Le Forum du Voyage - voyages et tourisme individuel
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -23%
EVGA SuperNOVA 650 G6 – Alimentation PC 100% ...
Voir le deal
77.91 €

Une traversée de la Pologne à vélo

4 participants

Aller en bas

Une traversée de la Pologne à vélo Empty Une traversée de la Pologne à vélo

Message par Lucbertrand Dim 3 Juil 2022 - 11:02

La Pologne, au cours d'une traversée de l'Europe à vélo en 2010, je l'ai découverte, et c'est sans doute le pays qui m'a le plus marqué. Comme le dit Nicolas Bouvier" on ne fait pas un voyage mais c'est le voyage qui vous fait ou vous défait".

D'ailleurs, ce fut presque par hasard que nous l'avons traversée. En sortant de Slovaquie, nous devions partir sur l'Ukraine et puis au dernier moment ce fut la Pologne.
J'avais proposé un texte similaire à celui-là pour une revue de vélo. Il avait été refusé car jugé trop sombre, comme si le voyage devait toujours refléter la fête. Non, ma traversée de la Pologne à vélo m'a souvent plongé dans des abîmes de perplexité et m'a parfois mis mal à l'aise, mais le voyage n'a-t-il pas pour vocation de découvrir la réalité du monde, même si parfois des tranches d'histoire dépassent la fiction en horreur?

La Pologne j'y suis retourné de façon plus classique en voiture et j'ai retrouvé un pays toujours aussi accueillant, et je dois dire qu'en voiture on peut plus visiter qu'à vélo, où le clair de la journée c'est la route.
Pologne 14 août 01septembre 1250km
 
Nous quittons la Slovaquie, un simple panneau et nous entrons en Pologne. Encore vingt kilomètres et la jolie ville de Zakopane déroule sa magnifique architecture de bois. Nous sommes à la veille des fêtes du 15 août, une foule immense a envahi le lieu. Après nous être installés dans un camping vraiment bondé, nous partons à la découverte de cette station de montagne réputée. La rue principale est envahie d'une masse humaine compacte. De nombreux groupes folkloriques locaux chantent sur les places. Certains ont du succès car leurs représentations sont mélodieuses. La Pologne est le premier pays depuis notre départ qui n'est pas à l'euro. Nous devons donc nous préoccuper de nous pourvoir en zlotis, ce qui ne pose aucun problème, les distributeurs automatiques étant nombreux. L'ambiance dans cette petite ville au cœur des Tatras est sympathique malgré l'affluence. La soirée nous laisse un souvenir délicieux.

Une traversée de la Pologne à vélo Voyage10
Mon camarade Jean va rentrer en Pologne
Une traversée de la Pologne à vélo Voyage11

Une traversée de la Pologne à vélo Voyage12

Une traversée de la Pologne à vélo Voyage13
Une traversée de la Pologne à vélo Voyage14
 
Au matin, du fait de la densité dans le camping, nous n'avons qu'une envie, vite partir. A la sortie de la ville je demande un renseignement à une vieille dame, qui parle un allemand parfait. En bordure de route une grande église à l'architecture originale lance à l'assaut du ciel son clocher profilé. Une foule compacte s'y presse pour l'office qui va commencer. Sur le parvis est érigée une imposante statue à la mémoire de Jean Paul II.

Une traversée de la Pologne à vélo Voyage15
 
Cette région a un charme fou du fait de son architecture, mise en valeur par un cadre naturel de grande beauté. En particulier, le village de Chocholow est une splendeur, ensemble de maisons dont les murs sont constitués de grosses poutres à section carrée.

Une traversée de la Pologne à vélo Voyage16

Une traversée de la Pologne à vélo Voyage17
 
Nous perdons vite de l'altitude. Aujourd'hui j'éprouve un grand plaisir à pédaler. Notre destination est la petite ville de Makow. Après quelques détours et erreurs d'itinéraire sur des petites routes, nous y arrivons. Le camping est particulièrement agréable, très peu cher, 2, 5 euros par jour et d'un calme absolu. La tenancière gentille, parle correctement l'allemand. Ce sera la plus grande halte de notre voyage. Le séjour se prolongera trois jours et quatre nuits.
 
En effet, cette petite ville fournit un point de départ idéal pour visiter Cracovie et Auschwitz. Ces visites, nous les effectuerons en prenant le car, ce qui nous évitera des déplacements à vélo dans des lieux où le trafic est très important, tout en conservant notre logement à prix modique.
 
Cracovie, pittoresque ville au passé riche, exerce une telle séduction que les multiples envahisseurs ne l'ont jamais détruite. Ils ont préféré s'y installer. Durant la deuxième guerre mondiale, le gauleiter tristement célèbre Frank avait élu domicile dans le château de Wawel. Notre visite de la ville commence par un café pris sur la place centrale, d'où nous pouvons assister à l'appel au clairon, répété à chacun des points cardinaux, qui ponctue chaque heure du haut de l'horloge. Cette tradition remonte à plusieurs siècles, depuis que le guetteur de la ville s'était fait surprendre et égorger par des envahisseurs, qui de ce fait avaient pris la ville par surprise. Nous déambulons à travers les vieilles rues, visitons une multitude de magnifiques églises ainsi que deux musées et allons déjeuner dans un petit restaurant un peu en retrait du flot touristique, très important en ce mois d'août. En fin d'après-midi nous reprenons le bus pour Makow, situé à 60 kilomètres.

Une traversée de la Pologne à vélo Voyage18

Une traversée de la Pologne à vélo Voyage19

Une traversée de la Pologne à vélo Voyage20
 
Le lendemain de la même façon nous partons pour Auschwitz et Birkenau. Nous participons à la visite guidée avec un groupe de Français. Ce site est le symbole le plus connu du régime nazi et de sa folie d'anéantissement. Mais aussi impressionnant que soit le lieu, la médiatisation importante, bien compréhensible, il faut que tout le monde se souvienne, j'en garde malheureusement presque le souvenir d'une place qui doit faire partie du programme d'un voyage touristique au même titre que d'autres curiosités. La grande cohorte de touristes, dont nous faisons partie, désacralise en quelque sorte le site. Je serai beaucoup plus touché par d'autres lieux, en dehors des circuits classiques, donc moins fréquentés comme Majdanek ou Tréblinka.

Une traversée de la Pologne à vélo Voyage21

Une traversée de la Pologne à vélo Voyage22

Une traversée de la Pologne à vélo Voyage23

Une traversée de la Pologne à vélo Voyage24
Une traversée de la Pologne à vélo Voyage25
 
J'ai profité de ces trois jours d'arrêt à Makow pour aller aux champignons dans les forêts polonaises. Une matinée, seul à arpenter de grandes futaies me procure un réel plaisir. La récolte n'est pas fabuleuse, cependant quelques cèpes, girolles et russules verdoyantes donneront matière à une excellente omelette. Au camping un groupe de Lyonnais se sont installés pour une quinzaine de jours et rayonnent en voiture dans les environs. Je me propose de les inviter à mon retour en France.

Une traversée de la Pologne à vélo Voyage26

Une traversée de la Pologne à vélo Voyage27
 
Avec une petite pointe de mélancolie je quitte ce lieu qui nous a été si agréable. Mais rapidement les mollets vont parler, ne laissant plus de place aux états d'âme. En effet, pour éviter la circulation, nous partons par de petites routes à travers les derniers contreforts accidentés avant les grandes plaines polonaises. Quelques côtes carabinées exigent des efforts soutenus et violents. Logiquement, en contrepartie les descentes apportent quelques moments de réjouissance, qu'il faut goûter avec modération. En effet, le revêtement de la route n'est pas mauvais, mais dans ces coins reculés, on n'est jamais à l'abri d'une surprise dans un virage. Dans ces cas-là, il est indispensable d'être en mesure de réagir avec célérité. Et justement, la vitesse avec plus de vingt kilogrammes de bagages entraîne une immense inertie sur l'action des freins. Cependant, malgré ce danger, je ne résiste pas au plaisir d'appuyer avec ardeur sur les pédales, grand braquet engagé dans une forte descente. Je bats mon record de vitesse, atteignant 74,18km/h. A cette allure, il est étonnant de ne pas avoir vraiment une sensation de vitesse. Les sacoches, rabaissant le centre de gravité, doivent stabiliser la monture. Mais, ne pas se laisser griser, sur cette petite route de montagne au milieu des sapins, un virage serré sur la gauche m'attend au bas de la côte. Prudemment j'anticipe et me mets en posture de l'engager en toute sécurité.

Une traversée de la Pologne à vélo Voyage28
 
La Pologne, sera le pays dans lequel nous séjournerons le plus longtemps. Nous allons en effectuer la traversée du sud au nord. De ces grandes plaines que nous abordons, même si elles ne présentent pas de caractéristiques, propres à attirer un tourisme de masse, il se dégage un charme fou. Le temps pratiquement toujours clément et la gentillesse des habitants rendent ce passage attrayant et agréable. Pédaler dans de grands espaces plats à vive allure procure une espèce de béatitude. Tous les soirs regarder la carte et constater que la distance se creuse, futilité démontrant une certaine vanité, mais tant pis cela procure un grand plaisir.

Une traversée de la Pologne à vélo Voyage29
 
Parfois il nous arrive de nous retrouver durant de longues distances sur des routes au fort trafic. De gros camions lancés à toute vitesse nous frôlent. Pour abréger le calvaire, le réflexe est d’appuyer encore plus sur les pédales. Cependant, souvent des petites routes nous conduisent à travers la campagne paisible. Elle ressemble généralement à ce que l'on pourrait rencontrer en France, mais la curiosité n'en est pas moins avivée. Et puis les Polonais sont tellement serviables. On nous avait toujours vanté leur gentillesse. Nous la constatons chaque jour. Si nous nous arrêtons sur le bord de la chaussée dans un village, immédiatement la première personne croisée s'empresse de nous demander si nous cherchons notre chemin. Sous l'impulsion de Jean nous apprenons quelques mots dans la langue de chaque nouveau pays que nous abordons. D'être capable de dire bonjour, merci et au revoir, déclenche toujours un sourire amical. Les Polonais n'en sont vraiment pas avares.

Une traversée de la Pologne à vélo Voyage30
 
Et puis cette grande plaine est ponctuée de lieux particuliers, naturels ou non. De jolies villes, je pense à Sandomiers et Lublin, de beaux fleuves comme la Vistule ou le Niemen et beaucoup de grands lacs tout particulièrement en Masurie. Et bien évidemment les traces de la deuxième guerre mondiale sont prégnantes.

Une traversée de la Pologne à vélo Voyage31
 
Sur notre route, nous avons croisé Majdanek, le plus vaste camp de concentration. Le choc fut à la hauteur du spectacle. Par un dimanche après-midi pluvieux, sous un ciel bas uniformément sombre, au détour de la banlieue de Lublin, sans transition cet immense espace s'est ouvert, un peu en contre-bas dans une petite dépression. D'un regard nous avons une vue d'ensemble de ce paysage de mort. Un immense champ clos par des barbelés, entouré de miradors. A l'intérieur, se blottissent les baraquements, le tout bien mouillé par la pluie. La couleur noire est de loin celle qui prédomine. Le côté presque artisanal de cet ensemble, est la première chose qui nous frappe. De toute évidence, il fallait construire vite, la population concentrationnaire augmentant de façon exponentielle en fonction de l'expérience acquise par les nazis en matière de rafle. La quasi absence de touristes, seulement quelques Polonais, accentue la sensation de malaise face au caractère lugubre et inquiétant du lieu. Cette vision me choque à tel point que ma gorge se serre et mon rythme cardiaque se modifie. Je respire comme dans un étau, à inspirations mesurées. Cette émotion me surprend, me fauche littéralement dès le premier contact, je suis interloqué. Ce choc je ne m'y attendais pas, car ayant visité Auschwitz et Birkenau, je pensais m'être un peu blindé face à ces horreurs de notre histoire européenne récente. Eh bien non ! Comme médusé je m’avance sur l'esplanade supportant le monument commémoratif. Il est gigantesque, massif, très sombre, de forme tarabiscotée. Il s'en dégage de l'effroi, une tristesse infinie. Je me demande s'il ne s'agit pas des portes de l'enfer. Comme ayant pris un coup de massue sur la tête, le regard presque hagard, je contemple apathique, le cerveau en léthargie, les deux cent soixante-dix hectares de ce lieu concentrationnaire. Les faubourgs de Lublin dominent cette place de mort. Si à l'époque la ville avait déjà cette configuration, tout ce qui se passait dans ce camp d'extermination était visible de l'extérieur, même avec un périmètre de sécurité. Lentement, nous descendons l'escalier de l'esplanade, puis toujours sous le coup du saisissement, nous entreprenons le tour du réseau barbelé à vélo. Cette impression de construction artisanale, précaire constituée de matériaux légers, est vraiment troublante, bouleversante. Nous pénétrons ensuite dans l'enceinte du camp, puis dans un baraquement où s'entassaient de cinq à huit cents personnes. On a du mal à s'imaginer la scène. Ensuite nous nous enfonçons dans le bloc crématoire constitué de ses pièces aux fonctions bien déterminées, la salle douche où l'on entassait les victimes pour les soumettre au ziclon B, les fours crématoires, les pièces de dépeçage. Puis nous allons visiter les derniers bâtiments hors des barbelés, où se situe le musée retraçant l'histoire du camp. Cette visite de plus de deux heures, nous laissera un véritable traumatisme. Même maintenant, plus de deux mois après, alors que je couche cette expérience sur le papier, j'ai encore le cœur qui change de rythme et je déglutis avec difficulté en me remémorant ce spectacle d'apocalypse.

Une traversée de la Pologne à vélo Voyage32

Une traversée de la Pologne à vélo Voyage33

Une traversée de la Pologne à vélo Voyage34
 
Treblinka, autre lieu témoignant de la folie des hommes, m'a laissé un sentiment quelque peu différent. Des infrastructures concentrationnaires, il ne reste rien. Seule une immense clairière porte témoignage de ce qui s'est passé dans ce recoin de forêt caché. Le premier nom qui me vient à l'esprit c'est celui de Martin Gray et son livre qui a fait sensation il y a une trentaine d'années «Au nom de tous les miens». Je me remémore aussi le terrible livre « Treblinka», qui relate la révolte du camp, qui a conduit à sa destruction par les SS. Il s'en était fallu de peu qu'elle ne réussisse. Une ligne téléphonique non coupée a permis au commandant du camp d'appeler de l'aide extérieure.

Une traversée de la Pologne à vélo Voyage35

Une traversée de la Pologne à vélo Voyage37
On y accède par une route pavée. Le lieu est paisible. Une contribution faible est demandée pour se rendre dans la clairière. Là des milliers de pierres levées symbolisent et appellent à ne pas oublier les femmes, les enfants et les hommes qui furent exterminés ici. Certaines grosses pierres, et elles sont nombreuses, portent le nom de villes où d'importantes rafles furent conduites. En ce lieu, aucun bruit ne trouble le silence du souvenir. De loin en loin, furtivement quelques personnes se recueillent. En lisière de forêt quelques grands panneaux explicatifs complétés de photos d'époque retracent l'histoire du camp. Les photos des tortionnaires, figés dans leur conviction de mort, jettent un regard éternel sur la scène de leurs montreuses exactions. Cette symbolisation, à travers cette foule de pierres pointues levées, figées dans l'éternité de leur nature minérale, apporte comme une rédemption. On en ressent un allègement de l'âme face à la pesanteur des idées qui nous assaillent.

Une traversée de la Pologne à vélo Voyage45
 
En quittant ce site, nous tombons sur un gigantesque chantier de construction de route qui nous oblige à un détour de plusieurs dizaines de kilomètres. Cet immense travail en cours, sur fonds européens est tout un symbole. Nous longeons une voie ferrée renversée, qui va disparaître à jamais sous peu. Il s'agit des rails qui conduisaient les trains de déportés au camp. Impression étrange que de longer cette voie ferrée renversée sur le bord du talus en attente de sa destruction. Au cours de ce détour à travers de petits chemins, un bruit attire mon attention, un bruit de réacteur, mais je ne vois rien dans le ciel, pourtant ce sifflement caractéristique d'avion de combat persiste. Je m'arrête et scrute avec attention le ciel. Je découvre deux F16 qui s'entraînent très haut en altitude. Là aussi le symbole est fort, l'armée de l'air polonaise s'exerçant au-dessus de ces régions.

Une traversée de la Pologne à vélo Voyage39
 
Le dernier lieu ayant trait à la deuxième guerre mondiale que nous avons visité, le repère du loup en Masurie. Le PC d'Hitler caché au fond de la forêt polonaise. Un amoncellement incroyable de gros bunkers, dans lesquels Hitler et ses principaux collaborateurs sont restés cachés pendant plus de trois ans. Le lieu est austère. Le bunker dans lequel habitait Hitler dégage une impression de folie. Le logement de Bormann, son ange noir était localisé juste à côté. L'endroit est visité par beaucoup de monde. Nous y avons vu principalement des Polonais et des Allemands. Très impressionnant de voir les ruines de la salle dans laquelle l'attentat du mois de juillet 1944 contre le dictateur échoua, ce dernier ayant été de façon incroyable seulement légèrement blessé.

Une traversée de la Pologne à vélo Voyage40

Une traversée de la Pologne à vélo Voyage41

Une traversée de la Pologne à vélo Voyage42
Une traversée de la Pologne à vélo Voyage43

Une traversée de la Pologne à vélo Voyage44

Mais heureusement en Pologne, on ne trouve pas uniquement les traces de ce passé douloureux. Ce sont ces deux belles villes que nous avons visitées, Sandomierz et Lublin.
 
La première de ces localités est perchée sur une colline. Une magnifique place centrale en pente, c'est assez rare. Nous nous y sommes installés un long moment profitant de la quiétude du lieu et de l'esthétique de l'architecture environnante où différents styles se côtoient. Un joli point de vue permet un panorama étendu sur la Vistule. Plus loin, nous serons amenés à traverser ce fleuve sur un bac archaïque dans un lieu improbable, en l'absence de tout autre passager.

Une traversée de la Pologne à vélo Voyage46

Une traversée de la Pologne à vélo Voyage47

Une traversée de la Pologne à vélo Voyage48
 
La seconde, Lublin, dénommée la Jérusalem de la Pologne est une ville magnifique, où le centre historique est de toute beauté. Les façades peintes donnent un cachet remarquable à cette cité. Nous n'y avons effectué qu'une visite rapide en soirée après une étape de plus de cent vingt kilomètres. Après des parcours de cette longueur, bien que je n'éprouve pas de grande fatigue, je ne suis pas totalement disponible pour arpenter et visiter un lieu, aussi intéressant soit-il. Cela fait partie des contraintes du voyage à vélo, qui par ailleurs présente beaucoup de points positifs.

Une traversée de la Pologne à vélo Voyage49

Une traversée de la Pologne à vélo Voyage50

Une traversée de la Pologne à vélo Voyage51
Une traversée de la Pologne à vélo Voyage52
La Pologne c'est aussi ces nuées de lacs, immenses pour certains. La Masurie en compte des centaines. Ils sont reliés les uns aux autres par un réseau de canaux et d'écluses, qui donne un côté très pittoresque au paysage. Dans cette magnifique région nous y avons séjourné cinq jours. Sur certaines portions de route, nous pensions à la course cycliste Paris-Roubaix, car la chaussée est pavée. À vélo avec les sacoches, l'expérience prend des allures d’aventure ! On essaye de rouler en bordure de route, car souvent une étroite bande de sable de quelques centimètres de large s'est créée entre les pavés et l'herbe. Il n'en faut pas plus pour limiter les vibrations qu'occasionne ce type de revêtement. Les campings en bordure d'étang sont adorables, parfois blottis dans la forêt, ou bien s'étalant sur de belles prairies. On peut pour un prix dérisoire louer un bungalow, ce que nous faisons les jours pluvieux. Ces petites constructions de bois ont beaucoup de charme. Souvent elles sont implantées un peu en hauteur, offrant un spectacle magnifique sur les plans d'eau, modestes ou grands. De charmantes villes de villégiature s'étalent en bordure de lacs. Je pense particulièrement à la belle Mikolajki.

Une traversée de la Pologne à vélo Voyage60

Une traversée de la Pologne à vélo Voyage61

Une traversée de la Pologne à vélo Voyage53

Une traversée de la Pologne à vélo Voyage54

Une traversée de la Pologne à vélo Voyage55
 
La Pologne c'est surtout la gentillesse des gens. Comme je l'ai déjà mentionné, dès que nous nous arrêtions dans un petit village, on venait à notre aide. À vélo aussi, plusieurs fois nous avons été accompagnés par des personnes qui nous ramenaient sur notre itinéraire ou nous conduisaient à un camping ou un hôtel. C'est aussi toutes ces petites épiceries dans de minuscules villages où bien que le contact ne soit pas évident du fait de la barrière de la langue, tout se passe avec des sourires.

A plusieurs reprises le soir nous avons mangé au restaurant. Généralement nous étions les seuls clients, ce qui était étonnant. Là aussi pour un prix faible la prestation était généralement de qualité.

Une traversée de la Pologne à vélo Voyage56
Un cycliste polonais 
 


Une traversée de la Pologne à vélo Voyage57
Nos derniers kilomètres en Pologne nous les parcourons en longeant l'enclave russe de Kaliningrad. Bien que dans ces paysages campagnards nous ne distinguions rien de particulier, cela donne un petit côté mystérieux. Et puis après 18 jours dans ce beau pays, arrive un matin où il faut le quitter. Par un chemin de terre nous entrons en Lituanie. Une vieille barrière tordue et jetée à même le bord de la chaussée nous rappelle qu'il y a eu une frontière. Un peu plus loin un vieux réseau électrifié à l'abandon interpelle, ici commençait l'Union Soviétique. Aujourd'hui par une jolie matinée, seul ce petit chemin désert nous invite à pénétrer en Lituanie.

Une traversée de la Pologne à vélo Voyage58

Une traversée de la Pologne à vélo Voyage59
Mon camarade Jean devant les traces d'un passé où l'entrée en URSS n'était pas facile
Il n'y a pas si longtemps à cet emplacement entre Pologne et URSS il y avait des réseaux barbelés et le passage sans doute interdit, pourtant il s'agissait d'alliés du pacte de Varsovie. Maintenant on passe sans entrave et sans douanier entre deux pays de l'Union Européenne la Pologne et la Lituanie.
Lucbertrand
Lucbertrand
responsable de rubrique
responsable de rubrique

Messages : 476
Date d'inscription : 07/12/2021

Deborah et Aliocha apprécient ce message

Revenir en haut Aller en bas

Une traversée de la Pologne à vélo Empty Re: Une traversée de la Pologne à vélo

Message par Deborah Dim 31 Juil 2022 - 13:42

merci @LucBertrand pour ce beau carnet de Pologne, un des pays que je connais le mieux en Europe, comme tu l'as écrit très contrasté, entre les montagnes des Tatras au sud, les lacs de mazurie, les villes historiques comme Cracovie, Lublin, et Sandomierz (mais il y en a encore beaucoup plus à découvrir...), l'architecture Renaissance, les campagnes verdoyantes, et l'histoire souvent tragique, la Pologne étant un des pays qui a le plus souffert de WW2 et aussi celui de l'implantation par les Nazis des pires camps d'extermination (tu as montré des photos des principaux).

A vélo cela t'a donné l'occasion de rencontrer les habitants que je trouve aussi très chaleureux, du moment qu'on s'écarte des grandes villes.

J'espère que ce carnet suscitera d'autres envies de voyage

Smile
Deborah
Deborah
Admin

Messages : 6512
Date d'inscription : 06/12/2021

https://forumvoyage.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Une traversée de la Pologne à vélo Empty Re: Une traversée de la Pologne à vélo

Message par Vézèra du Périgord Ven 2 Sep 2022 - 23:58

Merci Lucbertrand pour ce carnet .


J'y suis allée deux fois, en 1992 et 2005, c'est le pays de mes ancêtres.


Le 15 août, c'est toujours impressionnant, la Vierge étant la protectrice de la Pologne, et les Polonais ayant longtemps été des "fous de Dieu", la foule est énorme , qui se presse aux messes.



En 1992, notre camping se trouvait près d'une église en construction, donc, la messe a eu lieu sur le parvis. Il y a eu 3 messes successives, et à chaque fois, la rue était noire de monde, des personnes de tous âges, de jeunes couples avec des bébés dans les bras... Et à chaque fois, dans son sermon le prêtre reprochait aux fidèles leur manque de foi! Je me demandais ce que ce prêtre aurait dit s'il avait assisté à une messe en France.



Pour les routes difficiles et peu roulantes, une anecdote: en Mazurie, en 1992, les routes étaient en terre, mais gondolées, comme de la tôle ondulée. En fait, les Polonais les déneigeaient en hiver avec des engins à chenilles, genre tanks reconvertis (on en a vu un dans un hangar), et au printemps, les chenilles s'imprimaient dans la boue qui séchait ensuite. On a cru y laisser les amortisseurs du combi VW.


Les images et impressions des camps , on ne peut pas y échapper en Pologne, où se situent tous les camps d'extermination massive. Le devoir de mémoire existe, et tant pis si certains trouvent qu'il plombe l'ambiance d'un carnet de voyage.



Encore merci pour ton récit
Vézèra du Périgord
Vézèra du Périgord
responsable de rubrique
responsable de rubrique

Messages : 565
Date d'inscription : 22/03/2022

Deborah, Aliocha et NOEL apprécient ce message

Revenir en haut Aller en bas

Une traversée de la Pologne à vélo Empty Recherche d'informations sur les Tatras

Message par NOEL Lun 26 Juin 2023 - 22:40

Tout d'abord merci Lucbertrand pour la présentation des régions de Pologne que vous avez traversé     ( à propos  votre reportage vient d'être publié dans Cyclo- Camping Internationnal )

Pour ma part j'envisage de visiter la région des Tatras  dans les prochaines semaines et suis preneur des toutes informations et recommendations .  J'envisage de séjourner dans mon wv (donc, petits camping ou chez l'habitant ) et parcourir la région principalement à pied et en vélo . J'aime privilégier les contacts avec les locaux et m'intéresse à tout ! Les spécialités culinaires ne font pas défaut à mes centres d'intérêt...
Je remercie donc tous ceux qui connaissent  cette région de m'apporter leurs conseils  .
Claude
NOEL
NOEL

Messages : 3
Date d'inscription : 07/03/2023

Revenir en haut Aller en bas

Une traversée de la Pologne à vélo Empty Re: Une traversée de la Pologne à vélo

Message par Deborah Mar 27 Juin 2023 - 8:07

Bonjour

J'adore cette région des Tatras autour de Zakopane, il y a plein de possibilité de loger chez l'habitant (pokoje goscinne = chambres chez l'habitant) et meme de manger des repas familiaux chez l'habitant (obiady domowe). Repas délicieux.

pour les endroits à visiter, il y a énormément de randonnées magnifiques à faire autour de Zakopane mais l'été c'est complètement bondé y compris sur les sentiers. Les paysages y sont remarquables (dolina pieciu stawow polskich, hala gasienicowa etc).

Si tu vas un peu plus vers l'Est, tu as le massif des Bieszczady, aussi magnifique, autour de Ustrzyki Gorne. 

Et entre les deux tu as quantité de petites bourgades ensommeillées depuis la période de l'AUtriche Hongrie, construites en style habsbourgeois et tout simplemen superbes à visiter: Je te conseille la boucle Nowy Sacz, Nowy Targ, Gorlice, Jaslo, Krosno, Sanok, Lesko, Polanczyk, Ustrzyki Gorne, et retour plus au nord par Przemysl, Jaroslaw, Lancut, Rzeszow,Tarnow, Bochnia et retour à Cracovie. 

C'est juste un début, si tu as besoin de plus d'infos, dis moi Smile
Deborah
Deborah
Admin

Messages : 6512
Date d'inscription : 06/12/2021

https://forumvoyage.forumactif.com

NOEL apprécie ce message

Revenir en haut Aller en bas

Une traversée de la Pologne à vélo Empty Re: Une traversée de la Pologne à vélo

Message par NOEL Mar 27 Juin 2023 - 8:21

Bonjour Déborah , Un grand merci pour l'aide que tu m'apportes et me faisant part de tes conseils. Les moindres détails sont précieux car c'est ma première visite de la Pologne . Je vais repèrer sur une carte le parcours que tu me suggères et en tout cas te donnerai mes avis de retour de mon périple . Si tu penses à d'autres infos qui peuvent m'être utiles n'hésites pas . Amicalement . Claude
NOEL
NOEL

Messages : 3
Date d'inscription : 07/03/2023

NOEL apprécie ce message

Revenir en haut Aller en bas

Une traversée de la Pologne à vélo Empty Re: Une traversée de la Pologne à vélo

Message par Deborah Mar 27 Juin 2023 - 13:04

bonjour  @NOEL

je connais bien la Pologne où j'ai du aller plus de 30 fois et où j'ai vécu. J'y suis même en ce moment (mais dans une autre région, en Mazurie)

Essaie d'avoir des questions plus précises, car je ne sais pas quel genre d'infos tu recherches. Essaie de voir si tu peux suivre l'itinéraire proposé (je l'ai fait en transports en commun donc je n'ai pas la moindre idée du trajet en vélo ni combien de temps cela prendrait).

Je ne sais pas non plus si tu recherches des hébergements et avec quel standing. Nous étions toujours en chambre chez l'habitant ou sortes d'auberges de jeunesse ou gites (en polonais: PTTK, je recommande ce sont des gites pour les randonneurs).

Smile
Deborah
Deborah
Admin

Messages : 6512
Date d'inscription : 06/12/2021

https://forumvoyage.forumactif.com

NOEL apprécie ce message

Revenir en haut Aller en bas

Une traversée de la Pologne à vélo Empty Re: Une traversée de la Pologne à vélo

Message par Lucbertrand Mar 27 Juin 2023 - 13:47

Bonjour Claude, je n'ai pas compris comment tu te déplaçais, wv est ce que c'est un combi genre Volkswagen? Donc voiture en te posant et sortant tes chaussures de rando ou ton vélo?


En tout cas en Pologne lors de mon voyage à vélo, comme dans beaucoup de voyages à vélo  je pars sans idées préconçues et, au gré des rencontres j'avise. Bien souvent, le soir tu t'adresses à quelqu'un au fond d'un bled pour savoir où passer la nuit et là il  appelle la personne qui va t'héberger ou il te donne une indication et alors c'est la surprise de ce qui t'attend.


J'ai aussi voyagé en Pologne en voiture  avec la famille qui veut toujours tout planifier et là c'est un voyage tout autre. Certes, dans ce second cas j'y ai fait de belles découvertes, mais pas comme le nez au vent porté au hasard des rencontres.


Quelque part à mon avis la planification tue le voyage. Mais on ne pense pas tous pareil. Je viens juste de lire un livre d'un diplomate de haut vol Maurice Gourdault-Montagne "Les autres ne pensent pas comme nous". Professionnellement  il a bourlingué  40 ans. J'extrapole au voyage à partir de sa pensée, et j'en déduis que se laisser guider par les autochtones dans le pays c'est une belle expérience. Mais, Deborah est presque une autochtone donc elle va te donner de bons plans. Cependant, est-ce qu'elle pense comme toi? Just a joke!


En tout cas, la Pologne j'ai adoré, mais cela fait une dizaine d'années à vélo et 6 ans en voiture. Le pays évolue avec l'Union Européenne, mais sans doute moins vite au fond des campagnes que dans les villes.
Lucbertrand
Lucbertrand
responsable de rubrique
responsable de rubrique

Messages : 476
Date d'inscription : 07/12/2021

NOEL apprécie ce message

Revenir en haut Aller en bas

Une traversée de la Pologne à vélo Empty Re: Une traversée de la Pologne à vélo

Message par NOEL Mar 27 Juin 2023 - 17:23

Bonjour Lucbertrand et Déborah. Chacun d'entre vous m'apportez déjà de précieuses infos  qui seront un fil conducteur pour orienter mon périple. 
Oui, je me rendrai en Pologne avec mon combi Volkswagen car c'est pratique d'avoir une base d'hébergement , et sur place J'aviserai en fonction des possibilités ( soit sous tente, soit chez l'habitant ) et pour visiter de la même façon soit à vélo soit avec mes simples chaussures .
Ma démarche  ici,est plus d'être conseillé pour ne pas passer à côté  de sites ou villages qui mérittent le détour, que de programmer rigoureusement un parcours ;  moi aussi,lors de mes voyages, je n'aime pas planifier  mes trajets avec précision, les visites où les distances hebdomadères ,ce qui me permet de profiter de l'opportinité des centres d'intérés ou des rencontres . Celà me procure une plus grande sensation de liberté . Pour les hébergements, mes  préférences vont vers la simplicité et j'ai une grande capacité d'adaptation donc, bien que cela me préoccupe en fin de journée, je ne recherche pas à l'avance à réserver pour la nuit.
Je n'ai pas encore pris le temps Déborah, de repérer sur une carte, toutes les suggestions de parcours dont tu m'as fait la liste, mais j'en tirerai partie avec intérés; ça m'a fait sourire quand Lucbertrand te considère comme une autochtone, mais avec les nombre de voyages et séjours effectués en Pologne tu es digne de recommandation ! Je ne manquerai pas de te préciser mes questions, mais j'ai à ce stade déja pas mal de pistes à exploiter ... Merci encore
NOEL
NOEL

Messages : 3
Date d'inscription : 07/03/2023

Revenir en haut Aller en bas

Une traversée de la Pologne à vélo Empty Re: Une traversée de la Pologne à vélo

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum