il y a d'autres artisans qui proposent la même activité un peu plus loin, nous irons ailleurs.

L'après-midi:
C'est la découverte de la campagne qui est la richesse de Battambang. Nous vous proposerons de découvrir les cultures maraichères, les vergers, les rizières, vous traverserez des villages avec des maisons anciennes sur pilotis, découverte de la faune et la flore aux alentours de Battambang et vous terminerez pas un point de vue en fin de journée pour admirer la région de Battambang en hauteur et éventuellement prendre en photo le coucher du soleil si le temps le permet.
"
Tout a été pratiquement respecté. Maintenant à savoir le degré d'authenticité ??? Vaste question.
La visite s'est faite via un tuk-tuk pour nous 6 ! et une moto pour Sam !
On commence par la visite d'un temple, avec de nombreux stupas autour. Nous assistons à la préparation d'un enterrement (en fait une crémation). les artisans découpent et décorent du bambou.


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1532087966-8gxwhCSZTZRUNbG

93 : La préparation minutieuse des bambous
Le soir nous repasserons devant le temple et tout sera terminé pour le lendemain à mon avis !
Beaucoup de stupas, Sam nous explique bien les différences entre eux.


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1532088234-UP3wYk7FsCZTPxl

94 : Un joli stupa

Comme une pluie s'annonce, nous nous abritons sous les toits du temple et entamons une grande conversation sur la politique au Cambodge. Très intéressant, d'ailleurs je ferais dans le bilan du voyage un paragraphe sur le sujet traité.
Nous continuons la route ensuite au bord d'une rivière, prenons un bac et arrivons dans le coin des pêcheurs, et où l'on fait bien sécher le poisson. L'odeur est là, c'est du poisson, y'a pas de doute !


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1532088293-3wc3t8qsinaRNIV

95 : C'est bien le coin de la pêche


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1532088368-FkCkSJEterT81aT

96 : Les poissons sèchent au bord de la route
Nous nous arrêtons ensuite chez des fabricants de galettes de riz et voyons une nouvelle fois el travail.


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1532088419-ZaxpZ6n1cqByvzQ

97 : Les galettes de riz

Ensuite la visite chez les artisans continue par les potiers et notamment la fabrication des petits fours.


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1532088492-xOPaR50oh6CEPeE

98 : Les petits fours !!

Une pause pour manger un bout, nous permet d'observer une dame vendant des cigarettes à l'unité, cigarettes qu'elle roule elle même.


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1532088541-GMiUfJJ4bkUcfVO

99: Elle a une sacrée dextérité pour rouler les cigarettes
Ensuite, une promenade à pied le long de la rivière nous permet de passer près d'habitations typiques. On s'arrête à un bar pour voir une partie de pétanque acharnée. Le Ricard est remplacé par la bière, sinon tous les clichés des pétanqueurs y sont.


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1532088621-vHaimH936SpCjcW

100 : Durant la promenade à pieds

Le ciel s'assombrit, mais on continue après avoir récupéré le tuk-tuk.
On traverse un village musulman, avec une mosquée !! Curieuse construction d'ailleurs car l'influence asiatique est là !


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1532088758-AIPFcsabJGhxpGg

101 : Le village musulman


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1532088678-w1LTQZYYSUocIN5

102 : La mosquée

Après une très grosse averse, nous traversons un autre village célèbre pour son arbre aux chauves souris. Il y en a un stock!


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1532088805-oYWQtJ6KnQciOhf

103 : Il a vraiment plu !


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1532088887-iTtq7wEqpBGZGDp

104 : L'arbre aux chauves souris

Ensuite re-promenade et cette fois ci au milieu d'une rizière ce qui permet de faire quelques images "classiques".


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1532088942-1hKaidTz0lvdzXN

105 : Rizière

Enfin, nous montons sur une colline, sur laquelle est construit un temple (étonnant!) et nous avons une magnifique vue sur la campagne cambodgienne.


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1532089048-9rJ2pf0TpC89Cbu

106 : La campagne cambodgienne

Belle journée, plein d'explications, malheureusement, la pluie a un peu gâché la chose, mais au final cela sera vraiment le seul jour où on aura été dérangé. Pas mal pour la saison !
Retour à l'hôtel, baignade, apéro (c'est exceptionnel), repas à l'hôtel (d'ailleurs une anecdote sera livrée en guise de conclusion) et dodo.
Ellobo
Ellobo

Messages : 186
Date d'inscription : 16/02/2023

Revenir en haut Aller en bas

Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 Empty Re: Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019

Message par Ellobo Mar 22 Aoû 2023 - 0:36

Jour 15 : Transfert pour Battambang
Matinée tranquille de farniente à l'hôtel pour certains, dans la ville pour d'autres.


Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 1532152606-iu24p3wGPXsML89

107 : Marché de Battambang
On est un peu inquiet car il nous reste à faire le transfert en bus entre Battambang et Phnom Penh, trajet plus long que le précédent et vu comme s'est passé le premier
A l'heure dite un mini-bus vient nous chercher, l'installation des bagages est une nouvelle fois folklo, mais avec très peu de retard nous partons, le mini-bus archi plein vers la capitale cambodgienne.
Rien à dire, ça secoue, le chauffeur conduit très vite, il vaut mieux ne pas trop regarder la route.
A un moment donné, un grand choc (perso je regardais un film sur mon ordinateur), "Nothing it's a dog", bon d'accord il s'est payé un chien.
On s'arrête un peu plus loin. Notre chauffeur fait le tour du véhicule et hop on repart sans dégâts apparents.
On arrive dans la soirée à Phnom Penh presque à l'heure. Le mini-bus nous dépose à l'hôtel (le même que celui du départ après l'incendie)
Baignade et apéro en haut de la terrasse pour admirer la vue de la ville grouilante.
Repas et dodo.

Jour 16 : Le dernier
Après une bonne nuit, c'est la dernière visite, vers le site de Tuol Siang ou Camp S21. On a gardé cette visite le dernier jour, afin de ne pas déprimer avant. Oui c'est déprimant, c'est horrible. Comment l'être humain peut-il se comporter de la sorte ?
Durant tout le temps de la visite, chacun d'entre nous ayant un audio-guide, s'est fait la visite seul. Personnellement je n'osais parler tellement abattu par les atrocités commises au nom, au nom de quoi d'ailleurs !
Là encore pas de photos, pas de film. Pas besoin de faire des images pour se souvenir.
C'est énormément choqués, abattus, bouleversés que nous quittons ce lieu trois heures après.
Nous marchons un peu vers le marché russe. Nous déambulons ce qui a le mérite de nous changer un peu les idées. Quelques achats, un repas sur le pouce et direction l'hôtel poussés par une grosse averse.
Ayant laissé nos bagages à la consigne, nous les récupérons et profitons malgré tout de la piscine et de la douche attenante pour essayer d'être relativement propres pour le vol retour.
L'avion pour Dubaï est à 23h10.
Taxi + formalités + attente, du classique, mais ce n'est pas fini !!!!
Nous montons dans l'avion au 3/4 vide et direction Rangoon pour une escale technique (comme à l'aller)
8 personnes descendent et on se met à espérer que l'avion ne soit pas rempli afin de pouvoir utiliser des sièges vides pour tenter de dormir.
Que nenni !
Arrive un immense groupe de pèlerins pour la Mecque. Des birmans tous habillés avec une dhoti (je crois que c'est le nom, mais ne suis pas sur), à savoir peu habillés, avec tous les attributs qui dépassent.. Les femmes elles sont voilées et tous ont un nombre incalculable de sacs où il semble y avoir toute leur fortune.
A priori, rien de très problématique à part le folklore de cette arrivée.
Mais ce n'est pas fini. Un monsieur qui semble être le responsable du groupe va bien nous amuser. Il va diriger un ballet avec toutes ses ouailles dont on se souviendra
A les voir il semblerait que toutes ces personnes prenaient l'avion pour la première fois. Donc au départ elles se sont mises aux places que le chef leur a dit (à priori celles inscrites sur le billet). Mais voyant qu'elles n'étaient pas assises à côté de la personne qu'elles voulaient, voilà ti pas (vieille expression peu usitée) que la très grande majorité décide de changer de places avec armes et bagages sous les ordres du chef. S'en suit un patacaisse de première ! Tout le monde se bouscule gentiment, se croise, se fait passer les bagages au dessus des têtes des autres. Les hôtesses au début essaient de lutter contre, mais force de constater qu'elles ont perdu leur autorité face au maitre de cérémonie.
Une petite mamie installée à côté de nous se fait réprimander par le chef, lui ordonnant de rester à cette place, et dès qu'il a le dos tourné, elle s'enfuit (oui le mot n'est pas trop fort). Du coup le chef va la rechercher et la replace mais elle recommence.
Un bazar de première classe.
Tout ceci dans un bruit énorme et des odeurs assez fortes (il est quand même 2h du matin)
Le pilote au micro annonce qu'il va partir, mais rien n'y fait. Il vient donc essayer de prêter main forte aux hôtesses, mais s'avoue vite vaincu.
Ces dernières prennent le parti d'attendre. L'une d'entre elles d'ailleurs vient discuter avec nous, ce qui nous permet de savoir quelles sont les conditions de travail chez Emirates, chose très intéressante.
Au bout d'une heure, tout le monde est casé sauf une dame à côté de nous (oui la mamie fuyeuse a trouvé une place qui lui convient mieux) qui aurait voulu être avec ses copines, demandant même à être à cinq personnes dans la rangée du milieu là où il y a 4 sièges plutôt que séparée par le couloir. Là les hôtesses n'ont pas fléchi. Cette brave dame passera le temps de son voyage le sac entre les jambes, priant avec un sorte de chapelet (désolé pour mon manque de vocabulaire).
Arrivée à Dubaï avec bien sur du retard, mais on avait de la marge. Une nouvelle fois, les passagers sont traités comme du bétail dans les navettes non climatisées. L'attente est longue dans cet aéroport avec un nombre insuffisant de sièges. On s'est donc assis par terre !
Vol pour Genève beaucoup plus calme que le précédent.
Notre voiturier (comment l'appeler) nous attends, on récupère les véhicules et retour à la maison sans soucis.
Voilà c'est terminé.
Le prochain post sera un bilan avec le positif et le négatif !!!

BILAN :
Il est temps de dresser un bilan de ce voyage pas comme les autres. Je pense qu'en lisant mon CR (les courageux) vous aurez compris que je ne vais pas mettre que des points positifs même s'il y en a.
Habituellement sur mes autres voyages les points négatifs paraissent si faibles par rapport aux points positifs que je les évoque, sans trop développer. Là je vais quand même être plus disert.
Je n'ai pas la prétention de bien connaître le Cambodge suite à ce voyage, mais mon expérience permettra, je le souhaite, d'éclaircir des choses pour de futurs voyageurs.
Je vais procéder méthodiquement, et de façon plus ou moins chronologique :

Avion et autour :
Départ de Genève avec un parking chez un particulier : Super, moins cher, ponctuel, arrangeant. A refaire
Cie Emirates : Très très déçu des prestations. Peut être avais-je une idée idyllique ?
Aéroports : Genève : RAS -
Dubaï : Catastrophique - Au lieu de dépenser des fortunes pour la décoration, de meilleures navettes, des sièges en quantité suffisante, des toilettes plus nombreuses seraient mieux apprécié.
Phnom Penh : RAS

Transports :
Tuk Tuk : Super, on découvre bien les choses. Mais on ne peut pas parcourir le Cambodge en Tuk-Tuk, mon dos n'aurait pas survécu.
Bus : C'est spécial ! Faut pas avoir peur. Perso lorsque je suis passager de n'importe qui, j'ai la fâcheuse tendance de conduire aussi (sans rien dire au chauffeur quel qu'il soit). Là sur le premier trajet, j'ai beaucoup freiné (quand on roulait) et sur le second j'ai préféré regarder des films tel les ados. Sinon sur les deux trajets, un a été épique (très épique), l'autre normal (seul un chien écrasé!)
Voiture privée : le véhicule TB, le chauffeur super au niveau conduite, car très prudent, par contre beaucoup à redire humainement (voir plus tard)

Météo :
A priori pas la meilleure saison mais au final, nous n'avons pas trop été dérangé par les pluies. On a géré les choses, on a pu faire tout ce que nous avions prévu. Bon oui il faut chaud et humide, oui les tee-shirts étaient vite trempés, on ne sentait pas forcément la rose en fin de journée, mais je redoutais pire.

Nourriture :
Le Top !!! A aucun repas nous avons été déçu. Et les prix !!! Excellent et varié.

Argent :
Aucun souci. La CB est bien acceptée. En plus revenant des USA, j'avais pas mal de dollars en liquide, donc c'était facile.
C'est pas le voyage qui nous a coûté le plus cher.
Peu d'achats : Du poivre de Kâmpôt, des écharpes.
Hotels
Globalement très satisfaits mais, et oui il y a des mais
Phnom Penh :
Villa Grange : Celui que nous avions choisi.Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 Crazy Un patron très désagréable (malheureusement le cliché de l'européen venu s'encanailler avec de jeunes cambodgiennes et qui est resté), en plus un incendie.
Hotel H : trouvé dans la précipitation suite aux évènements. Bien, superbe terrasse sur la ville avec piscine. A mon avis il doit avoir mieux.
Kâmpôt :
Vibola Gustehouse : Ben gros souci dans la réservation donc pas eu l'occasion de la pratiquer !!
Hotel Vedici : En retrait de la ville (dommage), mais c'était le seul disponible. TB, une bonne ambiance. Chambres avec des occupants (des lézards !!!)
Kompong Thom :
Glorious hotel & spa : TB, belle piscine. Clientèle essentiellement chinoise et donc peu discrète.
Tbeng Meanchey :
Sokha Home : Bon accueil, mais hôtel très modeste. Propre.
Sra Eam :
Preah VihearJaya Hotel : TB, belles prestations.
Siem Reap :
Chez Moi Résidence & spa : Excellent, assurément le meilleur du voyage. Les chambres (des suites plutôt) sont propres, l'accueil y est excellent. Waouh !
Battambang :
Delux Villa : TB accueil familial … (voir plus loin)

Le contact avec les cambodgiens
Vaste sujet dans lequel je n'ai pas la prétention de tout connaître loin de là, mais j'ai passé près de trois semaines dans différents lieux, touristiques et pas, je peux avoir un avis.
Déjà, j'ai pas mal voyagé de différentes manières, c'est la première fois que je me fais agresser, donc pas de bon point !
Ensuite ce qui m'a le plus frappé à travers les gens rencontrés, c'est cette manie de ne jamais dire non. Cela nous a ennuyé plusieurs fois, notamment pour demander son chemin. Après il faut s'habituer à cette façon de penser différente de la notre, et c'est pour cela que je voyage aussi.
On m'a souvent vanté le sourire des cambodgiens. Je dois avouer que cela ne m'a pas marqué plus que cela. J'ai plutôt senti un peuple, qui a énormément souffert, qui est très pauvre, qui ne s'occupe pas forcément de l'autre. Bien entendu, dans les restaurants, les hôtels, là oui le sourire est de mise, l'accueil est formidable mais il y a un rapport différent.
Les guides : On en a rencontré plusieurs, de différents niveaux, de différents âges (et cela est important).
Trois retiennent plus mon attention.
Theary, notre chauffeur guide sur les 5 jours dans les temples perdus. Un sacré loustic !
Très réactif sur les mails avant le voyage. On aurait dit qu'il était super connecté. Complètement différent en vrai. Il semble qu'il ne connaisse pas parfaitement son pays, ou du moins les routes. Refusant de demander sa route, ne préparant pas ses trajets, n'anticipant nos arrivées aux hôtels (dont il avait la liste avant notre arrivée), on ne peut pas dire que l'on soit tombé sur la perle !! Les discussions en route n'étaient pas d'un grand niveau. Nous essayons de savoir des choses sur la vie cambodgienne, mais peu de réponse, à part des généralités. Impossible de savoir ce qui lui était arrivé durant la période des khmers rouges où il devait avoir une vingtaine d'années (pudeur ? honte ? autre chose ?). Une qualité : sa conduite mais ça c'était bien !
Le deuxième, dont je ne me rappelle plus le nom a été notre guide à Angkor. Ce monsieur d'un certain âge, au delà de ses connaissances sur les temples a eu une vie particulière et s'est livré un peu à nous, dans des moments d'émotion intense. Il nous a raconté comment il a vécu son époque khmers rouges, lui un fils de paysan, dont les parents s'étaient saignés pour lui permettre de faire des études et qui lors de la mauvaise époque s'était fait passer pour un inculte ne sachant manier que la pioche. Cette astuce lui a permis de sauver sa peau. Il nous a parlé de sa famille, des voisins de ses parents, de toutes les choses affreuses. La dame de l'hôtel qui nous l'avait recommandé nous avait dit trois mots sur lui et il faut dire que nous avons passé une journée doublement marquante avec lui.
Sam, notre guide à Battambang, lui nous a parlé de l'époque khmers rouges, à travers l'histoire de sa famille Lui a pu fuir le pays (il avait 4 ans) pour aller en France. Il n'est revenu que depuis 10 ans avec sa femme française et a monté une société. Il nous a parlé de ses frères dont l'un a été le bourreau de l'autre, de toutes les choses horribles que sa famille a du subir. Lui n'a pas vraiment vécu cela en direct et son discours sur les cambodgiens actuels est très dur !
J'aime beaucoup prendre des moments pour discuter avec les gens rencontrés et là je dois dire qu'à travers ces trois personnes, j'ai pu m'enrichir. Par contre on a été assez loin du sourire permanent.

Les lieux de visites
Deux sites pour moi exceptionnels : Angkor (ça c'est une surprise) et Preah Vihear
Les autres temples sont jolis, ont leur caractéristique, mais ne sont pas du tout au même niveau.
Deux lieux très fort émotionnellement : Killings Fields et Camp S21
Un peu déçu : Le Tonlé Sap
Très déçu : Le marché des araignées Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 Tongue
Sympas à voir : L'exploitation de poivre de Kâmpôt, les marchés, le Palais Royal, la magnanerie.

La saleté
Ah ! Lorsque je discute de mon voyage au Cambodge, c'est la chose qui revient très vite. J'ai malheureusement la tendance à dire " les cambodgiens sont sales".
C'est un raccourci mais c'est malheureusement ce que j'ai constaté. On le sait l'écologie est un problème qui touche plus les pays riches que les pays pauvres (à tort), que dans les pays pauvres on cherche d'abord à vivre, à manger, à survivre plutôt qu'à penser à la saleté. Mais j'ai vu des choses qui m'ont choqué. J'en ai discuté avec des amis ayant vécu au Laos et Cambodge pendant des années. Surpris de ma phrase au début, non au contraire ils sont propres, etc ….ils en ont convenu au final devant mes arguments
Deux exemples parmi tant d'autres:
A Angkor durant la visite des temples j'ai vu un guide officiel se désaltérer avec une boisson gazeuse US, dans une canette rouge et une fois celle-ci terminée la jeter par terre alors qu'une poubelle était à 5m de lui. Ses clients ont bien entendu fait de même. M..... !!!! Ce type vit grâce aux temples les touristes apportent des millions, son pays a subi un génocide terrible et une des seules choses qui tient encore, ce sont ces temples et il ne les respecte pas. J'ai vu aussi des gardiens agir de la sorte.
A Battambang, rentrés plus tôt, à l'heure du repas de nos hôtes nous avons pu voir une famille cambodgienne manger (là où nous prenions notre petit déjeuner). Quelle saleté ! Cette brave famille (une dizaine de personnes) prenait son repas, buvait beaucoup de sodas et de bières, et dès qu'il y avait un déchet, le jetait par terre ou sous la table ! Il y avait à leurs pieds une quantité de saletés impressionnante ! Bizarre cette façon de se comporter ! J'ai eu du mal.

CONCLUSION :

Pour mon deuxième voyage en Asie (après la Chine il y a très très longtemps …), on ne peut pas dire que je suis super enthousiaste. Le premier non plus ne m'avait pas apporté que des satisfactions, et là...
J'ai vu des choses exceptionnelles, j'ai vécu à travers des discussions des moments forts. Je suis content d'y être allé, mais je suis presque certain de ne pas y retourner.
Après il ne faut jamais dire jamais ………….
Ellobo
Ellobo

Messages : 186
Date d'inscription : 16/02/2023

Revenir en haut Aller en bas

Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 Empty Re: Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019

Message par Dr.Telung Mar 22 Aoû 2023 - 13:12

J'adore Kampot mais en ce qui te concerne, vu que tu n'y es resté qu'une fin d'après-midi je me demande bien pourquoi tu tenais mordicus à y aller, je ne vois pas la réponse dans ton récit...
Dr.Telung
Dr.Telung

Messages : 1841
Date d'inscription : 23/09/2022

Revenir en haut Aller en bas

Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 Empty Re: Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019

Message par Deborah Mar 22 Aoû 2023 - 16:26

Merci pour ton carnet très réussi Smile

tu as très bien réussi avec les photos en plus !

Malgré les mésaventures qui furent assez nombreuses, vous avez vu des choses formidables.
Deborah
Deborah
Admin

Messages : 6509
Date d'inscription : 06/12/2021

https://forumvoyage.forumactif.com

Ellobo apprécie ce message

Revenir en haut Aller en bas

Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 Empty Re: Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019

Message par Ellobo Mer 23 Aoû 2023 - 9:59

Bonjour Dr Telung,
pour répondre à ta question.
Lorsque je pars avec des amis, chacun décide un peu ce qu'il aimerait voir et on essaie de satsifaire au maximum.
Certains voulaient visiter une plantation de poivre de kampot et donc ce détour (long) s'explique.

Après, effectivement nous n'avons pas visité autre choses sur Kampot pour plusieurs raisons.
A+
Ellobo
Ellobo

Messages : 186
Date d'inscription : 16/02/2023

Revenir en haut Aller en bas

Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019 Empty Re: Carnet de voyage au Cambodge - Août 2019

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum