Le Forum du Voyage - voyages et tourisme individuel
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon EV6.5 : où trouver le ...
Voir le deal

Maroc, une rencontre...

+14
Jeean
mjp
FrançoiseVecc
AJFT
Aoreora
Lacalo
Hannah
Darzel
Parvat
Martine293
GROS CHAT
Deborah
Kate
Richard11
18 participants

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Maroc, une rencontre... Empty Maroc, une rencontre...

Message par Richard11 Ven 11 Nov 2022 - 14:41

Texte : Richard / Photos : Kate


20 jours en octobre 2022

En pensant au Maroc, j’imaginais un pays vert et rouge, mais ma première rencontre s’est faite en bleu et blanc à Essaouira.
Ce n’est donc pas par une entrée de plain-pied dans le Maroc de la terre que je commence mon voyage, mais dans celui de la mer.


ESSAOUIRA


Maroc, une rencontre... Dsc_0011

 
Essaouira, l’ancienne Mogador des Portugais, est une ville balnéaire assez touristique et peuplée de pas mal de résidents étrangers attirés ici par des prix abordables, un climat agréable et une certaine douceur de vivre.
Première atmosphère marocaine avec la visite du port et de son marché aux poissons. Partout de petits étals installés à la diable le long des quais contre les remparts. Je circule avec Kate et Martine au milieu des gravats et en évitant les flaques de boue, souvenir de la petite pluie de l’avant-veille.
Les odeurs de gasoil et de poisson mêlés, le piaillement des goélands à l’affut me sont familiers. Et ces vendeurs qui nous interpellent avec insistance et bonhomie.
Tout ceci me rappelle l’ambiance du port de mon enfance, Sète, même si bien sûr il n’existe plus chez nous de marché en plein-air aussi…informel.
Je prends plaisir à regarder les petits bateaux de pêche tous bleu azurs serrés les uns contre les autres dans les bassins du port. Certains portent des noms
de femme, Aicha, Zohra…


Maroc, une rencontre... Dsc_0012


L’après-midi après un repas partagé avec la fille de Martine qui vit et travaille au Maroc, nous visitons la médina.
Lacis de ruelles peuplées d’artisans et de vendeurs en tout genre sur le fond bleu et blanc des maisons. On nous interpelle sans arrêt mais avec bienveillance et courtoisie. Je pense à un cadeau pour mon amie Malika même si je suis décidé à ne rien acheter dès le premier jour, et puis
j’ai horreur de marchander. Mais les commerçants de cette médina comme de toutes celles du Maroc ont un savoir-faire inégalé dès qu’il s’agit de vendre quelque chose. Un homme en djellaba bleue m’aborde dans une toute petite rue en montée. Il a repéré le bracelet en pierre de lave que je porte à mon poignet gauche, et il engage habilement la conversation à son sujet. Dans un langage imagé assez savoureux, et dans un très bon français, il finit par me convaincre de rentrer dans sa boutique. C’est cuit ! Quand on rentre dans la boutique d’une médina on ne peut pas en ressortir les mains vides…
Il me montre plusieurs bracelets. « C’est pour ta gazelle ? ». « Non, pour une amie. ». « 300 dirhams ! » Je l’obtiens pour 220. Je ne sais pas si j’ai bien marchandé mais le bracelet, « Touareg » à ses dires, est assez beau.
Nous continuons un peu à discuter, on plaisante, on se chambre un peu. Comme lui je suis tactile, je pose ma main sur sa joue, il me tape sur l’épaule. Echange sans lendemain, mais contact agréable. Je me sens bien. Il s’appelle Rachid, je m’appelle Richard.


Maroc, une rencontre... Dsc_0110


Nouvelle visite avec Kate au marché aux poissons ce matin. « Saïd le Breton » avec qui nous avions discuté la veille nous a repérés de loin. Un signe, un bonjour, nous sommes devant son étal. Nous achetons 6 petites soles et 3 douzaines d’huîtres pour le déjeuner chez Martine.
Petit café face à l’Océan.  Il est 10h du matin, il fait beau mais l’air est un peu frais. Je m’absorbe dans la contemplation de la mer tout en discutant
avec Kate. De jeunes Marocains font une partie de foot sur la plage. J’observe aussi les promeneurs, il y en a de toute sorte. Des touristes en short, un groupe de femmes tout en noir portant l’habit islamique, un homme en djellaba tenant son fils par la main. C’est une plage de fin de saison comme je les aime.

L’après-midi retour dans la médina pour une promenade sur les remparts. Mauvaise surprise, ils ne sont pas accessibles. Apparemment ils ont été privatisés toute la journée pour le tournage d’un clip. Une dame nous indique aimablement l’adresse d’un bar qui nous permettra d’avoir malgré tout une vue sur l’Océan et les fortifications.
De la terrasse en contre-haut je me laisse bercer par le claquement des vagues contre les murs et par les sons d’une musique orientale à tendance électro
mais produite avec des instruments traditionnels, oud et darbouka. J’observe les tourelles des remparts, la courtine crénelée le long de laquelle sont
insérés de vieux canons en bronze. En sirotant mon jus d’orange je me mets à imaginer une autre époque, un autre temps. Je vois des sentinelles arabes barbues, la tête recouverte de casques pointus, le cimeterre autour des hanches. Ils observent l’océan et la flotte des bateaux occidentaux venus les défier.
Je suis un passager du temps à l’époque des Almohades. Je suis comme un gamin qui rêve un passé fantasmé…
N’importe quoi bien entendu. La ville et les fortifications datent du XVIIIe siècle et ont été édifiées par le sultan Mohamed ben Abdellah dans le style « Vauban », bien loin du Moyen-âge donc. Mais le Maroc, est déjà un peu pour moi le pays des rêves. Alors je rêve…


Maroc, une rencontre... Dsc_0111


Nouvel arrêt dans les rues de la médina, nous nous asseyons dans une minuscule gargote pour prendre un thé à la menthe. On s’attable face à la rue et l’on profite de ce paséo improvisé. Défilé ininterrompu de gens de toute condition, chacun dans sa bulle de vie. Ici les différences sociales sautent aux yeux.
Un homme misérable poussant une carriole avec à l’intérieur un vieux monsieur tout aussi misérable, un religieux très maigre à l’allure austère, des mobylettes qui se faufilent entre les passants, des vélos hors - d’âge, de vieilles marocaines en foulard qui discutent avec animation, des étudiantes à la démarche insouciante : un véritable inventaire à la Prévert…

Personne pourtant ne semble véritablement pressé, ni tendu dans cette artère poussiéreuse et non viabilisée. Et je me sens vacant dans tout ce remue-ménage, tranquille. En vacances quoi.
Richard11
Richard11

Messages : 55
Date d'inscription : 26/06/2022

Deborah et FrançoiseVecc apprécient ce message

Revenir en haut Aller en bas

Maroc, une rencontre... Empty Re: Maroc, une rencontre...

Message par Richard11 Ven 11 Nov 2022 - 15:01

IMSOUANE
 
Réveil un peu difficile. Direction les toilettes. La tourista a fait son œuvre, nous voilà intronisés. Elle n’a pas l’air bien méchante toutefois, mais Kate a quelques douleurs abdominales et je me sens fiévreux.

Ce matin nous filons vers Imsouane. La route n’est pas désagréable mais la fièvre qui ne me quitte pas me donne l’impression de flotter.
Curieuse ambiance pour ce petit port de pêche qui est également devenu depuis peu un spot de surf. Mélange de deux cultures entre ces pêcheurs marocains de condition modeste et ces surfeurs au look californien. Deux mondes qui se côtoient sans vraiment se mélanger mais qui bénéficient tout de même chacun de l’apport de l’autre.


Maroc, une rencontre... Dsc_0113


Nous achetons des poissons à un étal et nous nous installons dans un petit établissement qui nous les fait griller. L’ambiance est décontractée et les
serveurs marocains aimables et efficaces s’activent avec célérité. Depuis la terrasse en terre nous avons une belle vue sur le petit port où les
barques bleues sont soigneusement rangées, et sur la baie constellée de surfeurs aux prises avec les vagues. La fumée dégagée par les grills nous
entoure en dégageant une agréable odeur de poisson et de charbon de bois mêlées. Un peu emboucanés tout de même !


Maroc, une rencontre... Dsc_0114


Nous logeons dans une auberge tenue par une jeune marocaine vraiment adorable. Sur la terrasse dans l’après-midi elle vient discuter longuement avec nous.
Très belle jeune femme, solaire, qui évoque une partie de son existence et de la vie au Maroc sans détours, avec tout ce que ce pays comporte de contradictions. Mais je ne veux pas tomber ici dans les clichés éculés du genre « Maroc, entre tradition et modernité » ou pire encore, « Maroc, terre de contrastes » …
Richard11
Richard11

Messages : 55
Date d'inscription : 26/06/2022

Deborah apprécie ce message

Revenir en haut Aller en bas

Maroc, une rencontre... Empty Re: Maroc, une rencontre...

Message par Richard11 Ven 11 Nov 2022 - 15:18

TAROUDANT
 
Trajet un peu fatigant entre Imsouane et Taroudant, non pas à cause de la route assez confortable, mais par la faute de cette tourista ou de ce virus qui continue encore un peu de nous affaiblir Kate et moi.
Arrivée en fanfare au Dar Dzarah de Taroudant, belle demeure marocaine tenue par Yves, un Breton excentrique et haut en couleurs. A peine le temps
de se poser. Yves nous noie sous un flot ininterrompu d’anecdotes personnelles allant dans tous les sens et plus extravagantes les unes que les autres.
Mais le moment le plus burlesque est survenu quand Yves nous a présenté "Poutina " un jeune sanglier femelle qu’il avait recueilli au mois de février. Poutina est sortie de l’enclos comme une bombe, a joué avec le chien « Husky » (mais je me demande qui jouait avec qui), a fait le tour de la piscine en poussant toute une série de « grooink » aigus avant de plonger dans le bassin.


Maroc, une rencontre... Dsc_0115

 
Le repas en commun du soir nous a encore réservé de nouvelles surprises. Un groupe de voyageurs est arrivé, et en discutant avec eux, Kate s’est rendue compte que le garçon Olivier, dit « Groschat » était une connaissance virtuelle de « Voyage Forum » avec qui elle avait correspondu à de nombreuses reprises. Discussion passionnée entre tous ces vrais amoureux du Maroc.
Ma nuit a été perturbée par les multiples appels à la prière du muezzin. Et j’ai pensé dans un demi-sommeil et avec un demi-sourire, à la scène mémorable de Jean Dujardin dans le film « Le Caire, Nid d’Espions ». Je m’habituerai bientôt à ces chants solitaires lancés dans le silence des fins de nuit.
 
Ce matin nous sommes allés visiter l’énorme marché berbère du dimanche hors des remparts de la ville.
Bazar, souk, sont des mots que nous avons détournés en français pour évoquer le désordre, l’anarchie, le foutoir. En réalité le marché est très bien organisé. Un secteur est réservé aux vêtements, un autre aux colifichets et babioles en tout genre, un autre enfin à l’alimentation.
Nous déambulons ainsi à travers un véritable océan de fruits, de légumes, d’épices. Les étals sont de toute dimension, certains à même le sol.
Je reste ébahi devant une telle profusion et je songe qu’un pays qui produit d’aussi grandes quantités et d’aussi belles variétés doit disposer d’un vrai savoir-faire agricole. J’ai appris un peu plus tard qu’il existait à Taroudant une place des hommes et une place des femmes. Ce grand marché berbère du dimanche est sans doute le seul véritable lieu de mixité de la ville.
Les gens sont assez simplement vêtus mais pas misérables, loin de là. Et la variété des fruits et légumes fait écho à la diversité des tenues vestimentaires, qu’elles soient traditionnelles ou à l’occidentale. Nous croisons plusieurs femmes en niqab, mais ici cela ne choque apparemment pas. Elles semblent à leur place comme les autres. Et je me sens plutôt à l’aise dans ce monde sans touriste, assez indifférent à ma présence.


Maroc, une rencontre... Dsc_0210

 
L’après-midi nous faisons une promenade en calèche autour des remparts de Taroudant en compagnie de Rachid et de son cheval Rocco.
Maille à l’envers, maille à l’endroit, nous trottons alternativement dans et hors les murs de la ville. Les vénérables remparts de terre sèche sont imposants et les palmiers-dattiers plantés comme des tourelles végétales le long des murailles donnent à l’ensemble un air de ville nord- africaine tel qu’un
occidental peut se l’imaginer. Pas étonnant qu’ici aient été tournées quelques scènes du film « Ali Baba » avec Fernandel.


Maroc, une rencontre... Dsc_0211


Fin de la promenade au bout d’1h30. Nous serrons la main à Rachid qui fut un guide bien agréable. Nous traînons quelques minutes sur la place Assarag, la place des hommes, très animée en cette fin de journée, histoire de nous imprégner encore un peu de l’atmosphère de cette ville du sud-marocain.


Maroc, une rencontre... Dsc_0212
Richard11
Richard11

Messages : 55
Date d'inscription : 26/06/2022

Deborah et FrançoiseVecc apprécient ce message

Revenir en haut Aller en bas

Maroc, une rencontre... Empty Re: Maroc, une rencontre...

Message par Kate Ven 11 Nov 2022 - 15:32

Le repas en commun du soir nous a encore réservé de nouvelles surprises. Un groupe de voyageurs est arrivé, et en discutant avec eux, Kate s’est rendue compte que le garçon Olivier, dit « Groschat » était une connaissance virtuelle de « Voyage Forum » avec qui elle avait correspondu à de nombreuses reprises. Discussion passionnée entre tous ces vrais amoureux du Maroc.

En effet, j'ai souvent imaginé avec amusement que cela pouvait arriver un jour dans n'importe quel coin du monde...
Quelle coïncidence !
Nous avons évoqué la mémoire de Claude (Raoulx), Yves a beaucoup parlé de sa femme dont la disparition l'a marqué profondément.
Mais, dit-il, elle doit bien se marrer là-haut avec le Claude.

Maroc, une rencontre... Dsc_0310
Kate
Kate

Messages : 200
Date d'inscription : 07/12/2021

https://www.flickr.com/photos/153304262@N05/

Revenir en haut Aller en bas

Maroc, une rencontre... Empty Re: Maroc, une rencontre...

Message par Richard11 Ven 11 Nov 2022 - 15:52

PS, la tourista et la balade en calèche, elle m'avait demandé de ne pas en parler  Very Happy
Richard11
Richard11

Messages : 55
Date d'inscription : 26/06/2022

Revenir en haut Aller en bas

Maroc, une rencontre... Empty Re: Maroc, une rencontre...

Message par Deborah Ven 11 Nov 2022 - 16:28

raoulx oui je me souviens de lui, il m'avait donné mes premiers tuyaux sur le maroc en 2011 ! 

quant à @GROS CHAT, est ce bien le membre de notre forum qui a ce pseudo ?  

le monde est bien petit, c'est sympa de se retrouver entre forumeurs Smile
Deborah
Deborah
Admin

Messages : 6648
Date d'inscription : 06/12/2021

https://forumvoyage.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Maroc, une rencontre... Empty Re: Maroc, une rencontre...

Message par Kate Ven 11 Nov 2022 - 16:47

quant à @GROS CHAT, est ce bien le membre de notre forum qui a ce pseudo ?
Oui c’est bien lui !
Kate
Kate

Messages : 200
Date d'inscription : 07/12/2021

https://www.flickr.com/photos/153304262@N05/

Deborah apprécie ce message

Revenir en haut Aller en bas

Maroc, une rencontre... Empty Re: Maroc, une rencontre...

Message par GROS CHAT Ven 11 Nov 2022 - 18:56

Ouai ouai... 😅
C'est bien moi...🤘
Belle surprise en effet. J'aurais aimé un autre soir. Une prochaine fois je l'espère...

Je confirme qu'Yves que je connaissais déjà est un sacré personnage. J'adore ce type. Il peut vous sortir de votre zone de confort facilement. Introverti, n'oubliez pas votre carapace blindée, elle sera sollicité. 😉

Yves, si tu tombes par hasard sur ce post... Encore désolé pour tes cactus.🙈

Je connaissais déjà les bons coup d'oeil de Kate pour ses clichés et je vais apprécier la plume de Richard. J'aime ce style...J'aime particulièrement lorsque c'est intemporel, cela contraste vraiment avec les traditionnels comptes rendus de police. 😏

Vivement la suite...

ʿĪsā ( 😅 )
avatar
GROS CHAT

Messages : 51
Date d'inscription : 24/12/2021

Revenir en haut Aller en bas

Maroc, une rencontre... Empty Re: Maroc, une rencontre...

Message par Deborah Ven 11 Nov 2022 - 19:40

oui je suis d'accord avec  @GROS CHAT@Richard11 a une très belle plume et une sensibilité qui rend le récit original et séduisant !
Deborah
Deborah
Admin

Messages : 6648
Date d'inscription : 06/12/2021

https://forumvoyage.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Maroc, une rencontre... Empty Re: Maroc, une rencontre...

Message par Martine293 Sam 12 Nov 2022 - 11:12

Mon Dieu, moi aussi ce fut une belle rencontre avec Claude lors de notre premier voyage au Maroc. On a parlé de VF...  puis vers 2011, il m'avait demander de m'inscrire sur le forum DestiMaroc,sur lequel il n'y a plus d'activité . Je ne savais pas qu'il était décédé... Nous l'avions invité à partager notre repas et notre bouteille de vin un soir, c'était un bon moment.


Dernière édition par Martine293 le Sam 12 Nov 2022 - 16:00, édité 1 fois
Martine293
Martine293

Messages : 23
Date d'inscription : 08/10/2022

Revenir en haut Aller en bas

Maroc, une rencontre... Empty Re: Maroc, une rencontre...

Message par Parvat Sam 12 Nov 2022 - 12:19

Merci pour ce chouette carnet et les belles photos !
Bonjour de Chefchaouen ou je réside 6 mois par an.😊
Parvat
Parvat

Messages : 15
Date d'inscription : 30/06/2022

Deborah apprécie ce message

Revenir en haut Aller en bas

Maroc, une rencontre... Empty Re: Maroc, une rencontre...

Message par Deborah Sam 12 Nov 2022 - 14:07

@parvat: ravie de te revoir ici, n'hésite pas à nous faire un petit cr sur Chefchaouen, ville bleue ravissante tout comme les collines alentour Smile
Deborah
Deborah
Admin

Messages : 6648
Date d'inscription : 06/12/2021

https://forumvoyage.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Maroc, une rencontre... Empty Je vous suis

Message par Darzel Sam 12 Nov 2022 - 15:58

Bonjour,

Une belle écriture agrémentée de belles photos : que demander de plus ? .
Je vous suis donc avec plaisir dans ce carnet .
Darzel
Darzel
responsable de rubrique
responsable de rubrique

Messages : 342
Date d'inscription : 26/12/2021

Revenir en haut Aller en bas

Maroc, une rencontre... Empty Re: Maroc, une rencontre...

Message par Richard11 Sam 12 Nov 2022 - 17:02

Merci pour vos commentaires encourageants Maroc, une rencontre... 1f60a 
Je poursuis la publication du carnet, direction Marrakech puis le sud-marocain. 

@Gros Chat. Je me souviens très bien de la soirée à Taroudant et de notre discussion à propos de "Issa". Maroc, une rencontre... 1f377Maroc, une rencontre... 1f609
Richard11
Richard11

Messages : 55
Date d'inscription : 26/06/2022

Deborah apprécie ce message

Revenir en haut Aller en bas

Maroc, une rencontre... Empty Re: Maroc, une rencontre...

Message par Deborah Sam 12 Nov 2022 - 17:16

Issa = Jésus ?  what
Deborah
Deborah
Admin

Messages : 6648
Date d'inscription : 06/12/2021

https://forumvoyage.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Maroc, une rencontre... Empty Re: Maroc, une rencontre...

Message par Hannah Sam 12 Nov 2022 - 17:27

Sympa ce carnet croisé .
J’aime bien les regards neufs sur le Maroc .
Question rencontre j’ai aussi rencontré le gros matou à M’hamid .
Une rencontre VF bien sympa  : 
Martine  qui habite à M’hamid , Cambrousse , Claude , et une autre nana de VF qui voyageait  seule en CC ( Groschat Help, j’ai oublié le pseudo) .
Hannah
Hannah
modérateur
modérateur

Messages : 2002
Date d'inscription : 08/12/2021

Revenir en haut Aller en bas

Maroc, une rencontre... Empty Re: Maroc, une rencontre...

Message par GROS CHAT Sam 12 Nov 2022 - 18:02

Tu as cité son prénom... Claude... Mais au féminin... 😉
Alias Ciboulette sur VF...
avatar
GROS CHAT

Messages : 51
Date d'inscription : 24/12/2021

Revenir en haut Aller en bas

Maroc, une rencontre... Empty Re: Maroc, une rencontre...

Message par Hannah Sam 12 Nov 2022 - 18:17

Merci Olivier , la vieillesse ….
Hannah
Hannah
modérateur
modérateur

Messages : 2002
Date d'inscription : 08/12/2021

Revenir en haut Aller en bas

Maroc, une rencontre... Empty Re: Maroc, une rencontre...

Message par Richard11 Sam 12 Nov 2022 - 18:37

MARRAKECH
 
Nous-y voilà donc. La fameuse Marrakech fascinante ou irritante, objet de tous les amours ou de toutes les détestations. 
Je vais enfin pouvoir me faire ma propre opinion. En commençant par le début. C’est-à-dire en pénétrant tout de suite sur la place Djemaa el Fna,
la grande place publique de la médina. De forme triangulaire et ceinte de bâtiments aux multiples nuances de rouge, elle constitue comme le disent les guides touristiques, le cœur battant de Marrakech.
 
Ma première impression est toutefois mitigée. Je suis un peu fatigué par le trajet en voiture et puis j’ai ce sentiment, souvent éprouvé par les gens qui découvrent un lieu célèbre dont ils ont entendu parler maintes fois, de ne pas vraiment être ancré dans la réalité. Je dois trouver de nouveaux repères sensoriels.
C’est une perturbation étrange, visuelle, auditive, épidermique. Il faut laisser le temps à l’œil d’accommoder, à l’oreille d’intégrer des sons différents,
à la peau et au corps tout entier de se laisser imprégner par cette atmosphère inhabituelle.
Nous montons prendre un thé à la menthe sur l’un des nombreux toits-terrasses de la place. C’est l’endroit idéal pour embrasser l’espace d’un regard, comprendre son organisation.
Les thés à la menthe m’ont revigoré, je suis prêt à plonger au milieu de la foule.
 
Place publique, place de tous les publics. Les spectateurs d’abord. Des touristes bien sûr, marocains comme étrangers. La plupart, qui ne viendront
qu’une fois, ont cet air ahuri et emprunté, ce sourire un peu béat sur les lèvres qu’ont toujours les visiteurs d’un lieu exotique. C’est un peu mon cas, mais très vite après quatre jours passés à Marrakech, la place me deviendra familière.
Et puis il y a les acteurs, ceux qui font respirer cet univers fourmillant de vie. Charmeurs de serpent, dresseurs de singe, tatoueuses de henné, mendiants, musiciens gnaouas, vendeurs en tout genre. Difficile de rester simplement voyeur sans se faire aborder. Tout est question de bonne distance ou de refus courtois, « laa choukran », main droite posée sur le cœur. Des attroupements se forment parfois en cercle autour d’un ou deux personnages. Il s’agit des « halqa », ces spectacles de rue souvent burlesques mais autour desquels les touristes étrangers ne s’attardent pas car il faut comprendre l’arabe.


Maroc, une rencontre... Dsc_0310



Maroc, une rencontre... Dsc_0410


Kate me propose d’aller goûter les fameux escargots de la place. Nous nous asseyons sur de hauts tabourets et dégustons ces petits gastéropodes, cuits
dans un bouillon très épicé. Délicieux et revigorant.
L’appel à la prière qui peine à s’imposer dans le brouhaha ambiant ne semble déranger, ni concerner personne.
Après une énième déambulation nous décidons d’aller nous restaurer dans une des nombreuses gargotes de la place. Elles se ressemblent toutes si ce n’est leur numéro bien visible qui les distingue. Laquelle choisir ? Il suffit en fait de se laisser approcher par les nombreux rabatteurs postés devant chaque établissement. Le plus drôle, le plus original, le plus convaincant surtout, gagnera ses clients. L’abord est courtois mais insistant, le langage, souvent exprimé dans un très bon français est imagé, le ton toujours un brin chambreur avec une pointe d’ironie. Et il faut répondre. C’est comme un jeu de rôles que l’on peut accepter ou pas, qui peut déranger ou plaire. En ce qui me concerne j’aime cette faconde très méditerranéenne que je connais bien.
Et je n’oublie pas non plus que ces jeunes hommes qui ont le sourire aux lèvres sont au travail et gagnent généralement peu.
 
Fin de soirée. Il est temps de retrouver la quiétude de notre hébergement dans le quartier « Ben Saleh » à dix minutes de la place. Nous logeons à la « maison Do », un dar mignon comme tout, situé dans une rue minuscule. De la terrasse on peut apercevoir un magnifique minaret d’époque mérinide. Yolande est la maîtresse française du lieu, c’est une amie de longue date de Kate. Installée depuis 15 ans à Marrakech elle a acheté et rénové
avec son mari deux belles bâtisses (le Dar et le Riad juste à côté) qu’elle gère depuis avec constance et efficacité. Je suis toujours impressionné par ces « expats » français, amoureux du Maroc, qui se sont lancés dans ce type d’entreprise, d’aventure. Yolande et Martine sont de ceux-là. Yolande ne me connaît pas, Kate et elle ont un long passé commun auquel je n’appartiens pas. Mais elle m’intègre avec délicatesse dans son présent et dans celui de ce couple recomposé. J’apprécie ce petit bout de femme à l’énergie tranquille et maîtrisée.


Maroc, une rencontre... Dsc_0412

 
Alors, ces quatre jours passés à Marrakech ? Comment raconter ce qui a été maintes fois raconté, comment décrire cette ville sur laquelle tant de monde a écrit ?
Peut-être changer de forme, pour évoquer tout en vrac cette ville foutraque. Essayons tout à trac…

Maroc, une rencontre... Dsc_0418

Dans les rues de la médina la rue n’est à personne et donc à tout le monde. Dans les rues de la médina le piéton rase les murs, les "moubilettes" et les "bichklita" rasent les piétons.
Dans les rues de la médina les parfums des savons et des épices se mêlent aux gaz d’échappement. Dans les rues de la médina tout sent mais rien ne sent mauvais. Dans les rues de la médina pas de crottes de chien… Dans les rues de la médina il y a le bruit et l’odeur…pas de marteau-piqueur.
Dans les rues de la médina la parole est d’argent et le silence dort. Dans les rues de la médina si tu rentres dans une boutique tu ressors poches vides et mains pleines. Dans les rues de la médina on te parle en français, tu réponds en arabe. Dans les rues de la médina l’orthographe s’amuse : "polet", "agence émmobilière", "oumlette"…Dans les rues de la médina le sourire est gratuit. Dans les rues de la médina la pauvreté se montre et le luxe se cache.
Dans les rues de la médina il existe aussi des lieux de quiétude sans inquiétude…


Maroc, une rencontre... Dsc_0511  


Maroc, une rencontre... Dsc_0513

Ces lieux de quiétude tous les guides en parlent, ils sont incontournables même si l’on préfère rester hors des sentiers battus, ce qui à Marrakech me semble tout de même bien difficile. Ainsi j’ai aimé la visite de la medersa « Ben Youssef », sa cour, ses arabesques, ses arcs outrepassés. Le magnifique palais de « La Bahia » et son immense cour dans laquelle Lino Ventura et Jean-Paul Belmondo se sont mis mutuellement une raclée mémorable dans le film « 100.000 dollars au soleil ». Une visite qui m’a beaucoup inspiré est celle du « musée de la photographie » qui expose d‘intéressants clichés des villes marocaines de l’époque de la colonisation et de magnifiques portraits d’hommes et de femmes arabe et berbère. Et aussi les « Jardins secrets », les tombeaux Saadiens, les jardins Majorelle également bien sûr. Bref je ne veux pas faire le guide touristique.

Et puis entrer dans Marrakech d’accord, mais maintenant il va falloir en sortir pour aller dans le sud-marocain et… c’est moi qui conduis dorénavant.


Maroc, une rencontre... Dsc_0416 Maroc, une rencontre... Dsc_0419
Richard11
Richard11

Messages : 55
Date d'inscription : 26/06/2022

FrançoiseVecc apprécie ce message

Revenir en haut Aller en bas

Maroc, une rencontre... Empty Re: Maroc, une rencontre...

Message par Lacalo Dim 13 Nov 2022 - 7:27

Bonjour Richard, bonjour Kate

Quel plaisir de te lire !
Toujours cette  belle écriture que j’avais découverte dans ton carnet du chemin de Compostelle. 
Simple et percutante. Qui nous transmet tes émotions devant ce Maroc si contrasté et attachant.
Marrakech ne laisse pas indifférent.
On aime ou on n’aime pas cette médina bien plus turbulente que celle d’Essaouira, mais si on s’écarte de la pression touristique qui règne autour de la place Jemaa El Fna, on peut retrouver un Maroc attachant, un pays où les gens se parlent…

J’ai hâte de lire la suite de ton périple dans le sud, agrémenté des photos de Kate.
Lacalo
Lacalo

Messages : 21
Date d'inscription : 22/12/2021

Revenir en haut Aller en bas

Maroc, une rencontre... Empty Re: Maroc, une rencontre...

Message par Deborah Dim 13 Nov 2022 - 7:34

quel beau portrait de Marrakech !  applau1
très fin et plein de sensibilité, bravo !
Deborah
Deborah
Admin

Messages : 6648
Date d'inscription : 06/12/2021

https://forumvoyage.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Maroc, une rencontre... Empty Re: Maroc, une rencontre...

Message par Martine293 Dim 13 Nov 2022 - 7:56

C'est beau et tellement bien écrit! Demain soir nous y serons, après 3 ans d'absence... J'ai hâte!
Martine293
Martine293

Messages : 23
Date d'inscription : 08/10/2022

Revenir en haut Aller en bas

Maroc, une rencontre... Empty Re: Maroc, une rencontre...

Message par Deborah Dim 13 Nov 2022 - 9:16

Tu as cité son prénom... Claude... Mais au féminin... Maroc, une rencontre... 1f609.png?v=2.2
Alias Ciboulette sur VF...

il me semble que nous avons une  @Ciboulette17000 ici, c'est peut être elle ?
Deborah
Deborah
Admin

Messages : 6648
Date d'inscription : 06/12/2021

https://forumvoyage.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Maroc, une rencontre... Empty Re: Maroc, une rencontre...

Message par Hannah Dim 13 Nov 2022 - 9:21

Oui c’est bien elle Very Happy
Hannah
Hannah
modérateur
modérateur

Messages : 2002
Date d'inscription : 08/12/2021

Revenir en haut Aller en bas

Maroc, une rencontre... Empty Re: Maroc, une rencontre...

Message par Hannah Dim 13 Nov 2022 - 10:04

@ Kate et Richard ,

Dans les rues de la médina il existe aussi des lieux de quiétude sans inquiétude…

Tout est dit .

Même si  la place ne me met plus en joie depuis longtemps , (peut être pour l’avoir connu il y a bien longtemps) , se perdre dans les ruelles a conservé tout son charme et c’est ce qu’il ressort de votre carnet .
Hannah
Hannah
modérateur
modérateur

Messages : 2002
Date d'inscription : 08/12/2021

Revenir en haut Aller en bas

Maroc, une rencontre... Empty Re: Maroc, une rencontre...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum