Le Forum du Voyage - voyages et tourisme individuel
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Bon plan achat en duo : 2ème robot cuiseur Moulinex Companion ...
600 €
Voir le deal

Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019

4 participants

Aller en bas

Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019 Empty Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019

Message par Flori Sam 11 Déc 2021 - 19:04

Ci-joint ma première contribution à ce nouveau forum...Il s'agit d'un compte-rendu déjà posté sur le site de Voyage Forum en 2019.

C'était notre 2ème voyage en Inde, le 1er avait constitué en une boucle de 2 semaines en février 2013 à partir de Mumbai en passant par Aurangabad, Badami, Hampi et Goa, voyage que nous avions réalisé alors avec nos 2 filles ados. Cette fois-çi, nous sommes partis en couple, nos filles  étudiantes n'ayant plus qu'une semaine de vacances... ce qu'elles ont bien regretté car ce voyage en Inde leur avait donné envie de revenir...comme à nous d'ailleurs !
 
Donc, nous avons choisi de nous concentrer sur le Tamil Nadu et de nouveau nous déplacer le plus souvent possible avec les transports en commun. Pour nous, prendre le bus, le train fait partie de voyage et ne se révèle jamais ennuyant tant l'observation de la vie quotidienne est  intéressante et source d'échanges avec les Indiens. Ne pouvant partir que 2 semaines, j'avais préparé un programme au jour le jour que nous avons suivi. C'est pour cela que nous avions réservé une partie de nos hôtels à l'avance sur Booking (lorsque je savais que nous allions arriver tard notamment ) et 2 billets de train, notamment le train de nuit entre Rameswaram et Chengalpattu. Pour cela, nous avions dû nous armer de patience pour obtenir un compte sur le site d'IRTC mais cela avait fini par fonctionner ! En fait, cela s'est passé comme la 1ère fois,  beaucoup de patience pour demander le visa (et le stress de faire une erreur !), réserver les billets de train depuis la France ... et sur place, tout devient facile, car il y a toujours plusieurs solutions ! Par exemple, là où nous n'avions pas réservé d'hôtel, on a trouvé à chaque fois un hôtel qui nous convenait en 10 minutes et nous avons pu parfois négocier les prix car il n'y avait pas grand monde ! De même, pour se déplacer, en plus du train, il y a toujours des bus qui partent très régulièrement, il suffit d'aller à la gare routière et de faire comprendre à quelqu'un notre destination ! Lorsque nous avons voulu prendre un taxi entre Trichy et Kanadukathan dans le Chettinad, afin de pouvoir faire facilement des arrêts en cours de route,  nous avons négocié la veille directement avec un chauffeur dans la rue non loin de notre hôtel et le lendemain tout s'est passé comme convenu !
 
Nos étapes ont été :  Chennai - Pondichéry - Kumbakonam - Tanjore - Trichy - Kanadukathan dans le Chettinad - Madurai - Rameswaram - Malahalapuram


Dernière édition par Flori le Sam 11 Déc 2021 - 21:50, édité 1 fois
avatar
Flori

Messages : 36
Date d'inscription : 08/12/2021

Deborah, Gaby76 et Jolafrite apprécient ce message

Revenir en haut Aller en bas

Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019 Empty Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019

Message par Flori Sam 11 Déc 2021 - 19:19

Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019 P1120110
- Samedi 23 février : départ matinal de Toulouse à 7 h 15, courte escale à Paris CDG et décollage à 10 h 10 pour un vol direct pour Chennai avec Jet Airways. Nous avions acheté notre billet le 15 septembre et il nous a coûté 459 € (il faut savoir que c'était moins cher en partant de Toulouse que de Paris !) .
 
Nous arrivons à l'heure prévue à Chennai,  vers 0 h 15 mais nous allons devoir patienter pendant plus d'une 1 h 30  pour valider notre e-visa. Ensuite, nous changeons un peu d'argent à un taux prohibitif à l'aéroport pour payer un taxi prépaid  (550 roupies)  qui va nous emmener en moins de 30 minutes à l'hôtel, où nous arrivons finalement vers 2 h 45 du matin. Heureusement le décalage horaire joue en notre faveur ( 4 h 30 en moins en France) !
 
Installation sans problème à la YMCA International Guest House  : 2334 roupies une chambre avec AC, salle de bains et petit déjeuner sous forme de buffet (choix réduit), réservation effectuée avec Booking. C'est un hôtel situé dans une sorte de parc, ce qui rend le lieu agréable, le bâtiment lui-même a un certain charme et surtout il est proche de la gare d'Egmore et donc  désormais d'une station de métro. Un regret, une rue importante passe devant et comme les fenêtres n'isolent pas du bruit, c'est assez bruyant...
 
- Dimanche 24 février : courte journée consacrée à la découverte de Chennai, car nous sommes opérationnels vers 10 h et de retour à l'hôtel vers 17 h pour prendre une douche avant d'aller prendre le train (On n'a même pas eu à demander pour garder notre chambre, le réceptionniste nous l'a proposé de lui-même...).  Le fait que nous soyons dimanche a dû faciliter nos déplacements. Nous allons donc prendre le bus, un rickshaw, le métro (neuf, moderne et quasiment vide !) et marcher aussi.
 
On va d'abord se rendre à la plage, Marina beach et c'est ce que nous avons préféré car c'est vraiment sympathique de se promener au milieu des petits commerces qui mènent à la plage et ensuite d'observer les marchands ambulants et les Indiens à la plage...le tout dans une ambiance détendue. Précisons pour ceux qui ne connaissent pas l'Inde, que c'est un paradis pour les photographes car les Indiens adorent être pris en photo et que l'on se promène tranquille, sans être sollicité...ou parfois pour une photo avec nous !
 
Après la plage, on se rend au Saint George fort : vraiment pas grand chose à y voir !
Pause déjeuner au Saravana Bhavan (Bien, 240 rps à 2), près de George town mais en ce dimanche la plupart des magasins sont fermés.
 
C'est alors que nous testons le métro pour nous rapprocher du Government  museum (entrée : 250 rps). Le lieu est très agréable avec de beaux bâtiments du XIXè s dispersés dans un parc mais comme partout les objets exposés, remarquables pour beaucoup, sont bien mal mis en valeur ! A faire donc si on s' intéresse aux sculptures notamment, sachant que l'on a l'occasion d'en voir aussi à Tanjore et Trichy...
 
18 h 10 : départ de notre train en gare d'Egmore pour Pondichéry. Prix 90 rps par personne en second sitting (nous avons donc pu réserver nos places). Arrivée prévue à  22 h 25  mais nous aurons 15 mns de retard environ. Bien sûr on aurait pu prendre un bus pour rejoindre Pondichéry mais la gare routière à Chennai est excentrée, celle de Pondi aussi  donc on a préféré le train, d'autant plus que les deux gares ferroviaires étaient proches de nos hôtels. Sinon il y a aussi une solution intermédiaire, prendre un train entre Chennai et Villupuram (ils sont plus nombreux) et terminer ensuite en bus... Le gros avantage du train pour moi, c'est de pouvoir bouger et généralement on a plus de place que dans le bus.
 
Installation à Pondichéry  à la villa créole (2072 rps la nuit), très bien située dans la ville blanche. L'accueil y est très sympa, la chambre propre mais petite, comme la salle de bain. Le point négatif sera une fois encore le bruit, celui de nos voisins indiens pas très discrets et celui de la rue avec des chiens qui aboient...désagréments renforcés par l'absence d'insonorisation...


Dernière édition par Flori le Sam 11 Déc 2021 - 21:51, édité 1 fois
avatar
Flori

Messages : 36
Date d'inscription : 08/12/2021

Deborah et Jolafrite apprécient ce message

Revenir en haut Aller en bas

Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019 Empty Re: Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019

Message par Deborah Sam 11 Déc 2021 - 19:22

merci Flori de nous faire rêver avec les plages de l'Inde du sud Smile


Essaie si tu peux d'éditer tes messages de manière à laisser des lignes blanches, de  ne pas faire  de paragraphes trop lourds, de mettre du gras et de la couleur Smile

Les conseils pour l'édition des messages :


https://forumvoyage.forumactif.com/t46-comment-poster-vos-recits-et-compte-rendus-de-voyage-a-lire-urgent


Dernière édition par Deborah le Sam 11 Déc 2021 - 19:44, édité 1 fois
Deborah
Deborah
Admin

Messages : 6640
Date d'inscription : 06/12/2021

https://forumvoyage.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019 Empty Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019

Message par Flori Sam 11 Déc 2021 - 19:30

- Lundi 25 février / Pondichéry :  petit déjeuner à l'occidentale sur la petite terrasse couverte de notre guesthouse (thé ou café, toasts et omelette, jus d'orange frais pour 190 rps par personne..tout est plus cher à Pondi surtout quand c'est occidental !).
 
Ensuite, balade  à pieds dans Pondichéry , où l'on passe de la ville blanche, tranquille et donc reposante à la ville tamoule, à la circulation dense et bruyante  et tous les aspects d'une ville indienne, notamment un chouette marché couvert. Le midi, pause déjeuner au  Surguru, où nous goûtons le 1er thali de notre voyage (424 rps pour 2 thalis, l'eau et 2 thés ). En une journée, nous aurons le temps de parcourir toute la ville, de nous arrêter au Bharathi park, de prendre un verre dans un café-boutique branché  et en fin d'après-midi de déambuler sur le front de mer fermé à la circulation.
Nous avons bien aimé nous balader dans Pondi, qui est vraiment une ville où commencer ou terminer son voyage en Inde car on y trouve des lieux tranquilles où faire une pause agréable, ce qui est rarement le cas ailleurs ! Enfin, chercher les traces de la présence française comme le lycée français par exemple  avait  du sens pour moi prof d'histoire-géographie !
Le soir, dîner au resto  de notre guesthouse : 730 rps à 2, une fortune par rapport à ce que l'on dépensera par la suite ! Mais c'était bon et le  cadre est sympa...
 
Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019 P1120111


Dernière édition par Flori le Sam 11 Déc 2021 - 21:52, édité 1 fois
avatar
Flori

Messages : 36
Date d'inscription : 08/12/2021

Deborah et velouria apprécient ce message

Revenir en haut Aller en bas

Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019 Empty Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019

Message par Flori Sam 11 Déc 2021 - 21:49

 Mardi 26 février : Départ matinal vers 7 h 10 en rickshaw  (80 rps) jusqu'à la gare routière. Là un peu d'attente , ce qui nous laisse le temps de prendre un petit déjeuner (chai + petits gâteaux) avant  d'avoir un bus qui part pour Karaikal à 8 h 15.
 
Nous, on a prévu de s'arrêter à Tranquebar, où on arrivera vers 11 h 45 (100 rps par personne). L'arrêt s'appelle en fait Poraiyar, c'est une intersection avec quelques échoppes et à partir de là on rejoint en 10 minutes à pieds à peine le centre de Tranquebar.  La ville  ou plutôt le village aujourd'hui est un ancien comptoir danois,  endormi, ce qui donne l'impression un peu de traverser une ville fantôme. On peut y voir deux églises, un fort construit en bord de mer, où nous croiserons un groupe d'élèves indiens et d'anciens bâtiments coloniaux comme celui qui abrite aujourd'hui un hôtel de charme, haut de gamme, the bungalow on the beach, où nous serons contents de prendre un verre sur une belle terrasse ombragée. Quelques touristes occidentaux y déjeunent et d'autres profitent de la très belle piscine. Bref, un lieu où il peut être agréable de faire une pause et de passer une nuit si on en a le temps et les moyens (la nuit étant autour de 85 euros il me semble).
Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019 P1120213
Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019 P1120212 
Vers 14 h 15, nous sommes de retour à l'arrêt de bus, en comptant prendre un bus pour Kumbakonam. En fait, ne voyant jamais le bon bus s'arrêter, nous demandons de nouveau autour de nous et quelqu'un nous dit qu'il n'y a pas de bus direct et qu'il faut changer à Mayladuthurai.... ce que nous allons faire,  en enchaînant facilement les 2 bus. Donc nous quittons Tranquebar vers 15 h pour arriver à Kumbakonam vers 17 h 30...Au bout du compte, ce sera la journée où nous avons perdu le plus de temps en transport mais cela nous a donné aussi l'occasion d'emprunter de petites de routes de campagne et de traverser de nombreux villages.
 
Nous trouvons très vite un hôtel en sortant de la gare routière : c'est un bâtiment tout neuf, design...on se risque à se renseigner pour le prix , on nous montre 3 chambres différentes et très vite on nous propose une ristourne par rapport aux prix affichés : ce sera 1800 rps pour une chambre double impeccable avec AC et SDB très fonctionnelle, y  compris le petit déjeuner à l'indienne... il est vrai que l'on n'a croisé aucun autre client dans l'hôtel et qu'il doit encore se faire connaître ! C'est donc le Vainaav boutique hotel, qui offre un très bon rapport qualité-prix.
 
Nous sortons ensuite nous balader en ville, c'est très animé, bruyant et cela semble être une ville en croissance vu le nombre de bâtiments en construction et les boutiques à l'occidentale. On en profite aussi pour découvrir les temples qui se trouvent en ville. Nombreux resto en ville, nous en choisissons un qui propose surtout du poulet... Nous ne croiserons à Kumbakonam qu'un seul touriste occidental !



Mercredi  27 février : Nous prenons en face de l'hôtel un rickshaw pour nous conduire au temple Chola de Darasuram, puis à Swamimalai, où nous souhaitons voir des fonderies de bronze.( 350 rps pour 2 h environ  d'excursion).  Le temple de Darasuram  est classé au patrimoine mondial de l'Unesco, ce qui lui vaut d'être entouré par une pelouse bien entretenue...  Ceci dit, il vaut vraiment la visite : il est très beau et très tranquille, puisque nous n'y croiserons que 2 autres touristes... A proximité on peut jeter un coup d'oeil à des ateliers de tisserands. 

Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019 Img_4810
 
Une dizaine de minutes de rickshaw plus loin, nous nous arrêtons à Swamimalai pour voir un atelier où l'on fabrique des sculptures de bronze : c'est intéressant mais un peu frustrant car l'artisan qui accepte de nous montrer son atelier ne parle quasiment pas anglais...
 
Vers 10 h 30, nous sommes de retour à Kumbakonam. On se rend alors à la gare routière pour prendre un bus pour Tanjore (40 rps par personne) , on n'attend presque pas et le trajet dure 1 h 15. Ayant repéré que nous sommes dans le centre de Tanjore, on descend avant le terminus et après 5 mns de marche, on s'installe dans le 1er hôtel que l'on trouve : il s'agit de l'hôtel  Ramnath, où nous payons 1500 rps pour une chambre double avec SDB et AC assez grande et très correcte. Gros avantage, c'est assez calme alors que l'hôtel se trouve en face de la gare des bus locaux.  Déjeuner à proximité au Sri Venkata Lodge, où nous sommes très bien accueillis et où on nous sert un bon thali à volonté  pour 70 rps par personne. En sortant, comme nous sommes en centre-ville, nous entrons dans un grand magasin climatisé, Lucky Silks,  (c'est une motivation en soi en début d'après-midi !) où de jeunes vendeuses souriantes et spontanées nous aident à choisir écharpes et kurta pour moi...
 
 Puis nous reprenons nos visites culturelles avec le Maratha palace (entrée : 200 rps) et ses divers ensembles : une visite très agréable et ensuite le Brihadishavara Temple, le plus grand des temples cholas classé également au patrimoine de l'Unesco. On y arrive vers 17 h 30 pour profiter de la lumière de la fin de la journée et on va tranquillement le parcourir en attendant la tombée de la nuit. Cette fois-çi, il y a du monde mais ce n'est pas la cohue non plus, des Indiens qui semblent venir s'y recueillir en fin de journée et notamment des touristes et encore une fois très peu de touristes occidentaux. Un temple à voir absolument si on vient dans le Tamil Nadu.

Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019 Img_4811
 
Dîner non loin de l'hôtel dans un restaurant végétarien de chaîne, c'est bon (comme toujours) mais le serveur très pressant et qui nous pousse à la consommation finit par nous fatiguer ! Pour finir le repas, on s'offre dans une gargote de rue un chai ...c'est l'un de nos petits plaisirs quotidiens en Inde ! 




Jeudi 28 février : Petit déjeuner à la gare routière en face de l'hôtel. Un 1er bus (9 rps ) rempli de collégiens nous conduit en une petit demi-heure à la nouvelle gare routière, située à l'extérieur, où un 2ème bus (43 rps) nous conduit en 1 h à Trichy (il est vrai que pour la 1ère fois nous prenons l'autoroute !).  Nous arrivons à la Central bus station, proche de la gare ferroviaire.  Nous cherchons un hôtel à proximité et une nouvelle fois nous choisirons le 1er où nous entrons...C'est un hôtel neuf ,Rangga Hotels, où nous ne croisons aucun  client... ce qui nous permet d'obtenir après une petite négociation une chambre double impeccable avec SDB, AC, petit déjeuner (très copieux puisqu'on aura à la fois un petit déjeuner à l'indienne et des toasts à l'occidentale) pour  2000 rps (au lieu des 2666 rps, prix affiché avec les taxes). Une adresse donc à recommander car proche des gares tout en étant calme.
Il doit être 10 h 30 / 11 h, nous partons visiter les centres d'intérêt de Trichy, qui sont éloignés les uns des autres , ce qui occasionne des pertes de temps lors des déplacements, d'autant plus que la circulation est très dense. Nous ferons tous les trajets en bus, faciles à repérer et très nombreux.
 
 Nous commençons par ce qui fait la renommée de Trichy, le temple de Srirangam : C'est l'un des plus grands d'Inde du Sud et il est très fréquenté. La grande différence avec les temples précédents c'est l'irruption de la couleur avec des gopurams très colorés. C'est vraiment un lieu de vie, on y voit des familles entières installées en train de manger ou de dormir...et c'est vraiment ce qui en fait l'intérêt pour nous, sachant que c'est aussi un temple ancien dont la construction a débuté au Xème siècle à l'architecture riche.  Nous y passons 1 h 30  / 2 h environ puis nous repartons en bus vers le centre ville près de Rock Fort.


Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019 P1120410

 
Nous allons déjeuner dans un resto indiqué fort justement par le Routard et le Lonely, Vasanta Bhavan : c'est très bon (255 rps à 2) et depuis la terrasse on a une chouette vue sur l'animation de la rue... nous nous refugions toutefois à l'intérieur dans une salle climatisée car vraiment entre 11 et 16 h il fait très chaud !
 
On se promène ensuite tranquillement dans le quartier en attendant l'heure propice pour monter au Rock Fort. On visite donc l'église de Lourdes , Our lady of Lourdes Church, et on se promène un peu dans le parc du collège qui l'entoure mais nous ne pourrons pas aller très loin.
 
 On cherche un petit peu le tombeau d'un saint musulman, Hazrat Nathervali Dargah, mentionné dans le Lonely mais pas correctement localisé sur le plan...et on découvre un quartier musulman, très coloré , avec sa moquée et ce mausolée et autour des enfants très curieux de nous voir...
Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019 P1120411

 
Enfin, vers 17 h on grimpe les 437 marches qui mènent au Rock Fort : l'intérêt ici c'est la vue et c'est la 1ère fois depuis le début du voyage que nous avons l'occasion d'observer une ville depuis un point haut. Nous profitons donc de la lumière de la fin d'après-midi, toujours très belle, entourés comme toujours essentiellement d'Indiens, touristes ou familles, couples d'amoureux qui se promènent.


Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019 P1120510

Retour en bus à l'hôtel vers 19 h, il fait nuit alors et resto dans une succursale de celui du midi  à proximité de la gare routière. Dans la rue, nous accostons un chauffeur de taxi qui attend le client et avec l'aide d'un autre chauffeur, qui parle mieux anglais, nous négocions le trajet du lendemain pour rejoindre Kanadukathan, qui se trouve environ à 90 kms,  en faisant 4 arrêts. On s'entend pour un coût de 2 000 rps ...( il faudra ajouter 90 rps de péage pour des routes récentes, pas vraiment de autoroutes  et nous laisserons un pourboire de 150 rps). 
avatar
Flori

Messages : 36
Date d'inscription : 08/12/2021

Deborah et Jolafrite apprécient ce message

Revenir en haut Aller en bas

Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019 Empty Re: Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019

Message par Flori Mer 22 Déc 2021 - 20:36

Vendredi 1er mars : départ en taxi pour Kanadukathan.  A 8 h30, notre chauffeur nous attend comme prévu devant l'hôtel. On se dirige donc vers le Chettinad au sud.
 
Premier arrêt programmé,  le temple de Nartamallai, un village à 16 kms au nord de Pudukkottai, en retrait de la route principale : notre chauffeur nous conduit d'abord dans le centre du village devant le temple en activité...nous devons alors lui faire comprendre que ce n'est pas ce temple qui nous intéresse mais un autre situé dans les rochers ; avec l'aide d'un marchand, qui connaît l'endroit, on ressort du village et il nous arrête le long de la route, à un endroit où affleurent des rochers et où des paysans sont en train de battre le riz.  On devine au loin un temple, on marche donc sur ces rochers pendant une dizaine de minutes avant d'atteindre un petit temple troglodyte, "gardé" par deux hommes. Il faut ensuite continuer quelques minutes encore pour arriver un petit temple ancien construit à côté de grottes. Il n'y a personne, la vue sur les environs est ouverte , c'est donc un chouette moment. J'ai appris depuis en lisant le CR de Yann et les commentaires de Pagel qu'il y avait à proximité un temple ayyanar  mais nous ne l'avons pas cherché !
 
On reprend ensuite la route vers Pudukkottai et à 3 kms au nord, on s'arrête au temple de Bharagathamba.  Notre chauffeur, qui visiblement ne connaît pas le secteur, s' est arrêté dans une station service pour demander sa route.  C'est un temple en activité dédié à Shiva assez différent des autres car les couloirs sont en partie enterrés, donc cela vaut la peine de s'y arrêter et de prendre le temps de le parcourir.
 
A 9 kms au sud de Pudukkottai, nous nous arrêtons au sanctuaire ayyanar d'Elangakodi. Une fois dans le village, il faut prendre un chemin pour y parvenir et là, lorsque nous voyons un bus ...nous savons que c'est le bon endroit ! Pour la première fois de notre voyage, nous nous retrouvons au milieu d'un groupe de 25 Français environ. Nous les laissons avancer dans l'allée qui mène au sanctuaire, allée bordée de centaines de statuettes en terre cuite, représentant pour l'essentiel des chevaux.  Comme nous voulons profiter du lieu, vraiment saisissant, nous prenons notre temps et rapidement, on se retrouve seuls. Nous croiserons alors un Indien, à proximité du sanctuaire.
Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019 P1120511
 
Nous avons ensuite prévu un dernier arrêt au fort de Tirumayam, où nous arrivons vers midi. Comme il fait très chaud, on ne visite pas l'intérieur et on se contente d'un stop. On a bien vu qu'il y avait des sanctuaires rupestres au pied du fort, mais pour y parvenir, il faut entrer dans un temple qui est alors fermé...donc on n'a pas choisi la bonne heure !
 
Nous arrivons donc à Kanadukathan vers 13 h et on s'installe au Chettinadu Narayana vilas , seul hôtel de moyenne gamme du village. (réservation avec Booking, 69 euros les 2 nuits). L'hôtel a pour principal avantage d'être situé au coeur du village, la chambre est grande et correcte mais les parties communes manquent de charme...L'accueil est professionnel.
Comme il sera difficile le soir de dîner ailleurs qu'au restaurant de l'hôtel, on se rend  dans la rue principale, dans une espèce de cantine, Sri Renga Vilas, où l'on va manger un excellent thali, avec un supplément poulet ( car dans le Chettinad, on trouve plus facilement de la viande qu'ailleurs)  pour 230 rps à deux. Le cadre est vraiment typique puisque les deux rangées de table sont disposées face à face, les clients se font donc face et le serveur ne cesse de passer entre les tables pour nous resservir...Nous y croisons d'ailleurs deux couples de Français qui voyagent avec leur chauffeur.
 
A proximité immédiate se trouvent les deux maisons Chettinad ouvertes à la visite, la V.VR.N.M. House et la CVRM.  Dans la première, nous serons pris en charge par une femme qui va vouloir nous servir de guide alors qu'elle ne parle que quelques mots d'anglais difficilement compréhensibles, ce qui lui permettra à la fin de nous demander 50 rps par personne pour la visite...heureusement elle nous laissera tout de même traîner un peu à la fin dans la cour intérieure.  Dans la deuxième maison, c'est plus organisé puisqu'il y a une jeune fille à l'entrée qui vend des tickets (50 rps aussi par personne) mais ensuite la visite est libre. On y croise deux vieilles femmes qui habitent encore cette immense maison ; l'une d'entre elle est en photo en tenue d'apparat dans les cadres où sont exposés tous les propriétaires de la maison, c'est poignant de voir désormais son dénuement , d'autant plus qu'elle semble avoir perdu la tête...
 
Lorsque l'on ressort de ces maisons, on aimerait bien aller boire un verre dans un hôtel de charme du village où l'on imagine pouvoir trouver une terrasse ombragée… mais au Chettinadu Mansion, on déclinera l'offre de boire un coca dans le hall d'entrée où un salon style années 1980, sans soute confortable , est installé et au Chettinadu Court, on ne trouvera pas non plus de lieu accueillant !  Finalement on ira boire un thé à la petite boutique installée à l'intersection des deux  routes principales, qui vend aussi des gâteaux et qui possède une dizaine de places assises … c'est typique, on est au milieu des Indiens mais le ventilateur suffit à peine à nous rafraîchir et ce n'est pas le genre d'endroit où l'on est censé s'attarder. Donc on finit par se refugier dans notre chambre d'hôtel pour prendre le frais...
 
Vers 17h, on est retapé et prêt à ressortir : nous allons alors profiter des rues de Kanadukathan et de l'architecture exceptionnelle de ce village, où nous sommes vraiment ravis de séjourner. On passera ainsi un bon moment à côté du bassin qui se trouve derrière le temple à observer le reflet dans l'eau du palais du Raja...
Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019 P1120711
Le soir, dîner au resto de l'hôtel : c'est bon, quoiqu'un peu fade (car adapté aux goûts occidentaux) , plus cher qu'ailleurs (environ 500 rps à 2 ) mais surtout cela manque d'ambiance, car nous sommes les deux seuls clients dans une grande salle au décor déjà froid...

Samedi 2 mars : le matin, nous déclinons l'offre du manager de l'hôtel de prendre notre petit-déjeuner sur place  ( la salle est toujours aussi vide) pour aller boire un thé accompagné de petits gâteaux à la petite boutique toute colorée de rouge que nous avons repérée hier (nous y retournerons d'ailleurs plusieurs fois). Puis nous parcourons de nouveau les ruelles de Kanadukathan pour observer les façades des maisons avec une autre lumière. C'est vraiment un plaisir et c'est reposant aussi de pouvoir se promener dans un village sans avoir à se préoccuper de la circulation !
Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019 P1120610
 
Nous prenons ensuite un bus  (20 rps par personne) pour rejoindre en quinzaine de  minutes environ le village voisin de Kothamangalam. Le samedi, c'est le jour du marché. Comme toujours, depuis le début de notre voyage, on nous laisse déambuler tranquillement au milieu du marché, on échange des sourires avec certaines personnes, qui se laissent volontiers prendre en photo. Derrière le marché se trouve un petit sanctuaire ayyanar : toujours aussi étonnant mais le fait que le sanctuaire se soit pas isolé lui enlève sa part de mystère.
Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019 P1120710
 
On se promène ensuite dans le village, à l'architecture moins spectaculaire que Kanadukathan, même si on admire aussi quelques très belles maisons comme the Saratha Vilas. Attirés par la description dithyrambique que le guide du Routard fait de cet hôtel de charme, nous y allons prendre un thé et un soda citron. Nous sommes nous aussi séduits par le lieu magnifiquement restauré et l'accueil. Nous avons eu, en effet,  l'occasion d'échanger de façon fort intéressante,  pendant pas mal de temps avec les deux propriétaires du lieu, deux architectes français, que j'avais eu l'occasion d'entendre auparavant dans un reportage consacré au Chettinad (Inde : les palais du Chettinad) diffusé sur Arte. C'est vraiment un endroit exceptionnel et s'y offrir une nuit ou deux doit constituer un temps fort de son voyage en Inde !
 
 Après cette pause de charme, nous trouvons un rickshaw ( 200 rps) pour nous emmener au Bois sacré, un nouvel sanctuaire ayyanar, à 2 kms du village, cette fois-çi c'est bien isolé...  puis nous poursuivons jusque Pallathur. Là encore, nous faisons un petit détour pour aller au Solail Andawan Koil, où se trouve encore un sanctuaire ayyanar, à proximité d'un temple en travaux... ce qui enlève bien du charme ! Petite balade dans Pallathur, à la recherche des belles maisons avant de reprendre un bus pour Kanadukathan.
 
Repas du midi à la même cantine que la veille, repos à l'hôtel et dans le milieu de l'après-midi, de nouveau rickshaw (300 rps) pour aller à Athangudi. L'objectif est de visiter la Big house ou Lakshmi House, réputée comme étant la plus somptueuse des maisons que l'on peut visiter (entrée : 100 rps par personne). C'est vrai mais c'est un peu vide aussi... A proximité de ce  palais, nous observons le travail d'un artisan qui fabrique des carreaux en ciment, activité principale du village.
 
Retour en fin d'après-midi à Kanadukathan et programme identique à celui d'hier !  Prendre le frais autour du bassin et cette fois-çi observer un jeune couple (pas très souriant d'ailleurs) qui fait ses photos de mariage et dîner bien tranquille à l'hôtel.
 
Le Chettinad était l'un lieux dont j'attendais le plus et nous n'avons pas été déçus. Les palais que l'on y trouve, et qui pourraient bien être un jour classés au patrimoine mondial de l'Unesco sont uniques et permettent de deviner la richesse passée de cette région. Les temples ayyanar eux aussi sont uniques et s'arrêter dans cette région rurale représente une coupure bienvenue au cours d'un voyage dans le Tamil Nadu, qui passe forcément par des villes temples bien plus agitées...
avatar
Flori

Messages : 36
Date d'inscription : 08/12/2021

Deborah et Jolafrite apprécient ce message

Revenir en haut Aller en bas

Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019 Empty Re: Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019

Message par Flori Mer 22 Déc 2021 - 20:51

Dimanche 3  mars :  Avant de quitter Kanadukathan, petit déjeuner en ville (on commence à être connus...) et passage au marché local ( peu étendu et donc moins intéressant que celui de Kothamangalam), puis bus pour Karaikudi , à une dizaine de kilomètres au sud (15 rps par personne). On arrive à la nouvelle gare routière où l'on trouve une consigne pour laisser nos bagages et l'on doit reprendre un autre bus pour gagner le centre ville, bus qui emprunte des rues en travaux défoncées... 
 
On se rend alors au Koppaidai Amman Temple, qui ne présente guère d'intérêt mais on est venu avant tout pour le Kallukatti main bazaar autour. Comme on est dimanche, la plupart des boutiques sont fermées. Finalement, Muneeshawaram Koil Street, on trouve 4 ou 5 magasins d'antiquité ouverts (sachant que nous sommes les seuls touristes à nous promener dans cette rue et d'ailleurs nous n'en croiserons pas d'autres dans cette ville). C'est assez pour satisfaire notre curiosité et acheter quelques petits objets en souvenir. En effet, ces boutiques vendent tout ce que pouvaient contenir les palais du Chettinad ; cela peut aller d'objets précieux comme des sculptures aux objets du quotidien, qui pour certains proviennent de fort loin. On trouve par exemple beaucoup de vaisselle en émail fabriquée en Tchécoslovaquie !          En voyant tous ces objets en vente et en sachant que bon nombre de maisons ont déjà été détruites, on ne peut que se demander comment le patrimoine exceptionnel du Chettinad va être préservé. Nous en avions justement parlé avec les deux architectes de la Saratha vilas qui nous avaient expliqué  que les Indiens n'avaient pas  du tout la même vision du patrimoine que la nôtre et que le gouvernement indien ne semblait pas enclin à promouvoir le tourisme dans cette région, où le principal atout touristique est justement un patrimoine privé.
 
Vers midi nous sommes de retour à la nouvelle gare routière, où nous trouvons rapidement un bus pour Madurai ( 2 heures de trajet, 75 rps par personne). Encore une fois, le bus nous conduit à 7 kms du centre, à Mattuthavani bus stand, où on enchaîne rapidement avec un bus pour le centre ! Heureusement les bus sont nombreux et comme c'est dimanche, la circulation est assez fluide... On descend en face de la gare ferroviaire et on cherche un hôtel dans nos prix à proximité : on choisit très vite le Berrys boutique, situé dans une rue , West Perumal Maistry Str, où il y a plusieurs hôtels et restaurants. Comme son nom l'indique, l'hôtel affiche une déco soignée, la chambre est bien équipée et la fenêtre donne sur un mur aveugle ( Ce qui ne nous gêne pas car au moins c'est calme...). La chambre avec AC revient à 2000 rps la nuit avec le petit déjeuner à l'indienne. On s'installe donc et lorsque je regarde de plus prêt les draps du lit, je constate qu'ils n'ont pas été changés...ce que je signale au réceptionniste (sympa par ailleurs) qui envoie tout de suite quelqu'un les changer. 
 
Avant d'attaquer le Sri Meenakshi temple, nous nous accordons une pause lassi sur un roof-top juste en face de notre hôtel. Le Surya restaurant est dans tous les guides  et c'est effectivement un endroit agréable en fin d'après-midi et pourtant seules 4 tables sont occupées. Depuis le début de notre voyage, nous sommes étonnés du très faible nombre de touristes occidentaux que nous croisons et parmi eux il y a beaucoup de Français...
Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019 P1120810
 
On profite ensuite de la climatisation du Chennai Silks Building, un grand magasin à l'indienne où il faut vraiment aller jeter un coup d'oeil au rayon des saris, classés en fonction de leur prix...  Dîner de très bonne heure à l'hôtel Sri sabareesh, à recommander...Il faut dire que ce midi on s'est contenté de bananes et que l'on veut pouvoir arriver avant 20 h au temple pour assister à la cérémonie du soir.  Et justement on a bien fait de prévoir une marge, la cérémonie aura lieu vers 21 h car il va falloir être patient pour pénétrer dans le temple. En laissant notre appareil photo à l'hôtel, on pensait être tranquille mais à Madurai, il faut tout laisser dans des consignes différentes (chaussures naturellement, sacs, mais aussi téléphones portables) avant  de passer un portique de sécurité et d'être fouillé. Une fois dans le temple, on ne peut qu'être impressionné par la richesse de la décoration et par l'animation qui y règne. Nous ne pourrons voir qu'une partie de la cérémonie qui se déroule chaque soir car nous ne pouvons pénétrer dans le coeur du sanctuaire n'étant pas hindous, mais cela vaut le déplacement. 
Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019 P1120910

Lundi 4 mars : Nous consacrons le début de la matinée de nouveau au Sri Meenakshi temple car nous tenons à le visiter aussi à la lumière du jour. C'est vraiment un lieu très fréquenté comme le sont aussi les ruelles piétonnes qui entourent le temple, où des femmes par exemple sont installées et préparent des repas pour les pèlerins. 
Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019 P1120811
 
Nous prenons ensuite un rickshaw pour aller au Thirumalai nayak palace (100 rps) : c'est assez majestueux quoique un peu lourd comme architecture à mon goût et pas très bien entretenu... Puis de nouveau un rickshaw pour retourner vers le temple (la chaleur et la circulation nous découragent de marcher...) et plus précisément au Pudu mandapam, un marché installé dans un ancien temple, connu essentiellement pour ses tailleurs. On finit d'ailleurs par se laisser convaincre par l'un d'entre eux et mon mari se fait faire deux chemisettes sur mesure ( 1000 rps les 2, je pense qu'on aurait pu payer moins cher mais on n'a pas cherché à trop négocier...). C'est vraiment un endroit étonnant où il faut prendre le temps de flâner.
 
Thali du midi  au resto de la veille (où on retournera le soir car les autres adresses du Routard étaient fermées), comme toujours très bon et copieux ( 220 rps à 2 avec l'eau).
L'après-midi sera consacrée à la visite du Gandhi Mémorial Museum, où nous nous rendons en bus. Le musée est installé dans un ancien bâtiment colonial et présente surtout des photos et quelques objets avec  de longs commentaires en anglais. La boutique ne propose aucun livre en français. Bref, même si c'est bien sûr intéressant d'en savoir plus sur Gandhi, cette visite n'est à faire que si on en a le temps. C'est justement notre cas à Madurai, on prendra donc le temps de retourner boire un verre sur la terrasse du Surya restaurant,  d'acheter quelques souvenirs pour nos filles et d'aller prendre livraison des chemisettes commandées à midi et plutôt bien taillées...  De toute façon, cela fait du bien aussi de ralentir le rythme...
avatar
Flori

Messages : 36
Date d'inscription : 08/12/2021

Deborah apprécie ce message

Revenir en haut Aller en bas

Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019 Empty Re: Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019

Message par Flori Mer 22 Déc 2021 - 21:14

Mardi 5  mars : Aujourd'hui, nous devons rejoindre Rameswaram et je tiens à le faire en train pour emprunter le Pamban Bridge à l'arrivée. Dans la journée, il n'y a que deux trains passagers, sans réservation possible donc, le 1er part à 6 h 55 et le 2nde à 12 h 40...C'est celui que nous choisissons de prendre. On va tout de même acheter vers 9 h notre billet  pour plus de sécurité... en fait en 5 minutes c'est fait  et on peut difficilement se déplacer pour moins cher puisque le billet coûte 35 rps pour 170 kilomètres ! 
 
En attendant, on retourne se balader autour du temple et on en profite pour entrer dans une boutique de souvenirs haut de gamme qui dispose au dernier étage d'une très belle vue sur le temple.
Une petite heure avant le départ du train, nous sommes sur le quai... et il y déjà beaucoup de monde installé dans le train. On se dépêche donc de se trouver 2 places au milieu d'une banquette prévue pour 8 personnes...et comme on a le temps, Bertrand part explorer le train et constate qu'en marchant un peu vers la tête du train, il y a plein de places vides. On finit par s'installer dans un duo face à face...on voyagera donc dans des conditions très correctes, avec davantage de place que dans le bus et sans trop souffrir de la chaleur car les fenêtres sont ouvertes et il y a des ventilateurs.. Les 4 heures du trajet passent très bien, d'autant plus que la dernière demi-heure, lorsqu'on emprunte le pont,  est vraiment spectaculaire !
Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019 P1120911
 
Arrivés à la gare de Rameswaram, nous prenons un rickshaw (80 rps) pour aller à l'hôtel réservé avec Booking, Hotel KNP Nest. C'est un hôtel neuf, qui n'est d'ailleurs pas achevé et dont les chambres sont impeccables et d'un très bon rapport qualité prix (1260 rps avec AC). Il est situé dans une petite rue et est donc calme ; le seul inconvénient est qu'il est environ à 20 /25 minutes à pieds du temple et que pour l'instant il ne sert pas le petit déjeuner.
 
Vers 17 h 30, nous sommes en route pour le temple de Ramanatha Swami  justement et en arrivant nous croisons une procession ...Visiblement nous sommes dans une période de fête, le temple a semble-t-il été ouvert toute la nuit et exceptionnellement ce soir il est fermé. Nous nous contenterons donc d'en faire le tour et d'observer tout ce qui est prévu autour pour accueillir les pèlerins.
 
Dîner au Vasantha Bhavan, c'est correct mais le cadre est ,on ne peut plus basique...Il est vrai qu'à Rameswaram, rien n'est conçu pour les touristes occidentaux... d'ailleurs nous n'en croisons pas.
 
Mardi 5 mars :  Rameswaram On a prévu de se lever tôt aujourd'hui pour se rendre sur les ghâts pour voir les pèlerins se baigner dans la mer... à 6 h 45, on est sur place et on a le privilège d'être au milieu d'Hindous qui vivent avec ferveur leur pèlerinage et qui acceptent très bien notre présence.  Il y a beaucoup de monde mais ce n'est pas oppressant. C'est vraiment un moment exceptionnel que l'on prend le temps d'observer ...
Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019 P1130010
 
Ensuite, petit déjeuner au resto de la veille (indien bien sûr !) et visite du fameux temple, connu notamment sur ses très longs couloirs aux plafonds multicolores et ses rituels : les pèlerins se rendent devant 22 puits et à chaque fois se font asperger d'eau... rituels que nous observons à distance. Une anecdote, j'avais déposé mes chaussures devant l'entrée du temple au milieu de dizaines d'autres, n'ayant pas vu de consigne... en sortant, elles ont disparu...ce qui me contrarie un peu, je cherche autour et quelqu'un finit par me désigner de l'autre côté de la rue un sadhu , qui effectivement s'est chargé de les garder contre une petite rétribution ! Il est vrai que de chaque côté de la rue sadhus et mendiants sont installés pour profiter de l'afflux de pèlerins...
Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019 P1130011
 
Nous décidons après de faire une petite balade en bateau : le départ se trouve à une centaine de mètres des ghâts,  mais il faut attendre qu'il y ait une vingtaine de personnes pour que le bateau puisse partir, ce qui va prendre quasiment une heure ! Visiblement les Indiens viennent ici pour le pèlerinage et pas pour les loisirs et 70 rps par personne ce n'est pas accessible à tous. Nous avons bien fait d'attendre, surtout que l'on était installé à l'ombre avec une vue sur les ghâts, où il y a désormais moins de monde...et la balade, qui se fait dans une ambiance joyeuse avec musique indienne en plus,  permet de découvrir autrement la côte.
 
Bon repas le midi au resto de l'hôtel Tamil Nadu (2 thalis copieux pour 285 rps avec l'eau) : cette fois-ci, on est monté en gamme, les Indiens qui sont présents appartiennent visiblement à la classe moyenne et depuis la salle de restaurant qui ressemble en fait  à une cafétéria, on peut voir le jardin de l'hôtel et même la mer !
 
En sortant, là où se trouvent des bus et des rickshaws, on négocie avec un jeune conducteur une excursion pour l'après-midi jusqu'à Dhanushkodi qui se trouve à 22 kilomètres. ( 700 rps avec 3 arrêts et l'ensemble prendra environ 2 h 15). On s'arrête en premier au  Kothandarama temple, dont seule la situation au bord de l'eau mérite l'arrêt car l'architecture du temple n'a guère d'intérêt mais c'est un lieu sacré et donc très fréquenté.
 
On continue ensuite jusqu'au bout de cette étroite presqu'île, à Adam's Bridge, encore un lieu de pèlerinage et surtout un paysage à la fois aride et saisissant puisqu'il n'y a que du sable et la mer... et de nombreux Indiens qui se baignent ou se trempent juste les pieds dans l'eau.
Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019 P1130012
 
Sur le chemin du retour, on s'arrête au village, là où subsistent des vestiges de bâtiments (l'église notamment) détruits par un cyclone en 1964. Tout autour des huttes de pêcheurs et des petits restos sommairement installés qui proposent du poisson. Des Français avec lesquels nous avons discuté plus tard nous ont dit y avoir très bien mangé...
 
Vers 16 h 30, on est donc de retour à Rameswaram. On se balade de nouveau et on aimerait bien s'installer dans un endroit sympa pour boire un verre... mais ce n'est pas possible ici. On se contentera d'un coca au resto de la veille ! On reste tout de même en ville car on souhaite voir la nuit tomber et photographier le temple de nuit ( la veille on n'avait pas pris nos appareils photos cherchant à limiter les objets à déposer en consigne). On n'a pas le temps de manger au resto donc on s'achète des bananes ( c'est toujours notre solution quand on se déplace) et quelques gâteaux.
 
De retour vers 19 h à l'hôtel, on prend une douche bienvenue avant de gagner en rickshaw (100 rps)  la gare ( on avait dû libérer notre chambre ce matin mais on avait négocié la possibilité de prendre une douche avant de partir, d'où un pourboire de 200 rps). Notre train part à 20 h 15 pour Chennai.  C'est le trajet que je tenais à réserver depuis la France car cela va nous faire gagner du temps de voyager de nuit et comme nous avons pu réserver 2 places en AC 2A, (1270 rps par personne) nous allons pouvoir dormir. Cette classe est en effet confortable avec un espace avec 2 x 2 couchettes fermé par un rideau et 2 autres couchettes dans le sens de la marche. Il y a l'air conditionné ;  draps, coussins et couverture sont fournis. Mais en remontant le train, nous comprenons pourquoi il faut mieux réserver à l'avance car il n'y a que 2 voitures avec ce niveau de confort et une demi-voiture AC 1A ou first class. L'essentiel du train est en fait composé de voitures avec des places assises. Notre voisin, un vieux monsieur souhaitant dormir très tôt, nous éteignons très vite la lumière et finissons par dormir aussi.
avatar
Flori

Messages : 36
Date d'inscription : 08/12/2021

Deborah et Jolafrite apprécient ce message

Revenir en haut Aller en bas

Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019 Empty Re: Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019

Message par Flori Jeu 23 Déc 2021 - 10:05

Jeudi 7 mars : Arrivée à l'heure prévue, 5 h 50 en gare de Chengalpattu. Après un chai bu sur le quai de la gare (c'est vraiment dans les gares que nous avons bu les meilleurs thés...), nous nous rendons à la gare routière toute proche (une centaine de mètres sur la gauche en sortant  de la gare) où un bus part à 6 h 30 pour Mahabalipuram ( 25 rps par personne). Le trajet dure  environ 45 minutes, il y a peu de monde dans ce bus à cette heure matinale et nous traversons plusieurs petits villages avant d'atteindre notre destination finale, Mahabalipuram. 
 
Comme il est encore tôt, nous prenons un petit déjeuner à l'indienne dans une gargote autour de la gare routière (120 rps pour 2) avant d'aller à l'hôtel tout proche et donc situé en plein centre, l'hôtel Mahabs.(réservé avec Booking et pour la 1ère fois il y a du monde, 2218 rps la nuit avec le petit déjeuner). Avant d'avoir notre chambre ( ce qui sera possible vers 10 h 30), on se repose un peu autour de la piscine (le grand plus de cet hôtel !) avant d'aller découvrir le bord de mer à moins de 10 minutes à pieds. On va ensuite profiter du confort et du cadre de notre hôtel une bonne partie de la journée : baignade dans la piscine et repas le midi sur la terrasse qui la jouxte ( on a pris du poisson, calamars et fish and ship, c'est cher, 630 rps à 2 et pas terrible...mais on est très bien installés !).
 
Vers 16 h 30, on décide de sortir pour découvrir l'un des sites archéologiques majeurs de Mahabalipuram, Arjuna's Penance. C'est notamment un bas relief immense, la descente du Gange, avec de splendides éléphants sculptés mais aussi l'occasion d'admirer sur une colline de superbes temples et grottes sculptées.  Comme l'entrée est gratuite, on peut facilement y retourner à d'autres moments de la journée pour profiter des différentes lumières.

Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019 P1130110
 
On termine la visite vers le phare et en redescendant vers la rue, on tombe sur des ateliers de sculpteurs, qui présentent des objets de toute taille et vraiment chouettes. C'est l'occasion d'acheter nos derniers petits cadeaux (550 rps par ex pour 3 bougeoirs en pierre).
La nuit est tombée, on rejoint le bord de mer, bien tranquille puisque nous resterons les seuls clients du resto, que nous avons choisi :  le Luna magica offre l'avantage d'être face à la mer et les pieds dans le sable et on va y manger un curry de poisson correct (à condition de ne pas être gêné par les arrêtes...) mais encore une fois les prix, dans ce genre d'établissement touristique, sont bien plus élevés qu'ailleurs (670 rps à 2).
 
 
Vendredi 8 mars : Vers 7 h 30, nous nous rendons au Shore temple, afin de profiter de la lumière du matin et d'une relative fraîcheur. (Entrée : 600 rps par personne, avec un billet valable le même jour pour les Five Rathas). C'est une visite très agréable d'un temple, proche de la mer et entouré d'une belle pelouse ( c'est le signe d'un temple classé au patrimoine mondial de l'Unesco !).
 
Retour ensuite à l'hôtel (5 minutes à pieds) pour un petit déjeuner, servi sous forme d'un buffet varié au bord de la piscine. Petite baignade avant de repartir vers les Five rathas, à un kilomètres environ, autre site archéologique majeur. La route qui y mène est bordé d'ateliers de sculpteurs sur pierre  qui proposent pour certains des oeuvres monumentales. Le site est fréquenté par des touristes occidentaux et surtout des scolaires indiens, qui ne cessent de se prendre en photos...tout ce monde ne peut suffire à faire vivre les multiples boutiques, installées à proximité ! D'autant plus que les autorités semblent avoir vu grand, puisque de nouvelles allées de boutiques sont en construction... Ceci-dit même si le site est peu étendu, il vaut le visiter car les temples et leurs sculptures sont superbes.

Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019 P1130210
 
Pour le repas du midi, on choisit de se régaler une nouvelle fois avec un thali en allant dans un resto indien de la rue principale, fréquenté quasiment exclusivement par des Indiens (295 rps pour 2). Longue pause piscine ensuite, ce qui nous donne aussi l'occasion de nous entretenir avec d'autres touristes Français, ce qui n'a guère été le cas jusqu'à présent. L'hôtel accueille aussi une clientèle indienne et c'est assez drôle de voir ces jeunes trentenaires indiens s'amuser comme des enfants dans la piscine et boire pas mal de bières aussi !
 
Vers 16h, on prend le bus pour aller à Tirukalikundram, à 16 kms (56 rps à 2 l'AR). C'est l'occasion de se balader dans une petite ville et de découvrir de nouveaux temples...Un grand temple ancien, dédié à Shiva au centre de la ville et surtout au sommet d'une colline, un autre petit temple, qu'on atteint après une montée d'environ 20 mns  guidée par des marches. La vue là-haut est jolie en cette fin d'après-midi mais en ce qui me concerne, je n'en profite guère car les quelques singes qui se sont installés autour de la terrasse qui domine le paysage me stressent... J'ai en effet le souvenir lors de notre précédent voyage, d'un singe qui à Badami s'était emparé de mon petit sac à dos, posé à mes pieds et récupéré in-extremis par mon mari !

Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019 P1130111
 
Vers 18 h 30, la nuit tombe et nous sommes de retour à l'hôtel. Dîner ce soir dans un restaurant plus haut de gamme que d'habitude, celui du Mamallaa heritage hôtel : c'est très bon, assez cher, 556 rps pour 2 plats végétariens, le service est soigné mais la salle est impersonnelle, froide et il n'y a que 2 autres couples de touristes occidentaux...cela manque donc d'ambiance...
 
Samedi 9 mars : Journée farniente avant le départ...on en profite pour retourner se balader sur le plage  le matin et en fin d'après-midi, à droite du Shore temple, là où les Indiens viennent profiter de l'animation de la plage...C'est un peu comme à Chennai, là où avait débuté notre voyage.  On finit aussi par retourner manger dans notre restaurant typiquement indien car on y apprécie davantage la nourriture et l'ambiance que dans ceux qui visent la clientèle occidentale ! Un regret, ne pas s'être baigné dans l'océan mais les vagues sont fortes et rares sont ceux qui le font...

Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019 P1130211
 
Vers 20 h, après une douche dans les installations sanitaires collectives de l'hôtel  (c'est bien pratique car nous avons libéré la chambre à 12 h), un taxi nous attend pour aller à l'aéroport de Chennai (  réservé par l'hôtel, 1600 rps). Il faudra environ 1 h 30 pour atteindre l'aéroport car la circulation sera dense à la fin. Le décollage prévu à 1 h 45 est retardé d'une heure environ, ce qui va nous obliger à courir à Roissy pour avoir notre correspondance pour Toulouse...nos bagages ne suivront pas, ils seront livrés à notre domicile 2 jours plus tard.
 
Voici donc la façon dont s'est déroulé notre voyage... j'espère ne pas avoir été trop longue, mais en ce qui me concerne, j'aime bien obtenir de cette façon des infos sur les prix, les temps de transport ou de visite lorsque je prépare un voyage.
Ce CR a aussi été pour moi l'occasion de détailler les quelques notes que j'avais prises lors du voyage et  surtout de prolonger ce voyage !
 
Bilan de ce 2ème voyage en Inde, au Tamil Nadu
 
Points positifs...qui l'emportent puisque nous espérons bien retourner en Inde !
- Le dépaysement, la découverte d'une culture riche et bien différente de la nôtre à travers notamment la visite des temples, lieux vivants,  empreints de spiritualité et un patrimoine exceptionnel dans la région du Chettinad.
- La facilité à voyager en individuel en Inde, aucun problème pour trouver un hôtel par exemple vu le choix qui existe. Idem pour les transports car il existe toujours plusieurs solutions.
- La nourriture indienne délicieuse
- Les Indiens qui acceptent notre présence, nos photos, demandent à nous prendre en photo... et se montrent toujours attentifs et prêts à nous aider en cas de besoin. Par exemple, on trouve toujours quelqu'un pour nous aider à se repérer dans les gares routières où tout est inscrit en tamoul.
- Le prix d'un voyage en Inde : 1735 euros pour 2 pour 2 semaines (dont 898 euros pour l'avion et 148 euros pour les visas) sans compter les souvenirs et les cadeaux...
 
Points négatifs...à connaître tout de même
- Des villes bruyantes, à la circulation très dense  : pour moi, c'est une épreuve de traverser la rue et les trottoirs n'existent pas ou sont généralement en travaux, il faut donc marcher sur la chaussée encombrée !
- Notre découverte du Tamil Nadu, limitée à 2 semaines, était centrée sur la culture...et donc nous n'avons pas vu de paysages spectaculaires
- Des plages guère "exploitables" : difficile de s'y baigner et d'y bronzer ... même à  Malahalapuram
 
- et puis je l'avais presque oublié, la patience et le temps qu'il faut consacrer pour obtenir son e-visa (Un grand merci à Fanzi qui nous a aidés pour mettre nos photos à la bonne dimension...) et réserver des billets de train depuis la France (On a perdu beaucoup de temps, sans vraiment comprendre pourquoi cela ne fonctionnait pas,  afin d'obtenir un compte client sur le site IRTC).
avatar
Flori

Messages : 36
Date d'inscription : 08/12/2021

Deborah, Randomi, Jolafrite et Fabien apprécient ce message

Revenir en haut Aller en bas

Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019 Empty Re: Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019

Message par Fabien Sam 18 Mar 2023 - 21:02

Merci beaucoup pour tous ces détails qui m‘inspirent beaucoup pour un prochaine voyage en Inde du Sud !
Fabien
Fabien

Messages : 24
Date d'inscription : 07/08/2022

Revenir en haut Aller en bas

Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019 Empty Re: Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019

Message par bobmoranphilly Ven 26 Mai 2023 - 10:56

Bonjour Flori,

J'arrive trèèès tard! Mais, mille Mercis pour ce carnet de voyage qui m'a bien fait rêver!!!
bobmoranphilly
bobmoranphilly

Messages : 99
Date d'inscription : 16/02/2022

Revenir en haut Aller en bas

Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019 Empty Re: Deux semaines au Tamil Nadu en transports en commun en février-mars 2019

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum