Le Forum du Voyage - voyages et tourisme individuel
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Boîte Avant-Première Star Wars Unlimited – Ombres de la Galaxie : ...
Voir le deal

Îles Canaries (La Palma) - Novembre 2019 - Itinéraire et infos pratiques

3 participants

Aller en bas

Que voir que faire à La Palma Canaries  Empty Îles Canaries (La Palma) - Novembre 2019 - Itinéraire et infos pratiques

Message par Nancy Mer 08 Déc 2021, 10:06

Mise en garde habituelle pour éviter toute déconvenue : le récit qui suit est bien davantage un recueil d’infos pratiques qu’un carnet de voyage …
 
Nous avons été conquis par les Canaries. Pour notre 3ème voyage, après Ténérife, La Gomera et Lanzarote, nous découvrons cette année La Palma. Formule identique à l’an dernier : un seul point de chute, une voiture de location et on rayonne. Voyage axé sur la randonnée.  
On rentre une fois de plus enchantés, prêts à poursuivre notre découverte de cet archipel magique, voire à revenir à La Palma qui, pour l’instant, est notre préférée.    
 

PARCOURS ET VISITES DURANT NOTRE SEJOUR DE 10 JOURS :
 
Ven 1er Nov Vol Iberia Paris Orly/Santa Cruz de la Palma via Madrid – Arrivée à 13h50 - 10 nuits à Los Cancajos
Sam – Cubo de la Galga (rando) - Santa Cruz de la Palma
Dim – Fuencaliente : Volcan San Antonio & Teneguía (rando) – Le phare et les salines
Lun – La Route des Volcans (rando)
Mar – Puerto Naos – El Remo – El Paso – Eglise de la Virgen de Las Nieves - Santa Cruz
Mer – Los Tilos : la Cascada & le Mirador del Espigón Atravesado (rando) – Charco Azul – La Fajana - LP4 : Roque de los Muchachos & observatoires
Jeu – Zarza : Caldera de Agua (rando) – Tijarafe : baie des pêcheurs  
Ven – Las Tricias (rando) – Puerto de Tazacorte – Mirador de la Cumbrecita (rando)    
Sam – PN de la Caldera de Taburiente : de los Brecitos au Barranco de las Angustias (rando)
Dim – Los Llanos – Zarza : musée et parc – Playa Nogales   
Lun Vol Iberia – Départ à 14h30  
 
BUDGET :
 
Dépenses préalables :
Vols Iberia : 356 € l’A/R
 
Dépenses sur place :  
Location de voiture : 170 €
Essence : 108 €
Hébergement : 1 017 € + 66 € d’extra
Autres : 380 €
 
Budget total tout compris (pour nous 2, hors achats de souvenirs perso) : 2 450 €
 
GUIDES :
Lonely Planet – Canaries – 3è édition
Très décevant. Inutile.
Guide du Routard – Canaries 2020
Bien plus complet que le LP. Quelques infos intéressantes sur les plus belles randos.   
La Palma – Rother Walking Guide
De Klaus & Annette Wolfsperger – En anglais
Le classement (intérêt et difficulté) des randos nous a permis de faire nos choix.
Walk ! La Palma – Discovery Walking Guide
De Charles Davis et Jan Kostura - En anglais
Guide associé à la carte, bien pratique. Description très précise des randos.
La Palma Tour & Trail Map
Carte associée au guide précédent (1/40 000)
Internet
https://www.salutilescanaries.com/la-palma/
 
VOLS :
Vols réguliers sur Iberia, avec escale à Madrid. Long et inconfortable …
 
LOCATION DE VOITURE :
www.cicar.com
Comme lors de nos 2 précédents voyages, nous passons par cette compagnie locale très réputée.
Réservation via internet d'une Opel Corsa pour 10 jours – 170 € tout inclus, km illimité.
Paiement au moment de la prise en charge à l’aéroport – Formalités réduites au minimum.
Permis de conduire national suffisant.
Excellente voiture – Aucun souci – Je recommande vivement cette compagnie tout à fait fiable.
 
Le réseau routier est excellent et la circulation réduite.
La LP1 est la route du Nord, la LP2, celle du Sud. La LP3 traverse l’île en passant par le Visitor Center du PN de la Caldera de Taburiente. Enfin, la LP4 est la route de montagne qui dessert les observatoires et Roque de Los Muchachos. En 10 jours, on a parcouru ces routes plusieurs fois, toujours avec bonheur. Rouler n’est pas une contrainte. Prévoyez une moyenne de 40-50 km/h.
L’essence est moins chère qu’en France (1,17€/l).
 
Pensez à télécharger la carte de La Palma dans l’application GoogleMaps pour pouvoir l’utiliser hors connexion.
 
HOTEL :
Réservé directement sur leur site.

Hôtel H10 Taburiente Playa à
Breña Baja
https://www.h10hotels.com/es/hoteles-la-palma/h10-taburiente-playa
10 nuits en ½ pension : 1070 € + 66 € d’extras (boissons lors du dîner)
Notre expérience l’an dernier à Lanzarote dans cette chaîne d’hôtels nous avait tant plu que nous avons réitéré ici. Celui-ci a moins de charme que celui de Lanzarote. Pour autant, il correspond à ce qu’on cherchait : bien situé entre l’aéroport et SC sur la jolie côte de Los Cancajos, petit déj buffet, chambre confortable, belle vue sur la mer et sur SC, parking.
Le surcoût pour la ½ pension est dérisoire. Et ça ne nous a pas empêchés de manger ailleurs, nous nous contentions alors de quelques fruits frais en toute fin de soirée.
La plage (sable noir) de Los Cancajos est à 10 minutes à pied.
Attention : à cette époque, la clientèle est composée principalement de retraités allemands.  
En résumé : un grand complexe, sans aucune âme canarienne, mais très pratique dès lors qu’on a une voiture. 
 
Il n’est pas idiot d’envisager 2 points de chute. L’île n’est pas très grande mais les routes de montagne sont longues à parcourir. Sur la côte Est, SC ou Los Cancajos sont de bonnes options (on n’a pas regretté notre choix). Sur la côte Ouest, on a beaucoup aimé Puerto de Tazacorte. Los Llanos de Aridane, charmante petite ville, peut également être une bonne idée. Assurez-vous toujours d’avoir une place de parking, c’est parfois un peu galère.  
Cela étant dit, pour 10 jours, on a bien apprécié de se poser. Et, certes, on a refait les mêmes routes plusieurs fois, mais, quel bonheur ! Rouler fait ici partie du voyage. Et si c’était à refaire (oui, oui, on l’envisage !), on referait tout pareil.
 
REPAS :
Quelques adresses sympa (GoogleMaps les connait) :
 
Chipi Chipi (à l’Ouest de Santa Cruz juste avant l’église de la Virgen de las Nieves)
Un petit restaurant original dans un cadre bien agréable.
Ancora (sur la LP1, au Sud de Puntagorda)
On est tombé dessus par hasard. Une carte originale. On choisit un curry (de langoustines pour l’un, de poulet pour l’autre) cuit dans une grosse boule de pain. Délicieux. Le vin est également très bon (1,80€ le verre !)
Kiosko Teneguia (Puerto de Tazacorte)
Plusieurs restaurants animent ce bord de mer. Cadre très agréable. Belle carte de poissons et de fruits de mer.
 
Partout, les prix sont très raisonnables. De quoi se faire plaisir sans compter !  
 
LE SEJOUR :
Cette fois, nous étions partis pour randonner. On n’a pas été déçus. L’île est extraordinaire : des paysages variés, allant de la forêt luxuriante du Nord Est aux étendues lunaires des volcans du Sud, en passant par la caldera de Taburiente au centre avec ses parois verticales et ses pics acérés. 
Les sentiers de randonnées sillonnent l’île. Il y en a partout. Le balisage est très bien fait, les sentiers sont propres. Le seul problème qu’il reste à régler c’est de choisir lesquels parcourir.
En osant prendre parti, le guide Rother et le Guide du Routard nous ont bien aidés. On a suivi leurs conseils, sans regret.
 
 
Les randonnées :
Je ne vais pas les décrire, juste donner quelques impressions personnelles.
J’indique les références Rx pour le guide Rother Walking Guide et Dx pour le guide Discovery Walking Guide. Les durées que j’indique sont pauses comprises. On marche tranquillou et on fait souvent des photos. 
 
·         Cubo de la Galga (R10 et D26) – 2h45
Boucle - Belle forêt - Pour une bonne mise en jambe.
Quelques petites hésitations pour finir la boucle. Suivez les indications du guide Discovery.
·         Volcan San Antonio & Teneguía (R51 et D10) – 0h30 + 2h30
5€/p pour accéder au Visitor Center et pouvoir faire le tour du volcan San Antonio (0h30 la boucle).  Ensuite, l’accès au volcan Teneguia est un A/R (2h30) dans un paysage lunaire, à découvert de bout en bout.   
·         La Route des Volcans (R50 et D8) – 6h
Un must qui demande un tout petit peu d’organisation. C’est une longue descente de 17 kms, il faut donc organiser son transport.
Nous sommes descendus en voiture à Los Canarios, nous y avons garé notre voiture derrière l’église (petit parking et arrivée de la rando. Remarquez la jolie statue en bronze qui nous est dédiée, à nous randonneurs !). Ensuite, un taxi nous a montés jusqu’au Refuge d’El Pilar (point de départ). Il ne nous restait plus qu’à descendre pour retrouver notre voiture.


Réservation du taxi quelques jours plus tôt ici : https://www.taxilapalma.com/en/volcano-route-la-palma-canary-islands/  
38€ pour nous 2. 45 minutes de trajet. Nous avions réservé à 8h45. Rendez-vous nous était donné au Bar Parada (GoogleMaps le connait) à Los Canarios, à quelques dizaines de mètres de l’église où nous nous sommes garés.
Super pro, confirmation par email puis par WhatsApp.     


La rando est très agréable. Les 5 premiers kms grimpent (500m) à couvert sur un tapis moelleux d’aiguilles de pin. Seules les 10 dernières minutes sont éprouvantes sur un sentier plus raide de pouzzolane qui roule sous les pieds. Ensuite, on descend dans un paysage minéral, très dégagé, à travers les volcans. Les pins canariens vert fluo se détachent merveilleusement sur le sol de poudre noire. Magnifique rando !    
Pas de point d’eau sur le sentier. Bien peu de monde. Très bien fléchée.

·         Los Tilos : la Cascada & le Mirador del Espigón Atravesado (hors guides) – 0h15 + 2h
Nous avions prévu de faire la grande rando de la Casa del Monte jusqu’au VC de Los Tilos (R12 et D25).  Malheureusement, la rando était fermée en raison d’éboulement … Sur les conseils du gentil ranger aussi dépité que nous, nous nous sommes “rabattus” sur 2 petites randos, d’ailleurs décrites dans le GdR. Le plan affiché au VC est suffisant.
La Cascada (0h15) : petite balade, bien courte mais superbe avec tunnel, levada et jolie cascade au bout. 
Le Mirador del Espigón Atravesado (2h) : c’est la fin de la grande rando qu’on a ratée. Donc, ici, juste un A/R. Un bon aperçu de la laurisylve et un joli point de vue pour finir.
Ces 2 randos ont suffi à effacer notre frustration.
   
·         Roque de los Muchachos – 1h ou plus …  
Pas vraiment une rando, plutôt une petite balade avec de superbes vues sur la caldera. Poussez jusqu’au bout du sentier de pierres. 
En redescendant en voiture, ne manquez pas de vous approcher d’un observatoire. C’est très impressionnant.


·         Zarza : Caldera de Agua (R24 et D20) – 2h30
Il pleuvait légèrement quand nous avons démarré. Qu’importe, nous étions quasiment toujours à couvert.
Je vous conseille de suivre cette boucle dans le sens contraire des aiguilles d’une montre, en allant d’abord vers Don Pedro (comme décrit dans le guide Discovery et non comme le Rother). Histoire de garder le plus beau pour la fin.


Attention, au point Wp.7 (toujours du guide Discovery), il faut entrer dans la forêt et 20 mètres plus bas, il faut poursuivre tout droit malgré la pierre qui porte une croix et qui aurait tendance à nous en dissuader. Sans doute, une farce de petits malins qui l’ont déplacée (et non, nous ne sommes pas revenus pour la remettre à sa place). On retrouve des marques jaunes et blanches un peu plus bas. Le reste est sans problème.


·         Las Tricias (R30 et D15) – 2h30
Petite boucle qui permet d’admirer des dragonniers et des abris sous roche. Rando courte mais passionnante. Les dragos sur fond de mer bleue sont très photogéniques.
·         Mirador de la Cumbrecita (R61 et D31) – 1h30   
Il faut réserver sa place de parking (gratuit). Ici : https://www.reservasparquesnacionales.es/real/parquesnac/usu/html/detalle-actividad-oapn.aspx?ii=7FRA&cen=4&act=5
Sans imprimante, il m’a suffi de montrer sur mon smartphone le numéro de résa à la barrière.
Nous avons fait la petite boucle qui passe par Lomo de las Chozas et Los Roques.


·         PN de la Caldera de Taburiente : de los Brecitos au Barranco de las Angustias (R55 et D34+33) – 5h30
C’est une longue descente depuis le Mirador de los Brecitos jusqu’à la sortie du Barranco (gorges) de las Angustias.
On se gare au parking de la Calle la Viña (GoogleMaps connait “Salida excursion taburiente”) sur la LP214. Entre 8h et 13h, des taxis attendent pour monter les randonneurs à Los Brecitos. Réservation inutile. Nous avions néanmoins vérifié la veille au VC de la Caldera de Taburiente que le service était assuré. Nous arrivons donc vers 8h20, garons notre voiture et embarquons aussitôt dans un taxi avec un autre couple. 51€ à partager. 30 minutes de grimpette sur une route en lacets impressionnante pour arriver au Mirador de Los Brecitos.


À partir de là, on suit les panneaux verts “Acampada”, zone de camping qu’on atteint en 1h40. A la Playa de Taburiente, il faut traverser le ruisseau pour arriver au camping.
Montez vers les toilettes et le VC. Les panneaux verts indiquent maintenant “Barranco de las Angustias”. Il nous faudra 3h30 pour retrouver le parking, à sortie de ce barranco. Sur cette seconde partie, le sentier passe parfois dans le lit du ruisseau, parfois sur la rive droite, parfois sur la rive gauche. On s’y perd un peu mais sachez que si le niveau de l’eau le permet, vous pouvez rester dans le lit jusqu’au bout.


À noter : juste après Dos Aguas, la traversée du ruisseau sur les pierres peut être plus hasardeuse. N’hésitez pas à vous déchausser et à passer à gué, l’eau n’est pas froide ! 
Le petit détour jusqu’à le cascada colorada est incontournable mais un poil décevant … Le manque d’eau a fait perdre un peu d’intérêt à ce site.
 
Aucune de ces randos ne nous a déplu. Elles ont toutes de l’intérêt. Si je devais en éliminer une, ce serait Cubo de la Galga (qui n’apporte pas grand-chose de plus par rapport aux randos dans Los Tilos).


Le point de vue à Roque de Los Muchachos est beaucoup plus impressionnant que celui de la Cumbrecita. Mais l’un n’empêche pas l’autre.
D’un point de vue physique, aucune difficulté particulière. Les longues descentes peuvent être un peu éprouvantes pour les genoux.  
 
Les petits villages :
Qu’ils sont beaux ces petits hameaux, ces petits villages, ces centres-villes, toujours colorés, alternant les couleurs vives et pastels. Les églises blanches avec des pierres d’angle volcaniques apparentes se détachent sur le ciel bleu. Il fait bon se promener dans ces bourgs, même si on les trouve parfois un peu endormis.


Tijarafe : nous sommes descendus jusqu’à l’ancien port. La route en voiture est vertigineuse, raide et étroite. Mais évidemment extraordinaire. Depuis le parking, 10-15 minutes de marche conduisent au petit port où une vingtaine de petites maisons ont été construites sous la roche, tout au bord de l’eau. Très impressionnant et très mignon.  


El Paso : musée de la soie. Un petit intermède bien sympa entre 2 randos. Dans l’atelier, nous avons eu la chance d’avoir une dame qui nous a donné quelques explications en français.


Zarza : parc archéologique. Une petite vidéo en français explique la découverte des pétroglyphes. Le musée est un peu vieillot mais le parc nous permet de découvrir in situ quelques beaux pétroglyphes.


Los Llanos : le musée archéologique est fermé le dimanche, contrairement aux indications du GdR. Dommage ! Mais que le centre-ville est mignon.


Santa Cruz : une jolie petite ville accrochée à la montagne. De beaux balcons et comme partout, de belles façades colorées. 
 
Les plages :
Elles sont toutes de sable noir, plus ou moins fin. La mer est souvent agitée de gros rouleaux qui viennent mourir sur la plage ou s’écraser contre des rochers aussi noirs que le sable. Écume blanche crémeuse, eaux aux reflets turquoise, sable et rochers noirs et parfois végétation verte. Tout est dit !


Playa Nogales : extraordinaire. Totalement sauvage. C’est un endroit qui se mérite. À partir d’un petit parking sur les hauteurs, la plage est desservie par un long sentier de marches, long mais splendide. Et l’arrivée sur la plage est incroyable. Ne ratez pas cet endroit magnifique (même sans vous y baigner car la mer y est dangereuse).


Charco Azul : l’homme a aidé la nature à créer de petits bassins qui invitent à la baignade. C’est fait avec goût et mesure, le résultat est vraiment sympa. Un petit restau dans la falaise permet d’apprécier le lieu autrement.


Fajana : là encore, des piscines naturelles mais, ici, c’est nettement moins réussi.  


Puerto de Tazacorte : longue et belle plage même s’il y a du monde. Le paseo qui la borde est très agréable, animé et coloré. On attend impatiemment que la place soit restaurée. Malgré la 
difficulté pour se garer, on a adoré cet endroit où on est revenu 3 fois.
Puerto Naos : affreux ! Tout est factice. Et la falaise derrière n’est même pas belle.
Los Cancajos : 3 criques se succèdent desservies en partie par une promenade de bois.
Fuencaliente : ne manquez pas les salines, tout au Sud de l’île. Quelques panneaux explicatifs rendent la petite boucle très intéressante. 
 
SI C’ÉTAIT À REFAIRE :
Il est loin d’être exclus que nous revenions à La Palma. Et dans ce cas, on ne changerait rien à l’organisation, on ferait juste d’autres randos. Vous l’avez compris : 10 jours complets, ce n’est pas de trop sur cette très belle île.


Quelques petits regrets : nous ne sommes pas remontés aux observatoires de nuit. Et pourtant, nous sommes des passionnés d’astronomie. Mais on n’a pas eu la témérité de conduire de nuit sur la bien tortueuse LP4. Sans doute aurions-nous dû envisager un tour organisé.
Nous avons également raté la Cueva de Belmaco au sud de Mazo. C’est fermé le dimanche et c’était bien noté. Notre faute, pas très fière … Raté aussi le musée de Los Llanos. Mais, là, ce n’était pas notre faute.   
Aucun doute, il faut que nous revenions.
 
DIVERS :
L’accueil : très amical et très souriant.

La carte bancaire : bien acceptée.   
Le climat à cette époque : agréable : 18-27°. Nous avons eu pas mal de pluie, surtout sur la côte Est. Nous avons toujours réussi à y échapper en changeant de région. L’île est petite et le permet facilement.       
Vêtements : pour randonner, de bonnes chaussures de marche. Les sandales ne suffisent pas sur la pouzzolane. Prévoyez un petit gilet pour le soir.  


L’affluence touristique à cette époque : peu de monde. Même sur les randos les plus courues.
Les problèmes de santé : aucun
Les moustiques : aucun
Photos : ràs
Électricité : pas besoin d’adaptateur
L'artisanat : encore un lézard pour ce qui devient une collection.
 
On a beaucoup aimé :   
La variété des paysages
La quantité, la variété, la propreté et le balisage des randonnées
La beauté et la qualité des routes
Playa Nogales
Puerto de Tazacorte
La LP4 avec le mirador de Roque de los Muchachos et les observatoires : la nature et la science à leur paroxysme.
 
On a moins aimé :   
Puerto Naos
 
En conclusion :
Cette île réunit toutes les conditions pour faire la joie des randonneurs : diversité du paysage, quantité, propreté et excellent balisage des sentiers et climat idéal.    
Elle mérite au moins une semaine.



#carnet #carnet-canaries


Dernière édition par Nancy le Ven 17 Déc 2021, 09:43, édité 2 fois
avatar
Nancy

Messages : 10
Date d'inscription : 07/12/2021

Revenir en haut Aller en bas

Que voir que faire à La Palma Canaries  Empty Re: Îles Canaries (La Palma) - Novembre 2019 - Itinéraire et infos pratiques

Message par Deborah Ven 17 Déc 2021, 06:38

Merci Nancy pour ce compte rendu très complet et les tuyaux précieux pour les randonneurs.

aurais tu quelques photos pour illustrer ? cela donnerait une idée  aux voyageurs sur ce qu'on peut voir à La Palma.
Deborah
Deborah
Admin

Messages : 6656
Date d'inscription : 06/12/2021

https://forumvoyage.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Que voir que faire à La Palma Canaries  Empty Re: Îles Canaries (La Palma) - Novembre 2019 - Itinéraire et infos pratiques

Message par Nancy Ven 17 Déc 2021, 09:05

Bonjour Deborah, 
Non, je ne poste jamais mes photos. Aucune valeur ajoutée, Internet en regorge.
avatar
Nancy

Messages : 10
Date d'inscription : 07/12/2021

Revenir en haut Aller en bas

Que voir que faire à La Palma Canaries  Empty Re: Îles Canaries (La Palma) - Novembre 2019 - Itinéraire et infos pratiques

Message par Pifil Jeu 17 Fév 2022, 19:01

Non, je ne poste jamais mes photos. Aucune valeur ajoutée, Internet en regorge.


C'est bien ça le problème : il y a pléthore de photos tous azimuts sur internet.

J'aurais trouvé comme une véritable plus-value si vos randonnées étaient accompagnées par ne serait-ce qu'une photo par randonnée pour qu'on associe bien de quoi vous parlez et que l'on comprenne pourquoi vous avez aimé (sans être obligé d'aller chercher des illustrations ailleurs sur internet). Sinon on trouve aussi plein de renseignements dans les guides de voyage (Le Routard, Lonely Planet, etc . . . ) mais c'est plus impersonnel.

Mais chacun est libre de faire comme il pense que c'est le mieux et il en faut pour tous les goûts : c'est la richesse d'un forum de discussions.
Merci donc d'avoir publié votre texte.
Pifil
Pifil
responsable de rubrique
responsable de rubrique

Messages : 1762
Date d'inscription : 07/12/2021

https://www.enviedevoyage.com

Revenir en haut Aller en bas

Que voir que faire à La Palma Canaries  Empty Re: Îles Canaries (La Palma) - Novembre 2019 - Itinéraire et infos pratiques

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum